Infolettre du SCCUQ – 16 juin 2016 ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Messages et activités du SCCUQ :

• Rapports de la négo :

- Des congés en cas de décès familial et retrait d’une demande sur les EQE
- Une re-volte face, un retrait et trois gains
- Une reconnaissance et une volte face
- Des concessions monétaires
- Trois refus et des discussions

Réflexion sur la décentralisation des ressources

Le SCCUQ appuie la campagne Sans oui, c’est non!

Jusqu’au 20 juin : Affichage principal pour le trimestre d’automne
Du 27 juin au 31 juillet : Fermeture estivale du secrétariat du SCCUQ

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

19 juin : Dominique Sarrazin expose à son atelier
3 juillet : Première course Changer le monde avec Équiterre
Jusqu’au 30 septembre : Exposition de photos d’Olivier Arvisais
Jusqu’au 8 janvier : Exposition Le Parc olympique, une architecture à célébrer

Autres activités :

Du 9 au 14 août : Forum social mondial
Du 7 au 9 novembre : Journées de mobilisation pour la reconnaissance et le financement du communautaire

 
 
Entre vous et moi

La table de négociation fait relâche jusqu’au 6 septembre. Les deux parties se sont entendues sur plusieurs points jusqu’à présent, mais il est clair que les clauses normatives les plus importantes seront véritablement discutées à l’automne : détermination, modification et attribution des EQE, stabilisation de l’emploi, affichage annuel, probation et clause réserve. Le comité de négo peut aller se reposer, vous aussi, parce qu’il est clair qu’il aura besoin de votre appui tangible si nous voulons faire des gains significatifs sur les points importants que je viens d’énumérer. D’autre part, l’UQAM ne peut pas s’empêcher de semer le trouble, comme si elle tenait à entretenir une mauvaise réputation. Le SCCUQ et le SPUQ dénoncent la démarche du Comité de discipline de l’UQAM qui a convoqué des étudiant-e-s passibles de renvoi définitif dans le cadre d’une procédure disciplinaire qui ne semble pas respecter le devoir de l’Université d’agir équitablement selon les principes de justice les plus élémentaires. En juin par surcroît. Pas de classe.

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Affichage principal pour le trimestre d’automne 2016 jusqu’au 20 juin

L’affichage principal pour le trimestre d’automne 2016 est accessible depuis le samedi 11 juin. Vous avez jusqu’au 20 juin pour enregistrer vos candidatures sur ACCENT. N’oubliez pas de répondre à la proposition des cours attribués par ACCENT du 29 juin au 4 juillet 2016.

 
 
Rapport de la négo : des textes finalisés, des congés en cas de décès familial et retrait d’une demande sur les EQE

Lors de séance de négo du 14 juin, les deux parties ont finalisé les textes sur l’appui de l’UQAM à la présence avec droit de vote d’une personne chargée de cours (PCC) aux assemblées départementales (il reste à avoir l’accord du SPUQ) et l’octroi du pointage pour les PCC lésées par une fausse déclaration de statut d’emploi. La partie patronale a accepté que l’enclenchement d’un comité d’évaluation d’une PCC en probation après deux résultats insuffisants de l'évaluation de l'enseignement plutôt que trois soit réservé à des cas exceptionnels. Les deux parties se sont entendues sur nos demandes de congés dans les cas de décès familial (de 1 à 7 jours selon le degré du lien familial) et poursuivent leurs discussions sur une journée de congé personnel. Les discussions se poursuivent également sur l’affichage annuel. La partie syndicale a retiré sa demande de revoir la composition du comité de révision de demandes d’exigences de qualification pour l’enseignement (EQE), où on voulait remplacer la personne représentante du vice-rectorat à la vie académique par une personne externe choisit par les PCC et les personnes professeures, demande jugée trop lourde à appliquer par la partie patronale. La partie syndicale a décidé de prioriser ses demandes en amont, soit la création d’un comité de travail sur des EQE par domaine et la création d’un comité départemental de détermination, de modification et d’attribution des EQE, un comité auquel siégeraient des PCC et des personnes professeures, égales en nombre et en droits. Les prochaines rencontres de négo auront lieu en septembre et octobre à raison d’une séance par semaine.

Rapports précédents : • Une re-volte-face, un retrait et trois gainsUne reconnaissance et une volte-faceDes concessions monétairesTrois refus et des discussionsLa partie patronale démontre un peu d’ouvertureQuelques petites avancéesDouble emploi, mesure disciplinaire et arbitrage : un refus et des demandes patronalesDeux autres refus sur la période de probation et l’évaluation de l’enseignementUn fossé sur les EQE et la clause réserveRéponse décevante sur le monétairePeu de reconnaissance.

 
 
Le SCCUQ et le SPUQ dénoncent la démarche du Comité de discipline de l’UQAM

Le Comité exécutif du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM (SCCUQ) et le Comité exécutif du Syndicat des professeurs et professeures de l’UQAM (SPUQ) s’étonnent du fait que des étudiant-e-s viennent d’être convoqués devant le Comité de discipline les 15 et 16 juin, à l’Hôtel des Gouverneurs, pour des faits présumés datant du printemps 2015. Pourquoi cette convocation a-t-elle lieu maintenant, un an après les faits, et précisément à cette période-ci de l’année où professeur-e-s, chargé-e-s de cours et étudiant-e-s ont quitté pour leur plus grande part l’Université? Le Comité exécutif du SCCUQ et le Comité exécutif du SPUQ dénoncent, à l’instar des professeur-e-s du Département des sciences juridiques, le fait que la procédure disciplinaire à l’endroit des étudiant-e-s ne semble pas respecter le devoir de l’Université d’agir équitablement selon les principes de justice les plus élémentaires.

Lire la suite de la lettre envoyée au recteur de l’UQAM.

Les associations étudiantes de l’UQAM dénoncent les menaces d’expulsion à vie contre deux étudiants pour des motifs politiques.
Intervention policière à un rassemblement pacifique devant l'hôtel des Gouverneurs.
La Ligue des droits et libertés dénonce la procédure disciplinaire.

 
 
Fermeture estivale du secrétariat du SCCUQ du 27 juin au 31 juillet

Le secrétariat du SCCUQ sera fermé durant la période estivale à compter du lundi 27 juin, et ce, jusqu’au dimanche 31 juillet inclusivement. Toutefois, si vous désirez joindre un membre des différents comités durant cette période de fermeture, vous pourrez communiquer directement avec eux aux dates suivantes:

Comité des agentes et agents de relations de travail: semaine du 27 juin, Stéphane Daniau (poste 4886) ou Robert Drouin (poste 3536). Stéphane Daniau et Peggy Roquigny (poste 2789) seront de retour le 8 août et Robert Drouin le 15 août.

Comité mobilisation-intégration: Nathalie Blanchet, semaines du 27 juin, du 4 et du 11 juillet (poste 2791); Jean Régnier, semaine du 27 juin (poste 5609); Mariève Ross, semaines du 27 juin et du 4 juillet (poste 8272). Jean Régnier sera de retour le 8 août, Mariève Ross le 15 et Nathalie Blanchet le 22 août.

Tous les membres du Comité exécutif seront présents la semaine du 27 juin, Marie Bouvier (poste 3050), Gaëlle Breton-Le Goff (poste 2794) et Yvette Podkhlebnik (poste 3180) seront également présentes la semaine du 4 juillet. Olivier Aubry (poste 6741) et Richard Bousquet (poste 2793) seront de retour le 1er août. Les autres membres du CE seront de retour le 8 août.

Les activités régulières du secrétariat reprendront le lundi 1er août. Nous vous souhaitons un très bel été.

 
 
Contribuez à la base de données sur la recherche et la création faites par des personnes chargées de cours

Le Syndicat est en train d'élaborer une base de données sur la recherche et la création faites par des personnes chargées de cours. Cette démarche a pour but de démontrer notre implication dans les domaines de la recherche et de la création. Conséquemment, nous vous prions de nous envoyer l’information concernant vos réalisations: livres et articles publiés, conférences données, expositions de vos œuvres artistiques, spectacles de théâtre, de danse, concerts, etc.  Veuillez faire parvenir vos informations à la vice-présidente aux  affaires universitaires, Yvette Podkhlebnik (podkhlebnik.yvette@uqam.ca), personne responsable de la compilation des données.

 
 
Babillard des membres
 
 
Dominique Sarrazin expose à son atelier le dimanche 19 juin
DominiqueSarrazin

La chargée de cours Dominique Sarrazin invite les membres du SCCUQ à un 4 à 7, à son atelier, 4405 rue Lafrance, à Montréal, le dimanche 19 juin. Elle exposera plusieurs tableaux ainsi que ses derniers travaux de collagraphie (gravure sur papier). Ce sera l'occasion pour certaines et certains d'acquérir une œuvre à bon prix. Elle invite les personnes chargées de cours à prendre un verre de vin et à visiter un atelier d'artiste en fonction depuis 26 ans dans cet espace de lumière, au cœur du Plateau est.

 
 
Nicolas Milot et Laurence Brière vont courir pour Équiterre

Une équipe de six coureurs de l'Institut des sciences de l'environnement, dont font partie les chargée et chargé de cours en sciences de l'environnement Nicolas Milot et Laurence Brière, participera le 3 juillet prochain à la première course Changer le monde avec Équiterre, un événement sportif écoresponsable qui permettra à l'organisme d'amasser des fonds.

Lire la suite.

 
 
Agressions sexuelles en milieu universitaire : Sandrine Ricci commente la sortie de Christy Clark

La chargée de cours Sandrine Ricci commente, à l’antenne de Radio-Canada, la lettre ouverte publiée dans le Vancouver Sun par la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, dévoilant des blessures du passé et brisant le silence pour forcer les universités à agir en matière d'agressions.

 
 
Flips immobiliers louches : les assistés sociaux sont souvent recherchés par les fraudeurs, indique Jacques Ostiguy

Un assisté social qui a toutes les apparences d’un véritable Bougon vient de déclarer une faillite de 1,3 million $ due en grande partie à des «flips» immobiliers louches où il aurait agi comme prête-nom. L’avocat et chargé de cours au Département des sciences juridiques de l'UQAM Jacques Ostiguy indique au Journal de Montréal que les assistés sociaux sont souvent recherchés par les fraudeurs dans de telles transactions.

 
 
Des mains tendues charitables nourrissant des attentes, selon Frédéric Castel

Frédéric Castel, chargé de cours au département de Sciences des religions de l'UQAM, estime qu'on peut présumer que la main tendue des églises vers les réfugiés est d'abord guidée par «l'esprit chrétien», qui commande d'aider les gens qui souffrent. «Cela dit, au-delà de cet élan et de ce principe, il est certain que plusieurs individus et groupes ont des attentes en matière de conversions (...). Il est raisonnable de penser que beaucoup d'individus nourrissent au fond d'eux-mêmes de telles attentes. C'est humain et propre à la plupart des religions», a-t-il fait valoir à la Presse canadienne, commentant les églises évangéliques qui parrainent des réfugiés syriens au Canada et qui réfèrent leurs membres à des sites Internet cherchant à convertir les musulmans au christianisme. Il commente, pour Le Journal de Montréal, la situation des élèves musulmans pratiquant le Ramadan et qui passent leurs examens de fin d’année le ventre vide.

 
 
Elizabeth Warren ne sera pas la colistière d’Hillary Clinton, selon Donald Cuccioletta

Hillary Clinton doit organiser sa stratégie pour l'élection de novembre. Est-ce possible que la sénatrice Elizabeth Warren soit sa colistière et que les États-Unis soient menés par 2 femmes? En entrevue au FM 98,5, le chargé de cours et membre de la Chaire Raoul-Dandurand de l'UQAM Donald Cuccioletta n’y croit pas et explique son point de vue.

 
 
Élisabeth Vallet commente la course à l’investiture démocrate

Si Bernie Sanders intensifie sa campagne, c’est aussi parce qu’il bénéficie d’un élan de la part de sa base électorale. «Ses supporters ne laissent pas tomber et ils continuent de faire des levées de fonds importantes», constate Élisabeth Vallet, chargée de cours à l’Université du Québec à Montréal et directrice de l’Observatoire de géopolitique de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, dans un texte de 20minutes.fr. Des levées de fonds et une organisation logistique qui ne sont pas uniquement destinés à soutenir l’investiture du sénateur du Vermont, parce qu’il voit plus loin que la présidentielle. Elle commente également la chute de popularité d’Hillary Clinton pour La Presse+. «Les stéréotypes de genre prennent une place prédominante dans le rejet qu’elle suscite», croit Élisabeth Vallet. La journaliste Liza Featherstone prétend dans un livre que le féminisme attribué à la politicienne serait opportuniste. La politicologue commente son ouvrage collectif à l’antenne de Radio-Canada, un livre qu'elle n'a pas aimé.

 
 
Exposition de photos d’Olivier Arvisais à la Bibliothèque centrale
ExpoPhoto

Le chargé de cours au Département d'éducation et pédagogie Olivier Arvisais expose au niveau métro de la Bibliothèque centrale jusqu'au 30 septembre une dizaine de photos prises dans plusieurs écoles du camp de réfugiés somaliens de Dadaab, au Kenya. Il a pris ces photos dans le cadre d'un projet de recherche sur les initiatives d'éducation accélérée. Ce projet, réalisé en collaboration avec l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés et avec l'appui du Fonds de recherche du Québec – Société et culture, vise à mieux comprendre comment ces initiatives se déploient et répondent aux besoins des jeunes réfugiés.

Lire la suite.

 
 
La Clinique de sexologie de l’UQAM, coordonnée par Joanie Heppell, offre des consultations gratuites

La chargée de cours au Département de sexologie Joanie Heppell est coordonnatrice de la Clinique de sexologie de l'UQAM. La Clinique est à la recherche de personnes qui souhaitent obtenir des consultations dans le cadre de ses stages d'évaluation des troubles sexuels à la maîtrise en sexologie clinique. «Une vingtaine de stagiaires, toutes étudiantes à la maîtrise en sexologie, seront disponibles du 2 mai au 30 juin prochain. Les quatre premières rencontres sont gratuites. Des frais s'appliqueront pour les rencontres subséquentes advenant le besoin d'une sexothérapie», indique Joanie Heppell.

Lire la suite.

 
 
Monde syndical
 
 
La gouvernance des universités québécoises, de collégiale à managériale!

Le comité école et société de la FNEEQ était présent au congrès de l’ACFAS qui se tenait du 9 au 13 mai dernier à l’UQÀM, plus particulièrement au colloque De ladministration à la gouvernance des universités: progrès ou recul? Cet événement, organisé par Louis Demers (ÉNAP), Jean Bernatchez (UQAR), Martin Maltais (UQAR) et Michel Umbriaco (TÉLUQ), avait pour but de rendre compte des transformations de l’université québécoise et de réfléchir sur son avenir. La communauté universitaire doit se mobiliser, se coaliser. Elle doit revenir aux missions fondamentales de l’université: enseignement, recherche-création et services aux collectivités. C’est à partir de ce constat que doit s’amorcer la réflexion que nous développerons pendant les États généraux sur l’enseignement supérieur (EGES) en mai 2017, alors que nous tenterons, entre autres, de définir ce que nous voulons comme université.

Lire la suite de la chronique 72 du comité école et société de la FNEEQ.

 
 
La CSN, la FTQ et la CSQ dénoncent une tentative de détruire le rapport de force des employés municipaux

Le gouvernement du Québec tente, une fois de plus, de bafouer le droit fondamental à la négociation libre en déposant, le 10 juin, un projet de loi nébuleux qui apparaît être une porte ouverte à l’adoption de lois spéciales pour décréter les conditions de travail des salariées, salariés syndiqués du secteur municipal. Le ministre des Affaires municipales Martin Coiteux, avec son projet de loi 110, Loi concernant le régime de négociation des conventions collectives et de règlement des différends dans le secteur municipal, mettra fin à la paix sociale qui règne à l’heure actuelle. Depuis 2000, plus de 96% des négociations entre les municipalités au Québec et les syndicats de travailleurs municipaux ont été réglés sans conflit de travail.

Lire la suite sur le site de la CSN.

FTQ : Un projet de loi qui s’acharne sur les employés municipaux.
CSQ : Une détérioration des relations de travail à prévoir.
Les syndiquées et syndiqués municipaux de la CSN manifestent leur colère.
La FTQ dénonce la loi spéciale forçant le retour au travail des officiers de la desserte de la Côte-Nord.

 
 
Congrès du CCMM : poursuivre la lutte contre l’austérité et les inégalités sociales
CCMM2016

Le 36e congrès du Conseil central du Montréal métropolitain–CSN (CCMM–CSN) vient d’élire, pour un mandat de trois ans, une équipe déterminée à poursuivre la lutte contre l’austérité. Ont été élu-es au comité exécutif: Dominique Daigneault à la présidence, Manon Perron au secrétariat général, Patrice Benoît à la trésorerie, Charles Sainte-Marie à la 1re vice-présidence et Suzanne Audette à la 2e vice-présidence. Sur un thème particulièrement évocateur, Luttes sociales, engagement central, le congrès a réuni quelque 400 délégué-es représentant les syndicats des régions de Montréal, de Laval et du Grand Nord. Ils ont adopté une série de résolutions portant notamment sur la poursuite de la lutte à l’austérité et aux inégalités sociales. À ce chapitre, une proposition traite spécifiquement de la hausse du salaire minimum à 15$ l’heure et de la campagne à mener pour y arriver. De plus, le CCMM–CSN fera une priorité de la lutte aux paradis fiscaux et aux inégalités de revenus, tant au Québec et au Canada qu’au plan international.

Lire la suite.

 
 
Les enseignants collégiaux de la FNEEQ signent leur nouvelle convention collective

Les représentants de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ–CSN) ont signé, le 14 juin, leur nouvelle convention collective issue de l’entente de principe avec le Comité patronal de négociation des collèges en décembre dernier. Les gains pour les enseignantes et les enseignants des cégeps sont tangibles. Leur positionnement au rangement 23 de la structure salariale du secteur public se répercutera par une augmentation salariale de 7,5% pour la majorité d’entre eux en 2019. Cette hausse s’ajoute aux majorations de 1,5%, 1,75% et 2%, en 2016, 2017 et 2018, ainsi qu’aux montants forfaitaires de 0,30$ pour chaque heure travaillée en 2015 et de 0,16$ l’heure en 2019.

Lire la suite.

 
 
Un autre projet de loi controversé sur la gouvernance des commissions scolaires

Le nouveau projet de loi 105 modifiant la Loi sur l’instruction publique déposé par le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx à l’Assemblée nationale, hier, reprend plusieurs éléments du projet de loi 86. Des orientations qui ne faisaient pas consensus et pour lesquelles la CSN avait demandé le rejet du projet de loi. Comme dans le défunt projet de loi 86 qu’il remplace, il y a une attribution de pouvoirs accrus au ministre, qui légitimeront son ingérence dans le fonctionnement des commissions scolaires.

Lire la suite.

Réaction de la CSQ : des changements notables, mais des inquiétudes demeurent.

 
 
Les ouvriers de la CSDM dénoncent les abolitions de poste

Plusieurs dizaines d’ouvriers, membres du Syndicat national des employées et employés de la Commission scolaire de Montréal (FEESP–CSN), ont manifesté devant les bureaux administratifs de la CSDM où se tenait mardi soir le Conseil des commissaires. Ils dénoncent les abolitions de neuf postes de peintre et d’un poste d’ouvrier certifié d’entretien confirmées dans le plan d’effectifs adopté le 11 mai dernier.

Lire la suite.

 
 
Conjuguer culture et éducation

Les arts et les lettres sont l'une des grandes richesses du Québec. Cette source de fierté nationale n'aurait, toutefois, jamais pu atteindre pareil sommet sans l'apport essentiel – voire inestimable – des écoles et des cégeps à la démocratisation et à la transmission de la culture. Alors que le gouvernement s'apprête à renouveler la politique culturelle du Québec, notre organisation tient à lui rappeler combien il est essentiel qu'il arrime solidement la culture à l'éducation afin de nous doter, collectivement, d'un cadre cohérent, efficace et prometteur pour l'avenir. La CSQ présentait le 13 juin son mémoire dans le cadre de la consultation publique en vue du renouvellement de la politique culturelle du Québec.

Lire la suite.

 
 
Un appel pour renforcer le réseau collégial et les services publics dans toutes les régions du Québec
UnAppelPourRenforcer

Profitant de l'ouverture du 21e congrès de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ), son président, Pierre Girouard, ainsi que la présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot, ont plaidé pour un renforcement des services publics en région, et plus particulièrement en éducation supérieure, à travers le réseau collégial.

Lire la suite.

 
 
Le gouvernement favorise le privé au détriment des aînés

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) dénonce avec force l’annonce d’un appel d’offres pour 96 places d’hébergement privé dans les Laurentides faite le 13 juin par le ministre Gaétan Barrette. Pour la FSSS–CSN, cette annonce de privatisation est de mauvais augure pour les résident-es, alors que les conditions d’hébergement des aîné-es préoccupent grandement les Québécoises et Québécois.

Lire la suite.

Service de l’hygiène et de la salubrité : le CISSS des Laurentides doit reconsidérer sa décision.
Grève dans deux résidences privées pour aînés à Québec.

 
 
Journée mondiale contre le travail des enfants 2016
JourneeMondiale

Le 12 juin, on a dit «Non» au travail forcé pour les enfants réfugiés! Un nombre révoltant de 168 millions d’enfants travaillent dans le monde. Cela signifie que toute activité économique, de l’agriculture à l’industrie, en passant par les services de construction, peut avoir recours au travail des enfants à l’une ou l’autre étape de ses processus. C’est la raison pour laquelle les employeurs, les syndicats et l’inspection du travail doivent rester vigilants afin d’assurer que les chaînes d’approvisionnement n’ont en aucun cas recours au travail des enfants. Le thème central de la Journée mondiale contre le travail des enfants 2016 porte sur le travail des enfants dans les chaînes de production.

Lire la suite.

 
 
La FNC réclame un réinvestissement d’urgence dans le réseau muséal

De toute urgence, le gouvernement du Québec doit bonifier substantiellement l’enveloppe budgétaire du Programme d’Aide au fonctionnement pour les institutions muséales (PAFIM). Cette enveloppe n’a jamais été augmentée ni même indexée au coût de la vie depuis 2007. C’est la principale demande formulée par la Fédération nationale des communications (FNC–CSN) dans son mémoire présenté jeudi dans le cadre des consultations du ministère de la Culture et des Communications en préparation de la refonte de la politique culturelle du Québec.

Lire la suite.

 
 
Agir maintenant pour une amélioration structurante des régimes publics de retraite

À quelques jours de la rencontre des ministres provinciaux et fédéral des Finances portant sur la bonification des régimes publics de retraite, l’Observatoire de la retraite et ses partenaires appellent les gouvernements participants à opter pour une formule qui améliorera substantiellement la couverture financière des personnes retraitées. «Le ministre canadien des Finances, Bill Morneau, ainsi que presque toutes les provinces, ont reconnu la nécessité d’améliorer le Régime de pensions du Canada (RPC) et le Régime de rentes du Québec (RRQ) si l’on veut éviter l’appauvrissement des futures cohortes de retraité-es», a déclaré François L’Italien, coordonnateur de l’Observatoire de la retraite.

Lire la suite.

Lettre d’opinion du secrétaire général de la FTQ : Il faut choisir les voies ensoleillées.

 
 
Autobus Sainte-Cécile-de-Milton : le syndicat atteint ses objectifs

Réunis mardi soir en assemblée générale extraordinaire, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs d’Autobus Sainte-Cécile-de-Milton-CSN (STTASCM) ont adopté à l’unanimité, par voie de scrutin secret, l’entente de principe intervenue le 8 juin dernier en conciliation entre le syndicat et l’employeur.

Lire la suite.

Un premier syndicat CSN chez Première Moisson.

 
 
Visons 15$ l'heure... avant 2037
Visons15

Nous avons écouté avec attention le débat parlementaire des dernières semaines concernant l’idée d’augmenter le salaire minimum à 15$ l’heure. Lancé par une motion de Québec solidaire, le débat a permis aux différents partis présents à l’Assemblée nationale de donner plus de détails sur leurs positions respectives à l’égard du salaire minimum. Nous nous réjouissons du fait qu’un premier consensus est rapidement apparu: le salaire minimum actuel est trop bas!

Lire la suite de la lettre d’opinion du président et du secrétaire général de la FTQ.

 
 
Six grandes thématiques pour développer l’industrie forestière

Réunis en conseil fédéral à Saint-Sauveur, les quelque 220 déléguées, délégués de la FIM–CSN ont adopté le 9 juin, une série de résolutions concernant l’industrie forestière. C’est à la suite de la Journée de réflexion sur la situation forestière au Québec que les délégués ont pu établir une série de 27 propositions réparties dans six blocs thématiques.

Lire la suite.

 
 
Réactions syndicales en hommage aux victimes d’Orlando
ReactionsSyndicales

À la suite du tragique attentat perpétré à Orlando dimanche, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) annonce que le drapeau arc-en-ciel sera hissé au sommet de son siège social de Montréal et de son édifice de Québec. La CSQ souhaite ainsi exprimer son soutien à la communauté LGBT durement touchée par cette attaque sans précédent.

Lire la suite.

Le drapeau LGBT en berne à la FTQ.
TUAC : En mémoire des victimes d'Orlando.
Des marques de solidarité, d’amour et de compassion affluent du monde entier.

 
 
La communauté internationale condamne l’interdiction de voyage de la dirigeante d’un syndicat de l’éducation bahreïni

L’Internationale de l’éducation s’est jointe à d’autres organisations internationales pour condamner fermement l’interdiction de voyage imposée à la syndicaliste enseignante bahreïnie Jalila al-Salman, alors qu’elle tentait de se rendre à la cérémonie du Svensson Award qui se déroulait à Oslo, en Norvège.

Lire la suite.

 
 
Royaume-Uni : renforcement de l’action syndicale dans le conflit salarial avec les universités
RoyaumeUni

L’University and College Union britannique a adopté une stratégie de perturbations ciblées lors des journées portes ouvertes et des cérémonies de remise des diplômes et un boycott des évaluations des étudiantes et étudiants pour protester contre les contrats de courte durée et les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Appel mondial pour la libération d’une enseignante universitaire canadienne incarcérée en Iran
AppelMondial

Plusieurs actions sont actuellement menées pour faire pression sur les autorités iraniennes en vue d’obtenir la libération d’une enseignante universitaire canadienne, Homa Hoodfar, détenue à la prison d’Evin à Téhéran, après avoir été arrêtée arbitrairement lors d’un séjour dans le pays.

Lire la suite.

 
 
Nouvelle hausse de la marge de crédit de l'UQTR : elle passe de 40 à 68 millions $

Pour la quatrième fois en 3 ans, le conseil d'administration de l'Université du Québec à Trois-Rivières a autorisé, le 16 mai dernier, une hausse de la limite de la marge de crédit de l'UQTR. Le montant maximal disponible est donc passé de 15 à 68 millions $ depuis 2013.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

La saga des relations de travail à l'UQTR prend une nouvelle tournure.

 
 
Résultats et potentiel du Canada en matière d’éducation internationale

Pour quelles raisons les étudiants internationaux choisissent-ils le Canada pour leurs études? Sont-ils satisfaits de leur expérience? D’où viennent-ils principalement? Pour répondre à ces questions et d’autres, le Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI) fait des recherches sur l’éducation internationale qu’il publie dans son rapport annuel, Un monde à apprendre. Cet infographique présente les principales conclusions du dernier rapport du BCEI.

Voir et lire la suite.

 
 
Des experts examineront l’aide fédérale aux sciences

Le gouvernement Trudeau a annoncé, lundi, la création d’un groupe de travail pour faire l’examen des programmes fédéraux de soutien aux sciences fondamentales. Le Conseil consultatif pour l’examen du soutien fédéral à la recherche fondamentale sera chargé de faire des recommandations d’ici à la fin 2016 à la ministre fédérale des Sciences, Kirsty Duncan, pour améliorer les programmes axés sur les sciences.

Lire la suite du texte du Droit.

Nouvelle chaire de recherche pour la curiethérapie à l'U. Laval.
L'UQAT reprend l'Observatoire de l'Abitibi-Témiscamingue sous son aile.

 
 
Nouveaux projets de recherche sur l'éducation postsecondaire pour les Premières Nations

Le Conseil ontarien pour l'articulation et le transfert (CATON) annonce un financement de 200 000$ pour développer deux projets de recherche sur l'éducation postsecondaire pour les communautés autochtones. Le premier projet sera de faire le bilan des cours offerts aux autochtones dans les communautés de la province et au sein des établissements postsecondaires.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

 
 
L’Assemblée mondiale de l’éducation des adultes à Montréal : 1 an déjà !
AssembleeMondiale

Il y a un an se tenait l’Assemblée mondiale de l’éducation des adultes (du 11 au 13 juin 2015), un événement international majeur en éducation des adultes, qui a lieu tous les quatre ans sous l’égide du Conseil international d’éducation des adultes. Pour la première fois, l’Assemblée mondiale se tenait au Québec et son organisation avait été confiée à l’ICÉA. Un an après, quel bilan en tirer? Pour l’ICÉA, un an après sa tenue, l’Assemblée mondiale reste une profonde source d’inspiration.

Lire la suite.

 
 
Université franco-ontarienne : le Grand Toronto privilégié

Le comité chargé de se pencher sur la faisabilité du projet d'université franco-ontarienne propose d'accueillir la première cohorte d'étudiants en 2020 dans un campus situé dans le Grand Toronto. C'est ce qu'on peut voir dans un rapport rendu public vendredi. La première recommandation du document est la création de l'université de langue «dans le Centre-Sud-Ouest de l'Ontario (CSO), doté d'un campus principal dans la région du Grand Toronto».

Lire la suite du texte du Droit.

 
 
Monde social
 
 
La rémunération des médecins québécois

Dans cette note socioéconomique, nous abordons la rémunération des médecins québécois. Plus une semaine ne passe sans qu’on ne fasse référence aux revenus de cette catégorie de professionnels de la santé. Et pour cause, les augmentations qu’elle a obtenues depuis une décennie constituent une charge imposante et croissante pour les finances publiques du Québec. Cette note vise à faire le point sur cette rémunération et proposer certaines avenues à explorer pour corriger les excès actuels.

Lire la note socioéconomique de l’IRIS.

La FMOQ dénonce une étude «biaisée et bâclée».

 
 
La santé n’est pas une occasion d’affaires!
LaSanteNEstPas

La Coalition Solidarité Santé dénonce la tenue du Sommet de la santé organisé par LesAffaires.com, faisant la promotion du privé en santé et services sociaux. La Coalition manifeste son opposition à la tenue de ce énième colloque s'adressant, comme son programme l'indique, aux présidents, directeurs généraux, sous-ministres, hauts gestionnaires des CISSS, du Conseil du trésor, du Ministère des Finances, directeurs aux programmes de soutien, administration et performance, approvisionnement, hauts-fonctionnaires du Ministère de la Santé et des services sociaux, ainsi qu'aux directeurs des Cliniques et Groupes de médecine familiale (GMF) et PDG de cliniques médicales et de GMF.

Lire la suite.

 
 
Pétrole et Uber : quand l’État s’aplatit

Les derniers jours ont été riches en exemples de girouettes politiques. Alors qu’à la conférence de Paris le premier ministre Couillard vantait le côté écologique du Québec et qu’il nous répétait, il y a deux mois, que l’avenir du Québec ne reposait pas sur les hydrocarbures, voilà qu’il propose un projet de loi pro-hydrocarbure pour la politique énergétique. De plus, après des mois de tergiversations sur Uber, durant lesquels il n’a pas appliqué ses propres lois, le gouvernement laisse à la corporation la possibilité d’opérer encore trois mois de plus, le temps de fournir un projet pilote. Bref, sur ces deux sujets, le gouvernement s’est tout simplement aplati.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
L’article 28 du projet de loi 70 et ses contradictions : un été pour les résoudre vers du mieux à l'aide sociale

Alors qu’un tollé de protestations rendait de plus en plus intenables les modifications à l’aide sociale présentement à l’étude à l’article 28 du projet de loi 70, le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale a tenu à «rétablir quelques faits», entre autres dans Le Devoir du 8 juin 2016. À la fin de cette session parlementaire, grâce au patient travail de quelques parlementaires de la Commission de l’économie et du travail qui ont réussi jusqu’à maintenant à empêcher l’irréparable, il lui reste plutôt à résoudre les contradictions entre offrir et contraindre qui existent dans cet inacceptable article 28. Qu’en est-il au juste?

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Pour avoir parlé à des journalistes : un chauffeur d’autobus perd son emploi et chasse aux sorcières auprès des policiers

Alors que les députés de l’Assemblée nationale débattent du projet de loi 87 sur la protection des divulgateurs d’actes répréhensibles dans les organismes publics, un nouveau cas de sonneur d’alarme puni pour avoir parlé aux médias inquiète la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ). Le 13 mai, un chauffeur d’autobus qui travaillait à la Société de transport de Laval (STL) depuis près de trente ans, Richard Ouimet, a été congédié pour avoir parlé au Journal de Montréal et à la chaîne LCN de «l’enfer» dans lequel lui et ses collègues travaillaient depuis 2013.

Plusieurs journalistes ont fait état de commentaires reçus par leurs multiples sources policières à propos d’une «chasse aux sorcières» qui viserait les policiers qui parlent aux médias. Ces sources disent subir des pressions. On les aurait menacés de leur faire passer le détecteur de mensonges. La Fraternité des policiers a envoyé un message allant en ce sens mercredi matin, dans lequel elle donne raison aux journalistes qui dénoncent cette chasse aux sorcières.

Lire la suite.

Ian Lafrenière tassé par le SPVM: «Une chasse aux sorcières sans précédent».

 
 
Réaction des OSBL au rapport du Commissaire au lobbyisme du Québec : le projet de loi 56 doit être jeté aux oubliettes

Dans un rapport qu’il vient de déposer à l’Assemblée nationale, le Commissaire au lobbyisme du Québec reconnaît que l’assujettissement de tous les OSBL, tel que le propose le projet de loi 56 (PL56), n’est pas la voie à suivre. Le Groupe des organisations opposées à l’assujettissement de tous les OSBL à la loi sur le lobbyisme est satisfait de ces conclusions et s’attend à ce que la ministre retire le PL56.

Lire la suite.

Communiqués de presse publiés depuis 2015 : Mon OSBL n’est pas un lobby.
Assujettissement des groupes communautaires au PL 56 : l’incompréhension persiste.

 
 
Un tarif social pour les moins nantis réclamé dans le transport en commun
TarifSocial

Des organismes communautaires font front commun pour réclamer à Québec l’instauration d’un tarif social dans les transports en commun pour les moins nantis. Réunis au sein du Mouvement collectif pour un transport public abordable (MCTPA), ils ont manifesté, mardi, devant la station de métro Mont-Royal, à Montréal, pour dénoncer le prix jugé trop élevé demandé aux plus démunis pour se déplacer en autobus ou en métro.

Lire la suite du texte du journal Métro.

 
 
Financement fédéral en itinérance : une part insuffisante pour Montréal

En juin, le ministre fédéral Jean-Yves Duclos et la ministre Lucie Charlebois ont annoncé de bonnes nouvelles concernant le retour à une approche globale pour les fonds nouveaux de la Stratégie de partenariats de lutte contre l’itinérance. Le budget fédéral avait annoncé des fonds accrus de 50% pour 2016-2017 et 2017-2018. Depuis, surprise importante, cette augmentation de 50% ne sera que pour les villes de taille moyenne. Les régions métropolitaines de recensement (RMR) comme Québec et Montréal n’auront que 25% de plus.

Lire la suite.

 
 
Suicide d'un itinérant : on dénonce les coupes dans les services à l'itinérance

Un centre d’hébergement pour itinérants dénonce la coupe de subvention qu’il a subie et qu’il l’a forcé à abolir le poste d’intervenant en soirée. La présence de ce dernier aurait pu prévenir un suicide survenu la semaine dernière, soutient l’organisme. «Il avait de bonnes périodes, il faisait un cours pour de la réinsertion à l'emploi», laisse savoir Sébastien Pageon, directeur général du Centre NAHA, sans révéler l'identité de l'homme, un ancien détenu hébergé depuis neuf mois.

Lire la suite du texte du Journal de Montréal.

 
 
La Ligue des droits et libertés appuie la demande d’une commission de consultation sur le racisme systémique

Réuni-e-s en assemblée générale annuelle le 9 juin, les membres de la Ligue des droits et libertés ont voté en faveur d’une résolution appuyant la demande de création d’une commission de consultation sur le racisme systémique.

Lire la suite.

 
 
Appuyer la mission d’observation sur les conditions de détention au Leclerc

La Ligue des droits et libertés (LDL) et la Fédération des femmes du Québec (FFQ) sont extrêmement préoccupées de la situation des femmes transférées au centre de détention Leclerc à Laval. Les quelques informations et témoignages qui ont filtré dans les médias nous laissent croire que les conditions de détention dans cet établissement ne respecteraient pas la dignité humaine, le droit à l’égalité et les autres droits fondamentaux des femmes qui y sont incarcérées. Vous ou votre organisation pouvez appuyer la mission en envoyant une lettre au ministre.

Lire la suite.

 
 
La loi sur les «locataires aînés», un rafistolage malavisé

Le 10 juin dernier, avant d’entamer la pause estivale, les législateurs québécois se sont fait une belle jambe. À la quasi-unanimité (109 pour, 4 abstentions), ils ont adopté la loi 492, qui viserait à « protéger les droits des locataires aînés », proposée par Québec solidaire. Marquant l’occasion, les sœurs Hélène et Françoise David ont échangé devant les caméras une accolade d’une chaleur tout à fait bipartisane. Et flatteurs d’applaudir, comme dans la fable de La Fontaine. Selon quelle logique un vieillard en santé est-il plus vulnérable qu’une famille monoparentale pauvre? L’Assemblée nationale vient d’adopter dans l’enthousiasme une disposition clairement empreinte d’âgisme à rebours!

Lire la suite de la lettre d’un juge administratif retraité de la Régie du logement.

 
 
Réforme du droit familial : le Québec doit sortir de son immobilisme

La FAFMRQ et la FFQ sont très déçues de la décision du gouvernement de refuser de réformer le droit de la famille. Au cours des 30 dernières années, la famille a beaucoup changé. Un nouveau Code de la famille s'impose de façon à tenir compte de la diversité de la composition des familles, de l'appauvrissement inhérent à une séparation et du traitement égal des femmes peu importe leurs statuts ou leurs identités. À défaut de vouloir prendre l'ensemble des propositions, la FAFMRQ et la FFQ proposent de clarifier la portée du mariage et des unions de fait quant aux droits des enfants et ceux des adultes vivant au sein d'une famille recomposée.

Lire la suite.

 
 
Visuel de la campagne Les droits, ça se défend!
VisuelCampagne

Le Regroupement des organismes en défense collective des droits a produit du matériel afin de permettre aux organismes de rendre la défense collective des droits plus visible, notamment dans les actions de mobilisation et sur les réseaux sociaux.

Voir le visuel.

 
 
La Sentinelle : une succulente exception
LaSentinelle

Vous le savez peut-être, une entreprise à but lucratif ne peut pas être partenaire de l’IRIS. La logique est simple: on ne veut pas dépendre d’organisations qui sont guidées par le seul profit pour notre financement. En plus de cette règle, nous avons pris l’habitude de refuser tout argent venant des entreprises privées. J’ai le plaisir de vous annoncer que l’IRIS fait aujourd’hui une exception à cette habitude avec la brasserie Dieu du Ciel!. En effet, les propriétaires de cette brasserie nous ont approchés pour… faire une bière en notre honneur!

Lire la suite.

 
 
Deux secteurs interpellés par l'incontournable transition énergétique

L’IRÉC publie son 48e numéro du Bulletin de l’IRÉC. On y retrouve deux analyses de deux secteurs concernés par la transition énergétique: celui de la forêt et celui des transports. Dans le cas de la forêt, Robert Laplante, directeur général de l’IRÉC, après une analyse fine de la situation, conclut en insistant «sur la nécessaire convergence de la politique de l’énergie avec une politique industrielle forestière audacieuse avec des choix vigoureux de développement local et régional». De son côté, le chercheur Gilles L. Bousque montre le potentiel insoupçonné du projet du système léger sur rail dans l’Est de Montréal pour la transition énergétique dans les transports.

Lire la suite.

 
 
Projet de loi 160 : Retour vers le futur! Un projet de loi du 19e siècle

Tache d’huile considère qu’en déposant le projet de loi 160, le gouvernement du Québec vient prolonger la loi sur les mines datant du 19e siècle, et consacre les privilèges des pétrolières sur le territoire québécois, au détriment des droits de la population. Non seulement les compagnies détenant des droits sur les hydrocarbures (Claims) auront un «droit d’accès au territoire qui en fait l’objet», mais elles pourront exproprier les propriétaires des terrains situés au-dessus du sous-sol.

Lire la suite.

Nature-Action Québec célèbre ses 30 ans.
Gala 10e anniversaire du réseau des Églises vertes.

 
 
Des organisations canadiennes dénoncent le gouvernement intérimaire illégitime au Brésil

Nous, les organisations canadiennes signataires de cette lettre, vous écrivons afin de vous communiquer notre profonde préoccupation suite à la crise politique qui se vit au Brésil et qui, dans les dernières semaines, a mené à un coup d’État ayant comme objectif la destitution de la présidente démocratiquement élue, Dilma Rousseff. Nous tenons à exprimer notre solidarité à la population brésilienne qui fait face à ce coup, clairement associé au démantèlement de plusieurs politiques sociales ainsi qu’à la continuation et à l’augmentation de graves violations aux droits de la personne et environnementaux dans le pays.

Lire la suite de la lettre au premier ministre du Canada.