Infolettre du SCCUQ - 24 août 2017
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Activités reliées au SCCUQ :

13 septembre : Épluchette de blé d’Inde et lancement des célébrations du 40e anniversaire du SCCUQ
22 septembre : Date de dépôt pour les projets d’intégration

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

Jusqu’au 10 septembre : Caroline Hayeur expose à la Maison de la culture de Longueuil
30 août au 15 octobre : Parcours d’art public temporaire KM3

Autres activités :

29 août : Lancement du Dictionnaire critique du sexisme linguistique
6 septembre au 2 octobre : Tournée du FRAPRU pour le droit au logement
15 et 16 septembre : Festival des solidarités : vivre ensemble
19 septembre : Lancement de la nouvelle édition du Guide personnel GAM
27 septembre : Engagez-vous pour le communautaire : manifestation nationale à Québec
19 et 20 octobre : Colloque national en itinérance : Responsabilités collectives et pratiques croisées
6 au 8 novembre : Gender Summit d’Amérique du Nord à Montréal

Messages et documents du SCCUQ :

Politique de prévention et d’intervention en matière de harcèlement psychologique au SCCUQ
Les Syndicats de l’UQAM s’opposent à la construction d’un nouvel édifice de HEC au centre-ville de Montréal
Réflexion du SCCUQ sur la décentralisation des ressources
Réactions du SPUQ au Rapport sur la décentralisation organisationnelle et budgétaire à l’UQAM
Réactions du SPUQ au Rapport sur la décentralisation organisationnelle et budgétaire à l’UQAM (2)
Transformation institutionnelle à l’UdeM : le mémoire du SCCCUM
Consultation ministérielle en enseignement supérieur : orientations de la FNEEQ
Mémoire présenté par la CSN (avec la FNEEQ et la FP) sur le projet de création du Conseil des universités du Québec.

 
 
Entre vous et moi

L’Université du Québec à Trois-Rivières accompagnera les PME trifluviennes dans leur cheminement conduisant à l'obtention de la certification en développement durable. Lors de mon dernier passage à l’Université Laval, j’ai constaté que les assiettes sont compostables et qu’on encourage les étudiantes, les étudiants et le personnel à composter. Où sont les bacs pour le compost à l’UQAM? Alors que de plus en plus d’institutions tentent d’éliminer les bouteilles d’eau en plastique, à l’UQAM la cafétéria en fait la promotion dans son menu du jour. Il est temps que le Comité institutionnel d’application de la politique en matière d’environnement de l’UQAM reprenne ses travaux.

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

P.-S. : Seulement 15% des destinataires ont reçu la dernière infolettre du 22 juin, en raison d’un problème informatique. Nous nous en excusons. Nous vous souhaitions un bon été. Je profite maintenant de l’occasion pour vous souhaiter un bon trimestre d’automne.

 
 
SCCUQ
 
 
Épluchette de blé d’Inde de la rentrée et lancement des célébrations du 40e anniversaire du SCCUQ : le 13 septembre
Epluchette

Toutes les personnes chargées de cours sont conviées à une épluchette de blé d’Inde, le mercredi 13 septembre, de midi à 14h, dans la cour extérieure du pavillon DS (Carré DeSève). Nous pourrons ainsi nous souhaiter une bonne rentrée et nous profiterons de l’occasion pour procéder au lancement des célébrations du 40e anniversaire du SCCUQ (votre syndicat aura effectivement 40 ans en février). En cas de pluie, l’événement se déroulera au A-M640 (Bar le Département).

 
 
Projets d’intégration : prochain dépôt le vendredi 22 septembre

La prochaine date de dépôt pour les projets d’intégration est le vendredi 22 septembre. La trousse d’informations sur les projets d’intégration et le formulaire pour faire une demande de projet d’intégration sont mis à jour. Nous vous invitons à utiliser ces nouvelles versions pour transmettre par courriel votre projet auprès du Comité de liaison local (CLL) de votre unité afin qu’il soit étudié et approuvé. Vous pouvez contacter un membre du Comité mobilisation-intégration (Nathalie Blanchet, poste 2791, Jean Régnier, poste 5609, ou Mariève Ross, poste 8272) si vous avez besoin de plus d’informations.

 
 
Babillard des membres
 
 
Sandrine Ricci commente la nouvelle stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles

La chargée de cours et doctorante en sociologie Sandrine Ricci, qui faisait partie de l'équipe de recherche ESSIMU, accueille avec satisfaction la nouvelle stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles en enseignement supérieur. «On sent de la part de la ministre David une volonté d'agir, et d'agir rapidement, dit-elle. Cette stratégie tient compte, dans l'ensemble, des propositions émises lors des journées de réflexion organisées par la ministre à l'hiver 2017. Je me réjouis aussi d'y retrouver plusieurs éléments qui étaient contenus dans le rapport d'enquête ESSIMU», a-t-elle dit à Actualités UQAM. La chargée de cours considère toutefois que la ministre a été plutôt floue sur le code de conduite dont devraient se doter les établissements. «On doit s'intéresser aux sanctions pour les agresseurs. Si on veut envoyer un message clair et encourager les victimes à faire des dévoilements et à porter plainte, on doit en finir avec la culture de l'impunité.»

 
 
Isabelle Picard a animé une école d’été sur le thème de La gouvernance autochtone au féminin
IPicard

Neuf femmes autochtones élues ou leaders de différentes régions du Québec ont participé à une école d’été conçue exclusivement pour elles, sur le thème de «La gouvernance autochtone au féminin». L'événement animé par la chargée de cours huronne-wendat Isabelle Picard, une première à l'UQAM, a débuté le 31 juillet et se poursuivait jusqu'au 11 août dernier, peut-on lire sur Actualités UQAM.

 
 
La délégation dirigée par Pierrick Pugeaud remporte quatre prix à la Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe

La délégation de la Faculté de science politique et de droit, dirigée par le chargé de cours Pierrick Pugeaud, a remporté quatre prix, dont celui de la meilleure délégation à l'ouest de l'Atlantique, lors de la 20e Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe (SPECQUE), qui avait lieu du 30 juillet au 6 août, à Prague, en République tchèque. Cet événement, qui constitue la plus importante simulation francophone du genre – 180 participants provenant de 18 pays d'Europe, du Canada et du Québec –, s'est déroulé dans le Palais de Thun, siège de la chambre basse du Parlement tchèque, peut-on lire sur Actualités UQAM.

 
 
Jean-René Milot codirige un numéro de Religiologiques portant sur la religion, le droit et l’État
JRMilot

Au moment où une commission parlementaire à Québec s'apprête à examiner le projet de loi 62 sur la neutralité religieuse de l’État et l'encadrement des accommodements raisonnables, le plus récent numéro de la revue Religiologiques tombe à point nommé. Intitulé Religion, droit et État: interférence, intersection et interface (no 34), ce numéro est dirigé par le chargé de cours Jean-René Milot et les professeures Roxanne D. Marcotte, du Département de sciences des religions, et Rachel Chagnon, du Département des sciences juridiques, peut-on lire sur Actualités UQAM.

 
 
Melissa Mongiat, Mouna Andraos de Daily et Stéphane Pratte contribuent au parcours d’art public KM3

Le Partenariat du Quartier des spectacles (PQDS) promet d'en mettre plein la vue avec le parcours d’art public KM3 (prononcez «kilomètre cube») lancé à l'occasion du 375e anniversaire de Montréal. Du 30 août au 15 octobre prochain, une vingtaine d'œuvres originales, choisies par les chargées de cours et commissaires Melissa Mongiat et Mouna Andraos de Daily, investiront les façades, les places, les parcs, les trottoirs et les vitrines du territoire du Quartier des spectacles. Le dispositif interactif Formation – Transformations, installé au Pavillon Hubert-Aquin, réalisé par deux finissantes du DESS en design d'événements sous la coordination du chargé de cours Stéphane Pratte, de l'École de design, se transformera sous le regard des passants, en fonction des points de vue et des conditions météorologiques, peut-on lire sur Actualités UQAM.

 
 
Le magazine The Fine Print, édité par Milan Tanedjikov, sera distribué dans une quinzaine de pays
MTanedjikov

Le magazine spécialisé en mode, art et design The Fine Print, fondé par Estelle Gervais, étudiante au certificat en communication socionumérique des organisations, sera distribué à plus de 20 000 exemplaires dans une quinzaine de pays à compter de septembre 2017. L'équipe du magazine comprend également l'associé et éditeur exécutif Milan Tanedjikov, chargé de cours à l'École de design et à l'École supérieure de mode de l'ESG, peut-on lire sur Actualités UQAM.

 
 
Flore Tanguay-Hébert codirige l’ouvrage Communication des risques météorologiques et climatiques
FTanguayHebert

Le livre Communication des risques météorologiques et climatiques, sous la direction de la chargée de cours Flore Tanguay-Hébert et des professeurs Jean Bernard Guindon et Bernard Motulsky vient de paraître aux Presses de l’Université du Québec. L’ouvrage veut faire comprendre le rôle de la communication dans la gestion du risque. Des praticiens et des chercheurs y partagent leurs expériences et leurs observations et offrent au lecteur, par leurs exemples, réflexions et exercices pratiques, une panoplie d’outils visant à améliorer la communication et la compréhension des phénomènes qui touchent la circulation des messages, peut-on lire sur le site de l’UQAM.

 
 
Le Palais des congrès de Montréal a remporté un prix grâce à la contribution d’Éric Duchemin

Le Palais des congrès de Montréal a remporté le AIPC Innovation Award remis le 4 juillet à l'occasion de la conférence annuelle de l'Association internationale des palais de congrès (AIPC) tenue à Sydney en Australie. C'est l'innovation en développement durable que représente le Laboratoire d'agriculture urbaine du Palais des congrès, un projet réalisé en collaboration avec le Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AU/LAB) de l'UQAM, dirigé par le chargé de cours Éric Duchemin et la Ligne Verte, qui s'est démarquée parmi les 16 projets d'envergure présentés par les centres de congrès finalistes, peut-on lire sur Actualités UQAM.

 
 
Las Vegas, entre effervescence et déchéance immobilière : Taika Baillargeon se prononce

Les traces du marasme économique sont encore bien visibles à Las Vegas, 10 ans après la crise financière qui a ébranlé les États-Unis, puis l'économie du monde entier l'année suivante. Entre démolition et reconstruction, les possibilités existent bel et bien. Mais encore faut-il que l’investissement en vaille la chandelle. «Financièrement parlant, les solutions qui existent ne sont pas toujours adéquates, explique la chargée de cours au Département de géographie de l’UQAM, Taika Baillargeon, dans un texte de Radio-Canada. Même techniquement parlant, si l’attente est trop longue, souvent, les technologies et les matériaux de construction ont changé.»

 
 
Anne-Marie Benoit publie la 11e édition du Ramat de la typographie
Ramat

L’ex chargée de cours Anne-Marie Benoit, maintenant à la retraite, vient de publier la nouvelle édition du Ramat de la typographie, la onzième. Il s'agit de la première édition à laquelle Aurel Ramat n'aura pas assisté, étant décédé le 20 mai dernier. L'ouvrage est offert à la fois en version imprimée et en version numérique. On y trouve, en plus d'une mise à jour complète, les règles du tri alphabétique, une page supplémentaire sur les normes d'adressage, et deux nouveaux exercices. De plus, une nouvelle mise en page en facilite la consultation. Le Ramat de la typographie est destiné à toutes les personnes qui doivent rédiger un texte en français. Il concerne les règles d’écriture de la ponctuation, des abréviations, des majuscules, des nombres, des adresses, des dates. On y indique aussi les accords grammaticaux, les principales difficultés orthographiques, la nouvelle orthographe, ainsi que la féminisation des textes. De plus, on y trouve une liste d’anglicismes avec leurs équivalents français, de même qu’un chapitre consacré aux règles typographiques en informatique et un autre à l'emploi de l'italique.

 
 
Monde syndical
 
 
Contre les violences sexuelles, l’implication des communautés est essentielle

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ), la Fédération des professionnèles (FP) et la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP) reconnaissent que la stratégie d’intervention présentée aujourd’hui par la ministre de l’Enseignement supérieur pour lutter contre les violences sexuelles sur les campus est un pas dans la bonne direction. Pour viser juste, la stratégie gouvernementale doit cependant respecter certaines conditions. «L’adoption par les établissements d’une politique de prévention des agressions à caractère sexuel doit impliquer l’ensemble de la communauté et les ressources financières doivent être récurrentes et à la hauteur des besoins», précise pour sa part, Louise Briand, vice-présidente du secteur universitaire de la FP.

Lire la suite.

Une initiative essentielle pour nos campus, selon la CSQ.
23 millions pour contrer les violences sexuelles au cégep et à l’université.
Québec veut baliser les relations entre profs et étudiants.
Hélène David sévira en cas de nonchalance.
Éditorial du Soleil : Écoute et sanction.
La stratégie contre les violences sexuelles reçoit un accueil prudent à l'UQO.
Une politique controversée en Ontario.
L'Université de Moncton reporte l'adoption d'une politique contre la violence sexuelle.
Les universités canadiennes se dotent de politiques en matière de violence sexuelle.

 
 
Partenaires pour un Québec français : La loi 101 : 40 ans de fierté
Partenaires

À l’occasion du 40e anniversaire de la Charte québécoise de la langue française, la table de concertation Partenaires pour un Québec français (PQF) lance une campagne nationale de fierté sur la loi 101. Sous le thème: La loi 101: 40 ans de fierté. Toujours à la mode, depuis 1977, PQF souhaite notamment rappeler les progrès réalisés grâce à l’adoption de la Charte. Ces célébrations seront l’occasion pour la dizaine d’organisations de la société civile formant PQF de réitérer l’importance du français comme seule langue commune et officielle du Québec. En s’appuyant sur les progrès réalisés depuis 40 ans, PQF fera valoir ses revendications auprès du gouvernement dans les prochaines semaines, notamment un renforcement de la loi 101.

Lire la suite.

Manque de financement en francisation : des risques pour la qualité de vie des nouveaux arrivants.

 
 
Renégociation de l’ALENA : viser un commerce juste et équitable pour les travailleuses et les travailleurs

Pour la Confédération des syndicats nationaux, bien que plusieurs des objectifs que poursuivra le gouvernement fédéral dans la renégociation de l’ALENA visent juste, la vigilance restera de mise. Ainsi, la CSN s’inquiète des conséquences que pourrait avoir cette entente pour l’épanouissement de la culture québécoise et les services publics. Par ailleurs, la réouverture de l’ALENA doit être l’occasion de renforcer les mécanismes de défense des droits du travail et de protéger la capacité des États à intervenir pour défendre le bien commun sans risquer des poursuites abusives de la part d’investisseurs s’estimant lésés.

Lire la suite.

FTQ : L’ALENA, oui mais pas à n’importe quel prix.
SCFP : Les pourparlers sur l’ALÉNA doivent aider les travailleurs et renforcer la coopération.

 
 
Accès à l’information : la CSQ veut une révision en profondeur de la loi, le SCFP dénonce l’opacité

«Il est devenu urgent de remettre en avant-plan l’idée d’un gouvernement ouvert, où la divulgation maximale des informations est le cœur même du régime d’accès à l’information. Compte tenu des enjeux de plus en plus complexes et de la transmission rapide de l’information, une révision en profondeur de la loi s’impose.» Tel est l’un des constats dressés par la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) devant la Commission des institutions dans le cadre de la consultation générale et des auditions publiques sur le rapport quinquennal 2016 de la Commission d’accès à l’information (CAI). Quant à lui, le SCFP a témoigné des nombreuses difficultés rencontrées pour avoir accès aux données des organismes publics, tels que le gouvernement, les municipalités, les établissements de santé et les commissions scolaires. «L’opacité des organismes publics nuit aux citoyens et aux contribuables québécois», d’expliquer Benoît Bouchard, secrétaire général du SCFP-Québec.

 
 
Défilé de la fierté : LGBT contre la pauvreté

«Minimum 15$!» ont scandé les militantes et militants du cortège CSN au splendide défilé de Fierté MTL pour mettre en lumière la pauvreté, la précarité et la discrimination dont sont victimes les LGBT en milieu de travail. Rappelons que la CSN revendique une augmentation du salaire minimum à 15$ de l’heure. Selon un sondage ontarien sur les conditions de vie des personnes trans, jusqu’à 28% des répondants disent avoir été renvoyés à cause de leur identité de genre, tandis que 18% se sont vu refuser un emploi pour cette même raison. Un autre 17% a avoué avoir décliné un emploi, car le milieu de travail n’était guère inclusif envers les personnes transgenres.

Lire la suite.

La FTQ et la CSQ présentes aux festivités de la Fierté Canada Montréal.

 
 
Rassemblement à l’hôtel de ville de Montréal en appui au salaire minimum à 15$
Rassemblement

Une centaine de militantes et militants de différentes organisations, notamment du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM–CSN) et de la CSN, se sont rassemblées à l’hôtel de ville de Montréal lundi midi afin d’inciter les élu-es du conseil municipal à voter pour une motion en faveur du salaire minimum à 15$ l’heure, présentée mardi au conseil. La motion stipule «Que le conseil municipal de Montréal appuie la revendication d'un salaire minimum de 15$ de l'heure et qu'il demande au gouvernement du Québec de réviser les règles gouvernant le salaire minimum […]».

Lire la suite.

L’intercampagne sur la hausse du salaire minimum à 15 $ l’heure manifeste son appui à la motion.

 
 
Problèmes de recrutement dans les centres d'hébergement privés pour aînés : les mauvaises conditions en cause

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) est catégorique : le Regroupement québécois des résidences pour aîné-es se trompe de cible lorsqu’il dit que les résidences privées pour aîné-es peinent à trouver des préposé-es en raison de la concurrence déloyale du secteur public. «Prétendre que le secteur public est en cause, c’est faire abstraction des très sérieux problèmes dans les centres d’hébergement privés, s’exclame le président de la fédération, Jeff Begley. Si ces centres ont du mal à recruter, il ne faut pas chercher de midi à quatorze heures pour en trouver les raisons : les conditions de travail dans ces centres sont souvent mauvaises. Dans bien des endroits, la rémunération frise le salaire minimum.»

Lire la suite.

 
 
Buanderie Lavérendière : la CSN salue la décision du ministre de la Santé de choisir le public

Après plusieurs années de tergiversation, tantôt en faveur, tantôt hésitant, et malgré les pressions soutenues du secteur privé, le gouvernement du Québec choisit finalement – et de manière définitive – la construction d’une nouvelle buanderie publique pour desservir le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière. Il s’agit d’un projet autofinancé de plus de 20 millions de dollars. «C’est grâce à la solidité du dossier étoffé par le Syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSS de Lanaudière (STTCSSSNL–CSN) et par la CSN que le gouvernement a finalement compris que le secteur public offre un service irréprochable à un coût imbattable, se réjouit Jean Lacharité, vice-président de la CSN. Nous saluons donc la décision du ministre Gaétan Barrette.»

Lire la suite.

 
 
Un gain pour les familles d’accueil grâce à la CSD

Lors de toute demande relative à l’enfant qui lui est confié, par exemple une demande de révision de placement, une famille d’accueil pourra désormais témoigner devant le tribunal et y présenter ses observations, et ce, afin de faciliter la recherche d’une solution dans l’intérêt de l’enfant. Jusqu’à maintenant, elle ne pouvait le faire que si le juge y consentait. C’est, en substance, l’amendement qui a été apporté, le 14 août, au projet de loi 99 qui modifie la Loi sur la protection de la Jeunesse. Cet amendement fait suite aux représentations formulées par la CSD et l’Alliance des Associations démocratiques des ressources à l’enfance du Québec (ADREQ CSD) le 29 septembre 2016 lors de la présentation de leur mémoire devant la Commission de la santé et des services sociaux.

Lire la suite.

Un débrayage éclair force le respect chez Olymel Anjou.
Luc Vachon élu président de la CSD.

 
 
Le SCFP-Québec soutient les lock-outés de la Croix Bleue du Pacifique

Même à l’autre bout du pays, le Syndicat canadien de la fonction publique tient à appuyer les 600 employés de la Croix Bleue du Pacifique mis en lock-out il y a un mois et demi. Des militants du SCFP ont distribué samedi des tracts au musée Pointe-à-Callière, dans le Vieux-Montréal, à l’occasion d’un cocktail organisé par un organisme international spécialisé dans les assurances collectives. Parmi les invités à ce cocktail, on retrouvait la Croix Bleue du Pacifique, un fournisseur de services d’assurance collective qui exerce ses activités en Colombie-Britannique. Les membres de la section locale 1816 du SCFP effectuaient des arrêts de travail rotatifs légaux lorsque leur employeur a imposé un lock‑out le 7 juillet dernier.

Lire la suite.

 
 
Maintien des conditions de travail au IGA Coop Unité Lavernière des Îles-de-la-Madeleine

Les syndiqué-es du IGA Coop Unité des Îles-de-la-Madeleine ont adopté à l’unanimité l’entente de principe qui avait été conclue avec leur employeur, le 26 juillet. «La mobilisation des membres a été essentielle pour en arriver à cette entente et pour leur permettre de conserver les bonnes conditions qu’ils ont réussi à négocier au fil du temps», souligne le président du Syndicat des employés de magasin Coop Lavernière (CSN), Jacquelin Cyr.

Lire la suite.

Dépôt d’un avis de grève : le syndicat des chauffeurs de Lévis toujours prêt à négocier.
Croisières AML : une soixantaine de salarié-es de Montréal forment leur syndicat CSN.

 
 
Plan d'action en santé et bien-être des hommes 2017-2022 : un pas dans la bonne direction selon l’AREQ

L’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) accueille positivement le plan d'action en santé et bien-être des hommes 2017-2022 dévoilé par le gouvernement du Québec. Ce plan d’action propose des orientations et des actions visant à agir sur les facteurs de vulnérabilité plus spécifiques aux hommes afin d’avoir une incidence positive sur leur santé, mais aussi sur celle de leur entourage. Pour l’AREQ-CSQ, il sera cependant important d’agir concrètement auprès des hommes aînés qui vivent des réalités qui leur sont propres.

Lire la suite.

 
 
Victoire devant les tribunaux pour le SCFP sur la sécurité aérienne

Dans une décision rendue au début du mois d’août, la Cour d’appel fédérale a rejeté les arguments du ministère fédéral des Transports, validant ainsi la position du SCFP, à savoir que la sécurité a préséance sur tout le reste dans les activités des lignes aériennes au Canada. «C’est un avertissement retentissant pour Transports Canada, a déclaré le président national du SCFP, Mark Hancock. La sécurité des passagers et des équipages doit passer avant toute autre considération.» En octobre 2013, le ministère des Transports a accordé au transporteur aérien Sunwing une dérogation au ratio d’un agent de bord pour 40 passagers alors en cours.

Lire la suite.

Entente de principe sur le régime de retraite des cols bleus de Montréal.
Nouvelle convention collective de cinq ans à la MRC des Chenaux.
Signature d’une convention collective à L’Assomption.
Nouvelle convention collective à la MRC de Beauce-Sartigan.

 
 
États-Unis : Les syndicats de l’éducation réaffirment le rôle de l’éducation dans la lutte contre la violence raciale

Réagissant à la violence raciale à Charlottesville, en Virginie, les syndicats de l’éducation des États-Unis se sont fermement engagés à défendre la diversité et à promouvoir la tolérance et la justice pour toutes et tous. La National Education Association (NEA) et l’American Federation of Teachers (AFT) ont exprimé leurs préoccupations au sujet des actes de violence à caractère raciste survenus au cours d’un rassemblement de partisans de droite et ont appelé à prendre des mesures pour protéger les droits et la sécurité de l’ensemble des Américaines et des Américains.

Lire la suite.

Les jeunes enseignant(e)s syndicalistes déterminés à jouer un rôle de premier plan pour l’avenir de l’éducation de qualité.
Finlande : le gouvernement augmente son enveloppe budgétaire pour la formation des étudiant(e)s et des enseignant(e)s migrant(e)s.
Royaume-Uni : les résultats du A-Level éclipsent les problèmes qui gangrènent l’éducation.
La bataille s’intensifie autour de la propriété du savoir académique.

 
 
Mexique : transformer les écoles en communautés auto-suffisantes
Mexique

Un nouveau projet du syndicat mexicain SNTE vise à améliorer la qualité de vie des étudiant(e)s, des enseignant(e)s et de leurs familles en transformant les écoles en unités auto-suffisantes à travers l’intégration de l’éducation et de l’agriculture. Le nouveau projet du syndicat de l’éducation mexicain et affilié de l’Internationale de l’éducation (IE), le SNTE, intitulé «Mi Escuela Produce», commence à porter ses fruits. Mis en œuvre en coopération avec le ministère mexicain de l’Agriculture, le projet associe les syndicats dans l’amélioration de l’éducation et de la qualité de vie des communautés rurales.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Après​ ​les​ ​chaînes​ ​humaines,​ ​une​ ​chaîne​ ​d’information​ ​nationale

Le mouvement de parents Je protège mon école publique (JPMEP) poursuit son action sous la forme d’une chaîne d’information et de mobilisation des parents à la grandeur de la province. L’objectif: utiliser la force du nombre pour faire bouger les choses! Après avoir mobilisé des dizaines de milliers de parents partout au Québec en orchestrant les chaînes humaines devant les écoles au cours des dernières années scolaires, JPMEP mise sur ses canaux de communication et ses membres pour créer une chaîne d’information reliant les parents à travers la province. Le mouvement entend ainsi: • favoriser au maximum la participation des parents dans les écoles; • assurer un partage d’information rapide entre les parents au-delà des territoires des différentes écoles et commissions scolaires;identifier, documenter et dénoncer les situations problématiques qui touchent plusieurs écoles et prendre les mesures nécessaires pour que des correctifs soient apportés au plus vite par les responsables.

Lire la suite.

 
 
Québec encadrera la rémunération des recteurs

La ministre Hélène David a mis en garde les dirigeants d’université au cours des dernières semaines: elle prépare un ménage qui imposera une «certaine sobriété» dans la rémunération et les autres avantages financiers des recteurs et des cadres universitaires. Le ministère de l’Enseignement supérieur a colligé les conditions de rémunération des dirigeants de toutes les universités et a découvert des différences marquées entre établissements. La ministre David compte présenter au cours de l’automne un projet de loi pour encadrer les salaires et les avantages sociaux des cadres supérieurs d’université, a-t-elle dit lors d’une entrevue éditoriale au Devoir cette semaine.

Lire la suite.

 
 
L’Université de Montréal offre le seul cours en itinérance au Québec

Alors qu’il y a trois ans qu’un manque de formation sur l’itinérance a été constaté par le gouvernement du Québec, l’Université de Montréal (UdeM) demeure le seul établissement postsecondaire québécois à proposer un cours dédié à l’étude de ce phénomène. «Il n’y avait rien. Il n’y avait aucun cours en itinérance en milieu universitaire. L’UdeM est la seule université à proposer un cours sur l’itinérance», a indiqué à Métro la cotitulaire de l’école d’été sur l’itinérance et directrice de l’Observatoire sur les profilages (OSP), Céline Bellot.

Lire la suite du texte du journal Métro.

 
 
Développement durable à Trois-Rivières : l'UQTR embarque

La Fondation Trois-Rivières pour un développement durable compte sur un nouveau partenaire dans sa mission d'augmenter le nombre d'organismes et d'entreprises ayant la certification en développement durable. L'Université du Québec à Trois-Rivières accompagnera les PME trifluviennes dans leur cheminement conduisant à l'obtention de cette certification.

Lire la suite du texte du Nouvelliste.

 
 
L'école de langue française de l'UQAC veut séduire de nouvelles clientèles

L'école de langue française et de culture québécoise de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) offrira de nouveaux certificats et des formations à distance à compter de cet automne. L’institution d’enseignement vise une nouvelle clientèle, notamment les immigrants et les Premières Nations qui n’ont pas le français comme langue maternelle. À la rentrée scolaire 2017, un certificat d'enseignement du français langue seconde sera notamment offert pour les étudiants internationaux.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

 
 
Andrew Pelling défie les conventions des milieux scientifique et universitaire
AndrewPelling

Pour ce jeune biophysicien dont les audacieux travaux de recherche ont attiré l’attention du monde entier, la créativité compte plus que tout. Professeur de physique et de biologie à l’Université d’Ottawa , où il est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada en mécanique cellulaire expérimentale, Andrew Pelling est souvent qualifié de «biopirate», c’est-à-dire une personne qui exploite les outils de la biologie moléculaire et du génie génétique pour modifier une cellule ou un organisme végétal ou animal. Son laboratoire, le Pelling Laboratory for Biophysical Manipulation, regroupe des scientifiques, des ingénieurs et des artistes qui aspirent à créer de nouveaux objets vivants.

Lire la suite du texte d’Affaires universitaires.

 
 
Mise en garde contre les surdoses à l'approche de la rentrée scolaire

Santé publique Ottawa veut sensibiliser les étudiants des risques liés à la consommation de drogues et d'alcool, à l'approche de la rentrée scolaire des étudiants universitaires et collégiaux. L'organisme a fait savoir, par voie de communiqué, que «l'excès d'alcool et de drogues peut entraîner des blessures graves et des actes de violence, ou même une overdose ou une intoxication alcoolique dangereuse». D'ailleurs, les hôpitaux de la capitale disent noter une hausse des cas liés à une agression sexuelle lors des activités de la semaine d'accueil des collèges et des universités.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

 
 
Légalisation prévue en 2018 : la ministre ne ferme pas la porte au pot sur les campus

La ministre Hélène David refuse d’interdire d’emblée la consommation de marijuana sur les campus des cégeps et universités de la province. Elle souhaite attendre la fin de la Consultation régionale sur l’encadrement du cannabis, qui s’arrête à Québec jeudi, avant de se prononcer. «C’est exactement ce pour quoi [la ministre Lucie Charlebois] fait des consultations partout», affirme la ministre de l’Enseignement supérieur. La tournée provinciale vise à déterminer «qu’est-ce qui est concevable, qu’est-ce qui est inconcevable», poursuit-elle.

Lire la suite du texte sur TVA Nouvelles.

 
 
Monde social
 
 
Festival des solidarités : vivre ensemble, les 15 et 16 septembre
FestivalSolidarites

Alternatives présente le vendredi 15, à 19h, et le samedi 16 septembre, de 10h à 18h, dans le quartier Côte-des-Neiges, un festival mettant de l’avant les communautés immigrantes, autochtones et racisées ainsi que le combat contre toute les formes d’intolérance. Le Festival des solidarités : vivre ensemble combinera un aspect foire avec des conférences et des ateliers sur l’action sociale et communautaire.

 
 
Aînés vs réfugiés : faux dilemme

Il fallait s’y attendre, l’arrivée de quelques centaines de réfugié·e·s d’origine haïtienne ces derniers jours soulève les passions. Notre frontière serait un panier percé, les réfugié·e·s, des tricheurs qui passent devant tout le monde, et les Québécois·es, de sympathiques paillassons incapables d’imposer leurs limites. Bref, on s’en fait beaucoup pour bien peu. Ce trop-plein d’émotivité s’exprime sur les médias sociaux par la création d’une fausse opposition entre le coût que représente l’arrivée de réfugié·e·s et le sous-financement des soins consentis aux aîné·e·s. L’idée est simple: avant de prendre soin des autres, il faudrait d’abord prendre soin des nôtres! Une telle affirmation résiste-t-elle à l’analyse?

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Lancement du Dictionnaire critique du sexisme linguistique le 29 août
LancementDictionnaire

Un collectif de voix féministes procédera au lancement du Dictionnaire critique du sexisme linguistique le mardi 29 août, de 17h30 à 20h30, au Quai des Brumes, 4481 Saint-Denis, à Montréal. Suzanne Zaccour et Michaël Lessard ont dirigé ce projet qui vous invite à la rencontre d’une trentaine d'autrices de différents milieux. Pourquoi les personnes courageuses ont-elles des couilles, alors que les mauviettes doivent s’en faire pousser une paire? Pourquoi dit-on d’une femme qu’elle tombe enceinte, mais d’un homme qu’il la met enceinte? La réponse à ces questions et à bien d’autres se trouve dans ce dictionnaire, recensant des centaines d’expressions sexistes. Le livre sera en vente sur place à 28$. Toutes les redevances seront versées au Foyer pour femmes autochtones de Montréal.

 
 
Cardiologues : 88 000$ d’augmentation

Vous avez bien lu. Des médecins québécois ont obtenu une augmentation de leur rémunération moyenne de 88 000$ pour la seule année 2015-2016. Ce sont les cardiologues cette fois-ci qui ont remporté le gros lot alors que leur rémunération est passée de 463 000$ à 552 000$ (nets des frais de cabinet). Ils ont ainsi devancé de peu les urgentologues qui ont vu s’accroître leur revenu de 72 688$. Aussi surréelle que cette situation puisse paraître, le gouvernement québécois verse désormais ce type de montant d’argent en augmentation alors que d’une majorité de Québécois·es n’obtiendra jamais de telles sommes… en salaire.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

Lire la suite
 
 
Tournée du FRAPRU pour le droit au logement
TourneeFRAPRU

Le droit à un logement suffisant, reconnu dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, est malmené au Québec et au Canada. Bien que tous deux aient ratifié ce Pacte en 1976, 270 000 ménages locataires québécois ont des besoins urgents parce qu’ils vivent dans des logements insalubres, trop chers ou trop petits et les investissements des deux gouvernements ne se traduisent que par 3000 nouveaux logements sociaux, en 2017-2018, pour tout le territoire québécois. Le FRAPRU organise, dès la fin de l’été, une tournée de cinq semaines qui s’arrêtera dans cinq régions du Québec, à Trois-RivièresGatineau, Longueuil, Rouyn-Noranda et Montréal. Ce sera l’occasion de recueillir des informations sur l’état du droit au logement et des témoignages de ménages mal-logés.

Lire la suite.

 
 
Lancement de la nouvelle édition du Guide personnel de la gestion autonome de la médication, le 19 septembre

Le Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ) vous invite au lancement de la nouvelle édition du Guide personnel GAM, le mardi 19 septembre, à 16h30, à l’Écomusée du fier monde, 2050 rue Amherst. L'événement public sera l'occasion de participer, dès 15h, à un panel-conférence sur le thème «Primauté de la personne et médication psychiatrique: la Gestion autonome de la médication (GAM), une approche novatrice».

 
 
Un rendez-vous gaspésien sur les inégalités : les niveaux de vie par déciles vus par une centaine de personnes

Faire le lien entre ce qu’il en coûte pour vivre et les revenus dont disposent les ménages pour fonctionner dans la société est un incontournable pour agir ensemble vers plus d’égalité et de bien-vivre partagé. Apercevoir concrètement les disparités de niveaux de vie qui sont associées à la répartition inégale de ces revenus aussi. Comment en parler de façon constructive? À l’automne 2016, en Gaspésie, une centaine de personnes ont eu l’occasion de vivre une simulation sur les inégalités de revenu et de niveaux de vie par rapport à la couverture des besoins de base, telle qu’indiquée par la mesure du panier de consommation (MPC). Cette simulation s’est avérée instructive tant sur le plan de la méthode que des perceptions mises en commun.

Lire la publication de l’IRIS.
La bataille de l’eau gaspésienne.

 
 
Que comprendre des chiffres sur l’emploi?

À chaque publication de nouvelles statistiques sur l’emploi, nous avons droit au même spectacle: s’il y a amélioration, les gouvernements s’en félicitent; s’il y a déclin, c’est en raison de facteurs hors de leur contrôle. Alors comment s’y retrouver? Plusieurs données sont à la disposition de tous et de toutes; tentons de comprendre leur signification et leurs limites.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Le premier Gender Summit au Canada se déroulera à Montréal

Près de 600 défenseurs de l’égalité des sexes dans les domaines des sciences, de l’innovation et du développement participeront au Gender Summit d’Amérique du Nord de 2017, du 6 au 8 novembre, à Montréal. Les participants pourront avoir des discussions fructueuses sous le thème Adopter le pluralisme et prospérer grâce à la diversité – façonner les sciences et l’innovation. Les sommets sur le genre sont une série de conférences internationales axées sur l’action qui sont tenues partout dans le monde depuis 2011. Elles visent à faire de l’égalité des sexes la norme dans les domaines de la recherche et de l’innovation et d’intégrer l’égalité des sexes comme une dimension fondamentale de la qualité.

 
 
Itinérance : des coûts élevés pour peu de résultats

Les personnes sans-abri engendrent plusieurs coûts pour la société, notamment en services d’hébergement, d’urgence, de santé et juridiques. Plus précisément, chaque personne itinérante souffrant d’une maladie mentale coûte en moyenne 55 000$ par année au Canada, selon une nouvelle étude de l’Université McGill. Une analyse qui remet en question l’efficacité de la lutte à l’itinérance.

Lire la suite du texte du Devoir.

Un «food truck intellectuel» pour nourrir l’esprit des gens de la rue.
Pas de vacances pour les banques alimentaires.

 
 
Centres d'hébergement, refuges et personnes transgenres : «le travail à faire est grand»

Un sondage commandé par la Fondation Jasmin Roy et dévoilé le 9 août dernier montre que 86% des hétérosexuels sont «très» ou «plutôt» à l’aise quand ils côtoient des personnes homosexuelles ou bisexuelles. Ce niveau d’aisance chute cependant à 60% quand il s’agit de personnes transgenres. Le regard posé sur les personnes transgenres est souvent rempli de préjugés, voire de mépris. Dans ce contexte, un travail de sensibilisation et de formation est fait dans les centres d’hébergement et les refuges du Québec. Cette démarche semble porter ses fruits.

Lire la suite du texte de La Presse+.

 
 
Logements : les défis de la Stratégie Centre-Ville

En rendant public son Plan d'action pour la Stratégie Centre-Ville, le maire Coderre a bien nommé la nécessité d'œuvrer à la mixité sociale. Derrière son point de presse, tenu au belvédère du Mont-Royal, ce sont cependant des condos luxueux que l'on voit pousser dans le paysage du centre-ville, des Tours des Canadiens et autres produits d'investisseurs, d'ici comme d'ailleurs. Les logements au centre-ville deviennent de moins en moins accessibles aux personnes à revenus modestes, tant les familles que les personnes seules. Ceux qui existent sont trop souvent transformés en condos ou logements pour touristes. Leurs loyers grimpent, alors que les trop rares chambres disparaissent.

Lire la suite.

 
 
L’action communautaire est à bout de souffle, et pauvre

L’action bénévole, à mon avis, demeure démesurément précieuse et nécessaire. La grandeur d’âme, le dévouement, l’empathie et l’amour l’inconditionnel sont des qualités d’une richesse innommable et immensément appréciées, mais surutilisées dans une société comme la nôtre. En fait, le bénévolat, aussi noble soit-il, ne devrait plus être la principale ressource humaine pour répondre aux besoins sans cesse grandissants en santé mentale. La disponibilité des personnes qui souhaitent s’impliquer dans un organisme comme le nôtre a bien changé.

Lire la suite du texte de Jacques Charland, travailleur communautaire, publié dans La Presse+.