01 octobre 2020 - Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM
Logo SCCUQ
Publication récente
Twitter

Négociation

Rapport de la négociation – 23 septembre 2011

Tel que nous le mentionnions dans le précédent bilan, nous avons présenté notre contre-proposition en réponse à celle déposée la semaine dernière par l’Université. Nous y reprenons l’ensemble des libellés des clauses pour lesquelles il y a eu une entente et formulons, pour les quelques clauses où il nous restait certains échanges, la position syndicale.

Comme dans toute négociation, les parties ont, de part et d’autre, proposé, dans leur dépôt respectif, des « solutions » qui prennent en compte les problèmes rencontrés par l’autre partie tout en gardant le cap sur ce qui apparaît pour chacun comme des priorités. Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre qu’au plan normatif le Syndicat a accepté de retirer quelques « solutions » envisagées en regard de certaines problématiques mentionnées dans le document des orientations de la négociation, tout comme l’Université a elle aussi renoncé à certaines hypothèses de solutions qu’elle souhaitait mettre en place. Nous avons donc présenté à nos vis-à-vis patronaux la contre-proposition syndicale. Nous avons débattu sur les quelques libellés encore « litigieux », notamment celui de la clause 10.20 (la procédure interne), celui concernant la reconnaissance qu’une scolarité de doctorat terminée permette l’obtention d’un échelon supplémentaire, de la reconnaissance totale de l’expérience d’enseignement à l’UQAM, et de la possibilité de l’instauration d’une retraite progressive qui n’aurait pas d’incidence sur notre prime de départ, etc.

De plus, nous avons proposé à l’Université quelques modifications aux deux lettres d’entente qu’elle nous avait présentées lors de la séance précédente et qui portaient sur les environnements numériques d’apprentissage (ENA) et les évaluations en ligne des enseignements. Les représentants de l’Université nous ont mentionné, après le retour du dîner, que notre dernière contre-proposition leur confirmait le fait que les discussions concernant les clauses normatives étaient presque terminées.

Comme nos vis-à-vis patronaux nous l’avaient annoncé, monsieur Jean Bégin, le directeur adjoint intérimaire du Service de l’évaluation, de la rémunération et du soutien informatisé est venu nous présenter certains tableaux statistiques portant sur l’échelle salariale et la rémunération des personnes chargées de cours. Par cette présentation, l’Université voulait amorcer les discussions concernant les clauses à incidence pécuniaire et particulièrement les augmentations salariales. Puisque les discussions sur les clauses normatives sont pratiquement terminées, nous aborderons donc, lors de notre prochaine séance, ce qui touche au monétaire. Au menu de la discussion de notre prochaine rencontre, c’est la question de l’assurance invalidité longue durée et des scénarios de coûts monétaires. Nous vous informerons, soyez assurés, des discussions sur cet aspect important de nos revendications.

Les membres du CAART et du CPCC