Infolettre du SCCUQ – 8 octobre 2015
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Activités reliées au SCCUQ :

14 octobre : Assemblée générale des chargées et chargés de cours
Jusqu’au 25 octobre : Exposition de photographies d’Emmanuel Chieze : Voyage au pays des âmes

Autres activités :

10 octobre : Manifestation Non aux oléoducs Énergie Est et Ligne 9B
11 octobre : Manif artistique anti-conservateur
Jusqu’au 12 octobre : Radio-Canada : Une marche pour la démocratie !
13 octobre : Soirée sur le racisme et les moyens de le contrer
14 octobre : Soirée Ne restons plus silencieux face aux préjugés sur la pauvreté
16 octobre : La marche et la Nuit des sans-abri
17 octobre : La Marche mondiale des femmes
22 octobre : Soirée débat de la revue Relations : Danger : impasse du progrès
22 octobre : Conférence Solidaires avec les Dominicains d’origine haïtienne
Du 18 au 24 octobre : Semaine nationale de la santé et de la sécurité du travail
26 au 28 octobre : Journée de grève rotative des enseignantes et enseignants de la FAE
Jusqu’au 28 octobre : Marché fermier bio-local-solidaire tous les mercredis
2 novembre : Commission populaire de l’Action Communautaire Autonome
12 novembre : Colloque de l’IRIS sur la question de la dépossession

 
 
Entre vous et moi

Quand j’ai appris que 37 des 120 cadres de l’UQAM obtiendraient leur 4% je me suis dit que 37 cadres de moins étaient la façon retenue par l’administration de faire sa part pour les compressions qu’elle effectue. Quand j’ai lu le texte, j’ai déchanté: il s’agissait d’une augmentation de salaire. Pis après coup, je me suis dit que ce n’était peut-être pas une mauvaise nouvelle… si l’UQAM envisage d’appliquer la même hausse salariale à l’ensemble des enseignantes et enseignants (SPUQ et SCCUQ) actuellement en négociation. On verra.

Lors de la dernière assemblée générale du SCCUQ, quelqu’un de l’administration a encore (c’est la deuxième fois) eu la «brillante» idée d’envoyer un gardien pour faire le décompte des membres présents. Le gardien c’est fait virer de bord, mais avec de tels gestes de provocation et d’ingérence dans les affaires syndicales, je me dis qu’il y a des coups de pied au cul qui se perdent, comme dirait quelqu’un que je connais. J’espère que vous serez nombreux à participer à la prochaine assemblée générale du mercredi 14 octobre. Le mépris, ça suffit!

Richard Bousquet, vice-président à l’information

 
 
SCCUQ
 
 
Assemblée générale des personnes chargées de cours le mercredi 14 octobre

Le SCCUQ convoque les chargées et chargés de cours de l’UQAM à une assemblée générale le mercredi 14 octobre, à 14h, au Salon Orange du Centre Pierre-Péladeau (300, de Maisonneuve Est). À l’ordre du jour : • État des travaux du Comité de négociation et cas de dépassement au comité • Adoption de la politique de prévention et d’intervention en matière de harcèlement psychologique et sexuel du SCCUQ • Création d’un poste de substitut au Comité de perfectionnement et de mise à jour des connaissances.

 
 
Le SCCUQ était bien représenté à la manifestation du Front commun du 3 octobre
ManifSCCUQ

Plusieurs chargées et chargés de cours de l’UQAM ont répondu présents à l’appel de la manifestation en appui aux travailleuses et travailleurs du Front commun le 3 octobre. Merci à vous. Leur cause est aussi la nôtre si les services publics continuent de se faire charcuter et que le gouvernement décide d’appliquer la même recette pour la négociation de notre convention collective.

 
 
Les chargées et chargés de cours de l’ensemble du Québec dénoncent les compressions dans les universités

Les enseignantes et enseignants universitaires contractuels des universités québécoises, soit plus de 15 000 universitaires, dénoncent les impacts négatifs des compressions budgétaires actuellement imposées par le gouvernement. Confrontés à une augmentation du nombre d’étudiantes et d’étudiants par classe, à des diminutions des services aux étudiantes et aux étudiants, ils craignent la détérioration de la qualité de l’encadrement et de l’enseignement. Devant de telles attaques à l’enseignement universitaire, ils s’insurgent devant le silence des rectrices et des recteurs, qui semblent bêtement appliquer les compressions, au détriment de la mission fondamentale d’enseignement des universités qu’ils dirigent.

Les personnes chargées de cours, tutrices, superviseures de stage et les autres enseignants contractuels constituent le principal corps enseignant universitaire au Québec. Ils donnent la majorité des cours de 1er cycle et sont donc bien placés pour constater les risques que représente la poursuite des coupes ainsi faites à l’aveugle.

Lire la suite
 
 
Assemblée d’unité départementale : votre présence est importante

C’est bientôt le temps des assemblées d’unité départementales. Ces assemblées sont le lieu privilégié pour discuter de la situation et des différents enjeux dans vos départements respectifs et pour élire vos représentantes et représentants locaux pour l’année 2016. Le lunch est offert. Les personnes chargées de cours recevront un avis de convocation sous peu et on espère vous voir en grand nombre. Votre présence est importante en cette période de compressions et de négociation de notre convention collective.

 
 
Dates d'affichage pour les charges de cours du trimestre Hiver 2016

Les charges de cours disponibles pour le trimestre Hiver 2016 seront affichées sur Accent à compter du 24 octobre 2015 et les personnes chargées de cours auront jusqu’au 2 novembre pour enregistrer leurs candidatures. Elles devront par la suite répondre à la proposition de cours attribués sur Accent entre le 7 et le 12 novembre.

 
 
Babillard des membres
 
 
Exposition de photographies d’Emmanuel Chieze : Voyage au pays des âmes
echieze

L'exposition de photographies du chargé de cours au Département d’informatique Emmanuel Chieze, Voyage au pays des âmes, a lieu du 30 septembre au 25 octobre, au Centre Boréart de Granby. Le vernissage se déroulera le dimanche 4 octobre de 13 h à 16 h. Le projet propose d'effectuer un voyage là-haut, au pays des âmes. Ce pays est plus vaporeux que les paysages terrestres auxquels nous sommes habitués, moins groundé. Il présente néanmoins de réelles ressemblances avec certains paysages terrestres, tels que certains paysages du Grand Nord ou des ensembles volcaniques. Ce projet se veut une invitation au dépaysement, à la contemplation et à l'apaisement dans une nature à l'échelle démesurée.

 
 
Monde syndical
 
 
Plus de 150 000 personnes manifestent à Montréal en appui aux négociations du secteur public
Manif3oct

Plus de 150 000 personnes ont manifesté dans les rues de Montréal en appui aux revendications des 400 000 salariés des secteurs de la santé et des services sociaux, de l'éducation, de l'enseignement supérieur, de la fonction publique et des organismes gouvernementaux présentement en négociation pour le renouvellement de leurs conventions collectives. «Le gouvernement libéral continue de vouloir nous appauvrir non seulement aujourd'hui, mais jusqu'à la fin de nos jours, en charcutant notre régime de retraite pourtant en excellente santé financière et en réduisant jusqu'à 40% les rentes des retraités qui ont consacré leur vie au service public. Pourtant, nous avons identifié des solutions qui permettraient au gouvernement d'économiser des millions chaque année. Le gouvernement ne veut tout simplement rien entendre, ce qui démontre la réelle volonté idéologique des libéraux: réduire l'État, réduire les services à la population», a souligné Jacques Létourneau, président de la CSN.

Lire la suite.

Visionner la vidéo.

 
 
Hausse de salaire de 4% pour 37 cadres de l’UQAM

Alors que l’Université du Québec à Montréal peine à boucler son budget, la direction de l’établissement vient de consentir une hausse de salaire de 4% à certains membres de son personnel-cadre, dénonce le syndicat des professeurs de l’établissement. Trente-sept cadres sur 120 bénéficieront immédiatement d’une progression salariale, ce qui représente un montant de 166 200$, confirme la maison d’enseignement. Des cadres au haut de l’échelon salarial pourraient aussi toucher une prime.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
Les auxiliaires d'enseignement de l’Université McGill acceptent l'offre globale de règlement

Les membres du Syndicat des auxiliaires d'enseignement et surveillants d'examens - Unité 1 de l'Université McGill ont ratifié l'offre globale de règlement proposée par l'Université lors d’une assemblée générale tenue le 30 septembre. Après un débat animé, l'offre a été acceptée par 172 membres, contre 101 qui l'ont rejetée. La nouvelle entente prévoit une augmentation de salaire de 9% sur quatre ans (débutant par une augmentation de 2,5% rétroactive au 1er janvier 2015) et viendra à échéance en juin 2018. Elle prévoit également un libellé amélioré en ce qui a trait aux plaintes pour discrimination et harcèlement.

Lire la suite.

 
 
L'UQO méprise ses étudiants salariés

Déjà plus de 11 rencontres et 10 mois de négociations patronales-syndicales, pour le renouvellement de la convention collective au Syndicat des étudiants et étudiantes salariés de l'UQO. Et toujours pas d'avancement. Des salaires peu élevés, des conditions de travail ridicules et toujours cette impression de mépris et de sous-emploi. Ça prend des semaines avant d'être payé. La carte de crédit, elle, n'attend pas. Ni les frais étudiants. Le loyer non plus.

Lire la suite du texte d’opinion dans Le Droit.

 
 
Journée mondiale des enseignantes et des enseignants : Choisir l'éducation
JourneeEnseignants

«La valorisation de la profession enseignante va de pair avec l'importance qu'on accorde à l'éducation dans une société», indique d'emblée Mme Caroline Senneville, présidente de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN). À la veille de la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants que l'on a célébrée lundi partout sur la planète, la présidente de la FNEEQ-CSN dénonce vertement les compressions imposées à tous les ordres d'enseignement. «Au primaire et au secondaire, dans les cégeps, dans les universités, ce n'est pas vrai qu'on peut tout le temps faire plus avec moins», affirme-t-elle.

Lire la suite.

 
 
Solidarité avec les femmes autochtones : Ne fermons pas les yeux
femmesautochtones

Au Canada, des filles et des femmes autochtones disparaissent chaque semaine sans que cela ne fasse les gros titres dans les médias. Elles sont assassinées parce qu’elles sont autochtones. L’organisme Femmes autochtones du Québec et Amnistie internationale réclament une enquête publique sur les disparitions de ces femmes et jeunes filles. Il est urgent de savoir combien d’entre elles ont disparues. Il faut faire en sorte que ces femmes ne soient plus invisibles et que l’on puisse se souvenir d’elles pour ainsi prévenir d’autres disparitions et assassinats. L’assemblée générale du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN) a adopté une résolution mercredi soir en appui à la campagne et invitant ses membres à signer la pétition.

Lire le texte et signer la pétition.

 
 
Pétition : Les réfugiés syriens sont bienvenus au Canada
Refugies

La crise des réfugiés syriens est loin de se résoudre. Le Canada doit accepter de collaborer et accueillir rapidement plus de réfugiés maintenant! Amnistie internationale (AI) appelle tous les chefs des partis politiques fédéraux, à suspendre leurs activités et leurs campagnes politiques et à agir afin que le gouvernement entreprenne une démarche immédiate, concrète et généreuse pour que le Canada augmente de façon significative sa contribution en réponse à la crise croissante des réfugiés syriens. L’assemblée générale du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN) a adopté une résolution mercredi soir en appui à la campagne d’AI et invitant ses membres à signer la pétition.

Lire le texte complet et signer la pétition.

 
 
Les profs de la FAE poursuivent la lutte avec une autre journée de grève

Quelques jours après la première journée de grève des 34 000 profs, la FAE annonce une 2e journée de grève qui se déroulera de manière rotative sur trois jours, soit les 26, 27 et 28 octobre prochains. La FAE rappelle que ses membres déclenchent une grève légale et que, ce faisant, ils respectent les dispositions prévues au Code du travail.

Lire la suite.

 
 
La CSQ et l’APEQ proposent une relance pour dénouer l’impasse aux tables de négociation

Avec comme toile de fond la Journée mondiale des enseignants, la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ) et l'Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ-QPAT) ont déposé lundi à la partie patronale une nouvelle proposition globale pour dénouer l'impasse qui a cours actuellement aux tables de négociation sectorielle. La FSE-CSQ et l'APEQ ayant refusé catégoriquement le dépôt patronal global qui leur avait été soumis le 21 septembre, elles ont choisi de relancer les pourparlers sur la base des préoccupations des enseignantes et enseignants et des besoins du système d'éducation, et non sur la base des compressions demandées par le gouvernement.

Lire la suite.

 
 
Radio-Canada : Une marche pour la démocratie !
TousAmis

Une marche citoyenne organisée par Tous amis de Radio-Canada a débuté mardi matin à Montréal devant la Maison de Radio-Canada. L'évènement s'étalera sur sept jours et se terminera le lundi 12 octobre alors qu'une déclaration de principes sera déposée au Parlement d'Ottawa. Demandes: un rehaussement du financement du gouvernement fédéral, un mode de financement public protégé de l’ingérence politique et établi sur une base pluriannuelle, un processus transparent et non partisan des nominations du PDG et des administrateurs de Radio-Canada/CBC et l’imposition d’un moratoire sur le plan de la haute direction qui prévoit pour 2020, entre autres la fin de la production télévisuelle, la vente d’immeubles et de leurs infrastructures de production, ainsi que la suppression de 1500 emplois.

 
 
Le Syndicat des travailleurs de l'information de La Presse demande la suspension des coupes annoncées

Les membres du Syndicat des travailleurs de l'information de La Presse (STIP) «demande à La Presse de suspende toutes les coupes annoncées le 24 septembre jusqu'à la conclusion d'une entente sur un programme de départs volontaires et sur la réorganisation du travail». Cette résolution a été adoptée par une très forte majorité mercredi en assemblée générale dans le contexte où La Presse a annoncé à la fois des coupes illégales et des coupes irréalistes qui menacent le nouveau modèle d'affaires qu'est La Presse+. Ces annonces ont également été faites sans aucune transparence de la part de la direction de La Presse, qui refuse toujours d'ouvrir ses livres à ses supposés partenaires syndicaux.

Lire la suite.

 
 
Journée mondiale pour le travail décent : dénonçons la cupidité des entreprises!
TravailDecent

En cette Journée mondiale d’action pour le travail décent, le 7 octobre, et à l’initiative du Centre international de solidarité ouvrière (CISO), la FTQ demande aux candidates et candidats de s’engager, dans le cadre des élections fédérales, à adopter les mesures efficaces pour assurer le respect des normes internationales du travail auxquelles le Canada est assujetti. Menaçant notre démocratie, les grandes compagnies influencent fortement les décisions gouvernementales pour maximiser leurs profits. Force est de constater que les gouvernements défendent de plus en plus les intérêts du grand capital, tout en effectuant des compressions majeures dans les services publics affectant la majorité de la population.

Lire la suite.

 
 
Réglementation sur la surveillance dans les résidences privées : la CSN veut s'assurer de la sécurité des aînés

Ce ne seront pas toutes les résidences privées qui devront assurer une surveillance constante, annonçait mardi matin La Presse. Pour la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), il est crucial de mettre tout en place pour assurer la sécurité des aînées et aînés vivant dans les résidences privées. Le texte précisait que le ministre Gaétan Barrette a l'intention de réduire la sécurité dans les résidences privées, invoquant le fait que les propriétaires de résidence ne peuvent absorber ces coûts.

Lire la suite.

CSQ : Le gouvernement ne doit pas céder au chantage des propriétaires.

 
 
Inclure les travailleuses et les travailleurs, une nécessité dans la transition vers une économie verte

Lors de sa participation à la commission parlementaire des transports et de l'environnement, la CSN a appuyé sans réserve l'introduction d'une cible minimale de réduction par rapport au niveau de 1990, de 37,5% des gaz à effet de serre (GES) du Québec d'ici 2030, tout en réaffirmant la nécessité d'inclure les travailleuses et les travailleurs dans la transition vers une économie verte. Dans un contexte où les changements climatiques font craindre le pire pour la survie de l'humanité, la CSN est d'avis que les questions environnementales doivent prendre une place de plus en plus importante dans l'évaluation des choix qui s'offrent à la population du Québec.

Lire la suite.

Mémoire de la FTQ : L’austérité est fondamentalement incompatible avec la lutte aux changements climatiques.

 
 
L’Organisation internationale du Travail se penche sur les pratiques illégales en matière de travail
OIT

L’Alliance 8.7 a été convoquée à New York par l’Organisation internationale du Travail au cours de l’Assemblée générale des Nations Unies dans le but explicite de constituer une alliance pour lutter contre le travail des enfants, le travail forcé et l’esclavage.

Lire la suite.

 
 
Allemagne : une journée d’action innovante met l’accent sur l’éducation
Allemagne

Des enseignantes et des enseignants militants du syndicat de l’éducation allemand Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft (GEW) et leurs étudiantes et étudiants ont organisé une journée de sensibilisation colorée à Berlin, la capitale allemande. La Porte de Brandebourg, symbole allemand connu dans le monde entier, était ce 29 septembre le point de ralliement pour une journée d’action autour du thème Classe mondiale! L’éducation crée l’avenir!, dans le cadre de la Campagne mondiale pour l’éducation.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Les secteurs de la santé et de l’éducation écoperont encore l'an prochain

Vous pensiez en avoir fini avec l'austérité budgétaire et les compressions au gouvernement Couillard? À Québec, bon nombre de ministres le croyaient aussi. Or, les ministères de la Santé et de l'Éducation seront lourdement mis à contribution, l'an prochain, pour un nouveau cycle de coupes. À l'imposant ministère de la Santé, Québec réclame en tout, a appris La Presse, 700 millions de compressions, dont 400 millions «d'efforts supplémentaires». Pour l'Éducation, la commande est de quelque 200 millions.

Lire la suite.

 
 
Écoles privées : Québec annule des coupes de 11 millions

Le gouvernement Couillard annule des compressions de 11 millions de dollars aux écoles privées, a appris La Presse. Ces coupes auraient pu aussi avoir des «effets collatéraux négatifs» sur le réseau public, selon lui. Le ministre de l'Éducation, François Blais, a décidé de ne pas abolir en totalité la subvention pour le transport scolaire destinée aux écoles privées.

Lire la suite.

 
 
Semaine de perturbation : la grogne populaire prend forme
ASSE

Dans la foulée de la Journée mondiale des enseignants et enseignantes, l’ASSÉ a lancé sa semaine de perturbation nationale contre les mesures d’austérité et pour un réinvestissement massif dans les services publics. De nombreuses actions sont prévues jusqu’au 9 octobre pour manifester notre colère face à un gouvernement intransigeant et pour marquer notre solidarité avec les syndiquées et syndiqués de la fonction publique (infirmiers et infirmières, enseignants et enseignantes, employées et employés de soutien, etc.), les organismes communautaires et les autres groupes en lutte.

Lire la suite.

 
 
Les mesures d'austérité en éducation : une bombe à retardement

Notre gouvernement prône des mesures d'austérité et exige des compressions massives dans tout le système d'éducation. À son avis, cela s'explique par une saine gestion pour ne pas laisser aux générations futures le fardeau d'une dette financière, donnant ainsi l'impression de vouloir protéger la jeunesse en «bon père de famille». Je remets en cause les mesures d'austérité prises comme moyen pour prévenir cet endettement futur. En réalité, les mesures d'austérité en éducation n'égalent-elles pas, à coup sûr, un fardeau économique pour les générations futures, sans compter l'ostracisme social qu'elles engendreront?

Lire la suite du texte d’opinion sur huffingtonpost.ca

 
 
Autonomiser les enseignantes et les enseignants, bâtir des sociétés durables

À l’occasion de la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants, le 5 octobre, l’Internationale de l’éducation, aux côtés de ses affiliés et de ses partenaires du monde entier, a mis en lumière le nouveau programme pour 2030 et ses Objectifs de développement durable, ainsi que le rôle fondamental que joueront les enseignantes et les enseignants dans sa mise en œuvre.

Lire la suite.

 
 
30 jours pour sauver les centres d’éducation populaire de Montréal
30jours

Les six centres d’éducation populaire de Montréal (CEP) sont présentement menacés de fermeture à cause du refus du ministre de l’Éducation François Blais de leur accorder un financement annuel de 750 000$. Ces centres viennent en aide de façon quotidienne à plus de 6000 familles réparties dans les quartiers les plus défavorisés de Montréal. Leur fermeture entraînerait des coûts sociaux bien plus élevés que les économies budgétaires que souhaite réaliser le gouvernement. Pour appuyer la campagne demandant au ministère de l’Éducation de se responsabiliser en conservant la propriété publique des bâtiments, en finançant les coûts d’opération et de rénovation des bâtiments, et en renouvelant le financement à la mission qui leur a été retiré.

 
 
L’ICÉA appuie l’InterCEP dans sa campagne pour la survie des centres d’éducation populaire de Montréal

Les six centres d’éducation populaire (CEP) de Montréal ont lancé il y a quelques jours la campagne 30 jours pour sauver les CEP. Ces centres sont effectivement menacés de fermeture, à cause de leur niveau de financement et de l’état des édifices dans lesquels ils sont hébergés. Or, comme le soulignent les centres regroupés sous la bannière InterCEP, ces centres viennent en aide à plus de 6 000 familles réparties dans les quartiers les plus défavorisés de Montréal.

Lire la suite.

 
 
UQTR : un léger surplus pour 2014-2015

L'UQTR a finalement terminé son exercice financier de l'année 2014-2015 avec un léger surplus et non avec un déficit tel qu'elle le craignait il y a quelques mois à peine. «Malgré qu'il y ait eu un déficit, l'an dernier, compte tenu que nous avions des surplus de cumulés et en fonction des ajustements que l'on fait année après année en se basant sur les règles budgétaires du ministère, on arrive finalement à équilibrer le tout», indique le recteur intérimaire, André G. Roy.

Lire la suite du texte du Nouvelliste.

 
 
Changements climatiques : Bishop's et l'Université de Sherbrooke s'allient

Grâce à un nouveau partenariat avec le Centre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE) de l'Université de Sherbrooke, l'Université Bishop's deviendra la première au Québec à offrir un microprogramme de cycle supérieur sur les sciences des changements climatiques en anglais.

Lire la suite du texte de La Tribune.

 
 
Monde social
 
 
La marche et la Nuit des sans-abri le 16 octobre
LogoNSA2015

La 26e Nuit des sans-abri qui s'associe cette année à l'événement Le temps d'une soupe, débutera par une marche le vendredi 16 octobre, à 18h, au parc Émilie-Gamelin. Elle passera devant des lieux significatifs dans les rues du centre-sud, en prévision des élections fédérales. Une occasion de faire de la journée du 16 octobre, la journée Itinérance des élections fédérales et de rappeler, une ultime fois avant le scrutin, les enjeux et les demandes en itinérance et en logement social.

 
 
Ne restons plus silencieux face aux préjugés sur la pauvreté
Silencieux

C'est bientôt la journée mondiale du refus de la misère! ATD Quart Monde, le Projet Genèse et le Front Commun des Personnes Assistées Sociales organisent une soirée de discussion et d’échanges à Montréal, sur le thème Ne restons plus silencieux face aux préjugés sur la pauvreté, le mercredi 14 octobre, de 17h30 à 20h, au Centre communautaire de loisirs de la Côte-des-Neiges, 5347 Chemin de la Côte-des-Neiges. Au programme: un atelier sur les préjugés envers les personnes racisées et en situation de pauvreté et le lancement de 3 capsules vidéos contre les idées fausses sur la pauvreté.

 
 
Conférence Solidaires avec les Dominicains et les Dominicaines d'origine haïtienne

SUCO (Solidarité Union Coopération) organise une conférence le 22 octobre, au Centre St-Pierre, sur la situation des Dominicains et Dominicaines d’origine haïtienne qui sont expulsés en masse vers Haïti depuis 2013, alors que la Cour constitutionnelle dominicaine adoptait la décision 168-13 qui stipule que «les enfants nés dans le pays de parents étrangers en transit n’ont pas la nationalité dominicaine». La conférence sera suivie de l’assemblée générale annuelle de SUCO.

En savoir plus sur la conférence et les invités.

 
 
Colloque de l’IRIS sur la question de la dépossession
Colloque

L'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS) vous invite à un colloque le 12 novembre à la Bibliothèque et archives nationales (475 de Maisonneuve Est, Montréal) qui abordera la question de la dépossession. L'IRIS publiait au printemps passé un essai nommé Dépossession, qui traçait l'histoire économique du Québec récent en s'attardant aux ressources naturelles. L'IRIS cherche maintenant à aborder le sujet, mais de façon plus large en se penchant entre autres aussi sur la question des dépossessions originelles, et celle de la dépossession financière.

 
 
Conclusion du Partenariat transpacifique : Triste journée pour la démocratie

Si l’on voulait un portrait instantané de l’état de santé de la démocratie au Canada, la conclusion du projet de Partenariat transpacifique (PTP) est parlante. Liant 12 économies bordant l’océan Pacifique, les négociations des cinq derniers jours à Atlanta auront été à l’image des cinq dernières années de pourparlers, enveloppées de secret, menées derrière des portes closes. «L’entente de principe annoncée aujourd’hui est une vraie gifle au visage de la démocratie», a affirmé Pierre-Yves Serinet, du Réseau québécois sur l’intégration continentale.

Lire la suite.

La CSN déplore la conclusion de l'entente sans aucune consultation publique.
ATTAC-Québec dénonce la conclusion du Partenariat transpacifique.
IRIS : Et si les traités de libre-échange ne faisaient plus accroître le commerce international?

 
 
Au-delà du jeu des comparaisons, une approche fondée sur la science et l’équité : le budget carbone du Québec

Mémoire de Renaud Gignac et de Bertrand Schepper pour l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) dans le cadre d’auditions publiques sur le document de consultation intitulé Cible de réduction d’émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 dans le cadre de la Commission des transports et de l’environnement.

 
 
Science : de quoi le Canada a-t-il besoin?

Le prochain gouvernement devra permettre aux chercheurs de prendre directement la parole, de manière à aider les Canadiens à comprendre des enjeux qui les concernent. Pour diminuer les dépenses de l’État, le Parti conservateur a fait le pari qu’on pouvait se passer des conseils et analyses de nombre de chercheurs à l’emploi du gouvernement. Il a donc sabré plusieurs laboratoires fédéraux, surtout en environnement, mais aussi à Santé Canada, et mis fin à des programmes d’envergure comme le formulaire long du recensement de Statistique Canada. Résultat, le Canada dépense aujourd’hui, en proportion de son produit intérieur brut, deux fois moins que les États-Unis, et trois fois moins que l’Allemagne, pour la recherche gouvernementale.

Lire la suite sur le blogue de L’actualité.

 
 
Le communautaire, on n’a pas les moyens de s’en passer
communautaire

Du 2 au 6 novembre, vous êtes invitées, invités à vous joindre à une grande semaine d’action des organismes communautaires qui débutera par deux actions régionales : une commission populaire pour l’action communautaire autonome (ACA) le 2 novembre et une manifestation unitaire le 3 novembre. Les groupes communautaires jonglent depuis de trop nombreuses années avec des subventions à la mission inadéquates, souvent non indexées au coût de la vie, alors que la population est plus nombreuse à venir cogner à leurs portes. Les organismes sont débordés. Sans changement dans la situation actuelle, plusieurs risquent de s’effondrer. Le communautaire, on n’a pas les moyens de s’en passer.

Lire la suite.

 
 
Près de 63% des locataires d’OSBL de Montréal sont issus de l’itinérance

Une enquête menée par la Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM) révèle que 63 % des locataires qui y résident ont pu sortir de l’itinérance pour au moins cinq ans, un résultat que viennent mettre en péril le retrait et la réduction des subventions au logement social opérés par les gouvernements d’Ottawa et de Québec. Le coup de sonde mené auprès de 1777 locataires logés dans 64 projets des OSBL d’habitation de la région de Montréal démontre que près de quatre locataires sur dix proviennent directement de la rue, alors que le quart y a trouvé un logis après avoir transité dans un centre de jour ou un refuge. Environ 25 % des résidents de ces OSBL d’habitation y logent depuis 5 à 10 ans et 33 % depuis plus de 10 ans.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
Sondage : un Québécois sur deux craint la pauvreté

La moitié des Québécois craignent de vivre dans la pauvreté alors que 31% le font déjà, révèle un sondage mené pour le compte de la Fondation Lucie et André Chagnon auprès de 2000 répondants. À l'heure où le Québec est confronté à des choix budgétaires difficiles, le sondage, obtenu en exclusivité par La Presse, révèle les principales préoccupations de la population en ce qui concerne la qualité de vie et les politiques sociales du gouvernement.

Lire la suite.

 
 
Lancement du guide Un projet immobilier pour ma communauté
Guide

Les besoins pour le développement de nouveaux logements sociaux s'adressant aux personnes itinérantes sont nombreux. Des groupes ont fait le choix de mettre de l'avant des projets qui sont venus bonifier l'offre de logement offert aux plus démunis. Afin de soutenir de nouveaux organismes qui souhaitent développer de tels projets, le RAPSIM, en collaboration avec la Direction de l'Habitation de la Ville de Montréal, a développé un guide spécialement en ce sens. Le 8 octobre, à 13h30, le RAPSIM a tenu une rencontre faisant office de lancement du guide Un projet immobilier pour ma communauté.

Lire la suite.