23 juillet 2019 - Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM
Logo SCCUQ

Logo

Publication récente
Dernier
Coup de gueule
Twitter

Babillard des membres

La science prend l’air : Doctorat de Jean-Philippe Ayotte-Beaudet

Dans le cadre de son doctorat, Jean-Philippe Ayotte-Beaudet, chargé de cours au département de didactique, s’est demandé comment les enseignants en science et technologie, un cours donné aux élèves du secondaire, pouvaient mieux utiliser les ressources disponibles à l’extérieur et à proximité de leurs écoles (parc, surface gazonnée, jardin, etc.) pour y mener des expériences de terrain afin de rendre la science plus facile, intéressante et concrète à comprendre pour les jeunes.

Pour expliquer l’adaptation des espèces végétales à leur environnement, l’enseignant pourrait, par exemple, sortir dehors avec ses élèves afin de faire de l’observation d’arbres à trois moments clés dans l’année, illustre Jean-Philippe Ayotte-Beaudet. «Chaque élève pourrait ainsi adopter un arbre et suivre son évolution en fonction des saisons.» L’objectif est de réaliser une activité pédagogique plus parlante pour les élèves. «Les apprentissages contextualisés sont plus significatifs et durables, fait remarquer le chercheur en éducation, qui est aujourd’hui professeur au Département de l’enseignement au préscolaire et au primaire de l’Université de Sherbrooke. Quand l’élève apprend de manière plus significative, il retient mieux les apprentissages et peut mieux les appliquer dans d’autres contextes de son quotidien.»

Pour lire le reste de cet article dans Actualités UQAM, cliquez ici.