Infolettre du SCCUQ - 21 septembre 2017 ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Activités reliées au SCCUQ :

22 septembre : Date limite de dépôt pour les projets d’intégration
3 octobre : Date limite pour réaliser le logo du 40e anniversaire du SCCUQ
4 octobre : Assemblée générale des chargées et chargés de cours
5 octobre : Conférence de Donald Cuccioletta sur les conditions d’enseignement aux É.-U.
6 octobre : Date limite pour l’appel de talents musicaux pour le party de Noël
16 octobre : Conseil syndical élargi : rencontre avec les personnes candidates au rectorat

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

28 septembre : Lancement du nouveau rapport Violences sexuelles en milieu universitaire
Jusqu’au 15 octobre : Parcours d’art public temporaire KM3

Autres activités :

Jusqu’au 1er octobre : 12e édition montréalaise du concours international World Press Photo
Jusqu’au 1er novembre : Quatrième édition du Marché fermier de l’UQAM
25 et 27 septembre : Colloque Racisme : prévenir et intervenir
27 septembre : Engagez-vous pour le communautaire : manifestation nationale à Québec
28 septembre : Lancement de La coalition de la robe
1er au 7 octobre
: Semaine pour l’école publique
2 octobre : Audience à Montréal de la Tournée pour le droit au logement
5 octobre : Élections municipales : les enjeux pour les femmes de la région de Montréal
19 et 20 octobre : Colloque national en itinérance : Responsabilités collectives et pratiques croisées
6 au 8 novembre : Gender Summit d’Amérique du Nord à Montréal
7 et 8 décembre : Colloque Rendre visible l’itinérance au féminin

Messages et documents du SCCUQ :

Politique de prévention et d’intervention en matière de harcèlement psychologique au SCCUQ
Les Syndicats de l’UQAM s’opposent à la construction d’un nouvel édifice de HEC au centre-ville de Montréal
Réflexion du SCCUQ sur la décentralisation des ressources
Réactions du SPUQ au Rapport sur la décentralisation organisationnelle et budgétaire à l’UQAM
Réactions du SPUQ au Rapport sur la décentralisation organisationnelle et budgétaire à l’UQAM (2)

 
 
Entre vous et moi

Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM, le plus vieux syndicat de précaires au Québec, aura 40 ans le 9 février 2018. Nous entrons dans une période de célébrations où nous ferons souvent appel à vos différents talents et différentes expertises. Nous débutons avec un appel aux talents musicaux pour le party de Noël du Syndicat et un appel aux artistes et designers pour réaliser le logo du 40e anniversaire. Nous espérons que vous allez y participer en grand nombre. Nous solliciterons également certaines et certains d’entre vous pour un spectacle en février et des expositions au lieu social du Syndicat d’ici là. Vous aurez plus de détails lors de l’assemblée générale du 4 octobre.

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Assemblée générale des chargées et chargés de cours le 4 octobre : 40e anniversaire, langue d’enseignement, lutte à la TELUQ et élections

Les chargées et chargés de cours sont conviés à une assemblée générale le mercredi 4 octobre à 13h à la salle Jean-Claude-Lauzon (Pavillon Judith-Jasmin, Annexe, 1564, rue St-Denis). Il sera question des activités de commémoration du 40e anniversaire du SCCUQ, de la convention collective (notamment de la langue d’enseignement), de la lutte des tutrices et tuteurs de la TELUQ et de dons de solidarité. Il y aura aussi des élections au Secrétariat d’élections (1 personne, mandat de deux ans), Officière ou officier d’élections substitut (1 personne, mandat de deux ans), Comité de surveillance des finances (1 personne, poursuite d’un mandat, un an), Comité de vérification du double emploi (Une, un substitut, mandat de deux ans), Comité des usagers de l’audiovisuel (Une représentante, représentant, mandat de trois ans), Comité institutionnel sur les infractions de nature académique (Une, un substitut, mandat de trois ans), Comité des programmes de formation à l’enseignement (CPFE) (Une représentante, représentant, mandat de trois ans - La représentante, le représentant à ce Comité doit provenir de la Faculté des arts ou de l’un de ses départements), Conseil d’administration (Une représentante, représentant, mandat de trois ans), Commission des études (Une représentante, représentant, mandat de trois ans), et à la Sous-commission des ressources (Une représentante, représentant, mandat de trois ans).

 
 
Conférence-débat de Donald Cuccioletta sur les conditions d’enseignement aux États-Unis, le 5 octobre

Dans le cadre de la Journée mondiale des enseignantes et enseignants, le SCCUQ organise une conférence-débat avec le chargé de cours Donald Cuccioletta le jeudi 5 octobre à midi portant sur les conditions des enseignantes et enseignants aux États-Unis. Le lieu reste à déterminer.

 
 
Réalisez le logo du 40e anniversaire du SCCUQ

Dans le cadre de son 40e anniversaire, le SCCUQ ouvre un concours auprès de ses membres pour réaliser un logo 40e et une signature graphique pour le web. Un prix sera déterminé. Les personnes chargées de cours qui souhaitent y participer ont jusqu’au 3 octobre pour le faire. Pour plus de détails, elles peuvent communiquer avec Richard Bousquet, vice-président à l’information, par courriel : bousquet.richard@uqam.ca.

 
 
Appel de talents : prestation d’un ensemble musical au Party de Noël du SCCUQ au Lion d’Or

Le Comité de mobilisation-intégration est à la recherche d’une, un ou de plusieurs musiciennes ou musiciens (ensemble musical) pour participer au célèbre Party de Noël des chargées et chargés de cours. Cet événement très couru réunit chaque année plus d’une centaine de personnes… Vous souhaitez y mettre votre grain de sel musical? Voici comment:

Ce que l’on cherche
Ces personnes devront assurer une ambiance jazzée à la célébration. Il s’agit, dans un premier temps, de jouer pendant 30 minutes de la musique d’ambiance à l’arrivée des invités et, par la suite, de faire une prestation de 3-4 pièces un peu plus tard dans la soirée. Contrat rémunéré.

Critères d’admissibilité
Être chargée, chargé de cours à l’UQAM ou étudiante, étudiant de l’UQAM
Être disponible le 12 décembre 2017

Comment poser votre candidature ou celle de votre ensemble musical
Faire parvenir une lettre exposant vos motivations à participer à l’événement et vos expériences à Mariève Ross, conseillère au Comité mobilisation-intégration ross.marie-eve@uqam.ca. La date limite pour soumettre une candidature est le 6 octobre 2017.

Pour plus d’informations, veuillez contacter une des conseillères ou le conseiller au Comité de mobilisation-intégration: Nathalie Blanchet (poste 2791), Mariève Ross (poste 8272) ou Jean Régnier (poste 5609).

 
 
Conseil syndical élargi le 16 octobre : le SCCUQ reçoit les personnes candidates au rectorat de l’UQAM et le syndicat du Collège Stanislas

Le SCCUQ tiendra un Conseil syndical élargi le lundi 16 octobre à 13h à l’hôtel Gouverneur Place Dupuis. Toutes les personnes chargées de cours sont invitées à venir y entendre les personnes candidates au rectorat de l’UQAM, suivi d’une discussion. Il sera également question du conflit de travail au Collège Stanislas et il y aura des élections au Comité institutionnel sur les environnements numériques d’apprentissage (mandat de 2 ans), au Comité des usagers de l’informatique (mandat de 3 ans), au Comité des usagers des bibliothèques (mandat de 3 ans), au Comité institutionnel de prévention du harcèlement psychologique (substitut, mandat de 2 ans) et au Comité consultatif permanent de la politique linguistique (mandat de 3 ans). Des points sur les relations intersyndicales et les affaires universitaires sont aussi à l’ordre du jour.

 
 
Nouvel article de la convention collective : Le congé à traitement différé

Nous poursuivons notre série de capsules d’information sur les nouveaux articles ou les principales modifications apportées à la convention collective des chargées et chargés de cours à la suite de la dernière négociation. La nouvelle convention collective permet à toute personne chargée de cours détenant au moins 25 points de priorité de participer au régime à traitement différé. Cette option s’adresse à des personnes chargées de cours qui ne sont pas en maladie ou en congé parental ou sur le point de prendre leur retraite au moment de l’entrée en vigueur du régime. Le régime permet à une personne chargée de cours d’épargner un certain montant de salaire à toutes les payes pendant 3, 4 ou 5 ans afin de prendre un congé pendant 2 ou 3 trimestres complets consécutifs. Durant ce congé la personne chargée de cours sera payée à même son épargne qu’elle aura accumulée au cours de la période de contribution. Durant la période de congé, la personne chargée de cours reçoit un point trimestre de priorité pour chacun des trimestres de congé. Pour plus de renseignements, veuillez contacter un agent, une agente des relations de travail du SCCUQ.

Capsule précédente : Fin accélérée de la période de probation.

 
 
Appel à témoins concernant les congés de maladie

Quelques personnes chargées de cours se sont récemment fait demander, par le Service de la santé et de la qualité de vie au travail de l'UQAM, des précisions quant au certificat médical fourni. Outre la mention de l’arrêt de travail, on leur a demandé à ce que le certificat spécifie le diagnostic, voire la médication. Le syndicat lance un appel à témoin. Si vous avez été contacté pour un certificat médical dit incomplet, que ce soit récemment ou antérieurement, veuillez nous écrire à l’une des adresses suivantes et nous donner les informations suivantes : • la date de début et de fin de votre congé de maladie • le motif des vérifications faites par l’UQAM.

Robert Drouin, poste téléphonique: 3536, courriel: drouin.robert@uqam.ca
Peggy Roquigny poste téléphonique: 2789, courriel: roquigny.peggy@uqam.ca
Stéphane Daniau poste téléphonique: 4886, courriel: daniau.stephane@uqam.ca

Vous participez à la conception de cours hybrides : faites-nous aussi part de votre expérience.

 
 
Projets d’intégration : prochain dépôt le vendredi 22 septembre

La prochaine date de dépôt pour les projets d’intégration est le vendredi 22 septembre. La trousse d’informations sur les projets d’intégration et le formulaire pour faire une demande de projet d’intégration sont mis à jour. Nous vous invitons à utiliser ces nouvelles versions pour transmettre par courriel votre projet auprès du Comité de liaison local (CLL) de votre unité afin qu’il soit étudié et approuvé. Vous pouvez contacter un membre du Comité mobilisation-intégration (Nathalie Blanchet, poste 2791, Jean Régnier, poste 5609, ou Mariève Ross, poste 8272) si vous avez besoin de plus d’informations.

 
 
Babillard des membres
 
 
Lancement du nouveau rapport Violences sexuelles en milieu universitaire - Résultats de l’enquête ESSIMU pour l’UQAM, le 28 septembre
LancementNouveau

Le nouveau rapport Violences sexuelles en milieu universitaire - Résultats de l’enquête ESSIMU pour l’Université du Québec à Montréal sera lancé le jeudi 28 septembre dans le cadre d’un 5 à 7 au Salon Orange, 4e étage du Centre Pierre-Péladeau, 300, boul. De Maisonneuve Est. Cette publication livre des résultats inédits et propose une série de recommandations dans le contexte spécifique de l’UQAM. Réalisée au cours de l’hiver 2016, l’enquête Sexualité, Sécurité et Interactions en Milieu Universitaire (ESSIMU) s’inscrit dans une recherche plus large menée dans six universités québécoises, qui établit un portrait des situations de violences sexuelles en milieu universitaire. Elle est dirigée par la professeure Manon Bergeron (sexologie, UQAM) et compte une douzaine de chercheures dont la chargée de cours Sandrine Ricci, ainsi que des partenaires tels que le Service aux collectivités et le Regroupement québécois des CALACS. Diverses prises de parole suivront la présentation des principaux résultats et des recommandations. Un verre de la solidarité sera servi. Le rapport sera disponible sur demande après le lancement. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Lire la suite
 
 
Madeleine Goubau explique pourquoi les t-shirts féministes ont la cote

On les voit sur des vedettes et des personnalités qui affichent sans gêne leurs convictions sur les réseaux sociaux ou dans la vie de tous les jours. Depuis quelque temps, les t-shirts et chandails avec des slogans féministes sont portés fièrement par des femmes et des hommes qui n’hésitent pas à faire entendre leurs idées. À tel point qu’on peut parler d’un véritable phénomène. «De nouveaux modèles inspirants, comme Emma Watson, ont mis le féminisme au goût du jour et l’ont expliqué dans des termes plus modernes, ce qui a popularisé la cause, surtout auprès des jeunes», explique la chargée de cours à l’École supérieure de mode Madeleine Goubau, à La Presse.

 
 
Fabien Dumais publie Les pratiques transformatrices des espaces socionumériques
FDumais

Codirigé par le chargé de cours de l’École des médias Fabien Dumais, en compagnie de Maude Bonenfant et Gabrielle Trépanier-Jobin, le livre Les pratiques transformatrices des espaces socionumériques vient de paraitre aux Presses de l’Université du Québec. Penser le point de rencontre entre les pratiques sociales généralisées et les pratiques transformatrices, qui modifient les espaces socionumériques et leur permettent de devenir autre, implique de mettre en suspens deux préjugés persistants – soit le premier selon lequel les humains ne font que se déplacer dans les espaces en les laissant inchangés, et le deuxième selon lequel des catégories fixes prédéfinissent l’expérience réelle en réifiant ce que nous sommes et ce que nous pouvons être. Il s’agit plutôt de ramener à l’avant-plan l’idée selon laquelle les espaces, tout comme les catégories les définissant, sont des constructions actives du réel, continuellement en train de se faire et de se défaire.

 
 
Éric Duchemin a parlé du jardin du Palais des congrès à l’émission Les années lumière

Le chargé de cours de l’Institut des sciences de l’environnement Éric Duchemin a parlé du jardin du Palais des congrès de Montréal à l’émission Les années lumière, à l’antenne de la radio de Radio-Canada. Le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais des congrès, un projet réalisé en collaboration avec le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) de l’UQAM, dirigé par Éric Duchemin, représente une innovation en développement durable.

 
 
L’heure de vérité a sonné pour Justin Trudeau, selon André Lamoureux

L’heure de vérité a sonné pour le gouvernement Trudeau, qui risque de passer son temps à éteindre des feux politiques dès le retour des parlementaires la semaine prochaine, croient des experts. «Ce sera une session automnale pivot pour le gouvernement. C’est l’heure des redditions de compte», a confié le politologue et chargé de cours André Lamoureux au Journal de Montréal.

 
 
Élisabeth Vallet commente les mémoires d'Hillary Clinton

La chargée de cours Élisabeth Vallet et le politicologue John Parisella ont lu pour les téléspectateurs de Radio-Canada What Happened, les mémoires d'Hillary Clinton. Un début de mea-culpa, mais surtout des blâmes.

 
 
Monde syndical
 
 
Importante victoire en équité salariale à l’UQAM

Après six années de persévérance et de ténacité, les employées et employés de soutien de l’UQAM qui n’avaient pas reçu leur plein montant de rétroactivité compte tenu de la méthode de calcul préconisée par l’employeur lors du versement des ajustements d’équité pourront enfin recevoir ce qui leur est dû. «À la suite des recommandations du SCFP, l’ensemble des constituantes du réseau UQ avaient déposé des plaintes à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) compte tenu de certaines irrégularités dans les montants versés aux titulaires des emplois occupant des échelons inférieurs», explique la coordonnatrice du service de l’évaluation du SCFP, Édith Cardin. Le Tribunal administratif du travail (TAT) a rejeté la contestation de l’UQAM et a confirmé la décision émise par la CNESST à l’effet de payer la portion manquante des ajustements salariaux requise pour combler la totalité des ajustements déterminés par le Comité d’équité salariale pour les catégories à prédominance féminine du groupe «Bureau» avec intérêts, et ce à compter du 1er juin 2004.

Lire la suite.

 
 
Le travail étudiant : appauvrissement et exploitation

La nécessité d’occuper un emploi salarié est une réalité qui concerne la plupart des étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire. En 2014, 57% des étudiants de 20 à 24 ans occupaient un emploi pendant leurs mois d’étude. De plus, ce sont 61% des femmes de ce groupe d’âge qui occupent un emploi durant l’année scolaire alors que chez les hommes c’est plutôt 50%. Depuis quelques mois, la revendication pour un salariat étudiant est portée de l’avant par les différents Comités unitaires sur le travail étudiant (CUTE) présents sur plusieurs campus. La campagne actuelle vise à mettre fin à la précarisation des étudiants en demandant la rémunération des stages à tous les niveaux d’enseignement. Ainsi, pour lutter contre l’appauvrissement, l’exploitation et les inégalités hommes-femmes en contexte étudiant, la rémunération de tous les stages est incontournable. Elle est  un premier pas vers une revendication plus large pour un salariat étudiant qui garantirait véritablement l’accessibilité aux études de toutes et tous.

Lire la suite.

 
 
L’égalité «presque atteinte» du Conseil du statut de la femme: sortir la tête du sable!

La vice-présidente de la CSN et responsable de la condition féminine, Véronique De Sève, s’inquiète vivement des récents propos tenus par la présidente du Conseil du statut de la femme (CSF), Louise Cordeau, et cité par le Journal de Montréal du 17 septembre. Madame Cordeau estime que l’égalité homme-femme est «presque atteinte». Qui plus est, la présidente de cet organisme estime à-propos de changer le nom de l’organisme. Est-il besoin de rappeler que le CSF est voué à la réalisation d’études et de recherches sur la situation de la condition des femmes dans toute leur pluralité et qu’il a notamment pour mission de faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes. Le CSF a également un rôle d’information auprès des décideurs, des acteurs sociaux et de la population. Ainsi, ces affirmations ont pour effet de miner les nombreux efforts du mouvement des femmes pour faire reconnaître l’importance à accorder à l’atteinte de l’égalité de fait.

Lire la suite.

Loin de la coupe aux lèvres, selon le SPGQ.

 
 
Négociations nationales en CPE : les travailleuses votent la grève dans cinq autres régions

Réunis hier en assemblée générale à l’Hôtel Universel d’Alma, les membres du Syndicat des travailleuses des centres de la petite enfance et des bureaux coordonnateurs du Saguenay-Lac-St-Jean-FSSS-CSN (STT CPE BC Sag-Lac FSSS-CSN) se sont prononcées à 94% en faveur d’une banque de six (6) journées de grève à utiliser au moment jugé opportun. Elles veulent ainsi mettre la pression nécessaire pour faire débloquer la négociation des dispositions nationales avec les associations d’employeurs et le ministère de la Famille. Les membres ont également voté à 94% une banque de quatre (4) jours de grève supplémentaires, aussi à exercer au moment jugé opportun, afin de faire bouger les tables régionales, car les demandes patronales sont très loin de celles du syndicat. Les mandats de grève ont aussi été obtenus sur la Côte-Nord, au Cœur-du-Québec, dans Lanaudière et dans Québec–Chaudière-Appalaches.

 
 
Un deuxième bain par semaine : des difficultés de recrutement chez les préposé-es aux bénéficiaires

Pour la Confédération des syndicats nationaux (CSN), l’engagement pris aujourd’hui par le ministre Gaétan Barrette d’offrir un deuxième bain par semaine à tous les résidents en CHSLD est une victoire pour toute la population. «Nous dénonçons sans relâche depuis plusieurs années les effets néfastes des politiques d’austérité. De toute évidence, le gouvernement se rend compte aujourd’hui qu’il est allé beaucoup trop loin dans les coupes budgétaires et qu’il doit colmater les brèches. C’est donc une bonne nouvelle qu’on nous annonce aujourd’hui, mais le réseau est encore loin d’être globalement remis de la cure d’austérité qui lui a été imposée», nuance le président de la CSN, Jacques Létourneau.

Lire la suite.

Annonce de nouveaux préposés aux bénéficiaires : la CSQ s’inquiète de la qualité de la formation.

 
 
Cols blancs de Rimouski : une entente donnant lieu à des améliorations importantes

Le syndicat représentant les cols blancs et la Ville de Rimouski ont procédé, cet après-midi, à la signature de leur nouveau contrat de travail. Réunis en assemblée générale au début de l’été, les cols blancs avaient adopté à 100% l’entente de principe convenue avec la ville. «L’entente, d’une durée de sept ans, améliore de façon importante l’ensemble des dispositions de la convention collective, précise Éric Gagnon, président du Syndicat des employées et employés de bureau de la Ville de Rimouski–CSN.  Il s’agissait pour nous d’une négociation charnière et nous sommes extrêmement satisfaits des résultats, qui sont exceptionnels.»

Les employés de la Régie des matières résiduelles de la Mauricie renouvellent leur convention collective.
Le Syndicat des cols blancs de Montréal dévoile la première mascotte de l’histoire du Québec faite avec une imprimante 3D.
Renouvellement de la convention collective des cols bleus et cols blancs d’Alma.
Ville de Saguenay : Informer sur les effets de la sous-traitance.
Difficultés de Mine Arnaud : la FTQ et les Métallos gardent espoir.
Les brigadiers scolaires de Drummondville en moyens de pression.

 
 
La CSD s’oppose à la réforme d’aide sociale du gouvernement Couillard

La CSD s’oppose fermement à la réforme de l’aide sociale prévue dans le projet de loi 70 du gouvernement Couillard. Cette réforme, par son programme Objectif Emploi, prévoit des coupes pouvant aller jusqu’à 200$ par mois pour les nouveaux demandeurs d’aide sociale qui refuseraient de participer à un programme de recherche d’emploi. Les jeunes, les femmes et les personnes immigrantes seraient les plus touchés par ces mesures. «Encore une fois, le gouvernement Couillard s’attaque aux plus démunis de notre société, aux gens qui se retrouvent plus fréquemment en position de précarité, de discrimination et de difficultés d’emploi. Ceux-ci seront forcés d’accepter n’importe quoi, à n’importe quelle condition ou presque, afin de ne pas subir les sanctions financières excessives imposées par cette réforme», s’est indigné le président de la CSD, Luc Vachon, lors de la manifestation contre la réforme d’aide sociale qui s’est tenue le dimanche 10 septembre devant les bureaux du ministère du Travail à Québec.

Lire la suite.

 
 
Plus de transparence sur les coûts des médicaments

Depuis le 15 septembre, les Québécoises et Québécois ont droit à plus de transparence sur leur facture de médicaments en pharmacie. Le SFPQ invite les citoyens à jeter un coup d’œil attentif sur la nouvelle facture détaillée qui comprend désormais les données suivantes : • Les honoraires du pharmacien; • Le prix de la molécule (médicament); • La marge du grossiste (distributeur). Une seule ligne varie d’une pharmacie à l’autre, soit les honoraires des pharmaciens.

Lire la suite.

 
 
Rencontre de la FTQ avec le député d'Arthabaska

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec a mobilisé ses conseillers régionaux afin qu’ils rencontrent les représentantes et représentants du gouvernement pour les sensibiliser aux enjeux qui lui tiennent à cœur, soit l’emploi, l’accès à une retraite décente pour tous, les clauses de disparité de traitement et la lutte pour un salaire minimum à 15$. Dans cette optique, le conseiller régional de la Mauricie et du Centre-du-Québec, M. David Maden, est allé rendre visite au député d’Arthabaska, M. Éric Lefebvre, en compagnie du président de la section locale 2022 d’Unifor, M. Marc-André Paré, le 18 septembre dernier, peut-on lire sur le site de la FTQ.

 
 
Espagne : gel des investissements et coupes budgétaires éclipsent la rentrée scolaire

Alors que la rentrée scolaire devrait être à l’honneur, l’impasse financière dans laquelle se trouve le gouvernement espagnol amène le syndicat de l’enseignement espagnol FE.CC.OO. à mettre en garde contre un creusement des inégalités et les failles observées dans le système éducatif national. Plus de neuf années ont passé depuis que la crise économique a éclaté, et le système éducatif espagnol souffre encore de sous-financement chronique, de gels budgétaires et d’un creusement des inégalités: tel est le constat dressé par le syndicat de l’enseignement espagnol FE.CC.OO., une organisation membre de l’Internationale de l’éducation dans le pays.

Lire la suite.

La Journée suisse de l’éducation consacrée à la bonne santé des enseignantes et enseignants.
Les dirigeants syndicaux africains œuvrent en faveur de l’unité syndicale.
Burkina Faso : 69e pays à adopter la Déclaration pour des écoles sûres.
Sally Hunt élue nouvelle Présidente du Trades Union Congress.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Test de français : échec massif des futurs enseignants

À leur premier essai, près de la moitié des futurs enseignants québécois ont échoué à l'examen de français obligatoire pour l'obtention de leur brevet d'enseignement l'an dernier, a appris La Presse. À l'heure actuelle, le nombre de reprises autorisées pour le TECFEE est illimité. Les taux de réussite augmentent avec le nombre de passations. Ainsi, l'an dernier, 63% des futurs enseignants du Québec ont réussi l'examen après deux passations. Et plus de 98% d'entre eux le réussissent après quatre tentatives.

Lire la suite.

Lacunes en français des futurs enseignants : «Le jour de la marmotte».
Performance «insatisfaisante» des futurs profs, selon le ministre Proulx.

 
 
Fraudes scientifiques : faux journaux, faux congrès

Après les fausses nouvelles, les faux journaux scientifiques prolifèrent sur le Net. Et d'après notre enquête, des centaines de professeurs d'université québécois les alimentent - dans certains cas, en toute connaissance de cause. Des centaines de professeurs d'université et de chercheurs québécois diffusent leurs études dans des simulacres de journaux savants, qui publient à peu près n'importe quoi en échange d'argent, révèle une enquête de La Presse. Leurs travaux sérieux - subventionnés par les gouvernements - côtoient ainsi des «études» douteuses ou carrément farfelues, pouvant parler d'épidémies propagées par les extraterrestres ou de... cochons volants.

Lire la suite.

 
 
Dettes étudiantes : 16 578$ en moyenne

La majorité des étudiants québécois regrettent d'avoir accumulé des dettes importantes lors de leurs études. Un sondage national de BDO Canada indique que 67% des gens diplômés graduent avec une moyenne de 16 578 dollars en dettes étudiantes. Plusieurs affirment qu'ils auraient dû faire un budget et vivre plus modestement lors de leurs études. L'étude indique que les diplômés québécois font face à des stress financiers et émotionnels.

Lire la suite du texte d’Énergie 102,3.

 
 
Université de Sherbrooke : 10 M$ pour la recherche fondamentale

La ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, a annoncé plus de 10 M$ à l'Université de Sherbrooke pour la recherche fondamentale. Selon le recteur de l'Université de Sherbrooke, Pierre Cossette, il s'agit d'une année record pour l'UdeS en termes de nombre de bourses et de sommes provenant du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Lire la suite du texte de La Tribune.

 
 
Les universités montréalaises se préparent à administrer la naloxone

Des universités montréalaises veulent intervenir dans les cas de surdose aux opioïdes. À l'instar de ce qui se fait ailleurs au pays, les directions de ces établissements veulent que leur personnel puisse administrer la naloxone, l'antidote aux opioïdes comme le fentanyl. À l'Université du Québec à Montréal (UQAM), on a déjà formé une quinzaine d’agents de sécurité. On souhaite en former une centaine. Selon le directeur de la prévention et de la sécurité à l'UQAM, Jean-François Champagne, il ne manque que les trousses de naloxone.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

Des chercheurs de l'UQAC veulent mieux comprendre les effets du cannabis.

 
 
Intelligence artificielle : la tête pensante de Facebook à Montréal

Joëlle Pineau, l'une des figures de proue de l'intelligence artificielle au Québec, dirigera le laboratoire montréalais de Facebook AI Research. Facebook a annoncé vendredi l'ouverture à Montréal d'un labo d'intelligence artificielle (IA) comparable à ceux californien, new-yorkais et parisien. Il s'agit d'une première canadienne pour le géant d'internet et les rênes de ce pôle de recherche reviennent à Joëlle Pineau. Outre ses travaux avec le numéro un mondial des réseaux sociaux, Mme Pineau, enseigne à l'Université McGill depuis 2004 et est co-directrice du Reasoning and Learning Lab, qui mène plusieurs travaux en intelligence artificielle.

Lire la suite du texte du journal Les Affaires.

 
 
Ouverture de la nouvelle station canadienne de recherche dans l’Arctique

En octobre, lorsque la neige commencera à s’accumuler sur le village d’Ikaluktutiak (Cambridge Bay), au Nunavut, le gouvernement canadien inaugurera sa nouvelle station de recherche dans l’Arctique, érigée au coût de 250 millions de dollars. Ce complexe appelé Station canadienne de recherche dans l’Extrême-Arctique (SCREA), dont le bâtiment principal aux tons cuivrés abrite à la fois des laboratoires et un centre du savoir ancestral, vise à attirer des chercheurs de partout au Canada et du monde entier dans le but de générer de nouvelles données sur le Nord à l’intention des décideurs. Les chercheurs se pencheront sur des enjeux liés à l’Arctique, comme l’incidence du changement climatique sur les terres, l’océan et les lacs voisins de Cambridge Bay. Les énergies renouvelables, les infrastructures nordiques et la cryosphère (pergélisol, neige et glace) compteront également parmi les thèmes prioritaires.

Lire la suite du texte d’Affaires universitaires.

 
 
Bulletin de l’ICÉA : l’édition du 13 septembre est en ligne

La nouvelle édition du bulletin de l’ICÉA est disponible. Au sommaire : • 2017-2018 : Une année marquée par la mise en œuvre de politiques. • Une analyse de la conjoncture 2017-2018 en éducation des adultes. • Une réflexion sur l’alphabétisation. • De l’information sur les activités de l’ICÉA.

 
 
Monde social
 
 
Lancement de La coalition de la robe le 28 septembre
LancementCoalition

Venez célébrer le coup d’envoi de la saison littéraire de L'Euguélionne avec le lancement de La coalition de la robe le jeudi 28 septembre à 18h à la librairie féministe, 1426 Beaudry, à Montréal. Vous pensiez que le théâtre féministe était mort? Pendant leurs années passées à l’école de théâtre, les auteures de ce livre ont croisé à plusieurs reprises la mystérieuse Coalition de la Robe. Ces rencontres ont transformé à jamais leur vision et leur façon de faire du théâtre. Si bien qu’elles ont voulu raconter la Coalition, documenter sa démarche et ses idées, fixer ses performances dans la mémoire. Pour étendre la contamination. Entrée libre et gratuite.

 
 
Colloque Rendre visible l’itinérance au féminin, les 7 et 8 décembre

Membres du Comité de reconnaissance et co-chercheures de la recherche Rendre visible l’itinérance au féminin, nous sommes près de 20 femmes, qui avons vécu ou qui vivons encore une situation d’itinérance et nous vous convions au colloque Rendre visible l’itinérance au féminin, les 7 et 8 décembre, à l’UdeM, colloque qui vient clôturer deux années de travail collaboratif avec des chercheur(e)s universitaires – représentant huit régions du Québec – et des étudiants. Les résultats de recherche régionaux et globaux seront présentés, ponctués de capsules théâtrales, d’activités ludiques et symboliques, toutes réalisées par nous…avec un coup de pouce! Nous sommes des défricheuses et des tricoteuses et nous savons que le filet social est troué, alors nous vous proposons d’apprendre à tricoter serré! Quelle est la réalité féminine de l’itinérance à Montréal et dans les régions? Quels sont les services développés à l’intention de ces femmes? Comment faire mieux? Quelques questions qui seront évoquées dans une ambiance conviviale, participative et créative.

 
 
Légalisation du cannabis : quel modèle retenir ?

En avril 2017, le gouvernement fédéral a déposé son projet de loi sur le cannabis récréatif qui prévoit la légalisation de ce produit au Canada dès le 1er juillet 2018. Le gouvernement du Québec a déjà exprimé des craintes quant à certains enjeux de sécurité et de santé publique liés à la légalisation, et il lui incombe maintenant de définir le cadre le plus propice à une distribution sécuritaire de ce nouveau produit. Dans une étude publiée en décembre 2016, l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) a développé un champ d’analyse sur les retombées économiques liées à la légalisation, en plus de souligner les éléments favorisant une distribution du cannabis récréatif par le biais d’une société d’État. Dans la présente note, nous poursuivons ce travail afin de définir le modèle à retenir. En nous basant sur les critères de sécurité et de santé publique qui sont au cœur des discussions et des consultations organisées par Québec, nous départagerons qui, du secteur privé ou d’une société d’État, est le mieux placé pour prendre en main la vente du cannabis.

 
 
Petits guides d’introduction aux droits et obligations des employés et employeurs en cas de demandes de congés liées aux élections

À l’aube du déclenchement de la campagne électorale municipale, le RIOCM souhaite outiller les organismes communautaires sur les droits et obligations des employeurs et employés-es advenant le cas où une personne membre du personnel décide de se présenter comme candidat ou candidate.

Lire les guides.

 
 
Les dirigeantes et dirigeants de 10 organismes demandent de changer le nom de la station de métro Saint-Laurent en station Jeanne-Mance

Dans une lettre envoyée à Denis Coderre, maire de Montréal, et à Philippe Schnobb, président de la Société de transport de Montréal, les dirigeant.es de dix organismes demandent qu'en cette année du 375e anniversaire de Montréal, la Ville et la STM posent un geste symbolique fort et significatif de reconnaissance du rôle déterminant joué par Jeanne Mance dans la fondation de Montréal en renommant la station de métro Saint-Laurent en station Jeanne-Mance. Qui plus est, soulignent les signataires de cet appel, «en nommant pour la première fois une station de métro du nom d'une grande figure féminine de notre histoire, la Ville de Montréal et la STM enverront à toutes les femmes de Montréal et du Québec le message que leur légitime exigence de reconnaissance du rôle des femmes dans notre histoire commence enfin à être entendue».

Lire la suite.

 
 
Ottawa reconnaîtrait le droit au logement

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau serait prêt à inclure dans sa prochaine stratégie nationale sur le logement une déclaration sur le droit de tout citoyen au logement, mais on ne sait pas si ce droit serait inscrit dans une loi. Des responsables au sein du gouvernement ont indiqué à des militants pour le droit au logement et la défense des sans-abri que ce droit devrait effectivement se retrouver dans la stratégie nationale, prévue cet automne. Les groupes sociaux espèrent maintenant que ce droit sera inscrit dans la loi, afin qu’un futur gouvernement ne puisse facilement reculer. L’inclusion dans la loi d’un tel droit au logement permettrait aussi aux tribunaux d’entendre les plaintes de ceux qui s’estiment lésés.

Lire la suite du texte de La Presse canadienne.

Réforme de l'aide sociale : quel coût pour la santé publique?
Montréal dénombrera à nouveau ses itinérants en 2018.
Mort d’une jeune Inuite à Montréal : l’enquête est rouverte.
Lutte contre la pauvreté : Québec priorisera les personnes seules démunies.

 
 
Les priorités du gouvernement Couillard cet automne : REM, neutralité religieuse de l'État, les normes du travail, l’aide sociale et le cannabis

Le gouvernement Couillard s'apprête à faire adopter des projets de loi qui ne feront pas toujours l'unanimité et tentera de régler des dossiers qui traînent en longueur. Le HuffPost Québec fait le point sur les priorités législatives à l'Assemblée nationale cet automne. Selon Jean-Marc Fournier, le leader parlementaire du gouvernement, le projet de loi 137 sur le Réseau électrique métropolitain doit être terminé «très, très rapidement» à la rentrée. Une fois qu'il recevra la sanction de l'Assemblée nationale, le projet de loi va confirmer l'investissement de 1,3 milliard $ de Québec, sur un projet d'une valeur totale de six milliards. Le gouvernement veut en finir avec le projet de loi 62 sur la neutralité religieuse de l'État qui traîne en longueur depuis environ deux ans. La Loi sur les normes du travail sera revue possiblement cet automne par la ministre du Travail, Dominique Vien. Dans la même veine, le projet de loi 70 sur l'aide sociale et l'intégration en emploi entrera en vigueur sous peu. Québec a beau se plaindre des délais trop courts, mais le gouvernement Couillard déposera cet automne un projet de loi-cadre qui encadrera la légalisation du cannabis afin d'être fin prêts pour la date du 1er juillet 2018 fixée par Ottawa.

Lire la suite.

 
 
Les AmiEs de la Terre de Québec lance leur programmation pour l’automne 2017

Les AmiEs de la Terre de Québec lance sa programmation pour l’automne 2017. Plusieurs activités seront au rendez-vous: conférences, projections-discussion, Disco-soupe et plus encore! Nous vous invitons à les diffuser largement! Vous trouverez, ci-bas, le détail de nos activités à venir.

Lire la suite.

Le droit aux référendums et la protection des milieux naturels : un enjeu électoral.

 
 
En parallèle aux négociations sur l'ALENA : la société civile organise une réunion multinationale le 22 septembre

À l’approche de la troisième ronde de négociation de l’ALENA, les organisations de la société civile sont inquiètes de constater qu’il n’y a pas de ronde de négociations avec elles. C’est pourquoi elles tiendront leur propre réunion à Ottawa, ce vendredi 22 septembre, qui impliquera des personnes représentantes des organisations sociales et des politiciens des pays impliqués. «Encore une fois, les entreprises et le profit sont au centre des négociations, avant le bien commun, les peuples et la planète», déclarent les personnes participantes dans un communiqué conjoint.

Lire la suite.

 
 
Des groupes demandent un référendum sur le CETA (AÉCG) et présentent un nouveau rapport

À l’occasion d’une conférence de presse organisée à l’Assemblée nationale française à Paris le 20 septembre, des dizaines d’organisations environnementales, associatives et syndicales ont officiellement demandé la suspension de l’application provisoire du CETA (AÉCG), l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, prévue le 21 septembre et l’organisation d’un référendum sur le sujet. Claude Vaillancourt, président d’ATTAC-Québec y participait pour livrer le point de vue de l’opposition québécoise et canadienne à cet accord. Juste avant, des actions ont été menées devant l’Assemblée et le Sénat, entre autres. Pour plus d’infos, et d’autres photos.

Lettre ouverte : La France ne doit pas ratifier le CETA (l’AÉCG).

 
 
Transport intelligent : Opportunités et mesures d'adaptation

Dans cette dernière note suivant l’annonce de la création de la grappe du transport électrique et intelligent, nous nous penchons sur les enjeux liés aux technologies du transport intelligent. Même si ce dernier reste étroitement associé au processus d’électrification des transports, il ajoute aussi, en particulier dans la foulée des impacts prévisibles de la conduite autonome sur le transport des personnes et des marchandises, un éventail de nouveaux enjeux en ce qui concerne l’emploi et la formation. Nous nous pencherons sur le potentiel québécois dans le domaine du transport intelligent, en accompagnant cette réflexion d’un ensemble de recommandations pour en diminuer les impacts négatifs.

Lire la note d’intervention de l’IREC.