Infolettre du SCCUQ – 24 septembre 2015 ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Activités reliées au SCCUQ :

25 septembre : Date limite pour le dépôt des projets d’intégration
29 septembre : Assemblée générale du SCCUQ
1er octobre : Symposium sur les pratiques et les enjeux associés à l’enseignement en ligne

Autres activités :

24 septembre : Rassemblement devant Radio-Canada à l’occasion du débat des chefs
24 septembre : Journée de la militance
25 septembre : Manifestation au Forum des idées pour le Québec
26 et 27 septembre : Rassemblement syndical en éducation organisé par l’ASSÉ
1er octobre : Je protège mon école publique
3 octobre : Manifestation du front commun du secteur public
10 octobre : Manifestation de la Coalition ÉCO (étudiant(e)s contre les oléoducs)
11 octobre : Manif artistique anti-conservateur
13 octobre : Soirée sur le racisme et les moyens de le contrer
16 octobre : La Nuit des sans-abri
17 octobre : La Marche mondiale des femmes
Du 18 au 24 octobre : Semaine nationale de la santé et de la sécurité du travail
Jusqu’au 28 octobre : Marché fermier bio-local-solidaire tous les mercredis
2 novembre : Commission populaire de l’Action Communautaire Autonome

 
 
Entre vous et moi

La semaine dernière j’ai écrit que l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) avait recensé le total des compressions du gouvernement Couillard depuis 2014: 3 564 188 000$. Le lendemain de la publication de l’infolettre, la Protectrice du citoyen en a rajouté une couche. Les compressions budgétaires «ont de plus en plus d'impact» sur toute une série de services à la population, soutient Raymonde Saint-Germain. «Certains choix se sont faits au détriment des citoyens.» Ce sont en particulier les personnes les plus vulnérables qui écopent, précise-t-elle. Quelqu’un peut-il encore croire le gouvernement lorsqu'il dit que ça n’affecte pas la qualité des services?

L’École des médias a été avisée la semaine dernière que le service de la prévention et de la sécurité a tellement de compressions qu’ils ne veulent plus permettre l’accès aux pavillons passé 23h30. La situation affecte certains cours pratiques qui se terminent passé minuit et l’utilisation des salles de montage. Un compromis a depuis été envisagé, mais depuis quand l’UQAM confie sa gestion de l’académique à ses gardiens?

 
 
SCCUQ
 
 
Date limite pour le dépôt des projets d’intégration : 25 septembre

La date limite de remise des projets d’intégration par les chargées et chargés de cours au Comité de liaison local (CLL) de leur unité d’embauche est le 25 septembre pour le trimestre d’automne 2015. Les CLL doivent remettre au Service du personnel enseignant huit exemplaires des projets dûment signés, avec leur recommandation pour chaque projet, au plus tard le 9 octobre 2015. Pour plus d’information, les personnes chargées de cours peuvent contacter les membres du Comité mobilisation-intégration du SCCUQ: Nathalie Blanchet (poste 2791), Jean Régnier (poste 5609) ou Mariève Ross (poste 8272).

 
 
Assemblée générale du SCCUQ le mardi 29 septembre
Infolettre-nego

La prochaine assemblée générale des chargées et chargés de cours de l’UQAM se tiendra le mardi 29 septembre à 13h au local SH-2420 (Pavillon Sherbrooke). Il y aura des élections statutaires à la présidence et au secrétariat d’élections ainsi qu’au poste d’officière ou officier d’élections substitut. Le poste de vice-présidence aux relations intersyndicales doit également être pourvu à la suite du départ de Marie-Pierre Boucher et un poste est ouvert au Comité permanent de révision du règlement des études du 1er cycle. Un rapport du Comité de négociation du SCCUQ et un point sur l’état des négociations au SPUQ et au SÉtuE sont aussi à l’ordre du jour.

 
 
Ce que toute nouvelle personne chargée de cours devrait savoir

De nouvelles personnes chargées de cours ont participé en février à une session d’information du SCCUQ. Il y a été question de représentation, d’intégration, de structures syndicales et institutionnelles, de perfectionnement court et long, de mise à jour des connaissances, d’exigences de qualification à l’enseignement (EQE), d’affichage des charges de cours, de période de probation et d’évaluation… et de régime de retraite. Pour les nouvelles chargées de cours et nouveaux chargés de cours de cet automne, une vidéo produite à cette occasion reprend l’essentiel de la session d’information.

 
 
Des précaires chargés de passion : un lancement réussi
IMG_1195

Le SCCUQ a procédé mercredi au lancement de la vidéo Des précaires chargés de passion, dans laquelle une dizaine de chargées et chargés de cours témoignent de leur passion pour l’enseignement ainsi que de la précarité de leurs conditions de travail. De nombreux collègues et des représentants du SÉtuE, du SEUQAM et de plusieurs associations étudiantes y ont assisté à l’agora du pavillon Judith-Jasmin. La vidéo est maintenant en ligne sur le site du Syndicat.

 
 
Dates d'affichage pour les charges de cours du trimestre Hiver 2016

Les charges de cours disponibles pour le trimestre Hiver 2016 seront affichées sur Accent à compter du 24 octobre 2015 et les personnes chargées de cours auront jusqu’au 2 novembre pour enregistrer leurs candidatures. Elles devront par la suite répondre à la proposition de cours attribués sur Accent entre le 7 et le 12 novembre.

 
 
Babillard des membres
 
 
La section de vos réalisations

La section Babillard des membres est ouverte à l’annonce des publications, expositions, créations, conférences et autres réalisations des chargées et chargés de cours. Faites-nous part de ce qui se passe avec vous en envoyant un courriel au SCCUQ.

 
 
Symposium sur les pratiques et les enjeux associés à l’enseignement en ligne
REQEF

Le Réseau québécois en études féministes (RéQEF) organise un symposium sur les pratiques et les enjeux associés à l’enseignement en ligne le 1er octobre, de 9 h 30 à 12 h, à la salle N-7050, pavillon Éducation (N), à l’UQAM. Les conférenciers sont Claude Lessard, président du Conseil supérieur de l’éducation, France Henri, professeure honoraire à la Téluq, Karen Herland, chargée de cours à distance en études sur la sexualité à l’Université Concordia, et Hélène Lee-Gosselin, professeure à la faculté de management de l’Université Laval, titulaire de la Chaire Claire-Bonenfant. L’entrée est libre.

Animé par Ève-Marie Lampron, chargée de cours (Faculté des sciences humaines) et professeure associée à l’UQAM (IREF) et chercheure du Chantier Pédagogie du RéQEF.

Lire la suite
 
 
Olivier Arvisais se penche sur la question des réfugiés syriens pour le journal Métro

La promesse du chef libéral Justin Trudeau d’accueillir 25 000 réfugiés syriens d’ici janvier 2016 sera difficile à tenir, soutient un expert. «Pour accueillir autant de réfugiés provenant d’un conflit en particulier, il faut absolument des agents d’Immigration Canada sur le terrain qui travaillent avec le Haut-Commissariat des Nations unies, explique Olivier Arvisais, chargé de cours à l’UQAM et spécialiste des problématiques relatives aux réfugiés. Mais ces mécanismes-là ont disparu depuis longtemps.»

Lire la suite du texte de Métro.

 
 
Monde syndical
 
 
Grande manifestation en appui au front commun du secteur public le 3 octobre
ManifFrontCommun3oct

Une manifestation se déroulera dans les rues de Montréal le 3 octobre pour appuyer les travailleuses et travailleurs du secteur public. Le rassemblement est prévu au parc du Mont-Royal (coin du Parc et des Pins) à 12h. En déposant des offres salariales de 3% pour un contrat de cinq ans, dont un gel salarial pour les deux premières années, en s’attaquant à un régime de retraite en bonne santé et en sabrant les avantages sociaux comme les congés de maladie, les libéraux de Philippe Couillard montrent à quel point ils se moquent de ceux et celles qui s’occupent de nos enfants dans les écoles, qui forment les adultes de demain, qui soignent nos malades et qui offrent des services à la population.

Il est important de tirer des leçons du passé. La CSN vient de mettre en ligne une vidéo intéressante et instructive sur l’histoire des fronts communs.

 
 
Manifestation vendredi au Forum des idées pour le Québec

Le Parti libéral du Québec invite ses amis et des gens d’affaires à penser l’avenir de NOTRE système d’éducation dans le cadre d’un forum partisan du 25 au 27 septembre. Pourtant, il ne cesse d’imposer des compressions et des mesures d’austérité qui le saccage. La CSN, la FNEEQ et la CSQ invitent leurs membres à une manifestation vendredi à 18 h devant le Collège Champlain à Saint-Lambert à l’ouverture du Forum des idées pour le Québec. Des autobus partiront de la CSN, 1601 avenue De Lorimier, à 17h. Il faut contacter Marie-Hélène Paquet (514 598-2241 / marie-helene.paquet@csn.qc.ca) pour savoir si des places sont disponibles.

 
 
La CSN se joint au mouvement des femmes et aux actions de la Marche mondiale 2015
MMF2015

Dans le cadre du volet québécois de la Marche mondiale des femmes 2015, la CSN se joint à une série d'actions à travers le Québec qui commence aujourd'hui même dans Lanaudière et qui culmineront dans un grand rassemblement à Trois-Rivières, le 17 octobre prochain. Dans toutes les régions, des militantes et des militants reprendront d'assaut l'espace public pour crier leur indignation face aux violences et aux injustices que des milliers de femmes subissent au quotidien.

Lire la suite.

 
 
Une première convention collective pour les chargées et chargés de cours de l'Université McGill
McGill

Réunis en assemblée générale vendredi soir, les membres du Syndicat des chargé-es de cours et instructeurs-trices de McGill–CSN, syndicat affilié à la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ–CSN), ont massivement voté pour entériner les termes de leur première convention collective! «La longue lutte (quatre ans) menée par les chargé-es de cours ainsi que les instructrices et les instructeurs de l'Université McGill pour obtenir la reconnaissance de la valeur de leur travail vient enfin de se conclure» se réjouit le vice-président de la FNEEQ-CSN responsable du regroupement université, M. Sylvain Marois.

Lire la suite.

 
 
Le rapport annuel de la Protectrice du citoyen démontre l’ampleur de l’impact des mesures d’austérité

Pour la Confédération des syndicats nationaux (CSN), le rapport annuel de la Protectrice du citoyen démontre l'ampleur de l'impact des mesures d'austérité sur les services à la population. Plutôt que de réduire la qualité des services aux personnes parmi les plus vulnérables de la société, le gouvernement Couillard devrait aller chercher de nouveaux revenus pour financer nos services publics. Le nombre de plaintes a augmenté de 10,6%, alors que la qualité des services à la population est en baisse dans plusieurs domaines du réseau. Le rapport cible particulièrement la question de la santé mentale, de la santé physique, du soutien à l'autonomie des personnes âgées et des déficiences.

Lire la suite.

CSQ : Le gouvernement Couillard doit se ressaisir.

 
 
Une centaine de mandats de grève à la FSSS–CSN
FSSSCSN

Environ le tiers des accréditations syndicales de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) ont tenu leurs consultations sur la grève, à scrutin secret. Les syndicats d’une cinquantaine d’établissements de santé et de services sociaux québécois, soit plus d’une centaine d’unités d’accréditation, disposent donc d’un mandat de six jours de grève à utiliser de façon rotative sur une base régionale ou nationale, en Front commun. De nombreux autres syndicats de la FSSS–CSN se prononceront au cours de la prochaine semaine.

Lire la suite.

 
 
Pacte fiscal entre Québec et les municipalités : la CSN dénonce une nouvelle attaque contre le droit de négociation

En rencontre dans le cadre du conseil confédéral de la rentrée au Centre de congrès et d'exposition de Lévis, la Confédération des syndicats nationaux dénonce vertement la proposition de pacte fiscal formulée par le gouvernement de Philippe Couillard auprès des municipalités du Québec. Par la voie du ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, le gouvernement promet de nouveaux «outils» aux municipalités dans leurs négociations avec leurs syndicats contre une compression annuelle permanente de 300 millions de dollars, laquelle avait déjà été imposée l'an dernier. «Pour la CSN, cette proposition est totalement inacceptable. Il s'agit encore une fois d'une attaque envers les conditions de travail des salarié-es de la classe moyenne», de dénoncer Jacques Létourneau, président de la CSN.

Lire la suite.

Visionner la vidéo.
FTQ : Une attaque frontale contre le droit à la négociation.

 
 
Journée nationale du personnel de soutien en éducation : de nouveaux dépôts patronaux viennent miner la fête

Dans les commissions scolaires, les cégeps, les collèges privés et les universités de toutes les régions du Québec, on célèbre aujourd'hui la Journée nationale du personnel de soutien en éducation. Instaurée en 1999 par des syndicats de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN), cette journée spéciale se veut habituellement une occasion de souligner, de façon festive, la rigueur, la compétence et l'engagement du personnel de soutien du réseau de l'éducation. Mais cette année, en raison du climat tendu qu'amènent les lignes idéologiques du gouvernement Couillard, le cœur n'est pas à la fête pour ces dizaines de milliers de travailleuses et de travailleurs.

Lire la suite.

 
 
Profilage politique : le CCMM–CSN endosse la plainte des personnes arrêtées le 15 mars 2015

Six mois après la 19e manifestation du Collectif opposé à la brutalité policière (COBP), le Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM–CSN) apporte son soutien à un groupe de 29 personnes arrêtées le 15 mars 2015 en endossant une plainte déposée plus tôt cette semaine devant la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ).

Lire la suite.

 
 
Rassemblement syndical en éducation organisé par l’ASSÉ
ASSE

L’ASSÉ tiendra un rassemblement syndical en éducation le 26 et 27 septembre réunissant des membres d'associations étudiantes, des syndiquées et syndiqués de l'enseignement supérieur ainsi que les personnes chargées de cours et des employées et employés étudiants, dans la lutte contre l'austérité en éducation. L’objectif du rassemblement est de réfléchir collectivement et démocratiquement au plan d’action et aux revendications à mettre de l’avant pour contrer le désinvestissement et les réformes en éducation. De plus amples informations sur le site web de l'événement.

 
 
L'école a besoin de soutien : la CSQ lance un jeu-questionnaire

La Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), profite de la tenue de la Journée nationale du personnel de soutien scolaire, qui aura lieu demain, pour lancer, sur le Web, un jeu-questionnaire intitulé L'école a besoin de soutien. Le jeu vise à vérifier les connaissances des joueurs en lien avec le personnel de soutien scolaire. Il sera évidemment accessible à tous celles et ceux qui aiment les jeux-questionnaires.

Lire la suite.

 
 
La FAE manifeste sa colère à Martin Coiteux

Des dizaines de professeurs des huit syndicats affiliés à la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) ont perturbé l’arrivée du président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, où il était invité à donner une conférence par l’Association des gens d’affaires de L’Île-Perrot. Les personnes présentes ont tenu à dire au ministre qu’elles ne céderaient à aucun chantage. «Comment le président du Conseil du trésor ose-t-il parler de prospérité pour l’ensemble du Québec, alors que son gouvernement abandonne l’école publique et qu’il hypothèque ainsi l’avenir de centaines de milliers d’élèves?» a déclaré Sylvain Mallette, président de la FAE.

Lire la suite.

La CSQ juge que le gouvernement sacrifie l'avenir des jeunes pour son idéologie.

 
 
Le président de Radio-Canada reconnaît pour la première fois que l'existence même du diffuseur public est menacée en raison de compressions

Après huit ans passés à mettre en œuvre des compressions sans précédent à CBC/Radio-Canada - les plus impitoyables en 80 ans d'histoire du diffuseur public, soit plus de 2000 postes ou 25% du personnel mis à pied en cinq ans, sans répit en vue - le président de CBC/Radio-Canada Hubert T. Lacroix affirme maintenant qu'il aurait dû sonner l'alerte plus tôt. L'aveu soudain de M. Lacroix et sa défense du diffuseur public ont été faits non pas dans son arrière-cour où les défenseurs de CBC/Radio-Canada sonnent l'alarme depuis des années, mais lors d'une conférence internationale en Allemagne.

Lire la suite.

 
 
La FTQ dénonce, encore une fois, l’attitude de Québecor

Présent sur les piquets de grève mardi soir afin de rencontrer les lockoutés de l’imprimerie Québecor Média, le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Daniel Boyer, invite l’employeur à revoir ses façons de faire des relations de travail et à venir s’asseoir à la table de négociation. «Le syndicat des Teamsters est ouvert aux compromis, mais il semble que les dirigeants de l’usine s’entêtent à maintenir une philosophie d’affrontement», analyse M. Boyer.

Lire la suite.

Une victoire d’Unifor en matière de santé et sécurité.

 
 
Sommet syndical mondial sur la fiscalité : Une fiscalité plus juste pour une éducation de qualité

L’Internationale de l’éducation était représentée lors du Sommet syndical mondial sur la fiscalité, qui a souligné que le laxisme fiscal actuel est l’une des principales causes des inégalités grandissantes et du sous-financement chronique des services publics dans nos sociétés.

Lire la suite.

 
 
France : journée de grève dans les collèges
France

Une intersyndicale réunissant les organisations syndicales les plus représentatives du second degré est en conflit avec le gouvernement français au sujet de la réforme des collèges. Cette réforme décidée contre l'avis des personnels, réduit les horaires disciplinaires au profit activités qui diminuent les temps d'apprentissage des savoirs fondamentaux. Le plus grave selon les syndicats est que cette réforme conduit à une totale désorganisation du travail des enseignants, avec des emplois du temps intenables, des réunions à n'en plus finir, cela sans aucun intérêt pédagogique pour les élèves.

Lire la suite.

 
 
Finlande : les syndicats battent le pavé pour défendre les droits de négociation
Finlande

Le syndicat d’enseignants Opetusalan Ammattijärjestö a rejoint plus de 30 000 travailleuses et travailleurs de tous les secteurs dans les rues de Helsinki, en Finlande, le 18 septembre, afin de contester le projet gouvernemental de nouvelles lois antisyndicales et de défendre les droits de négociation des syndicats.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Le PLQ et l’éducation : Performance, gouvernance, arrimage emploi-travail et autres «perspectives d’avenir»

Le Parti libéral du Québec (PLQ) tiendra son troisième Forum des idées pour le Québec intitulé Un système d’éducation pour le 21e siècle, du 25 au 27 septembre. Alors même que le système d’éducation québécois - du primaire à l’université - est mis à mal par les politiques d’austérité de son gouvernement, le PLQ nous propose de participer à penser le devenir de l’éducation au Québec – pour la «modique» somme de 150$… En examinant le programme de l’événement, on comprend assez rapidement que marchandisation et conception gestionnaire de l’éducation teinteront probablement les discussions.

Lire la suite du blogue de l’IRIS.

Pour légitimer les idées prônées par le gouvernement plutôt que d'en proposer de nouvelles.

 
 
Hausse du taux de décrochage : l’Université Laval sonne l’alarme

L’Université Laval tire la sonnette d’alarme. Le taux de décrochage est en hausse, un phénomène qui préoccupe la direction dans un contexte où les compressions s’accumulent depuis déjà quelques années. Selon un rapport déposé lundi en commission parlementaire, le taux de diplomation, six ans après le début d’un baccalauréat, est en baisse depuis cinq ans à l’Université Laval: 78,3% des étudiants qui ont commencé leurs études en 2004 ont réussi à décrocher un diplôme alors que cette proportion glisse à 75,9% pour ceux qui sont entrés à l’université en 2008.

Lire la suite du texte du Journal de Montréal.

 
 
Compressions en éducation : Front commun des étudiants et de l’Université Laval

C’est du jamais vu, ou presque: une université québécoise et ses étudiants se liguent afin de dénoncer d’une même voix les effets des compressions budgétaires imposées par le gouvernement Couillard au milieu de l’enseignement supérieur. L’Université Laval ne peut plus soutenir davantage de coupes, plaident le recteur et le président de la fédération étudiante de l’établissement, disant craindre pour l’accessibilité des études universitaires.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
UQTR : La communauté universitaire aura peu à dire sur le choix du prochain recteur

La communauté universitaire sera consultée lors du choix de la personne qui assumera le rectorat de l'UQTR, mais son opinion ne sera pas forcément retenue. C'est ce que fait valoir le président du Syndicat des professeures et professeurs, Ismaïl Biskri, dans la nouvelle publication du journal interne des professeurs, Le Point d'ancre, parue lundi.

Lire la suite du texte du Nouvelliste.

Nouvelles règles sur les relations de presse : pas de changements avant le mois de novembre.

 
 
Montréal aura sa première coopérative d’habitation étudiante

La ville de Montréal peine à loger adéquatement ses étudiants. Il manque au moins 4 000 chambres à coût raisonnable, selon une étude publiée en juin par l’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE), un organisme à but non lucratif qui fait la promotion de logements étudiants abordables. La métropole accueille pourtant chaque année 200 000 étudiants universitaires. Avec seulement 5 200 lits, le réseau de résidences universitaires ne répond aux besoins que de deux pour cent de la population étudiante. «Aux États-Unis et dans le reste du Canada, ce taux se situe plutôt entre 20 et 40 pour cent», signale Laurent Lévesque, fondateur et coordonnateur général de l’UTILE.

Lire la suite.

 
 
Les baby-boomers débarquent

Les universités ont commencé à s’intéresser sérieusement à cet important groupe démographique – une initiative potentiellement lucrative. Ne vous retournez pas – surtout ne riez pas –, mais les baby-boomers canadiens sont sur le point d’envahir les campus, au volant d’un quadriporteur vert lime, s’il le faut. Les boomers ont l’habitude d’arriver à leurs fins. Or, ces jours-ci, c’est l’éducation permanente qui les attire. Ils veulent vivre une expérience fascinante, éternelle, sans cesse renouvelée: les cours et programmes doivent les transporter. Après les diplômes et le perfectionnement en vue d’une première ou même d’une seconde carrière, ils sont mûrs pour des cours brefs et exigeants, donnés par des professeurs passionnés et bien préparés. La nonchalance et la condescendance, très peu pour eux.

Lire la suite.

 
 
Le Japon va fermer 26 facs de sciences humaines et sociales, pas assez « utiles »

Vingt-six universités japonaises ont annoncé vouloir fermer leurs facultés de sciences humaines et sociales, ou du moins diminuer leur activité. Une décision qui fait suite à une lettre que le ministre de l’Éducation, Hakubun Shimomura, a adressée le 8 juin aux présidents des 86 universités du pays, leur demandant «d’abolir ou de convertir ces départements pour favoriser des disciplines qui servent mieux les besoins de la société». Sur les soixante universités publiques qui proposent des cours dans ces disciplines, incluant le droit et l’économie, dix-sept comptent cesser d’y recruter des étudiants, précise un sondage publié par le quotidien conservateur Yomiuri Shimbun, que cite le Time Higher Education.

Lire la suite sur lemonde.fr

 
 
Éducation : le secret de la richesse allemande

Aujourd'hui, on découvre l'Allemagne pour sa réaction atypique d'accueil des migrants. Mais d'où vient la richesse de l'Allemagne, que l'on qualifie d'«États-Unis d'Europe»? L'un des secrets bien gardé de sa politique industrielle réside dans la synergie entre ses quelque 350 universités, dont près de 200 en sciences appliquées, et les entreprises. Nombreux sont les étudiants allemands ou étrangers qui passent la quasi-entièreté de leurs études dans une entreprise, et ne vont à l'université que quelques fois l'an pour rencontrer leurs professeurs. Le résultat de cette collaboration entreprise-école est un mélange détonnant d'esprit d'innovation et de pragmatisme.

Lire la suite sur huffingtonpost.ca

 
 
Népal : la persévérance des enseignants contraint la ministre de l’Éducation à négocier avec les syndicats
Nepal

Après deux mois de pressions continues, les enseignantes et enseignants népalais ont été invités par le ministère de l’Éducation à se pencher sur le système d’éducation publique, sur la mise en œuvre des accords, ainsi que sur la reconstruction du secteur au lendemain des séismes qui ont frappé le pays.

Lire la suite.

 
 
Kenya : fermeture des écoles à la suite du bras de fer entre le gouvernement et le personnel enseignant

Alors que les tensions ne cessent de croître, le personnel enseignant kenyan a décidé de laisser les écoles publiques et privées portes closes, à la suite du refus du gouvernement d’appliquer une augmentation salariale attendue de longue date et ordonnée par les autorités judiciaires, jugeant ce prononcé impossible à mettre en œuvre.

Lire la suite.

 
 
Monde social
 
 
Élections fédérales : les mouvements sociaux du Québec appellent à un changement de cap

Une trentaine d'organismes communautaires, syndicaux, féministes, écologistes et étudiants joignent leurs voix pour lancer un appel et demander à la population de chasser le gouvernement de Stephen Harper. Ils réclament des partis d'opposition qu'ils s'engagent à changer de cap, en rompant avec les politiques néolibérales qui ont commencé à s'implanter au Canada il y a trente ans, et qui se sont accélérées sous le gouvernement conservateur. Ils entendent porter ces messages lors d'un rassemblement qui aura lieu le jeudi 24 septembre à 18h30, devant l'édifice de Radio-Canada, à Montréal, où se déroulera le premier débat des chefs en français.

Lire la suite.

 
 
La répartition du patrimoine : l’autre visage des inégalités

La classe politique québécoise défend ses choix en matière de politique publique et de développement économique au nom de la création de richesse. Mais tout le monde profite-t-il également de la richesse effectivement créée? L’IRIS a montré par le passé que les inégalités de revenus croissaient au Canada et au Québec, notamment en raison de la détérioration du pouvoir de négociation collective des personnes salariées et de l’explosion de la rémunération des plus fortunées, fortunés. Les revenus ne comptent cependant que pour une partie de la richesse d’un individu ou d’une famille. Afin de dresser un portrait plus complet de la situation, cette note socioéconomique analyse la répartition du patrimoine au sein des familles canadiennes et québécoises, c’est-à-dire l’ensemble de leurs richesses accumulées à travers le temps.

 
 
Un grand bond vers l’avant : Manifeste pour un Canada fondé sur le souci de la planète et la sollicitude des uns envers les autres
Manifeste

Nous partons du constat que le Canada et le Québec traversent aujourd’hui la crise la plus grave de leur histoire récente. La Commission de vérité et réconciliation a permis de prendre acte d’épisodes révoltants de notre passé proche. La pauvreté et les inégalités qui s’accentuent creusent une cicatrice qui défigure notre présent. Et la performance canadienne dans le dossier des changements climatiques est un véritable crime contre l’humanité à venir. Ces faits sont d’autant plus alarmants qu’ils contreviennent à nos valeurs déclarées : respect des droits des autochtones, internationalisme, droits de la personne, diversité et développement durable. Aujourd’hui, nous ne vivons pas en accord avec ces valeurs, mais nous pourrions le faire. Le manifeste a déjà été signé par plus de 22000 personnes.

Lire la suite et signer le manifeste.

 
 
Mal protéger pour mieux contrôler la parole publique

La Ligue des droits et libertés (LDL) s’oppose au projet de loi 59 concernant la prévention et la lutte contre le discours haineux et incitant à la violence. Selon nous, ce projet de loi annonce des restrictions importantes à la liberté d’expression alors que le gouvernement ne nous en a pas démontré la nécessité pas plus que les avantages pour notre vie en commun. Nous croyons également que le système de dénonciation que met de l’avant ce projet de loi aura pour effet d’inciter à la délation et nous fera entrer dans une ère du soupçon où la méfiance des uns à l’égard des autres sera la règle et non l’exception.

Lire la suite de la lettre ouverte de la LDL.

La CSN très inquiète.

 
 
Féminicide colonial : un dossier de la Ligue des droits et libertés
LDL

La publication de la Ligue des droits et libertés sur les violences multiples envers les femmes est maintenant disponible en ligne. Au sommaire: • Droit criminel ou justice transformatrice: regards croisés • L’austérité frappe durement les femmes • La violence de l’industrie minière • Stéréotypes et rôles sexuels • Violences sexuelles au Nord-Kivu ...

Lire la publication.

 
 
Faire converger nos efforts contre l’austérité et pour un meilleur partage de la richesse
MainRouge

Les membres de la Coalition main rouge ont discuté le 17 septembre des différentes manières de se préparer à une mobilisation solidaire cet automne afin de contrer les attaques gouvernementales envers toute la société québécoise (compressions dans les services publics, notamment en santé et en éducation; coupes dans les programmes sociaux, sous-financement et menaces pour les organismes communautaires, appauvrissement des travailleurs et travailleuses des secteurs publics et parapublics, etc.). Les membres de la Coalition sont prêtes et prêts à faire converger leurs  efforts contre l’austérité et pour un meilleur partage de la richesse.

Lire la suite.

 
 
Les OSBL ne sont pas des lobbys

À l’opposé de l’actuel projet de loi 56, une pétition, signée par près de 8 500 personnes, demande que les organismes sans but lucratif (OSBL) ne soient pas assujettis à une loi sur le lobbyisme. Déposée le 17 septembre à l’Assemblée nationale par la députée de Taschereau, Agnès Maltais, cette pétition exige aussi des consultations générales, ce que le ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques, Jean-Marc Fournier, ne compte pas mettre en place. Le projet de loi 56 aurait des impacts sur l’exercice de la démocratie, la participation citoyenne, la liberté d’association, la liberté d’expression et jusqu’à la survie même d’OSBL, ce qui explique l’importante mobilisation pour s’y opposer.

Lire la suite.

 
 
Déclaration de l’Internationale de l’éducation sur la crise des réfugiés : nous devons entreprendre une action collective

La vague de personnes cherchant refuge en Europe représente une partie des milliers de personnes chassées chaque année de leur foyer, craignant pour leur vie et fuyant de violents conflits, l’instabilité politique et économique, les désastres naturels ou l’extrême pauvreté. Ces causes sous-jacentes doivent être adressées de toute urgence par les Nations unies et tous leurs états membres.

Lire la suite.