Session d’hiver 2015 : Message important aux chargées et chargés de cours - 15 avril 2015
Header
 
Session d’hiver 2015 : Message important aux personnes chargées de cours - 15 avril 2015

À toutes les personnes chargées de cours,

La Commission des études a adopté hier, le 14 avril 2015, une recommandation de prolongation du trimestre d’hiver 2015 jusqu’au 19 juin 2015. Les conditions de reprise de cours s’inspirent largement de celles diffusées par la Direction le 27 février 2015. Toutefois, pour être valide, cette recommandation doit être entérinée par le Conseil d’administration. Un conseil d’administration spécial doit avoir lieu le jeudi 16 avril 2015 à 16 h. À l’heure actuelle, nous ignorons totalement quelles seront la réaction et la décision du Conseil d’administration de l’UQAM.

Lors de la rencontre avec la partie patronale le 10 avril 2015, des membres du Comité exécutif ont reçu l’assurance que les personnes chargées de cours seront rémunérées en cas de prolongation du trimestre.

En attendant, nous tenons à vous rappeler que les personnes chargées de cours ont l’obligation de se présenter à leur cours selon l’horaire prévu. D’autre part, la liberté universitaire comprend le droit de refuser de dispenser son enseignement lorsque la sécurité des personnes présentes ne peut être assurée (ce qui est prévu dans notre convention collective) ou lorsque les conditions pédagogiques normales ne sont pas réunies. Dans l’hypothèse où vous seriez dans l’impossibilité de donner votre cours, nous vous conseillons de contacter votre département ainsi que le SCCUQ.

Lors de la tournée de classe par les officières et officiers du SCCUQ en soutien à nos membres, nous avons noté la présence de gardes du service de prévention et de sécurité de l’UQAM dans les cours pendant que ceux-ci se donnaient. Nous dénonçons vivement cette dérive sécuritaire de l’UQAM et son impact sur les conditions normales d’enseignement. Nous rappelons que l’article 28.03 de notre convention collective prévoit qu’ : «Une personne chargée de cours a le droit de refuser d’exécuter un travail si elle a des motifs raisonnables de croire que l’exécution de ce travail l’expose à un danger pour sa santé, sa sécurité ou son intégrité physique, ou peut avoir pour effet d’exposer une autre personne à un semblable danger». Par conséquent nous vous conseillons de documenter soigneusement les évènements qui se produisent dans vos cours et qui auraient pour effet de porter atteinte à votre santé mentale ou physique, à votre sécurité ou à votre intégrité physique, ou qui auraient pour effet d’exposer une autre personne à un tel danger.

Le Syndicat est conscient que la direction place chaque enseignante et enseignant dans une situation intenable et nous faisons tout en notre pouvoir pour que la Direction rétablisse des conditions acceptables de validation des cours. Nous vous invitons à éviter toute situation inutilement conflictuelle et à engager le dialogue avec les étudiantes et étudiants.

Syndicalement,

Le Comité exécutif du SCCUQ

Lire la suite