19 novembre 2018 - Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM
Logo SCCUQ

Logo

Publication récente
Dernier
Coup de gueule
Twitter

Monde social et de l’éducation

Le manque de médecins pèse de plus en plus dans Hochelaga

Alors qu’un des six seuls omnipraticiens pratiquant à Hochelaga prendra sa retraite en janvier, la relève médicale snobe toujours le quartier. Si bien que certains craignent qu’une des deux seules cliniques du quartier ne ferme ses portes. «Si un docteur tombe malade et qu’on n’a pas de nouveau médecin, il y a un risque que ça ferme. Les médecins de famille sont épuisés», se désole le Dr Nabil Salem, chirurgien affilié à la Clinique médicale Joliette, où il y a actuellement quatre médecins de famille, dont deux âgés de plus de 75 ans. L’un d’eux prendra d’ailleurs sa retraite à la fin décembre.

Lire la suite du texte du journal Métro.