12 août 2020 - Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM
Logo SCCUQ
Publication récente
Dernier
Coup de gueule
Twitter

Monde social et de l’éducation

Prévention de la propagation de virus et auto-protection

Nous connaissons tous la façon préférée des virus de voyager. Et oui, vous avez bien répondu, le mucus ou les gouttelettes contenant un virus provenant de personnes ayant éternué, toussé ou craché se propage à travers l’air ou se dépose sur les surfaces dures de verre, plastique et métal et peut survivre pendant près de 9 jours. Donc ces mêmes doigts ayant touché ces surfaces doivent éviter de toucher vos yeux, votre nez et votre bouche, peut-être même vos oreilles car le virus pourrait s’infiltrer dans ces milieux humides.

Vous n’êtes pas certain.e si la personne avant vous qui a utilisé le meuble multimédia avait un virus ? N’attendons pas le ménage du printemps! Frottons, frottons avec du désinfectant, toute surface ayant été en contact avec des personnes ayant éternué ou toussé.

On nous a appris qu’il faut se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon et de la bonne façon, soit pendant 20 secondes tout partout et sous les ongles. Mais savez-vous vraiment si vous vous lavez bien les mains? Voici une image du résultat d’un lavage de main fait de manière machinale.

Si vous ne pouvez pas vous laver les mains avec de l’eau et du savon, utilisez un gel hydro-alcoolique pour vous désinfecter en n’oubliant pas sous les ongles et le dessus des mains le plus haut possible au-dessus du poignet. L’Organisation mondiale de la Santé présente la façon adéquate de se frictionner pour une bonne hygiène des mains. La semaine prochaine, comment fabriquer son propre gel hydro-alcoolique maison!

Nous vous invitons à consulter les communications de l’UQAM sur ce sujet.