Infolettre du SCCUQ – 24 mars 2016
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Messages et activités du SCCUQ :

• Rapports de la négo :
- Période de probation et évaluation de l’enseignement : deux autres refus
- Un fossé sur les EQE et la clause réserve
- Réponse décevante sur le monétaire
- Peu de reconnaissance
Grève du SÉtuE : faites rapport de vos heures supplémentaires au SCCUQ
28 avril : Assemblée générale statutaire : élections et budget
6 mai : Date limite pour la remise de projets d’intégration

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

Jusqu’au 31 mars : Emmanuel Chieze expose ses Paysages Célestes au lieu social du SCCUQ
Jusqu’au 16 avril : Exposition Richard Ibghy & Marilou Lemmens - La vie mise au travail
Jusqu’au 21 avril : Exposition Relations, une revue engagée dans son époque

Autres activités :

30 mars : Assemblée publique du CCMM sur les solutions fiscales
31 mars : Soirée-spectacle bénéfice du fonds de solidarité du SÉTUE
31 mars : Manifestation de la Coalition Main rouge pour un meilleur partage de la richesse
Jusqu’au 31 mars : Campagne de la Coalition solidarité santé : Le remède aux coupures, ça existe
1er avril : Chaînes humaines Je protège mon école publique
7 avril : 5 à 9 de réflexion sur l’état du syndicalisme dans la région
9 avril : Conférence sur les économies de communauté
12 avril : Conférence-débat Relations Des revues en résistance
25 et 26 avril : Formation Une démarche syndicale en environnement
29 avril : Journées de grèves, d’actions et de perturbation
25 mai : Conférence Voir l’itinérance autrement
Du 9 au 14 août : Forum social mondial

 
 
Entre vous et moi

Deux budgets déposés en moins d’une semaine: celui du provincial a été décrié par l’ensemble des acteurs syndicaux et sociaux du Québec et celui du fédéral a été salué par à peu près tous les mêmes acteurs. Deux budgets, deux gouvernements libéraux. Cherchez l’erreur. Les membres du SÉtuE ont accepté l’hypothèse de règlement du conciliateur en assemblée générale, mais la grève se poursuit jusqu’à la signature d’un protocole de retour au travail. L’assemblée générale du SCCUQ a maintenu son don au SÉtuE parce qu’après plus de trois mois et demi de grève les étudiantes et étudiants employés ont littéralement faim. Nous vous invitons à participer à leur soirée-bénéfice du 31 mars, qui est un autre moyen de leur témoigner votre solidarité. Quant à notre négociation, ça n'avance vraiment pas vite. C’est à se demander si les personnes ayant le vrai pouvoir décisionnel sont assises à la table?

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Rapport de la négo : deux autres refus sur la période de probation et l’évaluation de l’enseignement

Lors de la séance de négociation du 21 mars, la partie patronale a rejeté notre proposition de réduire de six à quatre le nombre d’activités d’enseignement nécessaires pour la période de probation des personnes chargées de cours, tel que cela se fait dans d’autres universités. Un fort pourcentage de nos membres est en période de probation. Elle justifie sa position en disant qu’elle ne dispose pas de mécanisme de gestion de proximité, c’est-à-dire de rapports directs entre l’employeur et l’employé. La partie patronale a également rejeté notre demande de fixer un plancher de 60% de participation des étudiantes et étudiants à l’évaluation de l’enseignement. Elle ne veut pas fixer de seuil de représentativité, préférant juger au cas par cas (ou à la tête de l’individu) et s’en remet à la Politique 23 adoptée par la Commission des études. Dans la réalité, l’UQAM a de la misère à atteindre la moitié du plancher que nous proposons, de nombreux cours étant évalués par moins de 37% des étudiantes et étudiants. La prochaine rencontre de négociation est prévue pour le 4 avril. Les personnes chargées de cours qui n’ont pas pu participer à l’assemblée générale du 23 mars peuvent consulter le rapport complet du Comité de négociation au local du Syndicat.

Rapports précédents : • Un fossé sur les EQE et la clause réserveRéponse décevante sur le monétairePeu de reconnaissance.

 
 
Les membres du SCCUQ dénoncent les contrepropositions patronales et les visées de l’UQAM sur le changement de modèle de gouvernance

Lors de l’assemblée générale du 23 mars, les membres du SCCUQ présents ont adopté une proposition en appui à leur Comité de négociation (rapport dans un autre texte), une autre sur la gouvernance de l’UQAM et ils ont modifié l’ordre du jour de l’Assemblée générale statutaire du 28 avril pour permettre le remplacement de Jonathan Hope au Comité de négociation. Les personnes chargées de cours présentes ont également accordé des dons de solidarité au Syndicat des étudiants-e-s employé-e-s de l’UQAM et au Syndicat des travailleurs et travailleuses de l’hôtel-motel La Caravelle de Baie-Comeau, en grève générale depuis le 27 octobre 2015. L’assemblée a été suspendue à un certain moment pour faire place à une opération Post-it. Nous avons collé des messages partout à la cafeteria et dans les ascenseurs et sur les murs du Pavillon D. Deux vice-recteurs ont été témoins de cette opération à laquelle plus de 90 personnes chargées de cours ont participé.

Lire les résolutions.
 
 
Les heures supplémentaires et l’évaluation des enseignements : ne faites pas les frais de la grève du SÉtuE

De nombreuses personnes chargées de cours, ainsi que leur syndicat, appuient les étudiantes et étudiants membres du SÉtuE qui sont en grève depuis déjà presque quatre mois. Il reste que, sans l’apport très considérable des ces membres de la communauté académique, les conditions de travail de plusieurs chargées et chargés de cours se sont détériorées de façon très importante. Ce n’est pas pour rien que le SCCUQ a déposé deux griefs qui visent cette situation lamentable! À cet effet, le SCCUQ invite ses membres à communiquer au CAART leur «facturation» détaillée pour les heures supplémentaires qu’ils ont eu à assumer en raison de la grève (heures de laboratoire ou d’atelier, heures de surveillance d’examen, heures de correction).

Par ailleurs, il faut souligner que l’absence d’auxiliaires d’enseignement, de correcteurs, etc. risque d’avoir un impact important sur l’Évaluation des enseignements pour la session en cours. Vous devriez donc vous assurer de préciser, en remplissant la fiche de variables contextuelles qui fait partie de l’évaluation des enseignements, en quoi la perception de la qualité de votre prestation de travail a pu être touchée par cette situation déplorable. Vous devriez même aller jusqu’à faire des liens directs avec des questions spécifiques de l’évaluation des enseignements. N’oublions pas que l’évaluation des enseignements joue un rôle de premier plan dans le cadre de l’évaluation de la période de probation et que l’Université peut même s’en servir comme levier pour vous enlever des EQE.

 
 
Assemblée générale statutaire du SCCUQ le jeudi 28 avril

L’Assemblée générale statutaire du SCCUQ aura lieu le jeudi 28 avril à 13h au local N-M510. Les postes d’officiers syndicaux suivants seront alors en élection pour des mandats de deux ans : • Présidence • Vice-présidence aux affaires universitaires • Vice-présidence à l’information • Une conseillère, conseiller au Comité mobilisation-intégration • Deux agentes, agents au Comité des agentes et agents de relations de travail • Comité de négociation (une personne) • Deux membres du Comité de surveillance des finances • Une officière ou officier d’élections substitut. Il y aura également des élections aux postes suivants :

Lire la suite.
 
 
Date limite pour la remise de projets d’intégration : 6 mai

Les personnes chargées de cours ont jusqu’au vendredi 6 mai pour déposer un projet d’intégration. Elles doivent le remettre en une copie à leur département pour que leur Comité de liaison local puisse l’étudier et le transmettre au Comité de liaison institutionnel dans les délais requis. Les prochaines dates de tombée seront le 23 septembre et le 13 janvier 2017. Les formulaires sont disponibles sur le site des ressources humaines, sous la rubrique Formulaires.

 
 
Babillard des membres
 
 
Emmanuel Chieze expose ses Paysages Célestes au lieu social du SCCUQ
echieze

Le chargé de cours au Département d’informatique Emmanuel Chieze expose actuellement sa nouvelle série de photographies, Paysages Célestes, au lieu social du SCCUQ (local A-R540). Il vous convie à un voyage là-haut, au pays des âmes. Ce pays présente des paysages plus vaporeux, moins groundés que ceux auxquels nous sommes habitués ici-bas. Il y a néanmoins de réelles ressemblances avec certains paysages terrestres, notamment ceux du Grand Nord ou ceux de régions volcaniques. Ce projet se veut une invitation au dépaysement, à l'apaisement et à la contemplation dans une nature à l'échelle démesurée.

 
 
Philippe Charland publie l'ouvrage Les Iroquoiens
PhilippeCharland

«Hochelaga, Ontario, Canada… Ces toponymes qui meublent notre quotidien font partie du paysage. Or, ils remontent à plusieurs centaines, voire milliers d'années, et sont des témoins de la présence iroquoienne sur le continent», peut-on lire en introduction de l'ouvrage Les Iroquoiens de Philippe Charland, chargé de cours au Département d'histoire et chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada sur la question territoriale autochtone, et de Sylvain Rivard, artiste pluridisciplinaire spécialisé dans les arts et les cultures des Premières Nations d'Amérique. Le livre vient d’être publié aux éditions du Cornac.

Lire la suite.

 
 
Julie Roberge participe à une émission de Radio-Canada sur la langue française
JulieRoberge

Ces enseignants ont la responsabilité d'éveiller des consciences aux plaisirs et aux complexités de la langue. À l'occasion de la Semaine de la langue française et de la francophonie, trois professeurs de français, dont la chargée de cours au Département de didactique des langues Julie Roberge, ont participé à une table ronde à l’émission de Catherine Perrin sur les grandeurs et misères de leur profession, et expliqué pourquoi il est faux de croire que la qualité du français décline chez les jeunes.

Lire et écouter la suite sur radio-canada.ca

 
 
Ricardo Penafiel commente pour La Presse + le débat juridique sur le Havana Club
RicardoPenafiel

C’est une histoire de droits intellectuels et de rhum. Si l’embargo était levé, la version cubaine du Havana Club pourrait être vendue aux États-Unis, a tranché Washington le mois dernier. La société Bacardi, qui distille un rhum du même nom à Porto Rico, s’y oppose, car elle prétend être l’unique propriétaire de la marque Havana Club. «Notre Havana Club est fait d’après la recette originale de la famille Archebala, précise Amy Federman, porte-parole de Bacardi. Le gouvernement cubain a confisqué les avoirs de la famille, mais il n’a jamais mis la main sur la recette.» L’affirmation fait sourire Ricardo Penafiel, chargé de cours au Département de science politique de l’UQAM. «Les Cubains vous diront que la recette, c’est de faire distiller de la canne à sucre cubaine», dit-il.

Lire la suite.

 
 
Guillaume Cliche-Rivard prépare ses étudiantes et étudiants pour la compétition National Model United Nations
GuillaumeClicheRivard

En ce mercredi soir de mars, ils sont 24 étudiants du baccalauréat en science politique ou en relations internationales et droit international (BRIDI) enfermés dans une salle du pavillon Hubert-Aquin. Leur mandat? Régler le sort du monde. Le chargé de cours à la Faculté de science politique et de droit Guillaume Cliche-Rivard coanime le cours Simulation des Nations Unies avec le professeur Justin Massie. Ils préparent les étudiants à la compétition National Model United Nations (NMUN). L'événement prestigieux rassemble chaque printemps plus de 5000 étudiants en provenance des cinq continents au siège social de l'ONU, à New York.

Lire la suite.

 
 
Recherche sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire

La collecte de données se poursuit encore quelques semaines pour le projet ESSIMU, une recherche sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire, et la participation des personnes chargées de cours (mais aussi étudiantes et employées) est cruciale. Il n’est pas nécessaire d’avoir vécu personnellement ces situations ou d’en avoir été témoin pour répondre. L’enjeu est la participation d’un grand nombre de personnes dans les six universités québécoises impliquées. Il suffit de répondre à un questionnaire en ligne, portant sur votre perception ou vos expériences de harcèlement et des violences sexuelles en contexte universitaire (durée moyenne variant de 15 à 20 minutes). À l’UQAM, la chargée de cours et doctorante en sociologie Sandrine Ricci agit à titre de cochercheure pour cette recherche pilotée par les professeures au Département de sexologie Martine Hébert et Manon Bergeron.

 
 
Monde syndical
 
 
Les membres du SÉtuE acceptent l’hypothèse de règlement du conciliateur

Les membres du Syndicat des employées et employés étudiants de l’UQAM (SÉtuE-UQAM) ont accepté mercredi après-midi dans une proportion de 58% des membres présents (soit 122 contre, 176 pour) l’hypothèse de règlement déposée par le conciliateur du Tribunal administratif du travail vendredi dernier. Au cours des prochains jours, l’équipe de négociation s’affairera à convenir avec la partie patronale d’un protocole de retour au travail, d’ici là la grève se poursuit. Quelque 3000 travailleurs étudiants sont touchés par ce conflit de travail déclenché le 7 décembre. Leur convention collective était échue depuis deux ans.

 
 
Soirée bénéfice du SÉtuE pour nourrir ses membres le 31 mars
SoireeBenefice

Nonobstant l’acceptation de l’hypothèse de règlement, le SÉTUE organise une soirée bénéfice le jeudi 31 mars, à compter de 19h30, à La Vitrola, 4602, boul. Saint-Laurent, à Montréal, dans le but d’amasser des sous pour le Fonds de solidarité du SÉtuE, afin de nourrir (littéralement) ses membres étudiant.es employé.es. Et aussi pour avoir du fun! En début de soirée, 3 groupes de jazz monteront sur la scène, dont The New Playground (quartet jazz) et un quartet de jazz manouche. La soirée se terminera avec DJ Moses. Les billets sont 10$ par personne en prévente sur leur page indiegogo et ils seront au prix de 12$ par personne (argent comptant seulement) à la porte.

 
 
SPUQ : Mise au point du Comité de négociation et résolutions du Conseil syndical du 18 mars
spuq

La réunion du Conseil syndical 18 mars 2016 a été l'occasion pour le Comité de négociation du SPUQ de revenir sur le déroulement de la séance de conciliation du 11 mars 2016 et d'expliciter les contradictions présentes dans le rapport qu'en ont effectué le SPUQ dans son communiqué du 11 mars 2016 et la direction de l’UQAM dans son propre communiqué du 12 mars 2016. En résumé, la direction a notamment omis de préciser dans son communiqué que le SPUQ a refusé de former des groupes de travail sur la propriété intellectuelle et l’enseignement en ligne parce que les propositions sur la propriété intellectuelle déposées par le SPUQ le 3 mars dernier n’avaient toujours pas reçu de réponse; et que l’UQAM a refusé la proposition du SPUQ que les experts financiers de ce dernier examinent pour lui et avec ceux de la direction les états financiers réels de l’UQAM.

Lire la suite.

 
 
Déclaration des chargées et chargés de cours des universités québécoises

Les effets néfastes du désinvestissement du gouvernement du Québec dans l'enseignement, la recherche et la création dans les universités se traduisent par une dégradation marquée des conditions d'études et de travail, la diminution de l'offre de cours, l'augmentation du nombre d'étudiantes et d'étudiants par classe, l'attrition des ressources d'encadrement et des services aux étudiantes, étudiants, la baisse des bourses de soutien et la réduction des budgets alloués aux bibliothèques.

Lire la suite.

 
 
D’autres solutions fiscales existent : assemblée publique le 30 mars

L’austérité n’est pas la solution! De l’argent, il y en a, entre autres chez les plus riches, les grandes compagnies et les banques. Le Conseil central du Montréal métropolitain–CSN organise une assemblée publique le mercredi 30 mars, de 19 h à 21 h, au Centre St-Pierre, 1212 rue Panet, à Montréal, afin de présenter d’autres types de solutions fiscales que les mesures d’austérité imposées par le gouvernement. Des présentations de Chantal Santerre, comité des solutions fiscales de la Coalition Main Rouge - Non aux hausses et Ianik Marcil (Ianik Marcil - Punkonomie), économiste indépendant. Après les présentations, un échange suivra. Ouvert à toutes et à tous, aucune inscription nécessaire.

 
 
Un budget Leitão très décevant, selon les milieux syndical et social

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) qualifie d'extrêmement décevant le budget présenté par le ministre Leitão pour l'année 2016-2017. «Le ministre et son gouvernement ont tout en main pour administrer un électrochoc au Québec, a déclaré le président de la CSN, Jacques Létourneau. Nous constatons malheureusement qu'ils maintiennent les services publics, les programmes sociaux et l'emploi dans un état de torpeur. Le cap aurait dû être mis sur la suspension des versements au Fonds des générations pour se donner de véritables moyens de relance.»

Lire la suite et visionner la vidéo.

Le gouvernement manque de cœur à l’ouvrage, selon la FTQ.
L'austérité se poursuit, affirme la CSQ et la FSQ craint le pire pour le réseau public.
La FNEEQ demeure prudente face au réinvestissement dans l'éducation.
Pourquoi seuls les recteurs accueillent favorablement le budget Leitão?
Le démantèlement des services publics se poursuit, selon la FSSS.
Abolition du poste de Commissaire à la santé et au bien-être : un recul démocratique dangereux.
Taxe santé en baisse, mais frais accessoires en hausse, où est le gain pour les citoyens?
Colère et indignation dans les organismes communautaires.
Encore un recul pour le mouvement d’action communautaire autonome.
Le FRAPRU se désole de la reconduction des coupes dans le logement social.
Coalition solidarité santé : un budget résolument tourné vers le passé.
Le milieu environnemental encore laissé pour compte.
IRIS : La maison est en ordre, vraiment?

 
 
Un budget fédéral qui permettra aux gens de respirer

La CSN salue le premier budget du gouvernement Trudeau et le soutien qu'il apportera aux populations québécoise et canadienne. «Le ton tranche avec celui du gouvernement précédent, souligne le trésorier de la CSN, Pierre Patry. Différentes mesures budgétaires contenues dans le budget fédéral 2016 concernant notamment les personnes âgées, le soutien aux enfants et les Autochtones, donneront une chance à la population de respirer.»

Lire la suite et visionner la vidéo.

FTQ : «Un pas dans la bonne direction pour colmater les brèches dans le filet social canadien»
CSQ : Un vent de changement à Ottawa.
SCFP : Correction de certains problèmes mais pas de plan clair pour aider les travailleurs.
CTC : Premières étapes vers un Canada plus juste et prospère.
Crédit rétabli pour les fonds de travailleurs.
De l’argent pour les infrastructures d’enseignement et pour les étudiants.
Le FRAPRU à demi satisfait.
10 millions $ de disponibles pour lutter contre l’itinérance.
1,87 milliard pour la culture, le tiers à Radio-Canada.
Coup de barre historique pour les autochtones.
IREC : Augmentation d'impôt du 1 % le plus riche : Ni symbolique, ni suffisante.

 
 
Saccage dans les services de garde éducatifs : la comédienne Catherine De Sève interpelle Philippe Couillard
ReseauGrandir

Dans le cadre de sa campagne Un réseau qui fait grandir amorcée le 28 février dernier, la Confédération des syndicats nationaux (CSN) diffuse aujourd'hui sur les réseaux sociaux la cinquième d'une série de courtes vidéos où des personnalités artistiques et politiques, dont récemment Pauline Marois, interpellent le premier ministre du Québec contre le saccage dans les services de garde éducatifs à l’enfance.

Lire la suite et visionner la vidéo.

Marche aux flambeaux pour la défense des services de garde éducatifs.

 
 
Les enseignantes et enseignants de la FAE acceptent l’entente de principe

Le Conseil fédératif de négociation a confirmé l’acceptation de l’entente de principe intervenue entre la Fédération autonome de l’enseignement et le gouvernement du Québec. Cette entente ne permettra pas de régler tous les problèmes. Toutefois, leur prochaine convention collective sera meilleure que la précédente, et ce, grâce à la remarquable mobilisation des membres, mais aussi des parents.

Lire la suite.

 
 
La CSN réclame l'abandon du projet de loi 86 sur les commissions scolaires

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) recommande au gouvernement du Québec l'abandon de son projet de loi 86 en vue de modifier l'organisation et la gouvernance des commissions scolaires. Son mémoire a été présenté mardi en commission parlementaire. «Il est malheureux de voir le gouvernement s'attarder sur des structures plutôt que de développer une vision rassembleuse, de proposer des moyens pour la réussite de tous et d'investir les ressources nécessaires pour y parvenir. Les principales orientations du projet de loi risquent même d'aggraver les problèmes au lieu de les résoudre», déclare la vice-présidente de la CSN, Véronique De Sève.

Lire la suite.

 
 
Processus de congédiement dans les commissions scolaires : victoire commune devant la Cour suprême

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) se réjouit du jugement rendu le 18 mars par la Cour suprême du Canada, qui affirme clairement que les délibérations du comité exécutif d’une commission scolaire, qui mènent au congédiement d’une employée ou d’un employé, ne sont pas protégées par le sceau du secret et que les commissaires qui y ont pris part peuvent être appelés à témoigner.

Lire la suite.

 
 
La Maison de Radio-Canada appartient à tous

Le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) est consterné d'apprendre par l'entremise des médias qu'une douzaine d'offres d'achat ont été déposées pour acquérir l'immeuble et le terrain de Radio-Canada, dont celle du promoteur Philip O'Brien. Les acheteurs avaient jusqu'au 18 mars pour se manifester et la direction de Radio-Canada n'a pas jugé bon d'informer le syndicat à ce sujet. Elle s'est contentée de diffuser un communiqué laconique bien après qu'un des promoteurs eût fait l'annonce aux médias. Encore une fois, nous réitérons notre exigence de suspendre toute action liée à la vente de la Maison de Radio-Canada. Et malgré qu'elle envisage des consultations publiques, la ministre du Patrimoine doit exercer ses prérogatives pour mettre un frein à cette opération avant qu'il ne soit trop tard.

Lire la suite.

 
 
Travailler dans la pauvreté : inacceptable!

Au Québec, le salaire minimum actuel de 10,55$ de l’heure ne permet pas aux familles d’avoir une qualité de vie décente. Preuve en est que de plus en plus de ménages ayant un emploi n’arrivent pas à se sortir du cercle vicieux de la pauvreté et de l’endettement. Le phénomène des travailleurs et travailleuses à temps plein qui ont recours aux banques alimentaires est en constante augmentation, ce qui en dit long sur cette inacceptable réalité.

Lire la suite de l’éditorial du dernier numéro du Monde ouvrier.

 
 
La discrimination raciale est encore bien présente dans notre société

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) tient à souligner la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale en dénonçant le peu de progrès réalisé en cette matière par nos gouvernements au cours des dernières années. La CSN s'inquiète particulièrement de la discrimination en matière d'emploi que vivent de nombreux immigrantes et immigrants et réclame une politique d'immigration qui favorise l'intégration des personnes issues de l'immigration.

Lire la suite.

 
 
Formation pour développer une démarche syndicale en environnement

Le Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN) offre une session de formation intitulée Une démarche syndicale en environnement. Cette formation vise à susciter une prise de conscience des enjeux environnementaux et leur prise en charge dans les milieux de travail. Elle sera donnée les 25 et 26 avril, de 9 h à 17 h, au Centre St-Pierre. Cette formation a été conçue pour outiller des travailleuses et des travailleurs intéressés à agir dans leur milieu. Permettant l’acquisition de connaissances variées, la session propose divers moyens pour intégrer la dimension environnementale dans l’action syndicale et permet d’alimenter une réflexion collective sur le développement durable. Pour vous inscrire, contactez Josiane Latour, à josiane.latour@csn.qc.ca ou au 514 598-2005.

 
 
Ententes de principe à la Régie des installations olympiques

Des ententes de principe ont été conclues hier soir entre la Régie des installations olympiques (RIO) et les trois syndicats CSN qui représentent le personnel régulier de la RIO. Les membres des comités de négociation de ces trois syndicats affiliés à la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) et à la Fédération des professionnèles (FP-CSN) estiment avoir obtenu des améliorations significatives aux conventions collectives de leurs membres.

Lire la suite.

 
 
Le syndicat Unifor remporte un vote important dans le processus de syndicalisation des salariés de Bell Télé
Unifor

Au terme d’un vote tenu au cours des deux derniers jours, c’est dans une proportion de 80% que les travailleuses et travailleurs du service à la clientèle de Bell Télé ont choisi le syndicat Unifor pour les représenter comme syndicat auprès de leur employeur.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Québec veut un «regard indépendant» sur le salaire des recteurs

Québec veut une analyse indépendante de la rémunération des hauts dirigeants des universités afin de déterminer s’il y a, oui ou non, des excès. Une comparaison avec leurs homologues du reste du Canada pourrait être faite, par exemple. La ministre responsable de l’Enseignement supérieur, Hélène David, a lancé un appel à la transparence lors d’une rencontre avec les recteurs vendredi. Cette ex-vice-rectrice de l’UdeM leur a demandé de lui fournir toute la documentation au sujet de leur rémunération.

Lire la suite du texte de La Presse +.

 
 
Transformation institutionnelle : inquiétudes et actions à l’Université de Montréal
TransfoInstitu

Le vendredi 15 janvier 2016, une première version d’un Guide de réflexion est mise en ligne sur le site Transformation institutionnelle de l'UdeM. Détail frappant, on n'y retrouve aucune mention des chargés de cours ni de la Faculté de l’éducation permanente (FEP)! On y mentionne en passant qu'aux 2 600 professeurs «s’ajoutent plus de 5 000 employés surnuméraires ou ponctuels, dont les chargés de cours, parfois aussi des étudiants». Suite à des interventions, notamment les nôtres, une version corrigée du Guide a été publiée. Le Guide de réflexion s’appuie sur un modèle entrepreneurial. Il s’agit de placer l’UdeM de façon concurrentielle vis-à-vis des autres universités québécoises ainsi que sur le marché international, et d’attirer des étudiants et des professeurs «performants» afin de se hisser dans les palmarès.

Lire la suite.

 
 
Investissement en science : Québec s’enfonce, Ottawa s’envole

Rien ne permet de croire que le Québec mise sur la science et l’innovation pour assurer son avenir. L’ambiance est tout autre à Ottawa. À Québec, la recherche n’a pas récolté grand-chose dans le récent budget. L’Association francophone pour le savoir (ACFAS) a dénoncé une croissance famélique des budgets des Fonds de recherche du Québec, qui financent la recherche dans tous les domaines, bien en deçà des besoins et des attentes. Toute autre ambiance à Ottawa, où le gouvernement Trudeau fait volte-face en matière de science par rapport à son prédécesseur. Les trois fonds subventionnaires en santé (IRSC), sciences naturelles et génie (CRSNG) et sciences humaines et sociales (CRSH) verront leur budget annuel accru de 95 millions de dollars à compter de cette année, et 19 millions iront au soutien des frais indirects de la recherche que les universités et collèges financés doivent assumer quand ils reçoivent de l’argent fédéral.

Lire la suite du texte de L’actualité.

 
 
Le recteur de l’UQAC répond aux syndicats

Après avoir vu son style de gestion dénoncé par le regroupement des cinq syndicats de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), le recteur Martin Gauthier a réagi dans un message où il répond point par point aux interrogations soulevées à son endroit.

Lire la suite du texte du Courrier de Saguenay.

Les syndicats dénoncent l'administration du recteur Gauthier.

 
 
ICÉA : Participez au webinaire du 31 mars et donnez votre avis
ICEA

Le jeudi 31 mars, de 9h30 à 11h30, l’ICÉA et le CDEACF organisent un webinaire portant sur l’enquête de l'ICÉA sur les effets que les décisions des gouvernements du Québec et du Canada ont eu sur l’éducation des adultes entre 2010 et 2015. Ces deux dernières années, plusieurs organisations actives en éducation des adultes ont pris des décisions difficiles afin de faire face à la réduction de leur financement public. L’ICÉA a documenté cette situation en réalisant une enquête sur les impacts des décisions des gouvernements du Québec et du Canada à l’égard de l’éducation des adultes.

Lire la suite.

 
 
Cégeps : Dix millions $ pour aider pour les jeunes en situation de handicap

La nouvelle ministre de l’Éducation supérieure, Hélène David, injecte 10 millions de dollars pour aider les enseignants à mieux accueillir les étudiants en situation de handicap. Le nombre de cégépiens qui sont en situation de handicap a augmenté de 792% depuis 2007. Cette situation s’explique par le fait que les gouvernements successifs ont misé sur l’intégration dans les écoles primaires et secondaires des enfants qui ont des dyslexies, dysorthophonie, des troubles du spectre de l’autisme, des troubles mentaux ou des troubles d’hyperactivité.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
La consultation sur la responsabilisation dans l’éducation est à présent ouverte
Consultation

Un rapport sur l’éducation mondiale mettant l’accent sur la responsabilisation est en cours de rédaction et les éducatrices et éducateurs du monde entier peuvent y contribuer en ligne jusqu’au 11 avril.

Lire la suite.

 
 
R.-U. : les enseignantes et enseignants suppléants, victimes de pratiques douteuses en matière de travail

Au Royaume-Uni, les enseignantes et enseignants suppléants ont fait part de préoccupations au sujet des pratiques de plus en plus douteuses utilisées par leurs organismes contractants qui se répercutent tant sur leurs conditions de travail que sur leur qualité de vie. Elles et ils ont signalé qu’alors que les établissements scolaires paient à chaque fois des centaines de livres pour couvrir des cours individuels, les enseignantes et enseignants ne reçoivent qu’une infime fraction du montant versé aux agences privées.

Lire la suite.

 
 
Monde social
 
 
Manifestation pour un meilleur partage de la richesse le 31 mars
ManifpourUn

La Coalition Main rouge organise une manifestation le 31 mars, à 10h30, au square Phillips, pour rappeler au gouvernement que la richesse doit être partagée et les mesures suivantes, parmi nos 10 milliards de solutions!, mises en oeuvre: réinstaurer la taxe sur le capital pour les banques; augmenter les impôts des grandes entreprises; revoir la fiscalité des particuliers en augmentant le nombre de paliers d’imposition pour assurer une réelle progressivité de l’impôt et une plus grande contribution des plus riches et imposer davantage les dividendes et les gains en capital, au même titre que les revenus de travail; lutter plus activement contre l’évasion fiscale.

 
 
Journées de grèves, d’actions et de perturbation le 29 avril

Dans le cadre de la Journée internationale des travailleuses et travailleurs du 1er mai, la Coalition Main rouge invite à participer, le 29 avril prochain, à une journée de grèves, d’actions et de perturbations. Le 29 avril tombe le vendredi avant le 1er mai, et sera l’occasion pour les groupes sociaux de revendiquer le retrait des mesures d’austérité du gouvernement Couillard, et de rappeler que l’austérité détériore les conditions de vie et de travail de centaines de milliers de personnes au Québec.

Lire la suite.

 
 
Les niveaux de vie décile par décile : des différences énormes

Comment nous répartissons-nous dans la société québécoise en dessous et au-dessus de la ligne de ce qu’il faut pour couvrir le strict nécessaire? Dans une note récente, Le déficit humain imposé aux plus pauvres, nous avons utilisé la Mesure du panier de consommation (MPC) comme indicateur reconnu «pour suivre les situations de pauvreté du point de vue de la couverture des besoins de base». Nous avons montré que de 2002 à 2011, ce déficit humain selon la MPC était passé de 2,5G$ à 3,6G$ en dollars constants de 2011. Pendant ce temps le revenu excédentaire au seuil de la MPC des ménages situés au-dessus de cette ligne était passé de 81,2G$ à 91G$. La simple croissance de ce revenu excédentaire aurait suffi à régler le déficit humain en question. Les dollars vitaux, à tout le moins ceux qui sont nécessaires à la couverture des besoins de base selon la MPC pourraient être considérés comme un bien commun, à protéger et co-assurer collectivement dans l’interdépendance du pacte social et fiscal.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
La résistance, impératif de notre temps

Jamais peut-être la résistance n’aura été autant à l’ordre du jour que maintenant tant le tableau est sombre, à l’image de notre temps. La crise écologique, d’une gravité sans précédent, sonne l’alarme avec fracas. La Terre crie et se joint à la clameur des pauvres. Des élites voraces la transforment petit à petit en leur propriété privée et elle en vient à être dévastée par leur soif insatiable de profit et leur appétit effréné de jouissance. Plus que jamais elles usurpent les richesses de la planète: un rapport d’Oxfam nous révélait qu’en 2014, 20% de la population s’appropriait 94,5% des richesses mondiales, dont le 1% le plus riche détient à lui seul la moitié. Et le fossé qui les sépare des pauvres ne cesse de se creuser en toute impunité.

Lire la suite de ce texte de la revue Relations.

 
 
Échec des CLSC ou abandon du ministère de la Santé et des Services sociaux?

Dans une entrevue accordée sur les ondes de Radio-Canada, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, justifiait le transfert d’activités et de ressources importantes des CLSC vers les Groupes de médecine de famille (GMF) en évoquant «l’échec» du «concept initial du CLSC». Les propos du ministre semblent suggérer que les CLSC sont les principaux responsables de cet «échec», qu’ils n’ont en quelque sorte pas su livrer la marchandise, d’où la nécessité de recentrer la première ligne sur les GMF. Un retour sur l’histoire des CLSC permet de constater l’abandon de ceux-ci par le ministère plutôt que leur échec. Ce rappel historique est d’autant plus pertinent que nous assistons peut-être à la mise à mort définitive (pourtant mainte fois annoncée) de ce modèle unique et novateur.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Plan Climat Canada : Les sceptiques seront-ils confondus ?

L’Institut de recherche en économie contemporaine a publié (IRÉC) lundi une note d’intervention sur l’éventuel Plan Climat Canada. Les auteurs recommandent l’imposition d’un moratoire sur le développement du pétrole issu des sables bitumineux. «À la veille de la clôture de la COP21, le Canada désirait se présenter comme un leader de la lutte au réchauffement en se joignant à la Coalition des hautes ambitions; mais il semble incapable aujourd’hui d’envisager le seul scénario qui lui donnerait des chances raisonnables de se maintenir à la hauteur de ses prétentions, soit un moratoire sur les augmentations de la production du pétrole», ont expliqué les deux auteurs de la note, Gilles L. Bourque et Robert Laplante.