Infolettre du SCCUQ – 18 février 2016
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Activités et messages du SCCUQ :

23 février : Séances d’information sur les EQE et le perfectionnement de courte et de longue durées
7 et 10 mars : Conseil syndical de formation sur la mobilisation en temps de négociation
8 mars : Conférence de Sandrine Ricci dans le cadre de la Journée de lutte pour les droits des femmes
Du 8 au 13 mars : Procédure annuelle de demande des EQE
Appel au boycott des ateliers facultaires sur les mesures différenciées d’évaluation
Grève du SÉtuE : faites rapport de vos heures supplémentaires au SCCUQ

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

Jusqu’au 16 avril : Exposition Richard Ibghy & Marilou Lemmens - La vie mise au travail
Jusqu’au 6 mars : Expo 50 artistes/50 estampes et plus… dans les traces de Dumouchel

Autres activités :

18 et 19 février : Colloque sur les dérives sécuritaires et le profilage
Du 21 au 27 février : Semaine d’actions pour un meilleur partage de la richesse
25 février : Discussion sur l’éducation des adultes dans un contexte de société du savoir
26 février : Manifestation pour faire de l’éducation une priorité nationale
3 et 4 mars : Sommet des femmes
8 mars : Journée internationale de la femme
Jusqu’au 31 mars : Campagne de la Coalition solidarité santé : Le remède aux coupures, ça existe

 
 
Entre vous et moi

Le rôle des déléguées et délégués syndicaux sera crucial dans le développement de la mobilisation des membres du Syndicat pour bâtir un rapport de force et appuyer notre Comité de négociation et nos revendications visant à améliorer nos conditions de travail. C’est pourquoi il est important que le plus grand nombre d’entre elles et eux participent à la formation sur la mobilisation en temps de négociation qui sera donnée dans le cadre d’un conseil syndical se tenant les 7 et 10 mars.

Les personnes chargées de cours sont actuellement sous-représentées par rapport aux professeures et professeurs dans les données recueillies par la recherche sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire. Allez, prenez un petit 20 minutes de votre temps pour répondre au questionnaire en ligne. Il n’est pas nécessaire d’avoir vécu personnellement ces situations ou d’en avoir été témoin pour répondre. Et si vous avez besoin de sensibilisation face au sujet, venez assister à la conférence de Sandrine Ricci le 8 mars.

Richard Bousquet
Vice-président à l’info du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Conseil syndical de formation sur la mobilisation en temps de négociation les 7 et 10 mars
logov3

Les personnes chargées de cours qui agissent à titre de déléguées syndicales sont convoquées à un Conseil syndical de formation sur la mobilisation en temps de négociation. Ce Conseil syndical se tiendra à deux reprises afin de permettre la plus grande participation possible, soit le lundi 7 mars de 9h30 à 15h au local N-M530 et le jeudi 10 mars de 9h30 à 15h au local N-M350. Les personnes déléguées doivent participer à l’une des deux séances.

 
 
Séances d’information : EQE et perfectionnement de courte et de longue durées

Le SCCUQ offrira le mardi 23 février deux séances d’information aux personnes chargées de cours, au local A-1865, selon l’horaire suivant:

13h30 : Information sur les programmes de perfectionnement par Marielle Lacombe, membre du CAART
15h : Information sur les demandes d’exigences de qualification pour l’enseignement (EQE) par Robert Drouin, membre du CAART.

Si vous désirez participer à l’une ou l’autre de ces rencontres, veuillez vous inscrire par téléphone en laissant un message au 514 987-3000 poste 3720, et ce, d’ici le 19 février. Votre message devra contenir votre nom, prénom, département et la ou les séances qui vous intéressent. Nous profitons de l’occasion pour vous rappeler que la procédure annuelle pour demander des EQE sur Accent est du 8 au 13 mars. Au plaisir de vous rencontrer.

 
 
Conférence de Sandrine Ricci dans le cadre de la Journée de lutte pour les droits des femmes

Le SCCUQ invite ses membres le 8 mars à une conférence de Sandrine Ricci, chargée de cours (sociologie et IREF) et co-chercheure de l’Équipe ESSIMU, intitulée De l'indignation à la mobilisation: un projet de recherche sur les agressions à caractère sexuel en milieu universitaire. La conférence se déroulera au lieu social du Syndicat, A-R540, et débutera à 13h. Un lunch sera servi à partir de 12h30. L’objet de la rencontre est de présenter le projet ESSIMU (Enquête sexualité sécurité interactions en milieu universitaire), une initiative pan-universitaire initiée à l’UQAM, qui vise à établir un portrait qualitatif et quantitatif de la situation en matière de violence à caractère sexuel en milieu universitaire.

 
 
Le 15 février, la communauté uqamienne a envoyé un message clair au nouveau ministre de l’Éducation
TPUMB

Plusieurs centaines de membres de la communauté uqamienne ont signé un message au nouveau ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Pierre Moreau le lundi 15 février. De telles actions se sont tenues dans la plupart des universités québécoises à la suggestion de la Table des partenaires universitaires (regroupement des fédérations de syndicats et associations étudiantes). De plus, le SCCUQ, le SPUQ, le SEUQAM et le SÉtuE ont signé une déclaration commune pour un réinvestissement public dans les universités. Cette déclaration réitère leur opposition à de nouvelles compressions budgétaires. Elle dénonce aussi l’hypothèse du remplacement d’un financement public des universités par un financement de source privée, soit par le biais d’une hausse des droits de scolarité des étudiants étrangers, et surtout ils demandent que l’éducation redevienne une priorité pour le gouvernement québécois. Cette déclaration a été envoyée à tous les députés de l’Assemblée nationale et à tous les membres du Conseil d’administration de l’UQAM.

FNEEQ : Le nouveau ministre de l'Éducation doit cesser le travail de sape de son gouvernement envers nos universités.

 
 
Le Comité de soutien aux parents étudiants a besoin de votre appui

Les démarches du Comité de soutien aux parents étudiants (CSPE) de l’UQÀM pour la mise en place d’une politique familiale stagnent depuis 2011 avec les Services à la vie étudiante et le CSPE demande l’appui des membres de la communauté uqamienne, dont celui des personnes chargées de cours. Le CSPE est au service des 8000 parents étudiants inscrit-e-s à l’université en offrant de nombreuses ressources, telles que du soutien économique, alimentaire, un local et des activités de réseautage.

Lire la suite
 
 
Appel au boycott des ateliers facultaires sur les mesures différenciées d’évaluation

Le 8 février 2016, le corps enseignant de l’UQAM recevait de la Direction un courriel relatif aux mesures d’accommodement en évaluation des apprentissages pour les étudiantes et les étudiants en situation de handicap. Le même jour, le Centre de formation en soutien à l’académique nous informait des dates de la tenue des ateliers facultaires portant sur les mesures différenciées d’évaluation pour les étudiantes et les étudiants en situation de handicap.

Ce faisant, l’administration de l’UQAM fait entièrement reposer les accommodements nécessaires aux étudiantes et étudiants en situation de handicap sur le personnel enseignant et se propose même de nous donner un atelier sur les mesures différenciées d’évaluation pour nous aider à mieux remplacer les auxiliaires d’enseignement du SÉtuE.

Lire la suite.
 
 
Grève du SÉtuE : faites rapport de vos heures supplémentaires au SCCUQ

La grève du Syndicat des étudiantes et étudiants employé-e-s de l’UQAM (SÉtuE) continue de perturber les activités d’enseignement et d’évaluation et d’alourdir la tâche des personnes chargées de cours, notamment pour ce qui est de la tenue et de l’animation des laboratoires et des ateliers, ainsi que pour la surveillance et la correction des travaux et des examens. Et les consignes de la direction de l’UQAM sur les mesures d'évaluation différenciées pour les étudiantes et étudiants en situation de handicap suggèrent pour certaines d’entre elles des heures additionnelles de surveillance ou de correction.

Lire la suite.
 
 
Babillard des membres
 
 
Recherche sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire

La collecte de données se poursuit encore quelques semaines pour le projet ESSIMU, une recherche sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire, et la participation des personnes chargées de cours (mais aussi étudiantes et employées) est cruciale. Il n’est pas nécessaire d’avoir vécu personnellement ces situations ou d’en avoir été témoin pour répondre. L’enjeu est la participation d’un grand nombre de personnes dans les six universités québécoises impliquées. Il suffit de répondre à un questionnaire en ligne, portant sur votre perception ou vos expériences de harcèlement et des violences sexuelles en contexte universitaire (durée moyenne variant de 15 à 20 minutes). À l’UQAM, la chargée de cours et doctorante en sociologie Sandrine Ricci agit à titre de cochercheure pour cette recherche pilotée par les professeures au Département de sexologie Martine Hébert et Manon Bergeron.

 
 
Décès du chargé de cours Robert Davidson
RobertDavidson

Le chargé de cours au Département de sciences des religions Robert Davidson est décédé le 12 février à Montréal. Il était  membre du Syndicat depuis 2015. Il était également professeur associé à l’Institut des sciences de l’environnement depuis 2000 et chercheur au Biodôme de Montréal. La famille accueillera parents et amis le dimanche 21 février, de 9h à 12h, au Salon funéraire Alfred Dallaire MEMORIA, 1111, avenue Laurier Ouest à Outremont. Une cérémonie commémorative aura lieu à 12h.

L’équipe syndicale du SCCUQ offre ses plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues de M. Davidson.

 
 
Un Prix d'excellence en enseignement décerné à Jacques Berger

Jacques Berger, chargé de cours au Département d’informatique, a reçu le 11 février un Prix d'excellence en enseignement de la Faculté des sciences. Jacques Berger est reconnu pour sa pédagogie accessible, son dynamisme, ses habiletés en communication et son dévouement envers ses étudiants, peut-on lire dans Actualités UQAM. «En informatique, l'étude de la théorie est importante, mais c'est souvent en appliquant concrètement cette théorie qu'on l'assimile le mieux», croit celui qui travaille également comme consultant en technologie de l'information et en développement de logiciels.

 
 
Véronique Leblanc organise l’exposition Richard Ibghy & Marilou Lemmens. La vie mise au travail
VeroniqueLeblanc

L’exposition Richard Ibghy & Marilou Lemmens. La vie mise au travail organisée par la commissaire Véronique Leblanc, chargée de cours au Département d’histoire de l’art, est présentée à la Galerie Leonard & Bina Ellen, du Pavillon J.W. McConnell de l’Université Concordia, 1400, boul. de Maisonneuve Ouest, rez-de-chaussée, LB-165, du 18 février au 16 avril. Le vernissage aura lieu le mercredi 17 février, de 17 h 30 à 19 h 30. La pratique artistique de Richard Ibghy & Marilou Lemmens questionne les manières dont les sciences économiques et les théories du management représentent le monde. Elle aborde l’influence de la logique productiviste sur toutes les sphères de l’activité humaine.

Lire la suite
 
 
Nicole Milette coordonne l’expo 50 artistes/50 estampes et plus… dans les traces de Dumouchel
NicoleMilette

L’exposition 50 artistes/50 estampes et plus… dans les traces de Dumouchel occupera les murs de la Maison de la culture Eulalie-Durocher, 1028, chemin du Rivage, Saint-Antoine-sur-Richelieu, les samedis et dimanches, de 13h à 17h, du 31 janvier (vernissage à 14h) au 6 mars. C’est une initiative de quatre artistes membres de l'Atelier Circulaire, soit la chargée de cours Nicole Milette, assistée d’Alejandra Bertorini, Carlos Calado et Michel Lancelot. Un catalogue en couleur contenant les 67 œuvres en pleine page sera disponible. À la veille du 100e anniversaire de naissance d'Albert Dumouchel, cette exposition à laquelle participent 67 artistes démontre combien l’estampe est un art polyvalent, dynamique et actuel.

 
 
Monde syndical
 
 
Manifestation devant les bureaux du premier ministre pour faire de l’éducation une priorité nationale

La Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec, dont le SCCUQ est membre, tiendra une manifestation sur le thème Faire de l’éducation une priorité nationale et réinvestir dans le réseau le vendredi 26 février sur l’heure du midi, devant les bureaux du premier ministre Philippe Couillard, 770, rue Sherbrooke Ouest. Un lunch vous sera servi sur place. Habillez-vous chaudement!

 
 
Le Front commun ne signera pas des textes de conventions qui ne reflètent pas les échanges à la table de négociation
frontcommun

Le Front commun tient à réagir à la suite de la publication d'articles dans les médias faisant état d'un différend à la table de négociation quant à la rédaction des textes de convention collective découlant de l'entente entre le gouvernement et les syndicats du secteur public en décembre dernier. Pour le Front commun, jamais il n'a été question, dans les pourparlers avec les négociateurs du Conseil du trésor, de distinguer certaines augmentations salariales pour faire en sorte que des groupes de travailleurs et travailleuses du secteur parapublic ayant des «clauses remorques» ne puissent bénéficier des pleines augmentations salariales négociées par le Front commun.

Lire la suite.

Négos dans le secteur public : coup dur pour les universités.
Négos dans le secteur public : l'entente est en péril.

 
 
Loi C-452 : Justin Trudeau doit signer le décret

Le Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN) demande au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, de publier un décret afin de mettre en vigueur le projet de loi C-452 modifiant le Code criminel et portant sur l'exploitation et la traite des personnes. Adopté à l'unanimité par la Chambre des communes en novembre 2013, puis au Sénat en juin dernier, le projet de loi C-452 modifie le Code criminel afin que le fardeau de la preuve soit renversé sur les proxénètes. Le témoignage des victimes, qui peuvent craindre de témoigner contre leur exploiteur, ne sera plus absolument nécessaire, puisque ce sera à l'accusé de faire la démonstration qu'il ne tire pas de profits de l'exploitation sexuelle de personnes.

Lire la suite.

 
 
Projet de loi sur les boissons alcooliques artisanales : Québec doit consolider la place de la SAQ

Bien que favorable au fait de permettre le développement de l'industrie des produits alcoolisés artisanaux, la CSN s'inquiète de plusieurs aspects du projet de loi 88, Loi sur le développement de l'industrie des boissons alcooliques artisanales, et craint que celui-ci ouvre une nouvelle brèche au privé dans le secteur de la vente des produits de l'alcool. Sa participation à la commission parlementaire ayant été refusée, la CSN entend tout de même faire connaître publiquement sa position dans le débat.

Lire la suite.

 
 
Lancement du tome 2 de la biographie de Fernand Daoust, Bâtisseur de la FTQ 1964-1993
FernandDaoust

Le Fonds de solidarité FTQ, la FTQ et M éditeur procéderont le 3 mars au lancement du tome 2 de la biographie de Fernand Daoust, Bâtisseur de la FTQ 1964-1993, à la mezzanine du Fonds de solidarité FTQ, 545, boul. Crémazie Est. Fernand Daoust a été à la direction de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) pendant vingt-quatre ans, d’abord comme secrétaire général, de 1969 à 1991, puis comme président, jusqu’en 1993. C’est pendant ces années que, de fédération syndicale provinciale au mandat plutôt limité, la FTQ est devenue une grande centrale, dont l’influence a été déterminante dans la construction du Québec moderne.

Lire la suite.

 
 
Québec abandonne le litige concernant la Loi sur la participation publique au capital d’Air Canada!

«Nous sommes estomaqués par la décision du gouvernement du Québec visant les anciens travailleurs d’Aveos, qui tentent désespérément de retrouver leurs emplois», a déclaré d’un ton découragé Dave Ritchie, vice-président général canadien de l’Association internationale des machinistes (AIM). Il réagissait ainsi à une annonce diffusée mercredi selon laquelle le gouvernement du Québec a accepté de laisser tomber le litige concernant la Loi sur la participation publique au capital d’Air Canada. «Résultat, les 2 600 membres de Montréal, Mississauga, Winnipeg et Vancouver continuent à souffrir», a-t-il ajouté.

Lire la suite.

 
 
Egypte : les syndicats demandent l'ouverture d'une enquête suite au décès d'un chercheur italien
Egypte

Les syndicats d'enseignants italiens exhortent les autorités égyptiennes à ouvrir une enquête complète sur les circonstances de la mort de Giulio Regeni, assassiné alors qu'il avait publié des articles sur le thème des droits syndicaux, et dont le décès demeure entouré de mystère.

Lire la suite.

 
 
Victoires judiciaires importantes pour les enseignantes et enseignants aux Bermudes et en Mongolie

Malgré un climat d’hostilité croissant vis-à-vis des syndicats à travers le monde, deux affiliés de l’Internationale de l’éducation aux Bermudes et en Mongolie ont récemment remporté deux procès significatifs pour la défense de leurs droits.

Lire la suite.

 
 
Nouvelles inquiétudes concernant la commercialisation de l’éducation au Ghana
Privatisation

Les syndicats de l’éducation prient instamment le gouvernement ghanéen de modifier la loi relative à l’éducation afin d’écarter tout risque de commercialisation, à la suite de sa décision de réviser la réglementation actuelle des écoles privées.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
La Coalition famille-travail-études demande une loi-cadre pour faciliter la conciliation
Coalition

La Coalition pour la conciliation famille-travail-études qui représente près de deux millions de femmes et d’hommes a lancé le 14 février sa plateforme politique et demande au gouvernement du Québec la mise en place d’une loi-cadre forçant les milieux de travail et d’études à adopter, après consultation des premières personnes concernées, des mesures pour faciliter la conciliation entre les différentes sphères de leur vie.

Lire la suite.

Visionner la vidéo.

 
 
Gouvernance des commissions scolaires : le comité de parents de la CSDM critique Moreau
PierreMoreau

Loin de renforcer la place des parents dans les organes décisionnels, la réforme de la gouvernance scolaire «risque très fortement de fragiliser leur rôle», a soutenu le comité de parents de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), hier, au premier jour des consultations sur le projet de loi 86. Sa vice-présidente, Julie Wagner, a demandé au gouvernement de «refaire ses devoirs». «Ce projet de loi fait exactement l'inverse de ce qu'il annonce et de ce qu'il prétend vouloir changer», a-t-elle plaidé.

Lire la suite du texte de La Presse.

 
 
Le Canada doit faire plus sur le plan de l’innovation, dit le gouverneur général

Le Canada doit éviter de tomber dans la complaisance en matière d’innovation s’il veut mettre fin à l’exode des cerveaux qui pousse ses meilleurs chercheurs à se rendre au sud de la frontière ou outremer pour travailler, affirme le gouverneur général.

Lire la suite du texte de La Presse canadienne.

Le recteur de l’UdeM : Pas d’innovation sans universités.
La sur-bureaucratisation est en train d’étouffer la capacité d’innovation des universités.
L’ubérisation des universités.

 
 
Un nouveau recteur sans «lunettes roses» à l'UQTR
DanielMcMahon

«Ensemble, nous allons accomplir de grandes choses», a affirmé jeudi matin le tout nouveau recteur de l'Université du Québec à Trois-Rivières, Daniel McMahon, alors qu'il rencontrait pour la première fois l'ensemble de la communauté universitaire. Le recteur a affirmé qu'il arrivait à la barre de l'UQTR «sans lunettes roses», toutefois, conscient que l'année financière en cours devrait se solder par un important déficit de quelque 10 millions $. Malgré tout, il ne veut pas entendre le mot «problème». Le nouveau recteur invite la communauté à lui parler plutôt de «défis» ou «d'occasions de dépassement.»

Lire la suite du texte du Nouvelliste.

 
 
Monde social
 
 
Quels chantiers un gouvernement anti-austérité devrait-il mettre en branle?

L’IRIS lance une campagne de recrutement de membres individuels. Peut-être le savez-vous, mais une partie importante de notre financement provient de dons mensuels de personnes qui croient en la mission de l’Institut. Le concept de la campagne est d’inviter les gens à devenir membre de l’IRIS dans le but de nous aider à financer une étude sur les alternatives à l’austérité. Nous chercherons à définir quels pourraient être les cinq chantiers prioritaires qu’un gouvernement anti-austérité devrait mettre en branle dès le début de son mandat. Évidemment, ce genre de publication et de réflexion nécessite du temps, et donc de l’argent. C’est pour cette raison que nous faisons appel à vous.

Voir le microsite web de la campagne.

 
 
Le Canada et le Québec devant l’ONU : des organisations dénoncent l’impact des mesures d’austérité sur les droits sociaux

Amnistie internationale (AI), le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et la Ligue des droits et libertés (LDL) ont mis en garde le Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU contre la manière dont le Canada et le Québec s’acquittent de leurs responsabilités à l’égard de ces droits. Cet avertissement a été rendu public avant que le Canada ne se présente devant le comité d’experts, à Genève, les 24 et 25 février, afin de défendre son sixième Rapport périodique relativement au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.

Lire la suite.

 
 
Le droit d’association et la liberté d’expression seraient compromis si tous les OSBL étaient assimilés à des lobbyistes

Au troisième jour des auditions, le Commissaire au lobbyisme du Québec dispose déjà de nombreux exemples illustrant les conséquences désastreuses qu’aurait l’adoption du projet de loi 56, lequel vise à assimiler tous les organismes sans but lucratif (OSBL) à des lobbyistes. Les enregistrements des auditions, ainsi que les mémoires déposés, permettent déjà de constater l’étendue des problèmes que vivraient les OSBL, ainsi que les conséquences sur l’esprit même de la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme. Rappelons que celle-ci a été adoptée en 2002, à la suite du scandale des commandites, afin d’amener le secteur à but lucratif à plus de transparence dans ses communications avec le secteur public.

Lire la suite.

Projet de loi 56 : Mémoire de la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles.

 
 
La FPJQ réagit au projet de loi 87 à l’Assemblée nationale

L’intérêt public est à la base de la nécessité de protéger les sources. Or, le concept d’intérêt public ne figure nulle part dans le projet de loi 87, Loi facilitant la divulgation d’actes répréhensibles dans les organismes publics. Il doit être inscrit dans la Loi comme principe fondamental pour protéger ceux qui divulguent des actes répréhensibles. S’il ne l’est pas, toutes les excuses seront bonnes pour ne pas protéger un divulgateur qui agit dans l’intérêt public. Ce projet de loi, loin de simplifier les choses pour les sonneurs d’alarme, place le fardeau de la preuve sur leurs épaules. La Loi passe à côté du problème et semble davantage viser à protéger l’image des institutions que l’intérêt du public.

Lire la suite.

 
 
Livre vert sur l’acceptabilité sociale : Québec doit élargir le débat

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec (MERN), Pierre Arcand, a déposé mardi un Livre vert précisant ses orientations en matière d’acceptabilité sociale. La Coalition Québec meilleure mine considère que cet enjeu, qui touche directement les collectivités impactées par différents projets, est trop important pour être laissé à de seules consultations particulières sur invitation du gouvernement, et appelle plutôt à une vaste consultation publique. «Le Livre vert reste muet sur la nécessité de protéger les droits des personnes et des collectivités directement affectées par des impacts à leurs propriétés, à leur environnement et à leur qualité de vie», précise Dominique Bernier, coordonnatrice de la Coalition.

Lire la suite.

BAPE : 1ere partie de l’audience publique portant sur le Projet Oléoduc Énergie Est.
ANTICOSTI : Les doléances de Pétrolia ne changent rien à l’affaire.

 
 
Six observations de l’IRIS sur Uber

Uber, c’est un joli nom. Mais s’il faut concéder une chose à cette puissante entreprise transnationale, c’est son habilité pour les relations publiques. Les porte-paroles d’Uber sont jeunes, dynamiques et toujours gentils. Même Eugénie Bouchard aime Uber. L’entreprise a vite compris qu’elle pouvait séduire des générations de nouveaux consommateurs et consommatrices en se faisant le porte-étendard d’une avancée technologique d’une infinie coolness qui vient, lentement mais sûrement, supplanter les vieux et dispendieux chauffeurs de taxi qui, on s’en doute, auront tôt fait de rejoindre les calèches dans le Vieux-Québec. Mais qu’est-ce qu’on trouve derrière ces porte-paroles souriants et ces applications stylisées ?

Lire la suite du billet de blogue de l’IRIS.

 
 
Le Centre de Référence du Grand Montréal publie un répertoire des ressources en itinérance
CentreReference

Le Répertoire des ressources communautaires pour personnes itinérantes dans le Grand Montréal, édition 2016, est un outil précieux pour informer les personnes désireuses de connaître les différentes ressources communautaires disponibles pour venir en aide aux personnes itinérantes sur l’ensemble du territoire du Grand Montréal.

Lire la suite.

 
 
Un reportage sur les stratégies de lutte à l’itinérance à MAtv

MAtv a diffusé un reportage sur les stratégies de lutte à l’itinérance, sur l’importance du logement comme partie de la réponse, mais pas comme seul élément de la réponse. Cela débute avec un topo de 5 minutes sur Méta D’Âme et son offre de logement social avec soutien communautaire. Ce projet de Méta d’Âme a été réalisé grâce au programme québécois AccèsLogis, actuellement menacé par le gouvernement Couillard et une aide du programme SPLI, qui a été réorientée depuis vers le Housing first, réduisant à presque rien le soutien à de tels projets. Le topo est suivi d’une table ronde avec Léonie Couture, de la Rue des femmes, George Ohana, d’OBM, et Pierre Gaudreau, du RAPSIM.