24 août 2019 - Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM
Logo SCCUQ

Logo

Publication récente
Dernier
Coup de gueule
Twitter

Monde social et de l’éducation

L’UQO ne souhaite pas honorer la mémoire de Donalda Charron

Le Comité de toponymie de l’UQO, composé de cinq hommes et d’une femme, a décidé de ne pas retenir la demande du SCCC-UQO d’honorer la mémoire de Donalda Charron en désignant un lieu.

Donalda Charron est la première femme présidente d’un syndicat au Québec. Il y a cent ans cette année, les Allumettières déclenchaient une première grève qui allait marquer l’histoire de la région. Rappelons qu’une des revendications des Allumettières étaient l’absence d’hommes contremaîtres à l’intérieur de l’usine E. B. Eddy de Hull, où travaillaient uniquement des femmes, afin d’éviter des agressions sexuelles. Il est ironique que la décision de l’UQO soit prise trois mois avant la mise en place de sa politique de lutte contre les violences sexuelles!

Le SCCC-UQO continue d’affirmer que Donalda Charron est un modèle pour notre communauté universitaire et déplore le peu de sensibilité du boy’s club à la tête de notre Université. Le SCCC-UQO déplore enfin que le Comité de toponymie de l’UQO ne compte aucune personne étudiante, employée de soutien, professionnelle ou chargée de cours. La mémoire de l’UQO semble être l’affaire de la direction.

Pour voir ce texte sur le site du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université du Québec en Outaouais, cliquez ici.

Pour lire leur article intitulé Donalda Charron, un modèle pour l’UQO, cliquez ici.