Infolettre du SCCUQ – 26 mai 2016
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Messages et activités du SCCUQ :

Réflexion sur la décentralisation des ressources

• Rapports de la négo :

- Des concessions monétaires
- Trois refus et des discussions
- La partie patronale démontre un peu d’ouverture
- Quelques petites avancées

Le SCCUQ appuie la campagne Sans oui, c’est non!

6 juin : BBQ et Assemblée générale du SCCUQ : rapport de la négo
10 juin : Date limite pour les demandes de bourse de perfectionnement court

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

Jusqu’au 29 mai : L’installation interactive 21 Balançoires au Quartier des spectacles
Du 30 mai au 1er juin : Les Rendez-vous Champlain 2016
Du 1er juin au 8 janvier : Exposition Le Parc olympique, une architecture à célébrer

Autres activités :

Jusqu’au 16 juin : Visites guidées d’Héritage Montréal au cœur de la métropole
1er juin : Chaînes humaines Je protège mon école publique
2 juin : Soirée «bijoux» au bénéfice de la Table des groupes de femmes de Montréal
4 juin100En1Jour, festival de création urbaine
Du 6 au 10 juin : Congrès du Conseil central du Montréal métropolitain (CSN)
Du 9 au 14 août : Forum social mondial
Du 7 au 9 novembre : Journées de mobilisation pour la reconnaissance et le financement du communautaire

 
 
Entre vous et moi

La majorité des membres de l’équipe syndicale du SCCUQ participent cette semaine au Conseil fédéral de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ) dont nous sommes membres. Un plan d’action pour l’automne 2016 et l’hiver 2017 est à l’ordre du jour, nous y reviendrons la semaine prochaine. Il a aussi été question des dossiers à caractère sexuel dans le milieu de l’enseignement. Une enseignante ou un enseignant qui a ou entretient une relation intime avec une étudiante ou un étudiant est en conflit d’intérêts face à son rapport de pouvoir. La jurisprudence démontre que ce conflit n’est pas atténué par le fait que l’étudiante ou l’étudiant a initié la relation, ni par le fait qu’elle ou il y consent, et ce conflit ne s’éteint pas avec la fin du trimestre et la remise des notes. Cette relation malsaine peut avoir des conséquences dommageables pour les deux personnes. C’est un pensez-y-bien.

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
BBQ du 6 juin : signalez-nous votre présence

L’assemblée générale du 6 juin sera précédée, à 12h, d’un BBQ dans la cour intérieure du pavillon Hubert-Aquin. Les membres qui veulent y participer doivent signifier leur intérêt par courriel à sccuq@uqam.ca avant le lundi 30 mai afin que nous puissions nous assurer d’avoir de la bouffe en quantité suffisante.

 
 
Assemblée générale du SCCUQ le 6 juin : BBQ, rapport de la négo et lettre d’entente sur la clause 10.20

Les personnes chargées de cours sont invitées à une assemblée générale du SCCUQ le lundi 6 juin, à 13h30, au DS-M425 (et non au N-M510). À l’ordre du jour: • Rapport sur la négociation • Modification de la convention collective : octroi de charges de cours à des personnes chargées de cours qui ne répondent pas aux EQE • Élections au Comité institutionnel de discipline, au Comité permanent de révision du Règlement des études de cycles supérieurs et du substitut au Comité de perfectionnement et mise à jour des connaissances. L’assemblée sera précédée, à 12h, d’un BBQ dans la cour intérieure du pavillon Hubert-Aquin.

 
 
Date limite pour le dépôt des demandes de bourse de perfectionnement court : le 10 juin

La date limite pour le dépôt des demandes de bourse de perfectionnement court est le 10 juin 2016. Ces bourses ont pour objectif l’avancement des connaissances dans une perspective d’améliorer la qualité de la formation. Préparation, production, diffusion des connaissances. Des exemples d’activités pouvant être financées : • Préparation d’une communication pour un colloque • Préparation d’une exposition • Rédaction d’un article scientifique • Collaboration à un ouvrage collectif • Organisation scientifique d’un colloque, d’une exposition. Vous trouverez la description des programmes de perfectionnement et le formulaire sur le site du Syndicat.

 
 
Contribuez à la base de données sur la recherche et la création faites par des personnes chargées de cours

Le Syndicat est en train d'élaborer une base de données sur la recherche et la création faites par des personnes chargées de cours. Cette démarche a pour but de démontrer notre implication dans les domaines de la recherche et de la création. Conséquemment, nous vous prions de nous envoyer l’information concernant vos réalisations: livres et articles publiés, conférences données, expositions de vos œuvres artistiques, spectacles de théâtre, de danse, concerts, etc.  Veuillez faire parvenir vos informations à la vice-présidente aux  affaires universitaires, Yvette Podkhlebnik (podkhlebnik.yvette@uqam.ca), personne responsable de la compilation des données.

 
 
Réflexion du SCCUQ sur la décentralisation des ressources

Le Comité exécutif du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM (SCCUQ) a rencontré les deux expertes désignées par l’UQAM le 6 mai afin de leur faire part des nombreuses inquiétudes, interrogations et aussi des souhaits des personnes chargées de cours. Une copie de notre Réflexion sur la décentralisation des ressources a suivi le 17 mai. Nous constatons déjà une érosion des pouvoirs de la Commission des études au profit de ceux du Conseil d’administration et un affaiblissement du pouvoir central (rectorat et vice‐rectorats) au profit des doyens. Chaque faculté cherche à se démarquer au détriment de l’image de l’UQAM. Face à cette balkanisation, l’UQAM semble incapable de se positionner et de défendre ses spécificités et ses forces. Nous appréhendons un éclatement de l’UQAM et nous craignons que la décentralisation des ressources financières vers les facultés rende encore plus probable la réalisation d’un tel scénario. Pendant que l’Université de Montréal enclenche un processus de consultation sur la transformation de l’institution, consultation organisée par l’Institut du Nouveau Monde, on procède en catimini à l’UQAM.

L’Université doit présenter à la communauté les principes entourant la décentralisation des ressources. Le nouveau modèle d’allocation des ressources doit impérativement tenir compte des considérations académiques, des missions, valeurs et spécificités de l’UQAM et ne pas se limiter à une analyse comptable des programmes. Nous voulons un nouveau modèle plus collégial, intégrant notamment les chargées et chargés de cours dans le processus de décision. Dans le contexte actuel, avec une gouvernance de l’université opaque et des décisions budgétaires contestables, il nous apparaît difficile d’être enthousiaste à une quelconque décentralisation. Les choix budgétaires fondés sur les seules considérations financières ont certes des effets sur les structures, les ressources et les programmes, mais également sur la santé des employées, employés et des étudiantes, étudiants.

 
 
Rapport de la négo : des concessions monétaires

Lors de la séance du 2 mai, nous avons fait des compromis sur les clauses monétaires. Sur le salarial, la partie patronale demeure ferme sur son offre d’augmentation de 4,39% sur trois ans. Dans un geste de bonne foi, nous avons abaissé nos demandes de 18,71% à 13,92%. Nous avons également réduit notre demande d’augmentation du budget d’intégration d’un million à 875 000 la troisième année (625 000 la première et 750 000 la deuxième année) ainsi que le nombre de charges de cours pour les bourses de perfectionnement, faisant passer notre demande de 120 à 109. Le budget de perfectionnement est actuellement de 82 charges de cours. D’autre part, nous voulions faire passer de 8 à 10 le nombre de charges de cours maximal par année. Les deux parties se sont entendues sur un compromis faisant augmenter le maximum à 9 charges de cours. La prochaine séance est prévue pour le 31 mai.

Rapports précédents : • Trois refus et des discussionsLa partie patronale démontre un peu d’ouvertureQuelques petites avancéesDouble emploi, mesure disciplinaire et arbitrage : un refus et des demandes patronalesDeux autres refus sur la période de probation et l’évaluation de l’enseignementUn fossé sur les EQE et la clause réserveRéponse décevante sur le monétairePeu de reconnaissance.

 
 
Campagne permanente de promotion des Auteurs UQAM : le saviez-vous ?

Une visite sur le site de la recherche et création de l’UQAM nous informe qu’il existe à l’UQAM une campagne permanente de promotion des Auteurs UQAM. Le site de la campagne permanente vous invite à inscrire un ouvrage. Par conséquent, auteures et auteurs chargées et chargés de cours de l’UQAM, nous vous invitons à utiliser cette possibilité pour faire valoir vos publications.

Pour connaître les conditions d’admission.

 
 
Au moment de notre retraite, nous ne pourrons retirer les fonds comme nous le désirons

Depuis un certain temps, le SCCUQ et plusieurs chargées et chargés de cours de l'UQAM ont entrepris des démarches pour faire changer les choses auprès du gouvernement (mémoire déposé, envoi d’informations à des journalistes et députés, etc.). D'autres idées sont en marche. Ce que nous désirons, c'est de faire changer un règlement de la loi. Pour ça, nous devons avoir une mobilisation de masse et nous faire entendre auprès de l'Assemblée nationale. Nous avons besoin de vous tous. Nous vous demandons de nous appuyer lorsque viendra le temps de nous faire entendre. Nous préparons une pétition qui sera déposée à l'Assemblée nationale. Si cette situation vous préoccupe aussi et que vous désirez vous impliquer, contactez Bruno Fournier, chargé de cours au département des sciences comptables de l'UQAM (fournier.bruno@uqam.ca) ou Marie Bouvier, trésorière au SCCUQ (bouvier.marie@uqam.ca).

Pour plus d’informations.

 
 
Babillard des membres
 
 
Louise Champoux-Paillé : une femme d’exception

La chargée de cours au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale Louise Champoux-Paillé a remporté, le 18 mai, le prix spécial Femme d'exception, remis par la Fondation Y des femmes de Montréal. Cette distinction ainsi que les prix Femmes de mérite sont décernés chaque année, depuis 1994, à des femmes dont les réalisations ont un impact dans notre société.

Lire la suite.

 
 
Florent Michelot se penche sur «l’économie du partage» : Uber ou l’encéphalogramme législatif plat

Trois jours après le dépôt du projet de loi 100 par le ministre des Transports, Jacques Daoust, qui, en pratique, revient à interdire Uber, les militants du PLQ ont forcé le premier ministre et son gouvernement à un curieux rétropédalage, soutient le chargé de cours en sciences politiques Florent Michelot. En clôture du conseil général du parti Philippe Couillard a annoncé un «chantier sur l’économie du partage». Uber et tant d’autres compagnies qui ont émergé ces dernières années autour du Web participatif ont contribué à structurer une économie souterraine. Ainsi, le phénomène a permis à des entreprises de s’engouffrer, au nez et à la barbe de la puissance publique, dans des champs d’activités souvent hyper réglementés.

Lire la suite du texte d’opinion publié dans Le Devoir.

 
 
Mohamed Reda Khomsi et Cathy Beausoleil : pleins feux sur le tourisme urbain
MohamedRedaKhomsi

L'École des sciences de la gestion (ESG UQAM) accueillera du 30 mai au 1er juin prochain les Rendez-vous Champlain 2016, une plate-forme biennale où professionnels et universitaires se rencontrent, discutent et échangent en français autour de thématiques du secteur touristique. Cette année, le colloque portera sur les enjeux et défis du tourisme urbain. Le chargé de cours du Département d'études urbaines et touristiques Mohamed Reda Khomsi copréside le comité scientifique de l'événement et la chargée de cours au même département, Cathy Beausoleil, est responsable de la coordination de l'événement.

Lire la suite.

 
 
La Clinique de sexologie de l’UQAM, coordonnée par Joanie Heppell, offre des consultations gratuites

La chargée de cours au Département de sexologie Joanie Heppell est coordonnatrice de la Clinique de sexologie de l'UQAM. La Clinique est à la recherche de personnes qui souhaitent obtenir des consultations dans le cadre de ses stages d'évaluation des troubles sexuels à la maîtrise en sexologie clinique. «Une vingtaine de stagiaires, toutes étudiantes à la maîtrise en sexologie, seront disponibles du 2 mai au 30 juin prochain. Les quatre premières rencontres sont gratuites. Des frais s'appliqueront pour les rencontres subséquentes advenant le besoin d'une sexothérapie», indique Joanie Heppell.

Lire la suite.

 
 
Monde syndical
 
 
Ma place en santé, j’y tiens : la CSN lance une vaste offensive contre le démantèlement du réseau public de santé et de services sociaux
MaPlaceSante

Face au démantèlement de notre réseau public universel de santé et de services sociaux, pièce par pièce, orchestré par le gouvernement libéral, la Confédération des syndicats nationaux lance une vaste campagne d’actions et d’information visant à renforcer les services publics et à stopper le train de la privatisation. Les politiques d’austérité, la vaste réforme engagée par le Dr Barrette et la privatisation des services mettent à mal notre réseau. Dans toutes les régions du Québec et dans tous les types d’établissements, on assiste à des coupes et à la privatisation de services ainsi qu’à un alourdissement de la charge de travail pour toutes les catégories de personnel, ce qui a des effets concrets sur la qualité des services.

Lire la suite.

Visionner la vidéo.
CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal : camping pour dénoncer l’employeur.
Une campagne de sociofinancement pour se laver en CHSLD.

 
 
Négociations du secteur préhospitalier : le retrait du ministère nous ramènerait 30 ans en arrière

En annonçant son intention de se désengager de la négociation collective à la faveur de la refonte des contrats de service du secteur préhospitalier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, sème la confusion, car cette position tranche radicalement avec les énormes progrès réalisés au cours des 30 dernières années. Sans convention collective depuis le 31 mars 2015, les paramédics, répartiteurs et le personnel de soutien du secteur préhospitalier refusent de faire les frais de cette volte-face. «Nous ne croyons pas que le ministre souhaite voir naître de nouvelles disparités régionales dans les conditions de travail», affirme Dany Lacasse, vice-président de la Fédération de la santé et des services sociaux.

Lire la suite.

 
 
La CSDM doit fermer la porte aux écoles primaires en PPP

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) demande à la Commission scolaire de Montréal (CSDM) de fermer la porte au modèle de partenariat public-privé (PPP) pour la construction et la gestion de ses écoles. La Presse rapportait mercredi que le président de la Société de développement Angus (SDA), Christian Yaccarini, explore la possibilité de bâtir une école primaire pour le compte de la CSDM. Contrairement à ce qu’affirme M. Yaccarini, il s’agirait bel et bien d’un PPP du type conception-financement-construction-location.

Lire la suite.

 
 
La CSQ dépose une pétition pour le maintien du poste de Commissaire à la santé et au bien-être

La Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) et la Fédération des syndicats de la santé et des services sociaux (F4S-CSQ) ont procédé mercredi au dépôt d'une pétition signée par 6 439 citoyennes et citoyens qui réclament le maintien du poste actuel de Commissaire à la santé et au bien-être. La pétition a été déposée à l'Assemblée nationale par la députée de Taillon et porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé et d'accessibilité aux soins, Diane Lamarre.

Lire la suite.

 
 
Les trois quarts des membres de l’AREQ-CSQ observent une banalisation du sort réservé aux personnes aînées

Dans un mémoire déposé au gouvernement dans la foulée de l'adoption de son plan d'action sur la maltraitance 2017-2022, l'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) révèle des chiffres inquiétants sur l'âgisme et la maltraitance. Selon un sondage CROP réalisé en mars 2016 pour le compte de l'AREQ-CSQ, 82% des membres de l'Association se disent parfois ou souvent victimes d'âgisme. Qui plus est, les trois quarts des personnes interrogées sont d'avis qu'on observe actuellement une banalisation du sort réservé aux personnes aînées dans la société.

Lire la suite.

 
 
La CSQ joint sa voix à celle de la campagne 5-10-15 pour l’augmentation du salaire minimum
CSQ51015

Les déléguées et délégués de la Centrale syndicale, réunis en Conseil général à Val-d'Or, ont décidé de se lancer aux côtés des groupes sociaux et de défense des personnes non syndiquées en réclamant une hausse substantielle du salaire minimum. «Que la CSQ revendique la hausse du salaire minimum à 15$ et qu'elle s'engage à en faire la promotion activement, notamment dans le cadre de la campagne du Front de défense des non-syndiquéEs et du Collectif pour un Québec sans pauvreté.» La résolution a été adoptée à l'unanimité par la Centrale.

Lire le Coup d’œil économique de la CSQ.

 
 
Conflit évité à l’aéroport de Dorval : les agents de sécurité votent pour l’entente de principe

Les agents de sécurité d’Aéroport de Montréal (ADM) à Dorval ont voté dans une proportion de 81% pour l’entente de principe intervenue la semaine dernière entre les négociateurs syndicaux et patronaux. Une entente qui permet d’éviter un conflit de travail qui aurait pu être long et pénible pour tout le monde.

Lire la suite.

Syndicat des travailleurs des autobus Gil-Ber (CSN) : l’entente de principe acceptée à 98%.

 
 
France : blocages de raffineries, grèves, manifestations… la mobilisation contre la « loi travail » continue
France

Blocage de raffineries et de ports, huitième journée nationale d’action, appels à la grève  les partisans du retrait de la loi travail promettent de durcir encore leur mouvement cette semaine pour faire plier le gouvernement. Tour d’horizon des perturbations à attendre dans les prochains jours.

Lire la suite du texte du journal Le Monde.

Routiers, dockers, cheminots… quelles sont leurs revendications ?
Les péripéties du projet de loi Travail.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
L'Université d'Ottawa invite les étudiants à «déposer-dégager»
UniversiteOttawa

Machines à café, casseroles, vêtements de trop, l'Université d'Ottawa ramasse le surplus des étudiants. Afin de valoriser le recyclage à son maximum, l'Université procède ces jours-ci à l'événement «Déposez-dégagez», qui consiste à récupérer ce que les étudiants en résidence laissent derrière eux. Les étudiants internationaux bénéficient grandement de ce programme, puisqu'ils arrivent souvent au Canada les mains vides. Ces jeunes remettent donc au programme leurs surplus avant de retourner dans leur patelin, pour donner au suivant.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

 
 
L'ICÉA recrute : poste de chercheur, chercheuse en éducation des adultes

L'Institut de coopération pour l’éducation des adultes (ICÉA) ouvre une période de recrutement pour un poste de Chercheur, Chercheuse en éducation des adultes. La période d'affichage se termine le vendredi 3 juin.

 
 
L’UNICEF et l’UE font front commun pour réaffirmer le droit de l’enfant à l’éducation dans les zones de crise
UNICEF

La question de l’éducation des enfants touchés par des situations de crise devrait prochainement faire l’objet d’une d’attention accrue avec le lancement, par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance et l’Union européenne, d’une campagne publique appuyée par les réseaux sociaux visant 20 millions d’Européens. L’UNICEF a souligné que près d’un enfant sur quatre en âge de fréquenter l’école dans le monde – 462 millions – vit actuellement dans l’un des 35 pays affectés par des crises et, parmi eux, 75 millions ont absolument besoin d’un soutien éducatif.

Lire la suite.

 
 
Le Sommet humanitaire mondial s’attaque aux problèmes pressants suscités par la crise des réfugiés
SommetHumanitaire

Les acteurs des sphères éducatives présents à l’occasion du tout premier Sommet humanitaire mondial appellent les dirigeantes et dirigeants politiques à garantir l’accès à l’éducation au profit de tous les enfants déplacés. Accueilli par la Turquie, le sommet des 23 et 24 mai n’est autre qu’un appel mondial à l’action lancé par le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon, réunissant la communauté internationale afin de réaffirmer la solidarité envers les peuples en situation de crise. Les besoins humanitaires atteignent aujourd’hui un niveau inégalé depuis la Seconde Guerre mondiale: 125 millions d’individus ont besoin d’une aide humanitaire depuis le début de l’année 2016. Plus de 60 millions de personnes ont été déplacées par la force.

Lire la suite.

 
 
Les éducatrices et éducateurs portugais s’intéressent à la technologie pour innover en classe

Dans un effort visant à réorganiser l’éducation pour le XXIe siècle, 200 personnes, dont des enseignantes et enseignants, des membres de la direction d’établissements scolaires ainsi que des parents d’élèves et des membres du personnel de soutien à l’éducation, se sont rencontrés le 7 mai, à Santa Maria da Feira. La conférence a permis de former un groupe d’experts afin de débattre de l’avenir de l’éducation au Portugal, face aux défis actuels et futurs auxquels le secteur de l’éducation se trouve confronté. Les éducatrices et éducateurs portugais rencontrent toujours des difficultés en raison des faibles salaires et de la pénurie de jeunes pour prendre la relève de cette profession vieillissante.

Lire la suite.

 
 
Les syndicats d’enseignants de Mongolie exhortent le gouvernement à augmenter l’investissement dans l’éducation

Les syndicats de l’éducation de Mongolie demandent instamment à leurs autorités publiques d’accroître le financement du système éducatif, afin d’en améliorer la qualité et de faire de l’éducation pour toutes et tous une réalité.

Lire la suite.

 
 
Monde social
 
 
De 623 $ à 399 $ : le plancher de revenu érodé de l’aide sociale coupable

Le 11 mai, en commission parlementaire, le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale a fait connaître une partie de ses intentions réglementaires quant aux dispositions du projet de loi 70 qui viendront compliquer l’accès à l’aide sociale. Ce recul appréhendé défait le chemin parcouru vers une meilleure sécurité du revenu avec la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale, tout en lui étant contraire en plusieurs points. Il reconduit aux propos de Gaston Miron, qui prennent dans cette situation un sens inattendu et criant: «Ça ne pourra pas toujours ne pas arriver. Nous entrerons là où nous sommes déjà.»

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

Couillard interpellé pour modifier la réforme de l’aide sociale.

 
 
Conciliation famille-travail : la FCEI fait cavalier seul

Nous apprenions le 20 mai que le Comité consultatif famille (CCF) allait bientôt rendre son rapport final sur les moyens à mettre de l’avant afin de mieux concilier vie familiale et vie professionnelle. Un des principaux problèmes soulevés par le comité est la nature non contraignante des mesures mises en place jusqu’ici (à l’exception notable du programme d’assurance parentale). Trop souvent, Québec s’est contenté d’instaurer des programmes de sensibilisation ou d’accompagnement des entreprises afin de faire la promotion de la conciliation.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
CPE et garderies réclament la tête du sous-ministre, le ministre prend sa défense

Le ministre québécois de la Famille Sébastien Proulx nie que les règles budgétaires présentées cette semaine aux associations représentant les centres de la petite enfance (CPE) et les garderies subventionnées par son sous-ministre adjoint ne respectent pas les termes de l'entente convenue avec elles en février dernier. Le Rassemblement des garderies privées du Québec (RGPQ) demande la tête de M. Robert, tandis que l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) critique sévèrement son manque de collaboration et de souplesse, notamment au sujet de l'utilisation de l'allocation de transition de 60 millions de dollars qui a fait l'objet d'une entente avec les associations du milieu en février.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

 
 
Le mirage réducteur de l’objectivité en économie

Cette semaine, Francis Vailles publiait un article qui reprenait — pour ne pas dire louangeait aveuglément — les conclusions de Luc Godbout en ce qui concerne la fiscalité des particuliers au Québec. Selon le professeur d’université, le Québec dépendrait plus que les autres nations de la fiscalité des particuliers pour se financer. Le journaliste conclut son article avec une phrase qui nous interpelle particulièrement : «Bref, le prochain qui militera pour une hausse des impôts sur le revenu des particuliers au Québec est attendu de pied ferme…». Je répondrai simplement : «Bref, c’est pour que le débat demeure scientifique que je me permets ce billet.» En effet, en tant que chercheur, je me dois d’être plus nuancé à l’égard des travaux de M. Godbout.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Appel à une mobilisation unitaire à Montréal sur la reconnaissance et le financement du communautaire

Les organisations communautaires montréalaises sont invitées le 15 septembre de 13h30 à 16h30 au Centre St-Pierre, 1212 rue Panet, salle 200, à une rencontre afin de réfléchir et d’organiser une importante vague de mobilisation pour la reconnaissance et le financement de l’action communautaire autonome. Un premier appel est lancé pour que s’organisent dans toutes les régions du Québec des journées de mobilisation les 7, 8 et 9 novembre prochains.

Lire la suite.

 
 
Liberté d'expression et droit de manifester : un dossier thématique de la LDL

La défense de la liberté d'expression tient une place centrale dans les interventions de la Ligue des droits et libertés (LDL) depuis sa fondation en 1963. À la suite de la criminalisation de la contestation sociale que nous avons connue au cours des dernières années, la LDL consacre des énergies importantes à la défense du droit de manifester, composante essentielle de la liberté d'expression. Plus largement, elle intervient aussi pour dénoncer la judiciarisation et la criminalisation de la contestation sociale et du débat public. Elle continue par ailleurs à dénoncer différentes formes d'atteintes à la liberté d'expression, comme le projet de loi 59.

Lire la suite du dossier de la LDL.

 
 
Quand la réadaptation professionnelle mène à l’appauvrissement et à la précarité d’emploi

Une Enquête sur la réadaptation professionnelle et le retour durable en emploi des victimes d’accidents et de maladies du travail menée auprès de victimes de lésions professionnelles au Québec révèle un tableau plutôt sombre de la réalité vécue par les travailleuses et travailleurs accidentés ou malades à la suite du processus de réadaptation à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNÉSST). Les résultats de l’enquête de l’UTTAM amènent à conclure que les effets à long terme des mesures de la réadaptation professionnelle mises en œuvre par la CNÉSST mènent généralement à la précarité en emploi et à l’appauvrissement.

Lire la suite.

 
 
Le droit à un logement sûr et abordable, un enjeu de santé national

Lorsqu’on ne se sent pas bien, que ce soit à cause d’un rhume mineur ou d’une maladie fatale, le désir de rester chez soi dans un cadre sûr et confortable où l’on peut prendre du repos et récupérer est un sentiment universel. Mais si ce lieu est lui-même une cause de stress et de maladie, que faire? Pire encore, si l’on n’a pas de chez soi? Nous sommes directement témoins, comme médecins de famille, de l’incidence indéniable du logement sur la santé de nos patients, soutiennent un professeur et une chargée de cours de l’Université de Toronto.

Lire la suite du texte de L’Acadie nouvelle.

 
 
Inuits et itinérance : le préjugé perdure au SPVM

Les mots «itinérant» et «autochtone» ne sont pas interchangeables. C’est ce que tient à rappeler Ossie Michelin, un résidant du quartier Saint-Henri, à Montréal, une semaine après un incident impliquant le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Malgré les activités de sensibilisation et l’existence d’une formation sur la question autochtone au sein du corps policier, le jeune Inuit estime avoir été témoin de profilage racial lors d’une tournée policière qui a eu lieu mardi dernier dans le secteur où il habite.

Lire la suite du texte du Devoir.

Une application pour aider les itinérants ayant perdu leurs papiers.

 
 
Claude Vaillancourt contre la religion économique

Professeur de littérature au collégial, président d’Attac-Québec (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’aide aux citoyens) et collaborateur à la revue de gauche À bâbord !, Claude Vaillancourt fait le triste constat, dans L’âge économique, de l’échec du rêve keynésien. Dans notre monde, l’économie, qui devrait être une science modeste et «un aspect particulier de la politique ou de la vie en société », est devenue « une puissance, une force incontournable, une vérité indéniable à laquelle on doit tout sacrifier, la seule voie de la raison, une façon unique de penser, une logique froide et implacable qui guide les moindres décisions, un système qui s’applique désormais dans toutes les sphères de notre vie, une obsession».

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
La puissance de la création
PuissanceCreation

L’acte de créer, d’innover, de mettre en oeuvre de nouveaux commencements est au cœur de l’existence humaine et au cœur du combat pour une société juste. Souhaiter un monde meilleur passe inévitablement par l’acte d’imaginer un monde différent et de lui donner corps. De l’art à la religion en passant par le politique, l’économique et le social, la création est un mouvement d’expressivité et une quête de liberté qui se déploie dans tous les domaines de l’activité humaine. Elle s’ancre dans un héritage qu’elle tente de renouveler, dans une tension qui accouche sans cesse du monde.

Lire la suite du texte de la revue Relations.

 
 
Premier Sommet sur les infrastructures naturelles du Grand Montréal

La Fondation David Suzuki et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), en collaboration avec plusieurs partenaires issus du milieu universitaire et de la société civile, invitent chercheurs, décideurs, professionnels, entreprises, municipalités et groupes environnementaux à participer, les 16 et 17 juin, au Cœur des sciences de l’UQAM, au tout premier Sommet sur les infrastructures naturelles afin d’identifier des solutions pour protéger, mettre en valeur et développer les infrastructures naturelles sur le territoire du Grand Montréal. Frais d’inscription de 300$ (100$ pour les étudiantes et étudiants).

Lire la suite.

 
 
Le Patrimoine mondial menacé par le changement climatique

Des statues de l'île de Pâques aux gorilles de la forêt impénétrable de Bwindi en Ouganda, en passant par la statue de la Liberté à New York, le changement climatique est en train de devenir «l'un des principaux dangers» pour le Patrimoine mondial, indique un rapport jeudi. Intitulé Patrimoine mondial et tourisme face au changement climatique, et réalisé conjointement par l'UNESCO, le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et l'ONG Union of concerned scientists (UCS), il étudie 31 sites naturels et culturels de 29 pays, parmi le millier inscrits sur la liste du Patrimoine mondial.

Lire la suite du texte de l’Agence France-Presse.

 
 
Centres d’injection supervisés : pourquoi le Québec devrait imiter la Suisse

Les centres d’injection supervisés que l’on projette d’ouvrir à Montréal et à Québec au cours des prochaines années auraient tout avantage à s’inspirer de la Suisse, où de telles infrastructures font leurs preuves depuis plus de 30 ans. Partout, les résultats sont sans équivoque: aucune surdose mortelle dans les centres, diminution drastique du taux de contamination au VIH et à l’hépatite C, chute du nombre de consommateurs de drogue par injection, élimination des seringues sur la voie publique, etc.

Lire la suite du texte du Journal de Montréal.

Un local d’injection ne règle pas tout.
Une acceptabilité sociale à conquérir.