Infolettre du SCCUQ – 19 novembre 2015
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Activités reliées au SCCUQ :

30 novembre : Conseil syndical et conférence débat sur la solidarité syndicale

Autres activités :

20 novembre : Manifestation pour du logement social et la lutte à l’itinérance
20 novembre : Tous unis pour défendre l’école publique
22 novembre : Journée nationale des chargées et chargés de cours
27 novembre : Colloque Le projet de transparence de l’État : prétexte pour plus de contrôle et moins de démocratie
28 novembre : Manifestation de la Coalition Main rouge : Saccage austère? Réplique populaire!
29 novembre : Marche pour le climat, les solutions et la justice climatique
29 novembre : Marche de solidarité avec la résistance palestinienne

 
 
Entre vous et moi

L’attitude du gouvernement aux tables de négociation avec le secteur public et celle de la direction de l’Université du Québec à Montréal pour le renouvellement de la convention collective du Syndicat des professeurs et professeures de l’UQAM semblent similaires: le statu quo sur certains points – il faut probablement se compter chanceux – et des reculs sur d’autres points – tout le monde doit faire sa part dans la spirale de l’austérité. Le recteur de l’UQAM vient de demander la nomination d’un conciliateur et quand le ministre Coiteux dit «on est à des années-lumière de s’entendre», ça augure mal. J’ai comme l’impression qu’ils sont en contact ces deux-là.

Dans la négociation avec le SCCUQ, la direction de l’UQAM en est encore au stade de cueillir de l’information sur nos demandes syndicales. Le mandat de négocier n’est peut-être pas encore arrivé du Conseil du trésor, à Québec. Une chose est certaine: il n’y en a aura pas de facile. Notre Comité de négociation aura besoin d’un appui massif des chargées et chargés de cours pour réaliser des gains notables.

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Conseil syndical et conférence-débat sur La solidarité syndicale en réponse à un éventuel décret gouvernemental
Infolettre-nego

Le SCCUQ invite ses membres à une conférence-débat sur La solidarité syndicale en réponse à un éventuel décret gouvernemental avec le professeur en science politique à l’UQAM Xavier Lafrance et Véronique Laflamme, du FRAPRU et de la Coalition Main rouge, le lundi 30 novembre, à midi, au Salon Orange du Centre Pierre-Péladeau (300, de Maisonneuve Est).

Cette conférence sera suivie d’un Conseil syndical, à 13h30, au même endroit, auquel sont conviés les déléguées et délégués des différents départements. Il sera question du portrait de l’intégration, de l’état de la négociation et de solidarité syndicale.

 
 
Pour être au courant des demandes syndicales à la table de négociation
SCCUQactualites231

Le chargé de cours Jacques Gélinas a été élu au Comité de négociation lors de l’assemblée générale du SCCUQ du 10 novembre. Les chargées et chargés de cours présents ont également désigné Raymond Bréard pour les représenter au Comité institutionnel sur les environnements numériques d’apprentissage et Samir Moukal en tant que substitut au Comité institutionnel de prévention du harcèlement psychologique. Le Comité de négociation a présenté les grandes lignes des demandes syndicales à la table de négociation. Vous pouvez consulter en ligne le SCCUQ@ctualités en négo! qui explique les grandes lignes des demandes syndicales.

 
 
Pause université en santé le 30 novembre : À force de couper, on sabote notre bien!
PauseUniversité

Fonctionner avec 737 M$ en moins: c’est le tour de force que les universités effectuent depuis 2012. Cette restriction budgétaire mine l’offre de cours, la qualité de l’enseignement et les services aux étudiants, entre autres. Sauvons l’université! L’éducation n’est pas un bien de consommation. C’est la chance pour chacun de réaliser son plein potentiel. C’est l’avenir. Le 30 novembre, à 10h, on prend une pause, à la santé de l'université, partout au Québec.

 
 
Babillard des membres
 
 
La section de vos réalisations

La section Babillard des membres est ouverte à l’annonce des publications, expositions, créations, conférences et autres réalisations des chargées et chargés de cours. Faites-nous part de ce qui se passe avec vous en envoyant un courriel au SCCUQ.

 
 
Monde syndical
 
 
Négociation avec le SPUQ : l'Université demande la nomination d’un conciliateur

Conformément à sa volonté d’en arriver à un règlement négocié dans les meilleurs délais possible et devant l’impasse qui persiste dans ses pourparlers avec la partie syndicale, l’Université a demandé aujourd’hui au ministère du Travail de nommer un conciliateur dans le cadre de la négociation avec le SPUQ. À ce jour, pas moins de 46 séances de négociation ont eu lieu entre l’Université et le SPUQ. Devant la lenteur des discussions et dans le but de favoriser un règlement de la négociation, l’Université a déposé une offre globale le 30 octobre dernier. L’Université a constaté lors de la séance de négociation suivante, soit le 11 novembre dernier, que le SPUQ maintenait presque intégralement ses positions initiales et n’avait que des réponses mineures à apporter à l’offre globale.

Lire la suite du texte du recteur.

Le SPUQ s’étonne de la demande de la direction de nomination d’un conciliateur.

 
 
Carnets 32 de la FNEEQ : un dossier sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur
Carnets32

La Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec vient de publier son Carnets 32, le numéro de l’automne 2015. Vous y retrouverez un édito intitulé Choisir l’éducation, des échos des regroupements, dont celui du secteur universitaire ainsi que des textes sur la Marche mondiale des femmes, la Lutte contre l'intimidation, l'homophobie et la transphobie - Une question de droit humain fondamental, et un dossier fort intéressant sur l’Internationalisation de l'enseignement supérieur - À suivre de près. Le 30e Congrès de la FNEEQ avait mandaté le comité École et société pour qu’il produise une étude approfondie des manifestations et des tendances de l’internationalisation dans les cégeps et les universités.

Lire la publication.

 
 
J’enseigne à l'université : témoignages de deux chargées de cours

Dans le cadre de la Journée nationale des chargées et chargés de cours du 22 novembre, la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec a produit deux nouvelles vidéos J’enseigne à l'université. Eftihia Milehakis et Bouchra Klaoua témoignent de leur réalité de chargée de cours à l’ÉTS et à la TÉLUQ.

 
 
Le Front commun dépose sa contre-proposition au Conseil du trésor
frontcommun
 
 
Le droit de grève à l'aune des lois spéciales

Déjà restreint au cadre de la négociation de la convention collective par le Code du travail et conditionné par les lois 37 et 160, le droit de grève dans le secteur public québécois a souvent été bafoué par des lois spéciales. La fréquence et la brutalité de ces lois spéciales sont telles que l'évocation de leur seule possibilité teinte toujours à l'avance l'analyse des rapports de force. Cette fois-ci, pour mieux avancer, il faut prendre la mesure de l'évolution de la question à la lumière de l'histoire récente des mouvements sociaux et du droit, et évaluer le rapport de force syndical au regard des enjeux socio-politiques de l'actuelle ronde de négociation.

Lire la Chronique 68 du Comité école et société de la FNEEQ.

 
 
Les dirigeants syndicaux mondiaux de l'éducation solidaires de leurs collègues québécois

Le Bureau exécutif de l’Internationale de l’éducation (IE) a adopté un message de solidarité clair et fort en soutien à ses collègues du Québec qui réclament des services publics de meilleure qualité. Lors de la 4e réunion du Bureau exécutif de l’IE à Bruxelles, ses membres ont clairement appuyé la juste lutte des syndicats de la fonction publique contre des mesures qui ne peuvent qu’avoir une influence sur l’ensemble de la population de la province.

Lire le message de solidarité.

 
 
Le monde syndical exprime sa profonde solidarité à l'égard de la population française
Paris

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) tient à partager la douleur ressentie en France, en particulier celles des familles des victimes, et à exprimer sa profonde solidarité à l'égard de la population française secouée par la tragédie meurtrière qui a frappé Paris, vendredi.

Lire la suite.

Accueil des réfugiés syriens : la CSN salue la décision de Québec et d'Ottawa de maintenir le cap.
CSQ : Nous devons brandir l'arme de l'éducation face à tous les obscurantismes et les intolérances.
L’Internationale de l’éducation (IE) se tient aux côtés du peuple français.
Déclaration du Bureau exécutif de l’IE sur les attaques terroristes.

 
 
Le gouvernement fédéral annonce son intention de mettre au rancart deux lois antisyndicales des conservateurs

C'est avec un grand soupir de soulagement que la Confédération des syndicats nationaux (CSN) a appris mercredi que le gouvernement libéral de Justin Trudeau retire deux lois qui mettaient à mal les organisations syndicales dans tout le pays, soit C-525 et C-377. «J'ai eu une discussion téléphonique avec la nouvelle ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail, MaryAnn Mihychuk, qui a confirmé que son gouvernement allait retirer ces mesures totalement antidémocratiques», a annoncé le secrétaire général de la CSN, Jean Lortie.

Lire la suite.

Le gouvernement Trudeau rétablit le crédit d'impôt pour les fonds de travailleurs.

 
 
Retour sur le colloque Bilan et perspectives 2015 : La machine humaine a ses limites
RetourColloque

Quelque 300 militantes et militants de la CSN se sont réunis à Sherbrooke dans le cadre du colloque Bilan et perspectives 2015 pour se prémunir contre les effets néfastes de l'intensification du travail sur la santé et la sécurité du travail.

Visionner la vidéo.

 
 
Frais accessoires : Mettre la hache dans l’assurance maladie pour souligner son 45e anniversaire

Alors que 2015 marque le 45e anniversaire du Régime d'assurance maladie du Québec (RAMQ), le gouvernement actuel continue son entreprise de démolition. Par son projet de loi 20, le ministre Barrette vient de légaliser, contre vents et marées, les frais accessoires pourtant vivement contestés et clairement illégaux en vertu de la législation canadienne, le tout au détriment de l'accessibilité et de l'universalité des soins de santé. Il songerait par ailleurs à revoir à la baisse le panier de soins médicaux couverts par le régime public.

Lire la suite.

Boulerice accuse Québec d'enfreindre la loi canadienne.

 
 
La CSN revendique un moratoire sur l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) a réitéré la nécessité d'un moratoire complet sur les projets d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures, lors de sa présentation dans le cadre des consultations publiques des études environnementales stratégiques (ÉES) du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles et du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. La CSN réclame depuis plusieurs années un engagement réel du gouvernement dans des actions devant conduire à une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et à une transition vers une économie verte et durable.

Lire la suite.

 
 
Comme société, donnons-nous les moyens d’aider les élèves en difficulté

La Semaine des professionnelles et professionnels de l'éducation 2015 se déroule dans la tourmente pour les membres de la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ), alors que les coupes de services se font durement sentir dans les milieux et que la teneur des discussions aux tables de négociation ne permet pas à l'heure actuelle de prévoir que la situation va s'améliorer. «C'est une année noire pour le personnel professionnel, qui compte parmi les plus durement touchés par les mesures d'austérité du gouvernement Couillard, avec plus de 250 postes abolis et un manque cruel de main-d'œuvre sur le terrain pour combler les besoins», rappelle la présidente de la FPPE-CSQ, Johanne Pomerleau.

Lire la suite.

 
 
Pour se souvenir des grands moments syndicaux et sociaux de l’histoire

L’Association internationale des machinistes présente un calendrier historique des grands événements syndicaux et sociaux au Canada. En novembre : • Fondation de la Société Radio-Canada (1936) • San Francisco augmente le salaire minimum à 15$ l’heure (2014) • Fondation du Fishermen’s Protective Union à Terre-Neuve (1908) • Blocus contre Ford à Windsor (1945) • La Colombie-Britannique adopte la Maternity Protection Act (1921) • L’Ontario adopte la Loi visant à empêcher la syndicalisation (1998).

 
 
l’Internationale de l’éducation honore la mémoire d'une dirigeante d'un syndicat d'enseignants colombien assassinée
Marcelis

L'assassinat de Marcelis Mendes, la présidente de la sous-division régionale de Coveñas de la Fédération colombienne des enseignantes et enseignants, survenu le 15 novembre, a été fermement condamné par Bureau exécutif de l’Internationale de l’éducation réuni à Bruxelles.

Lire la suite.

 
 
Les syndicats doivent agir pour endiguer la violence à l’égard des femmes

La récente tentative d’assassinat dont a été victime la responsable syndicale libyenne Nermin Al-Sharif prouve combien il est nécessaire que les syndicats participent pleinement à la Journée des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre, déclare la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF). Al-Sharif, responsable du Syndicat libyen des dockers et des gens de mer, affilié à l’ITF, a été la cible de coups de feu alors qu’elle était au volant de sa voiture. Elle n’a eu de cesse de se battre pour les droits des membres de son syndicat et pour les droits des femmes dans le Monde arabe et au sein de Qatar Airways.

Lire la suite.

 
 
Des relations plus fortes entre syndicats et gouvernements pour créer de meilleurs systèmes éducatifs

Des systèmes éducatifs sains et forts sont possibles lorsque les gouvernements incluent les syndicats d'enseignants dans la prise de décisions politiques. Tel était le message relayé dernièrement par l’Internationale de l’éducation aux actrices et acteurs de l’éducation britannique à Londres.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
19 universités, une bibliothèque

Toutes les universités du Québec, les 19, planchent sur un projet de regroupement de leurs bibliothèques, a appris Le Soleil. Peu importe qu'on soit à Rimouski, à Québec, à Montréal ou à Rouyn-Noranda, le même système informatique gérerait les collections, les abonnements, les prêts... La directrice du soutien aux études et des bibliothèques des 10 établissements du réseau de l'Université du Québec a été mandatée par les 19 universités pour embaucher une consultante spécialisée en la matière qui montera leur dossier final afin d'en arriver à la synergie.

Lire la suite.

Bibliothèques de l’UdeM : l’argent manque pour acheter des livres.

 
 
De plus en plus de diplômés universitaires surqualifiés pour leur emploi

De plus en plus de jeunes diplômés universitaires sont surqualifiés pour leur travail, révèle une étude. L'analyse effectuée par le bureau du directeur parlementaire du budget (DPB) a également noté un déclin du taux de jeunes diplômés dont l'emploi équivaut à leur niveau d'éducation. De plus, le taux de surqualification au Canada parmi les détenteurs d'un diplôme universitaire âgés de 25 à 34 ans est grimpé à 40% l'an dernier. Cette même proportion était d'environ 32% il y a 25 ans.

Lire la suite du texte de La Presse canadienne.

 
 
Montréal : Moins de diplômés universitaires et plus d’immigrants au chômage que ses semblables

Le diagnostic est sans appel : l’économie montréalaise tire de l’arrière par rapport aux villes nord-américaines comparables. Pour rattraper son retard, la métropole doit trouver les moyens d’élargir son bassin de main-d’oeuvre qualifiée en augmentant son taux de diplomation universitaire et en misant sur sa population immigrante. Ce bilan de santé se dégage d’un nouveau rapport de l’Institut du Québec (IQ), dévoilé lundi, qui compare Montréal à 14 villes d’Amérique du Nord de taille semblable, à l’aide de 29 indicateurs réunis en 5 catégories. Montréal se classe 14e sur les 15 villes étudiées, tout juste devant Phoenix.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
Des chercheurs préoccupés par l’exploitation des mégadonnées pour la surveillance

Le professeur de sociologie à l’Université Queen’s David Lyon et ses collègues du Surveillance Studies Centre étudient l’une des réalités actuelles les plus dérangeantes et sournoises : l’importance croissante des mégadonnées, à savoir de cette masse de données liées à nos activités numériques (allant des achats à l’épicerie au domaine de téléphonie mobile). Véritable mine d’information, les mégadonnées sont de plus en plus exploitées par les gouvernements et le secteur privé, souvent à notre insu ou sans notre consentement.

Lire la suite.

 
 
Mizzou, une université sous tension

La semaine dernière, seulement 4 de ses 24 étudiants étaient présents dans la classe d’Amy Simons sur le campus de l'Université du Missouri à Columbia, surnommé «Mizzou». «Il y avait encore beaucoup de peur et d'incertitude sur ce qui était vrai et ce qui ne l'était pas à propos des menaces terroristes publiées sur un réseau social et des rumeurs de la présence de membres du Ku Klux Klan sur le campus», a raconté la professeure de journalisme à La Presse, hier. Le président de l'Université, Tim Wolfe, a démissionné en plein cœur d'une controverse sur sa gestion de tensions raciales sur le campus. Plusieurs observateurs ont interprété cette démission comme l'illustration la plus éclatante de l'efficacité d'un nouveau militantisme étudiant contre la discrimination raciale et autres injustices, réelles ou imaginées.

Lire la suite.

 
 
Monde social
 
 
La démocratie au travail : des milieux de travail plus heureux... et plus productifs

Société démocratique, entreprises démocratiques? Nous passons une très grande partie de notre vie au travail, beaucoup plus que dans nos activités dites sociales ou politiques. Nous avons tendance à croire que nous vivons dans une société démocratique, alors que, en règle générale, les entreprises fonctionnent selon un modèle autocratique. Et malgré de nombreux changements depuis la révolution industrielle jusqu’à nos jours, le capitalisme n’a pas vraiment changé de nature depuis 200 ans en ce qui concerne les rapports de travail : les rapports entre un maître et les personnes qui lui sont subordonnées.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Faire de l’argent avec la misère des autres

Philippe Couillard annonçait récemment qu’il envisageait de mettre en place des obligations à impact social pour financer certains programmes ou initiatives. Qu’est-ce que c’est et devons-nous nous en réjouir? Réponse rapide: il s’agit de donner une logique (encore plus) comptable au filet social, et c’est plus qu’inquiétant quand on pense au genre de société qu’on veut créer.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Débat de chiffres sur le salaire minimum
DebatChiffre

Le débat autour du salaire minimum à 15$ est relancé depuis que les villes de Seattle et de San Francisco l’ont adopté et que la première ministre de l’Alberta y songe. La semaine dernière, des groupes syndicaux ont manifesté en faveur d’une telle mesure au Québec. Voici trois visions économiques sur cette question.

Lire la suite du texte du journal Métro.

 
 
Coupes à l’aide sociale : la guerre aux pauvres continue

Québec a déposé un tout nouveau projet de loi cette semaine qui vise à réaliser des économies dans le budget de l’aide sociale. Dans le contexte général d’austérité, il n’y a pas grand-chose là pour surprendre. Avec le projet de loi 70, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Sam Hamad veut économiser jusqu’à 50 M$ par année à l’aide de programmes de diminution des prestations à ceux et celles qui reçoivent de l’aide sociale. Une personne prestataire de l’aide sociale pourra compter sur un revenu se situant à 43% sous le seuil de faible revenu. Une fois les pénalités appliquées, on parle d’un revenu ANNUEL total qui sera réduit à 3 696$.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
L’insécurité alimentaire s’est intensifiée au Québec et à Montréal

Plus de la moitié des banques alimentaires du Québec ont dû aider davantage de personnes dans le besoin au cours de la dernière année. D’après le Bilan Faim, dévoilé mardi, 56% des organismes québécois de dépannage alimentaire ont constaté en 2014-2015 une augmentation de la demande de la part de ménages qui peinaient à remplir leur garde-manger. Celle-ci a crû en tout et pour tout de 4%, ce qui fait en sorte que pas moins de 163 152 Québécois ont dû recevoir un coup de main pour s’alimenter. Près du tiers de ceux-ci (36,4%) était des enfants.

Lire la suite du texte du journal Métro.

 
 
Un gouvernement déconnecté

Pendant que l'opposition à l'austérité bat son plein au Québec, dans le secteur public comme dans les groupes communautaires, la première conférence internationale sur la concurrence fiscale, TaxCoop, avait récemment lieu, à Montréal. Le fiscaliste Luc Godbout y a fait le «portrait d'une fiscalité québécoise adaptée au Québec du 21e siècle», un portrait qui reprenait les grandes lignes du rapport de la Commission sur l'avenir de la fiscalité québécoise, qu'il présidait l'an dernier: baisser les impôts et hausser la TVQ et les tarifs (électricité, services de garde...). Mme Becker, de l'Académie fédérale des finances à Berlin, a plutôt affirmé avec force qu'il faut éviter à tout prix de reporter la fiscalité sur le travail, la consommation et la propriété, car les impôts sur le revenu, pour les entreprises et les particuliers, continuent d'avoir un rôle important à jouer.

Lire la suite du texte d’opinion publié par Le Soleil.

 
 
Quand la santé publique encaisse : des organismes dénoncent la désorganisation du réseau

Prévention du suicide, de la violence conjugale et des infections transmissibles sexuellement et par le sang, lutte contre le tabagisme, soutien à l’allaitement, promotion des saines habitudes de vie… Autant de programmes qui sont touchés par les compressions de 30% imposées aux directions de santé publique au printemps dernier, a constaté Le Devoir, dans le cadre d’une enquête qui sera diffusée dans les prochains jours. Et ce n’est qu’un avant-goût de ce qui est à prévoir, préviennent les acteurs du réseau.

Lire la suite.

 
 
Un rendez-vous manqué pour la prévention en santé

Dans le cadre d’une consultation très restreinte, la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles (Table) dénonce le projet de Politique gouvernementale de prévention en santé. En plus de critiquer le processus d’élaboration de ce projet, la Table en dénonce le contenu, qui responsabilise et culpabilise l’individu plutôt que de miser sur les déterminants sociaux de la santé. La Table rappelle aussi au gouvernement que des services publics et des programmes sociaux de qualité sont essentiels à la réalisation du droit à la santé.

Lire la suite.

 
 
Centres d’injection supervisée : les partisans optimistes pour l’implantation montréalaise

Des travailleurs de la santé québécois et des politiciens s’attendent à ce que le nouveau gouvernement libéral à Ottawa approuve l’implantation de centres d’injection supervisée à Montréal, qui serait la deuxième ville au pays à héberger ces emplacements controversés. Certains autres s’inquiètent cependant des effets d’une loi stricte adoptée par l’ancien gouvernement conservateur qui force les exploitants de lieux à naviguer dans des dédales législatifs qui visaient à dissuader les intervenants d’offrir de tels services, selon eux.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
Marche de solidarité avec la résistance palestinienne le 29 novembre

À l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, PAJU- Palestinian & Jewish Unity ainsi que Solidarité pour les droits humains des Palestiniennes et Palestiniens UQÀM invitent les membres des groupes communautaires, des syndicats, des associations étudiantes, de la communauté autochtone, les militant-e-s antiracistes, féministes et antifascistes à une marche de solidarité avec la résistance palestinienne le dimanche 29 novembre à Montréal. Le point de rassemblement sera à la Place Norman-Bethune à 13h et la marche se terminera devant le consulat d'Israël.

Lire la suite.

 
 
Accords de libre-échange ou climat, il faut choisir
Accords

«Satisfaisant les intérêts des multinationales de l’énergie et de l’industrie, l’extension du libre-échange et de la protection de l’investissement privé s’oppose aux exigences de sobriété, de relocalisation des systèmes productifs, de développement des énergies renouvelables et de coopération entre les citoyens, les consommateurs et les communautés pour partager et distribuer les ressources existantes, affirme Maxime Combes, d’Attac France. Combattre les accords de l’ampleur de TAFTA et de CETA (AÉCG Canada-Union européenne) c’est lutter contre le réchauffement climatique car c’est préserver la possibilité de mettre en œuvre de véritables pratiques et politiques de transition écologique et sociale.»

Visionner la vidéo d’Attac France.

 
 
Texas : 100 000 femmes ont tenté d'avorter chez elles

Au moins 100 000 femmes au Texas ont essayé de mettre fin à leur grossesse sans l'aide d'un médecin en raison de lois restreignant l'avortement dans cet État du sud des États-Unis, selon une étude du Texas Policy Evaluation Project, de l'université du Texas.

Lire la suite du texte de l’Agence France-Presse.