23 juillet 2019 - Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM
Logo SCCUQ

Logo

Publication récente
Dernier
Coup de gueule
Twitter

SCCUQ

Mot de votre présidente

Chères, chers collègues, membres du SPEEUQM

Je m’adresse à vous, et ce au début de mon mandat à la présidence, pour faire appel à vous toutes et tous pour faire un ralliement autour de nos enjeux collectifs. Je profite de cette tribune pour remercier toutes les candidates et tous les candidats aux élections statutaires du SPPEUQAM pour leur engagement syndical et leur désir de s’impliquer.

Rôle de la présidence

Ma reconnaissance va aux membres du SPPEUQM pour la confiance qu’elles et ils m’ont accordée en m’élisant présidente du Syndicat.

Je compte assumer cette grande responsabilité en respectant les opinions des membres et en valorisant l’unité syndicale. Le rôle de la présidence doit, avant tout chose, être la préoccupation et la promotion des intérêts de ses membres, de leurs conditions de travail et de leurs aspirations.

Mes fonctions syndicales antérieures m’ont amenée à travailler beaucoup avec les membres du SPPEUQAM, avec nos représentantes et représentants, pour avancer collectivement nos dossiers, toujours avec engagement, collégialité et écoute.

Vous me connaissez depuis longtemps, vous connaissez mon souci et ma préoccupation constante des membres, vous êtes nombreuses et nombreux à solliciter mes conseils et mon aide. J’étais toujours là pour vous et sachez que cela ne changera jamais!

Dossiers importants pour l’année à venir

Dans un des dossiers qui nous tient à cœur, le changement du nom de notre syndicat et du titre d’emploi, nous  sommes rendus à la seconde étape c’est-à-dire au changement de notre titre d’emploi

Le titre professeure, professeur enseignant, que nous avons choisi collectivement car il représente fidèlement notre identité professionnelle, a été accueilli favorablement à l’Université et ailleurs, certains syndicats allant jusqu’à saluer notre audace.

Le Comité exécutif va entreprendre les démarches nécessaires pour que ce changement de titre se fasse le plus rapidement possible. Toutefois, cette démarche ne doit pas concurrencer nos autres dossiers liés au renouvellement de la convention collective, mais plutôt être vue comme une quête de reconnaissance institutionnelle et professionnelle.

Au cours de la prochaine année académique, nous avons de grands défis devant nous : d’une part pour préparer nos revendications collectives et d’autre part pour aller les négocier.

Le contexte actuel de décroissance des effectifs étudiants à l’UQAM constitue un enjeu de taille. Il est clair que nous devons prioriser cette année les dossiers liés à nos conditions de travail: la stabilisation d’emploi, les EQE, les conditions de travail des superviseurs des stages et l’ensemble des revendications normatives et salariales qui seront issues de la compilation du comité de pré-négociation et adoptées par l’assemblée générale.

Il est aussi urgent de baliser l’enseignement à distance et de prêter une attention particulière à l’enseignement inclusif qui pourront tous les deux modifier énormément nos tâches et notre charge de travail.

Unité et mobilisation

L’équipe syndicale est soudée autour de ces enjeux et elle est consciente que nous devons créer une structure et un climat favorable permettant d’arriver à nos buts, et ce de préférence sans faire appel à une grève.

Notre réalité est différente selon notre unité d’attache, notre ancienneté ou notre statut d’emploi, mais cette différence ne doit pas nous diviser, mais au contraire servir à alimenter des débats riches en idées et en perspectives. Je vous invite toutes et tous à participer aux instances syndicales pour que toutes les opinions soient entendues.

Je m’adresse notamment aux délégué-e-s syndicaux qui sont le maillon essentiel de la chaîne de mobilisation. Dès septembre, mobilisez vos collègues dans vos unités d’embauche: départements, facultés et écoles et faites-leur valoir l’intérêt d’une mobilisation généralisée et une participation active à la vie syndicale.

Sur la route vers la négociation, nous devons nous mobiliser autour de nos enjeux collectifs afin d’avancer ensemble et de gagner. Notre réussite dépendra de notre état de mobilisation, de notre cohésion et de notre ténacité.

Je compte sur votre entière collaboration, et ce dans l’intérêt collectif de toutes et de tous.

Mobilisons, avançons et osons ensemble!

Solidairement vôtre,

 

Yvette Podkhlebnik

Présidente du SPPEUQAM