31 octobre 2020 - Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM
Logo SCCUQ
Publication récente
Twitter

SPPEUQAM

Rapport du Comité de pré-négociation de la convention collective

Le 15 septembre, les membres du Comité de pré-négociation de la convention collective (CPCC) ont présenté leur rapport à l’Assemblée générale du SPPEUQAM. Ce comité est composé de sept personnes (Benoit Coutu – en remplacement de Chacha Enriquez -, Marielle Lacombe, Pierre Trudel, Francisco Goire, Marie Martel, Ginette Prévost et Amadou Razack Yaya) soit une personne issue de chacune des six facultés et de l’École des sciences de la gestion, élues en assemblée générale, en plus de la vice-présidence à la convention collective, Nancy Turgeon. Il a pour objectif de faire une synthèse des multiples consultations effectuées auprès des membres du Syndicat dans les derniers mois, et ce, afin de préparer un ensemble de propositions orientant la production d’un cahier de charges par le Comité de négociation. Pour ce faire, ils ont aussi rencontré le Comité exécutif, le Comité des agentes et des agents de relations de travail, le Comité de mobilisation-intégration et le Comité de perfectionnement et mise à jour des connaissances.

Le travail du CPCC fut réparti en cinq axes qui regroupent les principaux enjeux de la négociation à venir, soit la reconnaissance institutionnelle; l’intégration et perfectionnement; les exigences de qualification; la formation à distance et la supervision de stage; l’attribution des cours, la probation, l’évaluation des enseignements et la stabilisation de l’emploi; les demandes monétaires et salariales.

Lors des discussions sur les propositions présentées à l’Assemblée, des enjeux cruciaux se sont démarqués. En effet, nombre de questions et de commentaires constructifs ont porté sur la reconnaissance accrue d’exigences de qualification, les problèmes entourant l’attribution de celles-ci, de même tout ce qui touche la rémunération des stages. Outre ces considérations générales, les membres ont aussi signifié des préoccupations concrètes en lien avec la situation actuelle, notamment la fourniture d’équipements informatiques ainsi que le paiement des formations pour l’enseignement en non-présentiel.

Le Comité de négociation, nouvellement élu, s’affaire présentement à transformer ces orientations en demandes de négociation, qui seront soumises aux membres en assemblée générale.