Infolettre du SCCUQ - 28 septembre 2017
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Activités reliées au SCCUQ :

3 octobre : Date limite pour réaliser le logo du 40e anniversaire du SCCUQ
4 octobre : Assemblée générale des chargées et chargés de cours
5 octobre : Conférence de Donald Cuccioletta sur l’éducation publique aux É.-U.
6 octobre : Date limite pour l’appel de talents musicaux pour le party de Noël
16 octobre : Conseil syndical élargi : rencontre avec les personnes candidates au rectorat

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

28 septembre : Lancement du nouveau rapport Violences sexuelles en milieu universitaire
Jusqu’au 13 octobre : Le miel urbain du rucher de l’UQAM en vente à la boutique Neoshop
Jusqu’au 15 octobre
: Parcours d’art public temporaire KM3

Autres activités :

29 septembre au 1er octobre : De l’imprimé au numérique, 75 ans de presse syndicale à la CSN
30 septembre : Manifestation en appui aux employés de soutien du Collège Stanislas
Jusqu’au 1er octobre : 12e édition montréalaise du concours international World Press Photo
1er au 7 octobre
: Semaine pour l’école publique
2 octobre : Visionnement du documentaire Qu’est-ce qu’on attend?
2 octobre
: Audience à Montréal de la Tournée pour le droit au logement
4 octobre : 12e vigile pour les femmes autochtones assassinées et disparues
5 octobre : Élections municipales : les enjeux pour les femmes de la région de Montréal
13 octobre : Lancement du livre Faire partie du monde
14 octobre : Manifestation pour la paix
15 octobre : Une marche de 15 km pour un salaire minimum à 15$!
17 octobre : États généraux du mouvement syndical : On avance!
19 et 20 octobre : Colloque national en itinérance : Responsabilités collectives et pratiques croisées
Jusqu’au 1er novembre : Quatrième édition du Marché fermier de l’UQAM
6 au 8 novembre
: Gender Summit d’Amérique du Nord à Montréal
12 novembre : Manifestation contre la haine et le racisme
7 et 8 décembre
: Colloque Rendre visible l’itinérance au féminin

Messages et documents du SCCUQ :

Politique de prévention et d’intervention en matière de harcèlement psychologique au SCCUQ
Les Syndicats de l’UQAM s’opposent à la construction d’un nouvel édifice de HEC au centre-ville de Montréal
Réflexion du SCCUQ sur la décentralisation des ressources
Réactions du SPUQ au Rapport sur la décentralisation organisationnelle et budgétaire à l’UQAM
Réactions du SPUQ au Rapport sur la décentralisation organisationnelle et budgétaire à l’UQAM (2)

 
 
Entre vous et moi

Si vous avez une petite heure de libre samedi, je vous invite à venir faire un tour au Collège Stanislas (au coin des avenues Van Horne et Dollard) entre 8h et 16h pour venir saluer et appuyer les employées et employés du soutien du Collège qui ont été licenciés de façon cavalière le 28 juin dernier au profit de la sous-traitance. Ça peut même être une petite activité d’éducation familiale. Nous en reparlerons en conseil syndical élargi le 16 octobre puisque nous recevrons le président de ce syndicat. D’ici là, n’oubliez pas l’assemblée générale du 4 octobre où il sera question du 40e anniversaire de votre syndicat, de la langue d’enseignement à l’UQAM, de la lutte à la TELUQ et des élections à plusieurs comités, dont au Conseil d’administration, à la Commission des études et à la Sous-commission des ressources de l’UQAM. Et le lendemain nous recevrons Donald Cuccioletta sur l’heure du midi pour nous entretenir de l’éducation publique aux États-Unis à l’ère de Donald Trump.

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Assemblée générale des chargées et chargés de cours le 4 octobre : 40e anniversaire, langue d’enseignement, lutte à la TELUQ et élections

Les chargées et chargés de cours sont conviés à une assemblée générale le mercredi 4 octobre à 13h à la salle Jean-Claude-Lauzon (Pavillon Judith-Jasmin, Annexe, 1564, rue St-Denis). Il sera question des activités de commémoration du 40e anniversaire du SCCUQ, de la convention collective (notamment de la langue d’enseignement), de la lutte des tutrices et tuteurs de la TELUQ et de dons de solidarité. Il y aura aussi des élections au Secrétariat d’élections (1 personne, mandat de deux ans), Officière ou officier d’élections substitut (1 personne, mandat de deux ans), Comité de surveillance des finances (1 personne, poursuite d’un mandat, un an), Comité de vérification du double emploi (Une, un substitut, mandat de deux ans), Comité des usagers de l’audiovisuel (Une représentante, représentant, mandat de trois ans), Comité institutionnel sur les infractions de nature académique (Une, un substitut, mandat de trois ans), Comité des programmes de formation à l’enseignement (CPFE) (Une représentante, représentant, mandat de trois ans - La représentante, le représentant à ce Comité doit provenir de la Faculté des arts ou de l’un de ses départements), Conseil d’administration (Une représentante, représentant, mandat de trois ans), Commission des études (Une représentante, représentant, mandat de trois ans), et à la Sous-commission des ressources (Une représentante, représentant, mandat de trois ans).

 
 
Conférence-midi de Donald Cuccioletta sur l’éducation publique aux États-Unis, le 5 octobre

Dans le cadre de la Journée mondiale des enseignantes et enseignants, le SCCUQ organise une conférence avec le chargé de cours Donald Cuccioletta, le jeudi 5 octobre à midi au local DS-1950, portant sur l’éducation publique aux États-Unis à l’ère de Donald Trump. Compte-tenu qu’un lunch sera servi, nous vous demandons de confirmer votre présence d’ici le 4 octobre.

 
 
Réalisez le logo du 40e anniversaire du SCCUQ

Dans le cadre de son 40e anniversaire, le SCCUQ ouvre un concours auprès de ses membres pour réaliser un logo 40e et une signature graphique pour le web. Le logo devra pouvoir servir autant en en-tête de lettre, en affiche qu’en bannière grand format. Il devra être reproductible en noir et blanc et en couleur. Vous pouvez présenter un document PDF et vous pouvez présenter plusieurs propositions. Un prix de 400$ sera remis à la personne qui aura réalisé l’œuvre choisie. Les personnes chargées de cours qui souhaitent y participer ont jusqu’au 3 octobre pour le faire. Pour plus de détails, elles peuvent communiquer avec Richard Bousquet, vice-président à l’information, par courriel : bousquet.richard@uqam.ca.

 
 
Appel de talents : prestation d’un ensemble musical au Party de Noël du SCCUQ au Lion d’Or

Le Comité de mobilisation-intégration est à la recherche d’une, un ou de plusieurs musiciennes ou musiciens (ensemble musical) pour participer au célèbre Party de Noël des chargées et chargés de cours. Cet événement très couru réunit chaque année plus d’une centaine de personnes… Vous souhaitez y mettre votre grain de sel musical? Voici comment:

Ce que l’on cherche
Ces personnes devront assurer une ambiance jazzée à la célébration. Il s’agit, dans un premier temps, de jouer pendant 30 minutes de la musique d’ambiance à l’arrivée des invités et, par la suite, de faire une prestation de 3-4 pièces un peu plus tard dans la soirée. Contrat rémunéré.

Critères d’admissibilité
Être chargée, chargé de cours à l’UQAM ou étudiante, étudiant de l’UQAM
Être disponible le 12 décembre 2017

Comment poser votre candidature ou celle de votre ensemble musical
Faire parvenir une lettre exposant vos motivations à participer à l’événement et vos expériences à Mariève Ross, conseillère au Comité mobilisation-intégration ross.marie-eve@uqam.ca. La date limite pour soumettre une candidature est le 6 octobre 2017.

Pour plus d’informations, veuillez contacter une des conseillères ou le conseiller au Comité de mobilisation-intégration: Nathalie Blanchet (poste 2791), Mariève Ross (poste 8272) ou Jean Régnier (poste 5609).

 
 
Conseil syndical élargi le 16 octobre : le SCCUQ reçoit les personnes candidates au rectorat de l’UQAM et le syndicat du Collège Stanislas

Le SCCUQ tiendra un Conseil syndical élargi le lundi 16 octobre à 13h à l’hôtel Gouverneur Place Dupuis. Toutes les personnes chargées de cours sont invitées à venir y entendre les personnes candidates au rectorat de l’UQAM, suivi d’une discussion. Il sera également question du conflit de travail au Collège Stanislas et il y aura des élections au Comité institutionnel sur les environnements numériques d’apprentissage (mandat de 2 ans), au Comité des usagers de l’informatique (mandat de 3 ans), au Comité des usagers des bibliothèques (mandat de 3 ans), au Comité institutionnel de prévention du harcèlement psychologique (substitut, mandat de 2 ans) et au Comité consultatif permanent de la politique linguistique (mandat de 3 ans). Des points sur les relations intersyndicales et les affaires universitaires sont aussi à l’ordre du jour.

 
 
Nouvel article de la convention collective : Le congé à traitement différé

Nous poursuivons notre série de capsules d’information sur les nouveaux articles ou les principales modifications apportées à la convention collective des chargées et chargés de cours à la suite de la dernière négociation. La nouvelle convention collective permet à toute personne chargée de cours détenant au moins 25 points de priorité de participer au régime à traitement différé. Cette option s’adresse à des personnes chargées de cours qui ne sont pas en maladie ou en congé parental ou sur le point de prendre leur retraite au moment de l’entrée en vigueur du régime. Le régime permet à une personne chargée de cours d’épargner un certain montant de salaire à toutes les payes pendant 3, 4 ou 5 ans afin de prendre un congé pendant 2 ou 3 trimestres complets consécutifs. Durant ce congé la personne chargée de cours sera payée à même son épargne qu’elle aura accumulée au cours de la période de contribution. Durant la période de congé, la personne chargée de cours reçoit un point trimestre de priorité pour chacun des trimestres de congé. Pour plus de renseignements, veuillez contacter un agent, une agente des relations de travail du SCCUQ.

Capsule précédente : Fin accélérée de la période de probation.

 
 
Appel à témoins concernant les congés de maladie

Quelques personnes chargées de cours se sont récemment fait demander, par le Service de la santé et de la qualité de vie au travail de l'UQAM, des précisions quant au certificat médical fourni. Outre la mention de l’arrêt de travail, on leur a demandé à ce que le certificat spécifie le diagnostic, voire la médication. Le syndicat lance un appel à témoin. Si vous avez été contacté pour un certificat médical dit incomplet, que ce soit récemment ou antérieurement, veuillez nous écrire à l’une des adresses suivantes et nous donner les informations suivantes : • la date de début et de fin de votre congé de maladie • le motif des vérifications faites par l’UQAM.

Robert Drouin, poste téléphonique: 3536, courriel: drouin.robert@uqam.ca
Peggy Roquigny poste téléphonique: 2789, courriel: roquigny.peggy@uqam.ca
Stéphane Daniau poste téléphonique: 4886, courriel: daniau.stephane@uqam.ca

Vous participez à la conception de cours hybrides : faites-nous aussi part de votre expérience.

 
 
Babillard des membres
 
 
Éric Duchemin vend du miel uqamien à la boutique Neoshop jusqu'au 13 octobre

Le miel urbain du rucher de l'UQAM est en vente à la boutique Neoshop, qui s'arrête à l'UQAM jusqu'au 13 octobre. Il est issu des quatre ruches placées sur le toit du pavillon de Design. «Chacune d'entre elles produit environ 30 kilos de miel par année. Cette année, le rucher a produit plus de 10 000 pots de 50 ml», précise Éric Duchemin, chargé de cours à l'Institut des sciences de l'environnement. Le projet de rucher est sous la responsabilité du Collectif en aménagement paysager et agriculture urbaine durable (CRAPAUD), peut-on lire sur Actualités UQAM.

 
 
Sara Mathieu-Chartier a coordonné une vaste étude panquébécoise sur la santé sexuelle des jeunes adultes

Plus ça change, plus c'est pareil? C'est ce que l'on est tenté de conclure en prenant connaissance des résultats de l'étude «PIXEL- Portrait de la santé sexuelle des jeunes adultes au Québec», dévoilée le 19 septembre dernier par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). «L'âge de la première relation sexuelle ne semble pas avoir bougé depuis les 20 dernières années, constate en effet la chargée de cours, coordonnatrice de la recherche et coauteure de l'étude, Sara Mathieu-Chartier. Cinquante pour cent des jeunes femmes et 40% des jeunes hommes ont eu une première relation sexuelle avant l'âge de 17 ans», peut-on lire sur Actualités UQAM.

 
 
Isabelle Ruelland publie le livre Autorité et gestion de l'intervention sociale
iruelland

La chargée de cours Isabelle Ruelland vient de publier, en compagnie du professeur Michel Parazelli, le livre Autorité et gestion de l'intervention sociale – Entre servitude et acte pouvoir aux Presses de l’Université du Québec. Comment l’autorité se manifeste-t-elle dans les pratiques de gestion de l’intervention sociale faisant l’objet de transformations autant au Québec qu’en Europe? Cet ouvrage invite d’abord le lecteur à considérer les définitions de l’autorité, son histoire et ses figures de façon à en comprendre les enjeux et les processus structurant les relations de pouvoir en milieu professionnel. Les effets psychosociologiques des rapports d’autorité sur les travailleurs eux-mêmes sont analysés, ainsi que sur les diverses façons de réagir à l’autorité. À la fin de l’ouvrage, nous pouvons prendre connaissance d’une approche d’intervention à visée démocratique – inspirée des travaux de la sociopsychanalyse – afin de considérer une voie différente de celle de l’auto-autorité, peut-on lire sur le site de l’UQAM.

 
 
Taxer les Netflix de ce monde? La souveraineté culturelle canadienne est en jeu, affirme Simon Claus

Il n'y aura pas de taxe sur les Netflix de ce monde, a-t-on indiqué dans l'entourage de la ministre du Patrimoine Mélanie Joly, qui doit dévoiler, le 28 septembre prochain, la nouvelle politique culturelle canadienne. Une quarantaine d'organismes québécois et canadiens des secteurs de la culture et des communications réclament que les grandes entreprises transnationales du numérique soient soumises aux mêmes règles que les entreprises d'ici. «Ce qui est en jeu dans ce débat, c'est la souveraineté culturelle canadienne, la pérennité des industries de la culture et des communications, qui ont toujours bénéficié de l'aide de l'État pour se développer, souligne le chargé de cours à l'École des médias et doctorant en communication Simon Claus. Les acteurs québécois et canadiens de la culture dénoncent l'avantage concurrentiel dont profitent les entreprises américaines en faisant économiser à leurs clients les taxes à la consommation», peut-on lire sur Actualités UQAM.

 
 
Protestations des joueurs de la NFL : un symbole puissant contre Trump, selon Donald Cuccioletta

Les gestes de protestation d'une centaine de joueurs de football américain, dimanche, pendant l'interprétation de l'hymne national pour s'opposer aux propos tenus par le président Donald Trump, représentent un «symbole extrêmement puissant» quant à la question raciale aux États-Unis, aux dires du chargé de cours et spécialiste de la politique américaine Donald Cuccioletta. Par ces gestes, les joueurs veulent plutôt mettre de l’avant la question raciale en sol américain, une question qui est loin d’être réglée, rappelle le chercheur associé à la Chaire Raoul-Dandurand, sur le site de Radio-Canada.

 
 
Monde syndical
 
 
Manifestation en appui aux employées et employés de soutien du Collège Stanislas le 30 septembre

Le samedi 30 septembre de 8h à 16h, vous êtes invité par le Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN) à manifester votre appui aux employées et employés du soutien du Collège Stanislas, lesquels ont été licenciés le 28 juin dernier au profit de la sous-traitance. Le point de rassemblement est le parc Raoul-Dandurand au coin des avenues Van Horne et Dollard. Vous pouvez participer selon vos disponibilités à partir de 8 h. Important: en arrivant aux lieux de l’activité, adressez-vous aux personnes responsables du service d’ordre de la CSN pour recevoir les consignes de participation. La manifestation aura lieu devant le collège. Ce sera le moment de dénoncer la façon cavalière utilisée par la direction du collège pour mettre à la porte plus des 30 employé-es de soutien dont la majorité avait plus de 5 années de service.

 
 
Dans le cadre des Journées de la culture : De l’imprimé au numérique, 75 ans de presse syndicale à la CSN

Fière d’être associée aux Journées de la culture depuis les débuts, la Confédération des syndicats nationaux (CSN) invite ses membres et la population à une exposition virtuelle sur le thème De l’imprimé au numérique : 75 ans de presse syndicale à la CSN qui se déroulera du 29 septembre au 1er octobre 2017. L’exposition offrira l’occasion de prendre connaissance de l’imposante documentation archivée et numérisée de la CSN depuis sa fondation en 1921, mais plus particulièrement depuis la diffusion de son tout premier journal officiel à l’intention de ses membres, en 1942. «Depuis 75 ans, la CSN informe ses membres sur ses positions, sur les luttes menées par ses syndicats affiliés et sur leurs négociations», a indiqué son président, Jacques Létourneau.

Lire la suite et voir la vidéo.

 
 
Une marche de 15 km le 15 octobre pour un salaire minimum à 15$!

À l’invitation du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN), venez marcher 15 km le dimanche 15 octobre pour un salaire minimum à 15$! Le départ se fera du métro Lionel-Groulx à 10h. Les gens pourront se joindre à la marche pour un 10km à la Place Émilie-Gamelin à 11h30 ou au Parc Laurier (angle Mentana et Laurier) à 13h pour un 5 km. Il y aura de l'animation à la Place Émilie-Gamelin et au Parc Laurier en attendant les marcheuses et les marcheurs et l'eau sera offerte. Pendant la marche, vous devez prévoir votre eau et votre collation.

 
 
État des lieux du syndicalisme dans la région métropolitaine : On avance!
EtatDesLieux

Le CIMM avait organisé la 4e activité des États généraux de la région du Montréal métropolitain le 4 février 2017. On se rappellera que le CIMM représente la majorité des organisations syndicales œuvrant sur le territoire de Montréal et de Laval. Cet échange d’idées a permis de dresser un état des lieux du syndicalisme dans la région métropolitaine. Il est maintenant temps de nous projeter dans l’action. Pour ce faire, le CIMM vous convie à l’activité qui se tiendra le 17 octobre 2017, de 18h à 20h30 à l’Atrium de la Maison de développement durable, situé au 50, rue Sainte-Catherine Ouest à Montréal. Le thème : États généraux du mouvement syndical : On avance!

Lire la suite.

 
 
Les travailleuses de plus de 400 CPE votent à 94 % en faveur de la grève

Une menace de grève plane sur plus de 400 centres de la petite enfance (CPE), où quelque 11 000 travailleuses ont voté à 94% en faveur d'un arrêt de travail de six jours dont le moment reste à déterminer. Les syndiquées, membres de la CSN, sont sans contrat de travail depuis mars 2015 et si les questions non monétaires sont en grande partie réglées, les négociations achoppent toujours sur les salaires, le régime de retraite, les assurances collectives, le ratio enfants/éducatrice et la participation des travailleuses aux conseils d'administration et aux assemblées des CPE, entre autres.

Lire la suite du texte de La Presse canadienne.

Les CPE en Abitibi-Témiscamingue ont leur banque de six jours de grève.
Un mandat de grève pour les CPE du Bas-Saint-Laurent.
Des CPE de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine votent pour la grève.

 
 
La peur de l’autre

Le fond de l’air est lourd. Depuis plusieurs mois, l’incompréhension, l’insécurité et la peur de l’autre se sont exprimées ouvertement de bien des façons. Nous avons été témoins de gestes racistes parfois subtils, souvent flagrants, sinon violents. De toutes les manières, nous les rejetons! Bien sûr, nous croyons que nous devons écouter et chercher à comprendre celles et ceux qui ont peur. C’est possible en répudiant et en dénonçant celles et ceux qui attisent cette peur de l’autre. Nous devons lutter contre la montée de ce racisme identitaire fait de rejets, de repli sur soi et d’hostilité. Le mouvement syndical a la responsabilité de contrer vigoureusement la croissance marquée de la haine et de l’intolérance. Parce que c’est dans sa nature de le faire. Parce qu’il promeut des valeurs contraires. À travers son histoire, la Confédération des syndicats nationaux (CSN), qui célèbrera son centenaire bientôt, a toujours lutté contre le racisme.

Lire la suite du blogue du président de la CSN.

Vidéo du congrès de la CSN : Comment vaincre les populistes de droite?

 
 
Insuffisance de services aux élèves du préscolaire : il y a urgence d’agir pour prévenir et intervenir rapidement

À la lumière des résultats alarmants d’une vaste enquête concernant les services offerts aux élèves en difficulté au préscolaire, la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) demande une fois de plus au ministère de l’Éducation d’ajouter sans tarder des services aux plus jeunes élèves, puisque ceux-ci sont clairement insuffisants, voire même absents. Or, selon les données gouvernementales, un élève sur quatre présenterait pourtant des vulnérabilités au préscolaire. «C’est un véritable cri du cœur que nous lancent les enseignantes et enseignants du préscolaire», a fait savoir Sylvie Théberge, première vice-présidente de la FSE-CSQ.

Lire la suite.

 
 
Réforme fiscale Morneau : un pas important vers une plus grande équité

Lettre d’opinion de Luc Vachon, président de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), de Jacques Létourneau, président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de Louise Chabot, présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et Serge Cadieux, secrétaire général de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), parue dans La Presse+ le 25 septembre. Nos organisations syndicales, représentant plus d’un million de travailleuses et de travailleurs au Québec, se réjouissent des propositions du gouvernement fédéral visant l’élimination d’échappatoires fiscales. Ces dernières minent l’intégrité et l’équité du régime fiscal actuel en permettant à certains contribuables fortunés, notamment un nombre croissant de professionnels, de payer moins d’impôt que ne le font les salariés ayant une rémunération équivalente, ce qui contrevient au principe fondamental d’équité de notre régime fiscal.

Lire la suite.

 
 
Une campagne choc lancée par UCCO-SACC-CSN : Travailler au bord du gouffre

Le Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC–CSN) lance aujourd’hui le court-métrage bouleversant Travailler au bord du gouffre. Tourné au vieux pénitencier de Kingston, ce film, produit par UCCO–SACC–CSN, présente la violente réalité dans laquelle évoluent les agentes et agents correctionnels par la reconstitution de scènes d’incidents graves qui se sont réellement produits et par des entrevues poignantes avec celles et ceux qui les ont vécus. Le film montre également les défis auxquels sont confrontés un grand nombre d’agents correctionnels qui souffrent du trouble de stress post-traumatique (TSPT), pour lequel ils ne reçoivent pas de soutien adéquat à l’échelle du Canada.

Lire la suite.

Campagne publicitaire positive des chauffeurs, opérateurs et changeurs de la STM.
La CSN effectue une percée dans le secteur privé des soins animaliers.
Sainte-Thècle : Vote de grève à 86 %.
Deux ententes pour les cols blancs de Westmount.
Une première convention collective pour les cols blancs et cols bleus de Saint-Esprit.
Première convention collective pour les employés municipaux de Saint-Michel-des-Saints.

 
 
Rencontre d'élus fédéraux sur l’exploitation forestière : la FIM-CSN appuie ses syndicats participants

La Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) appuie ses syndicats qui ont accompagné les représentants de Produits forestiers Résolu (PFR) lors d’une rencontre qui s’est déroulée lundi avec les élus fédéraux. «Nous sommes heureux que des représentants de nos syndicats locaux participent à cette rencontre, a commenté le président de la FIM–CSN, Mathieu Lafleur. Cette discussion avec des responsables politiques à Ottawa vise en grande partie à les alimenter sur la réalité des régions afin qu’ils aient des faits et des arguments concrets dans la négociation en cours avec les États-Unis sur l’exploitation forestière.»

Lire la suite.

Offensive de la FIM-CSN pour syndiquer les PME : le STTIM.

 
 
La FTQ à la défense de la CSeries

Prenant acte de la décision américaine d’imposer des droits compensatoires préliminaires de 220% sur les appareils CSeries de Bombardier, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) invite les gouvernements fédéral et provincial à passer de la parole aux actes et à intervenir sans délai auprès du gouvernement américain et de Boeing afin d’annuler cette décision qui met toute l’industrie de l’aérospatiale québécoise en péril. «Tous dénoncent l’absurdité de cette décision qui met en danger non seulement les emplois au Québec et dans le reste du pays, mais aussi du côté américain. Le programme de la CSeries fait travailler quelque 22 000 travailleurs et travailleuses du côté des États-Unis ce qui représente quelque 30 milliards de dollars en termes d’impact économique», déclare le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Lire la suite.

Unifor en appelle à la mobilisation.
L’AIM est outrée par la décision.

 
 
Société québécoise des infrastructures : les membres du SPGQ entérinent un mandat de grève

Les membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) travaillant à la Société québécoise des infrastructures (SQI) viennent d’entériner un mandat de grève à la suite d’un vote tenue les 19 et 20 septembre 2017. Les quelque 300 membres du SPGQ, sans convention collective depuis le 31 mars 2015, pourront donc exercer leur droit de grève dès le 10 octobre 2017 si la partie patronale ne montre aucune ouverture dans le contexte des négociations du personnel professionnel de la fonction publique.

Lire la suite.

 
 
Négociation stérile de l’unité fonction publique : le SPGQ poursuit la grève et se déclare prêt à accentuer la pression

Les représentantes et représentants de l’unité d’accréditation de la fonction publique du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) réaffirment leur volonté et leur détermination de poursuivre la grève débutée le 16 février 2017, pour une durée illimitée, et d’accentuer les moyens de pression en raison d’une négociation jugée stérile.

Lire la suite.

 
 
Des milliers de personnes ont manifesté pour un meilleur financement de l’action communautaire autonome

Des milliers de personnes ont manifesté à Québec mercredi pour démontrer leur appui aux groupes d'action communautaire autonome. Plus d'une centaine de membres de la CSQ étaient présents pour l'occasion, dont le vice-président, Mario Beauchemin. Les membres de la CSQ sont profondément solidaires de la lutte menée par ces groupes pour une plus grande justice sociale pour toutes et pour tous. Ces femmes et ces hommes permettent à des milliers de personnes fragilisées de profiter de services inestimables qui les aident bien souvent au quotidien. Le message lancé mercredi est clair: le gouvernement de Philippe Couillard doit comprendre qu'il faut leur donner l'oxygène nécessaire pour qu'ils puissent remplir leurs missions!

Voir la manifestation en photos.

 
 
Catalogne : une grave atteinte à la démocratie

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) dénonce fermement l’attitude antidémocratique du gouvernement espagnol dans le contexte du référendum catalan. «Ce qui se passe actuellement en Espagne n’a pas sa place dans une démocratie. Il est déplorable de voir le gouvernement de Madrid nier ainsi le droit du peuple catalan à se prononcer démocratiquement sur son avenir. Nous enjoignons les gouvernements du Québec et du Canada à rappeler à l’ordre leur homologue espagnol pour qu’il respecte les principes du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes», soutient Mario Beauchemin, vice-président de la CSQ. Dans sa Déclaration de principes, la CSQ s’engage à défendre et à promouvoir le droit à l’autodétermination des peuples, peut-on lire sur le site de la CSQ.

 
 
Les groupes environnementaux, citoyens et syndicaux demandent le retrait des projets de règlements et de la Loi sur les hydrocarbures

Les groupes citoyens, environnementaux et syndicaux réagissent vivement aux projets de règlements de mise en œuvre de la Loi sur les hydrocarbures que le gouvernement de Philippe Couillard a rendus publics le 20 octobre. Ils demandent le retrait pur et simple ainsi que la suspension de la Loi sur les hydrocarbures. Après avoir eu l’odieux de passer cette loi en force sous le bâillon alors qu’une grande majorité de la société civile s’y opposait, le gouvernement provincial ajoute l’injure à l’insulte en autorisant des forages à proximité des zones habitées et dans les plans d’eau.

Lire la suite.

 
 
La transparence et la reddition de comptes menacées par la Banque de l’infrastructure du Canada

Le Columbia Institute a publié un rapport intitulé La Banque de l’infrastructure du Canada et le droit du public à l’information. Le rapport étudie le projet de Banque sous l’angle des lois qui limitent l’accès du public à l’information. Ce rapport souligne également les préoccupations exprimées par les commissaires à l’information du pays, en plus de faire des recommandations au gouvernement fédéral. «Le gouvernement fédéral est prêt à investir 35 milliards de dollars pour créer la Banque de l’infrastructure, et ce, afin de convaincre les entreprises privées d’investir dans des projets publics. Simultanément, le gouvernement a fait adopter en juin une loi qui limite l’accès du public à l’information concernant cette banque», a déclaré l’auteur du rapport, Keith Reynolds.

Lire la suite.

 
 
Myanmar : la crise doit être résolue pacifiquement et conformément au Droit international

La Confédération syndicale internationale (CSI) a exprimé sa profonde préoccupation concernant le sort des plus de 300 000 Rohingyas apatrides qui ont fui le Myanmar en traversant la frontière du Bangladesh, suite aux heurts violents qui ont opposé les forces de sécurité birmanes aux militants. Le Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Zeid Ra‘ad al-Hussein a décrit la situation comme un «exemple classique de nettoyage ethnique».

Lire la suite.

 
 
Royaume-Uni : recrutement et rétention en tête des revendications liées à la politique gouvernementale

À la suite du dernier rapport du National Audit Office, les syndicats de l’éducation britanniques ont instamment prié leur gouvernement de prendre de nouvelles mesures pour garantir le recrutement d’enseignantes et d'enseignants qualifiés et leur rétention au sein de la profession. «Le gouvernement se garde depuis bien trop longtemps d’aborder la question du recrutement, de la rétention et du développement professionnel du personnel enseignant», a déclaré Kevin Courtney, secrétaire général conjoint du National Education Union.

Lire la suite.

Amérique latine : stratégie unifiée de défense de la qualité de l’enseignement public.
Swaziland : décision anticonstitutionnelle de supprimer l’enseignement primaire gratuit.
L’Internationale de l’éducation (IE) soutient un candidat au poste de directeur général de l’UNESCO.
L’IE encourage les ressources éducatives libres de qualité.
Assemblée générale de l'ONU : l’IE met l’accent sur le financement de l’éducation.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Samsung et l'Université de Montréal partenaires dans un laboratoire d'intelligence artificielle

Le géant technologique Samsung a confirmé l'ouverture d'un laboratoire d'intelligence artificielle à Montréal. Ce laboratoire, qui est en fonction depuis le mois d’août, a été mis sur pied en partenariat avec l’Université de Montréal. Il s’agit d’une collaboration avec le professeur Yoshua Bengio, du Département d’informatique et de recherche opérationnelle. Il y avait déjà un chercheur de l'entreprise à Montréal depuis 2014; il y aura maintenant toute une équipe établie dans la métropole. Cette équipe, qui sera notamment composée d'étudiants, sera installée dans les locaux de Polytechnique Montréal réservés aux entreprises. Elle travaillera entre autres sur la reconnaissance vocale et visuelle, la conduite autonome et la robotique.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

 
 
Des ingénieurs de l'Université Laval seront formés sur les réalités autochtones

Dès 2019, les futurs ingénieurs forestiers de l'Université Laval seront formés sur les réalités autochtones. Pour se faire, l'établissement d'enseignement supérieur a officialisé la fondation d'une Chaire de leadership en enseignement en foresterie autochtone. C'est à Mashteuiatsh, au Musée amérindien, qu'on a procédé à son annonce. Michel Plourde en a discuté avec le titulaire de la chaire, Jean-Michel Beaudoin, sur les ondes de Radio-Canada.

 
 
La sécurité alimentaire : l'Université Laval partenaire de l'ONU

Parce que le progrès passe par la connaissance, l'Université Laval vient tout juste de conclure une entente de trois ans avec l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). L'objectif: faire face et s'adapter aux changements climatiques et à leurs impacts sur la sécurité alimentaire. Plus concrètement, l'entente vise notamment à concevoir et à fournir des guides techniques portant sur la sécurité et le contrôle alimentaires aux États membres de la FAO. Les deux organisations partenaires souhaitent également combattre la désertification en développant des projets en agroforesterie et en tenure forestière.

Lire la suite du texte du Soleil.

 
 
Les étudiants québécois n’ont pas une grande culture de la mobilité

Quelque 1500 étudiants québécois fréquentent une université française chaque année. Un nombre que le Québec comme la France aimeraient bien voir augmenter, mais certaines résistances font en sorte qu’un plafond semble être atteint. «Chez nous, les chiffres de la mobilité internationale sont stables depuis plusieurs années», indique Nicole Lacasse, directrice des affaires internationales et de la francophonie à l’Université Laval.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
L’internationalisation n’est pas une voie à sens unique

Les universités canadiennes ont fait de l’internationalisation un objectif majeur. Elles accueillent chaque année un nombre croissant d’étudiants étrangers (de 83 000 en 2006 à plus de 175 000 en 2016 selon Universités Canada), et sont de plus en plus appelées à leur fournir de l’aide pour favoriser leur réussite. Mais à peine 3,1 pour cent (environ 25 000) des étudiants canadiens à temps plein au premier cycle ont vécu une expérience à l’étranger en 2014.

Lire la suite du texte d’Affaires universitaires.

 
 
Des scientifiques pressent Ottawa d'éviter un «exode des cerveaux»

Des scientifiques canadiens sont inquiets. Plusieurs mois après la publication du rapport Naylor sur le soutien fédéral aux sciences, ils ont multiplié les rencontres cet été à Ottawa pour presser le gouvernement d'appuyer une hausse de 1,3 milliard au budget annuel octroyé aux organismes subventionnaires de la recherche au pays. Sans cet investissement, certains craignent même «un exode des cerveaux».

Lire la suite du texte de La Presse.

 
 
La taille des classes influence-t-elle la réussite scolaire?

Cette note présente les résultats des recherches les plus robustes méthodologiquement, qui estiment l’impact d’une réduction de la taille des classes sur les performances scolaires des élèves et sur leur destin à plus long terme. Contrairement à une idée qui a longtemps perduré, ces effets sont élevés, si on les compare à d’autres politiques scolaires menées à grande échelle et rigoureusement évaluées. Le coût absolu du doublement des classes de CP et de CE1 justifie de cibler cette politique sur les élèves les moins favorisés, mais l’investissement est rentable dès qu’il existe des effets in fine sur la situation professionnelle des bénéficiaires aussi petits que 1%. Il reste cependant beaucoup d’inconnues, notamment sur l’articulation entre la réduction de la taille des classes et les pratiques pédagogiques.

 
 
Monde social
 
 
Visionnement du documentaire Qu'est-ce qu'on attend? le 2 octobre
Visionnement

La Cinéthique Villeray présente la première québécoise du documentaire Qu'est-ce qu'on attend? le lundi 2 octobre à 19h30 au Patro Le Prévost, 7355, Christophe-Colomb, à Montréal. À l'initiative de son maire Jean-Claude Mensch, Ungersheim, petite ville d'Alsace de 2 200 habitants, s'est lancée dans la démarche de transition vers l'après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique. Pour la mettre en oeuvre, la municipalité a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé «21 actions pour le XXIe siècle». Celui-ci englobe tous les aspects de la vie quotidienne: l'alimentation, l'énergie, les transports, le travail, l'argent , l'habitat et l'école. Ces initiatives visent à développer l'autonomie alimentaire et énergétique du village et à promouvoir le développement des énergies renouvelables. Gratuit et ouvert à tous, contribution volontaire suggérée de 5 à 10$.

 
 
Tournée pour le droit au logement : en Mauricie, trop peu d’alternatives pour répondre aux besoins des personnes mal-logées

La situation des locataires mal-logés de la Mauricie est inquiétante, selon les témoignages entendus lors du passage à Trois-Rivières de la Tournée pour le droit au logement, organisée par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), en collaboration avec le Comité logement Trois-Rivières. Non seulement les personnes qui y ont pris la parole ont-elles mis en lumière le fait que le droit au logement est bafoué, mais elles ont fait état de négligence envers des obligations légales de bases comme l’habitabilité et la salubrité. Alors que la discrimination est illégale au Québec, les familles avec enfants et les Autochtones y restent exposés lors de la recherche de logement, comme en ont témoigné deux personnes de la région. Plusieurs des locataires ayant pris la parole ont, pour leur part, fait état de problèmes d’insalubrité et d’inaction des propriétaires en la matière.

Lire la suite.

Audience à Montréal de la Tournée pour le droit au logement le 2 octobre de 9h à 16h, au Centre Saint-Pierre.

 
 
12e vigile pour les femmes autochtones assassinées et disparues, le 4 octobre
12evigile

Missing Justice et le Centre contre l’oppression des genres invitent à la 12e vigile pour les femmes autochtones assassinées et disparues le 4 octobre à 18h à la Place Émilie-Gamelin (métro Berri-UQAM). Cette marche souhaite d’abord honorer la mémoire des femmes et des filles autochtones assassinées et disparues. Elle se veut également un événement pour sensibiliser le public à la nature systémique de la violence faite aux femmes autochtones et à la façon dont les médias, les gouvernements, le système légal les forces policières et le système d’éducation facilitent cette violence. Nous appuyons les communautés autochtones et les familles des femmes assassinées et disparues et faisons écho à leurs demandes de recevoir plus que des recommandations impossibles à appliquer.

 
 
Lancement du livre Faire partie du monde, le 13 octobre
LancementLivre

Lancement du livre Faire partie du monde le vendredi 13 octobre, à 17h, à la Coop Touski, 2361, rue Ontario Est. Venez rencontrer les auteures et faire un toast à l’écoféminisme. À l’heure où des crises environnementales, économiques, politiques et humanitaires se croisent et menacent jusqu’à la vie sur Terre, il est troublant de constater que nous ne faisons toujours pas de la défense du vivant une priorité. Et si le travail de soin, les modes de vie égalitaires et durables souffraient du même mépris qui a longtemps occulté le savoir et l’action des femmes? Ce livre postule l’urgence de l’écoféminisme. Comprendre les similitudes dans le fonctionnement du patriarcat et de l’exploitation de la nature permet de revaloriser de puissantes stratégies de résistance. Entrée libre et gratuite.

 
 
Manifestation pour la paix le 14 octobre

Le Mouvement québécois pour la paix organise une manifestation le samedi 14 octobre à 14h. Le départ se fera de la Place du Canada.

 
 
Manifestation contre la haine et le racisme le 12 novembre

Face à la multiplication d’actes et de discours haineux, plus de 45 groupes de divers horizons, dont plusieurs associations étudiantes facultaires de l’UQAM, ont décidé de s’unir pour appeler à une grande manifestation contre la haine et le racisme le 12 novembre à 14h à la Place Émilie-Gamelin.

 
 
L’égalité n’est pas «presque acquise»

En entrevue avec le Journal de Québec, Louise Cordeau laissait planer il y a quelques jours, la possibilité d’un changement de nom pour le Conseil du statut de la femme (CSF). Ainsi, la nouvelle présidente souhaite que ce dernier reflète l’évolution de notre société à l’égard des enjeux d’inégalité entre hommes et femmes, l’égalité étant à son avis «presque acquise». Son intervention reflète bien le mur auquel le progrès en termes d’équité se heurte. L’IRIS publiait une note en avril dernier qui recensait les écarts salariaux entre hommes et femmes selon différentes caractéristiques comme l’expérience, le domaine d’étude ou le temps de travail. Le constat fut clair: l’égalité n’est pas atteinte, et la possibilité de suivre une trajectoire similaire sur le marché du travail pour les hommes et les femmes est différenciée.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

À qui confier la vente du cannabis récréatif au Québec? Philippe Hurteau vous l'explique en 1:44.

 
 
La fin des gros barrages québécois?

Depuis quelques jours, la CAQ tente de faire scandale autour d’une déclaration du premier ministre sur les barrages hydro-électriques. En effet, à New York, lundi dernier, Philippe Couillard aurait déclaré à une table ronde que l’ère de la construction des grands barrages hydroélectriques était terminée et que la gestion énergétique passait par «des réseaux électriques intelligents, davantage d’énergies renouvelables et davantage de stockage». La CAQ voit dans cette déclaration un manque d’ambition de la part du premier ministre qui renierait l’expertise québécoise en hydroélectricité. Qu’en est-il vraiment?

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Beaucoup reste à faire à Montréal dans la lutte à l'itinérance, selon des groupes sociaux

Des organismes communautaires font le bilan de l’administration Coderre en matière d’aide aux plus démunis et lui demande de doubler le rythme de construction des logements sociaux. «Dans son Plan d’action en itinérance (2014-2017), la Ville s’était donnée comme objectif l’ajout de plus de 1000 logements destinés à la lutte à l’itinérance, dont 600 nouvelles unités de logement social avec soutien communautaire. À ce jour, plus de 500 logements sont réalisés ou sur le point de l’être», a souligné lundi en conférence de presse, Pierre Gaudreau, le coordonnateur du Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM). Selon M. Gaudreau, la Ville doit être porteuse d’une vision auprès de Québec et Ottawa, qui ont sensiblement réduit la part de leur budget dédiée à la lutte à l’itinérance de Montréal. «À l’échelon provincial, Montréal ne représente plus que 36% de l’enveloppe, loin des 40%, 50% et 55% d’antan», a-t-il dit.

Lire la suite du texte du journal Métro.

Communiqué du RAPSIM : Ville de Montréal et itinérance: beaucoup reste à faire!
Plus de logements sociaux et un meilleur accès à la propriété, promet le maire Coderre.
Police et itinérants autochtones, une relation difficile à Montréal.
Itinérants enterrés dans la dignité.
Un groupe de tricot dans Notre-Dame-de-Grâce pour entrer en contact avec les personnes en situation d'itinérance.
Vancouver : de plus en plus d'Autochtones en situation d'itinérance.

 
 
Lettre ouverte au sujet de C-59 sur la sécurité nationale : des organismes préoccupés

La LDL a signé une lettre conjointe, le 19 septembre, avec plus de 35 organisations et individus au sujet de C-59, Loi concernant des questions de sécurité nationale. Les signataires sont tous et toutes préoccupées par le fait que — malgré le message clairement transmis par les Canadiens et Canadiennes lors de la vaste consultation publique du gouvernement fédéral sur la sécurité nationale — les droits et libertés garantis dans la Charte ne se situent toujours pas là où ils devraient être, au cœur du cadre de sécurité nationale du Canada.

Lire la lettre.

 
 
L’adéquation formation-emploi : une notion polysémique

À n’en pas douter, l’adéquation entre la formation et l’emploi est un sujet d’actualité. Cependant, les personnes et les organisations qui s’y intéressent ne la conçoivent pas toutes de la même manière. Comme le souligne Félix Simoneau dans un article publié récemment par l’Observatoire compétences-emploi, la notion d’adéquation est polysémique: «Il n’y a pas une, mais plusieurs adéquations possibles.» L’auteur explique à ce sujet que la recherche démontre «que les relations entre formation et emploi sont plurielles et multidimensionnelles et qu’il est possible d’établir de multiples correspondances entre les deux univers».

Lire la suite.