20 février 2020 - Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM
Logo SCCUQ
Publication récente
Dernier
Coup de gueule
Twitter

Négociation

Rapport de la négociation – 30 septembre 2011

Nous avons rencontré les représentants de l’UQAM le vendredi 30 septembre 2011 à 9 h 30 pour une onzième séance de négociation.

D’entrée de jeu, la partie patronale a déposé un document portant sur toutes les clauses normatives antérieurement discutées et dont la très grande majorité avait déjà fait l’objet d’un accord. Pour les quelques clauses toujours en discussion, les propositions patronales ont bien été reçues par le Syndicat, nos différents accords sur lesdites clauses leur seront communiqués lors de notre prochaine rencontre.

Par la suite, les parties ont abordé le dossier des assurances (assurance salaire et assurance invalidité longue durée).

Il faut mentionner que les parties avaient rencontré, le 27 septembre dernier, trois représentantes de notre Fédération (Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec – FNEEQ) responsables, entre autres, du dossier des assurances. Elles nous ont présenté quelques propositions provenant de la compagnie La Capitale visant à répondre aux problématiques identifiées par le Syndicat.

M. Jean Bégin (directeur adjoint intérimaire du Service de l’évaluation, de la rémunération et du soutien informatisé) s’est joint, pour ce point, à la table de négociation pour nous faire part des interrogations et des commentaires de l’Université concernant le projet de La Capitale présenté par la FNEEQ. L’Université a également déposé la proposition de notre compagnie actuelle (Desjardins) puisque nous lui avions demandé, lors d’une séance antérieure, cette deuxième soumission. Nous avons communiqué à l’employeur que nous ferions une étude sérieuse de ces deux propositions et que nous reviendrions sur le sujet lors d’une prochaine rencontre.

L’Université nous avait annoncé qu’elle désirait nous faire part de ses constats concernant la structure de notre échelle salariale, constats qui, par ailleurs, avaient déjà été mentionnés lors du dépôt du rapport produit par la firme AON. De plus, nos représentants patronaux nous ont remis un document dans lequel ils comparent notre échelle salariale avec celles des autres échelles existantes ou avec les salaires uniques versés dans certaines universités. Nous avons mentionné à nos vis-à-vis que nous avions une très belle présentation PowerPoint sur ce sujet, que nous avons présentée lors de l’assemblée de juin dernier, et que nous n’avions aucun problème à discuter salaire sur ces différentes bases.

L’Université nous a informés qu’elle avait demandé à Mme Johanne Brouillette (directrice des services financiers) de venir lors de la prochaine rencontre, afin de nous présenter un bilan de l’état actuel de la situation financière de l’UQAM.

Vos représentants syndicaux ont par la suite débattu entre eux de la pertinence de faire un premier dépôt « officiel » concernant les augmentations salariales demandées. Compte tenu de l’avancement de nos négociations et du climat à la table, nous avons unanimement opté pour déposer notre demande salariale, demande qui s’inscrit dans la lignée des augmentations déjà consenties à des constituantes du réseau UQ pour les trois prochaines années. Nous avons mentionné à nos vis-à-vis patronaux qu’en ce qui nous concerne, ce dépôt démontrait, par son caractère très raisonnable, tout le sérieux que nous accordons à la situation financière particulière de l’UQAM et de notre désir d’arriver dans les meilleurs délais à une solution « gagnant – gagnant ». Le porte-parole patronal a mentionné quelques précisions d’ordre technique en regard des autres universités, mais dans l’ensemble, nous croyons que le message d’un règlement honnête et acceptable pour les deux parties semble avoir été reçu.

La prochaine rencontre est prévue pour vendredi prochain et trois autres rencontres ont été arrêtées d’ici la fin du mois d’octobre.

À suivre.

Les membres du CAART et du CPCC.