23 juillet 2019 - Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM
Logo SCCUQ

Logo

Publication récente
Dernier
Coup de gueule
Twitter

Monde social et de l’éducation

Reconnaissance des chargé-e-s de cours : des gains importants à l’Université de Montréal

Comme l’annonçait la dernière infolettre du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Montréal (SCCUM), le vendredi 28 septembre 2018, six mois après l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi 234, la nouvelle charte de l’Université de Montréal est entrée en vigueur tout comme les statuts de l’Université mis à jour.

Ces nouveaux statuts et cette nouvelle charte comportent plusieurs bonnes nouvelles pour les personnes chargées de cours de l’établissement qui sont désormais mentionné-e-s comme tel dans les documents officiels et ne sont plus compris sous l’expression « membres du personnel enseignant qui ne sont pas professeurs de carrière ».

Les droits politiques des personnes chargées de cours sont aussi consacrés dans ces documents en garantissant leur participation et leur droit de vote à l’ensemble des instances collégiales de l’Université à tous les paliers de la structure universitaire, notamment les assemblées de département (2 votes), les comités des études, les conseils de faculté et les comités statutaires chargés de la nomination du recteur et des doyens.

Les nouveaux statuts prévoient aussi, en plus d’un tronc commun, la possibilité de statuts facultaires qui pourront être modulés selon les particularités de chaque faculté.

Cette nouvelle mouture des statuts constitue un gain en termes de collégialité et un premier pas pour la reconnaissance de la place et de l’importance des personnes chargées de cours dans la communauté universitaire de l’Université de Montréal.

Pour lire l’article publié par le SCCUM sur le sujet, cliquez ici.