04 avril 2020 - Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM
Logo SCCUQ
Publication récente
Dernier
Coup de gueule
Twitter

Convention collective

Rapport de la négo : deux autres refus sur la période de probation et l’évaluation de l’enseignement

Lors de la séance de négociation du 21 mars, la partie patronale a rejeté notre proposition de réduire de six à quatre le nombre d’activités d’enseignement nécessaires pour la période de probation des personnes chargées de cours, tel que cela se fait dans d’autres universités. Un fort pourcentage de nos membres est en période de probation. Elle justifie sa position en disant qu’elle ne dispose pas de mécanisme de gestion de proximité, c’est-à-dire de rapports directs entre l’employeur et l’employé. La partie patronale a également rejeté notre demande de fixer un plancher de 60% de participation des étudiantes et étudiants à l’évaluation de l’enseignement. Elle ne veut pas fixer de seuil de représentativité, préférant juger au cas par cas (ou à la tête de l’individu) et s’en remet à la Politique 23 adoptée par la Commission des études. Dans la réalité, l’UQAM a de la misère à atteindre la moitié du plancher que nous proposons, de nombreux cours étant évalués par moins de 37% des étudiantes et étudiants. La prochaine rencontre de négociation est prévue pour le 4 avril. Les personnes chargées de cours qui n’ont pas pu participer à l’assemblée générale du 23 mars peuvent consulter le rapport complet du Comité de négociation au local du Syndicat.

Rapports précédents : • Un fossé sur les EQE et la clause réserveRéponse décevante sur le monétairePeu de reconnaissance.