Infolettre du SCCUQ – 12 novembre 2015 ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Activités reliées au SCCUQ :

Jusqu’au 12 novembre : Réponse à la proposition de cours attribués pour le trimestre Hiver 2016
30 novembre : Pause université en santé et Conseil syndical

Autres activités :

Jusqu’au 17 novembre : Grève tournante du Front commun
20 novembre : Manifestation pour du logement social et la lutte à l’itinérance
20 novembre : Tous unis pour défendre l’école publique
22 novembre : Journée nationale des chargées et chargés de cours
27 novembre : Colloque Le projet de transparence de l’État : prétexte pour plus de contrôle et moins de démocratie
28 novembre : Manifestation de la Coalition Main rouge : Saccage austère? Réplique populaire!
29 novembre : Marche pour le climat, les solutions et la justice climatique
1er au 3 décembre : Grève nationale du Front commun

 
 
Entre vous et moi

737. C’est le montant total des compressions budgétaires que les universités québécoises ont dû effectuer depuis 2012. Mais pour le commun des mortels, 737 évoque un avion de ligne construit par la société Boeing depuis 1965, un avion pratiquement aussi ancien que notre système d’éducation moderne.

D’ici là, l’ensemble du milieu syndical universitaire québécois invite ses membres à une pause université en santé le lundi 30 novembre à 10h et la SCCUQ fera suivre cette activité d’un Conseil syndical en après-midi auquel seront convoqués les déléguées et délégués syndicaux de tous les départements pour parler d’intégration et de la négociation. Le thème de la pause, à la santé de l’université, est «À force de couper, on sabote notre bien!» Et quand on sabote un avion, ça finit par provoquer un méchant crash.

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Jusqu’à minuit pour accepter les charges de cours du trimestre Hiver 2016 qui vous sont octroyées

Les personnes chargées de cours doivent répondre avant minuit le 12 novembre à la proposition de cours attribués sur Accent pour le trimestre Hiver 2016. À défaut de répondre à cette procédure, elles perdront le ou les cours qui leur sont octroyés.

 
 
Pour être au courant des demandes syndicales à la table de négociation
SCCUQactualites231

Le chargé de cours Jacques Gélinas a été élu au Comité de négociation lors de l’assemblée générale du SCCUQ du 10 novembre. Les chargées et chargés de cours présents ont également désigné Raymond Bréard pour les représenter au Comité institutionnel sur les environnements numériques d’apprentissage et Samir Moukal en tant que substitut au Comité institutionnel de prévention du harcèlement psychologique. Le Comité de négociation a présenté les grandes lignes des demandes syndicales à la table de négociation. Vous pouvez consulter en ligne le SCCUQ@ctualités en négo! qui explique les grandes lignes des demandes syndicales.

 
 
Déclaration commune des employées et employés de la communauté de l’UQAM destinée au recteur

Les quatre syndicats et l'association des employés non syndiqués de l'UQAM, ont envoyé lundi une déclaration commune au recteur lui demandant de s'adresser à sa communauté. La voici.

Déclaration commune des employées et employés de la communauté de l’UQAM

Lire la suite
 
 
Pause université en santé le 30 novembre : À force de couper, on sabote notre bien!
PauseUniversité

Fonctionner avec 737 M$ en moins: c’est le tour de force que les universités effectuent depuis 2012. Cette restriction budgétaire mine l’offre de cours, la qualité de l’enseignement et les services aux étudiants, entre autres. Sauvons l’université! L’éducation n’est pas un bien de consommation. C’est la chance pour chacun de réaliser son plein potentiel. C’est l’avenir. Le 30 novembre, à 10h, on prend une pause, à la santé de l'université, partout au Québec. Plus de détails à venir pour la forme que prendra cette pause à l’UQAM.

 
 
Babillard des membres
 
 
Mélissa Blais codirige la réédition du livre Le mouvement masculiniste au Québec - L'antiféminisme démasqué
mblais

La première édition de l’ouvrage Le mouvement masculiniste au Québec - L’antiféminisme démasqué, paru en 2008, a reçu des échos très enthousiastes jusqu’en Europe. Actualisée et bonifiée, la réédition sous la direction de la chargée de cours à la Faculté des sciences humaines Mélissa Blais et du professeur Francis Dupuis-Déri, aux Éditions du Remue-ménage, s’intéresse au nouveau souffle de ce courant résolument antiféministe, qui tend à se cristalliser autour des réseaux sociaux. En plus de documenter le mouvement masculiniste québécois et d’expliquer comment il nuit à l’égalité entre les hommes et les femmes, ce livre expose une facette peu connue du sexisme contemporain et recense plusieurs stratégies de résistance féministe.

Plus de détails.

 
 
Clément de Gaulejac publie Tailleurs d’histoires
cgaulejac

Le chargé de cours à l'École des arts visuels et médiatiques Clément de Gaulejac vient de publier le livre Tailleurs d’histoires aux éditions La Mauvaise tête. Qui sont les tailleurs d’histoires ? Sont-ils les agents toxiques d’un système sorcier qui nous tient sous son emprise ? Ou à l’inverse de redoutables guérisseurs ? Un peu les deux. Cela dépend de la manière dont on brasse les cartes ; de ce qu’on y voit, de ce qu’on y lit. Le verbe de ces beaux parleurs est une matière ambivalente, à la fois meuble et tranchante ; une scène où se nouent les problèmes en même temps qu’ils s’y dénouent. Un livre d’emblèmes modernes, écrit et dessiné sous la protection de cette formule essentielle et magique : le mot chien n’a jamais mordu personne.

 
 
Monde syndical
 
 
Le point sur la négociation du SPUQ

Présentation de l'état de la négociation du Syndicat des professeurs et professeures de l’UQAM au 30 octobre à l'Assemblée générale extraordinaire du 6 novembre 2015.

 
 
Secteur public : 400 000 membres du Front commun en grèves tournantes
SecteurPublic

Au lendemain de la réception d'offres gouvernementales nettement insuffisantes, les 400 000 travailleuses et travailleurs du secteur public membres du Front commun ont entamé lundi une seconde série de grèves tournantes afin de parvenir à un règlement négocié. La grève touche l'ensemble des établissements des réseaux de la santé et des services sociaux, des commissions scolaires, des cégeps, des organismes gouvernementaux et de la fonction publique. En alternance, les différentes régions du Québec seront en grève aux dates suivantes :

9 et 10 novembre : Outaouais, Abitibi-Témiscamingue, Laurentides, Lanaudière, Saguenay-Lac-Saint-Jean, Nord-du-Québec. 12 et 13 novembre : Bas-Saint-Laurent, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Côte-Nord, Estrie, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Mauricie, Montérégie ainsi que les fonctionnaires et ouvriers de la fonction publique du Québec et l'Agence du revenu du Québec. 16 et 17 novembre : Montréal, Laval et les salariés de la Commission des droits de la personne et de la jeunesse.

Lire la suite.

Visionner la vidéo : «Le gouvernement rit de nous», une opinion partagée dans plusieurs régions du Québec.
Comité d’accueil du Front commun pour le ministre Martin Coiteux.
Les moyens de pression syndicaux sont «inacceptables», dit Coiteux.

 
 
Le secteur préhospitalier mène des actions de visibilité aux côtés du Front commun
SecteurPrehosp

Les travailleuses et les travailleurs du secteur préhospitalier, affiliés à la Fédération de la santé et des services sociaux-CSN, dont la convention est échue depuis le 31 mars dernier, mènent depuis le 27 octobre des actions de visibilité pour signifier leur volonté d'obtenir de meilleures conditions salariales. Bien qu'ils ne travaillent pas directement pour l'État, leurs conditions salariales sont imposées par le gouvernement. À l'instar des salariées et salariés des secteurs public et parapublic, les paramédics, les répartiteurs et les répondants médicaux d'urgence (RMU) et leurs collègues employées, employés de soutien jugent les offres gouvernementales méprisantes.

Lire la suite.

 
 
Les négos du secteur public en 4 arguments faciles

Depuis le début des négociations du secteur public, et spécialement lors des grèves tournantes, on entend toutes sortes de choses sur les conditions de travail des travailleuses et les travailleurs du secteur public. Voici un court texte paru dans Fractures, le bulletin des membres de l'IRIS, qui vient répondre aux arguments du gouvernement, de certains médias et de chercheurs, sur, entre autres, la rémunération et les régimes de retraite.

Lire la suite.

 
 
Nouvelle offre au secteur public : «Quatre trente sous pour une piastre», dénonce le Front commun
NouvelleOffre

Après avoir martelé que le gouvernement devait laisser de côté la perspective d’un gel salarial pour les employés du secteur public, les porte-parole du Front commun dénoncent le fait de voir le Conseil du trésor remanier ses offres tout en conservant le même cadre financier. «Le gouvernement n’a vraiment pas compris le message, remarque le président de la FTQ, Daniel Boyer. Plutôt que de nous offrir un gel les deux premières années, Martin Coiteux nous offre un gel pour la première… et la dernière année. Ça demeure 3% sur 5 ans et nos membres vont continuer de s’appauvrir. Est-ce que le gouvernement envoie un signal aujourd’hui ? Oui : un très mauvais signal.»

Lire la suite.

Alliance FAE-FIQ : «De la poudre aux yeux pour imposer une loi spéciale».

 
 
Contre les lois spéciales, la désobéissance civile?

Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, a affiché récemment sa ferme volonté de régler « avant les Fêtes » le dossier de la négociation collective dans le secteur public. Comme les deux parties demeurent à des années-lumière d’un règlement négocié, l’hypothèse la plus probable est celle d’un scénario à la 2005, c’est-à-dire l’imposition unilatérale des conditions de travail par loi spéciale. Le contexte actuel est cependant différent de celui qui prévalait en 2005. Le droit du travail a vécu une transformation majeure : la négociation collective et le droit de grève ont le statut de droits fondamentaux, depuis les arrêts de la Cour suprême du Canada dans les arrêts Health Services (2007), Police montée (2015) et Saskatchewan Federation of Labour (2015).

Lire la suite du texte d’opinion dans Le Devoir.

 
 
Projet de loi 75 sur les régimes de retraite du secteur universitaire : un processus constructif mais un contenu à améliorer

Le processus de consultation des derniers mois sur la restructuration des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur universitaire a été constructif et en partie fructueux, mais le résultat reste à être amélioré, selon le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) qui représente près de 11000 employés du secteur universitaire. Le ministre Sam Hamad a présenté mercredi le projet de loi no 75.

Lire la suite.

La FTQ proposera des bonifications.
La CSQ soumettra des propositions pour l’améliorer.

 
 
Projet de loi 27 sur l'optimisation des services de garde subventionnés : Quelles sont les intentions réelles de la ministre ?

La CSN s'oppose au projet de loi 27 - Loi sur l'optimisation des services de garde éducatifs à l'enfance subventionnés - que la ministre Charbonneau se préparerait à ressusciter, selon le quotidien La Presse. On se rappellera que ce projet de loi avait fait grand bruit il y a une dizaine de mois alors que des allégations «d'enfants fantômes» faisaient les manchettes. «Ces termes prêtent flanc aux allégations selon lesquelles de nombreux parents feraient sciemment de fausses déclarations sur le nombre de jours de présence de leur enfant afin de réserver une place dans le réseau. Nous estimons que cet a priori nuit à la recherche de solutions durables dans l'amélioration des services de garde éducatifs subventionnés», déplore la vice-présidente de la CSN, Véronique De Sève.

Lire la suite.

 
 
Adoption du projet de loi no 20 : une atteinte sans précédent à notre régime public de santé

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) déplore l'adoption du projet de loi no 20 à l'Assemblée nationale, loi qui représente au chapitre des frais accessoires de santé, une atteinte sans précédent aux principes d'accessibilité et d'universalité de notre régime public de santé depuis sa mise sur pied. «En faisant adopter un tel projet de loi, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a renoncé à son devoir de défendre l'intégrité de notre système public de santé sous prétexte de remplir des commandes budgétaires du président du Conseil du trésor, Martin Coiteux», dénonce Louise Chabot.

Lire la suite.

Le fédéral doit agir dans le dossier des frais accessoires.
Universalité n’égale pas gratuité, dit le ministre de la Santé.

 
 
En route vers la COP21
EnRouteVers

Dans les semaines à venir, nous allons beaucoup entendre parler de la COP21 à Paris. Mais qu’est-ce que cette fameuse COP et pourquoi est-elle si primordiale pour notre avenir? La planète se réchauffe. Le temps s’écoule. Il faut agir.

Visionner la vidéo de la CSN.

 
 
Lock-out des concessionnaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean: le projet de loi spéciale est déposé

Le ministre du Travail, Sam Hamad, a déposé jeudi à l'Assemblée nationale le projet de loi 71 visant un retour au travail des 450 employés de garage du Saguenay-Lac-Saint-Jean touchés par un lock-out depuis 33 mois. Le projet intitulé Loi portant sur le règlement de certains différends dans le secteur de l'automobile de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean prévoit une période finale de médiation pour le renouvellement de la convention collective des syndiqués et les modalités de retour au travail. Il fixe également une date limite pour ce retour au travail, qui doit être déterminée par les parties en médiation, mais ne doit pas excéder 50 jours après la sanction de la loi.

Lire la suite sur radio-canada.ca

 
 
Les syndicats du Regroupement des traversiers CSN dénoncent les tactiques malhonnêtes de la Société des traversiers du Québec

Les membres des syndicats CSN des traverses Québec - Lévis et Sorel - Saint-Ignace-de-Loyola ont choisi, en assemblée générale les 8 et 9 novembre, de maintenir la pression en réaffirmant leur adhésion au mandat de grève, voté en septembre dernier. Ainsi, le service sera interrompu totalement entre Québec et Lévis et entre Sorel et Saint-Ignace-de-Loyola les 12 et 13 novembre. Les parties syndicale et patronale ne se sont pas réunies pour négocier les matières sectorielles depuis le 17 septembre.

Lire la suite.

 
 
Pour une 12e année : offrez le plaisir de la lecture à un enfant
LectureEnCadeau

Le comité exécutif du SEUQAM invite tous les membres de la communauté universitaire à participer en grand nombre à la Lecture en cadeau. Depuis sa création en 1999, ce projet de la Fondation pour l’alphabétisation a permis de rejoindre plus de 400 000 enfants de 0 à 12 ans et leurs parents. Ainsi, la campagne UQAM de La lecture en cadeau vous invite à donner généreusement un livre neuf qui sera remis à un enfant défavorisé.

Lire la suite.

 
 
Première urgence privée à Québec : pour un service à la carte (de crédit) !

La Coalition solidarité santé dénonce l'ouverture samedi prochain de LacroiXpress, la première urgence privée au Québec. La Coalition considère que cette entreprise du Dr Lacroix n'est que de la poudre aux yeux pour faire croire à la population que le privé est meilleur et plus efficace que le public, alors qu'il ne fait que s'accaparer les soins et services les moins lourds pour en tirer le plus grand profit, sur le dos des malades.

Lire la suite.

 
 
Libération de Stéphane «Godasse» Gagné : unanimité vous avez dit ?

Le Syndicat des agentes et agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ) a appris hier, dans un article du Journal de Québec, que la libération conditionnelle de Stéphane «Godasse» Gagné faisait l'unanimité auprès des juges, procureurs et policiers. Le Syndicat se dit étonné qu'à aucun moment son opinion n'ait été sollicité, d'autant plus que les trois victimes de Godasse et son complice sont toutes des agents de la paix en services correctionnels.

Lire la suite.

 
 
Maintien de la prime de rétention de 8 % : une grande victoire de solidarité régionale

Le Secrétariat intersyndical des services publics – regroupant la Centrale des syndicats du Québec, l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux et le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec – se réjouit de la décision du gouvernement de maintenir la prime de rétention de 8%, offerte au personnel de l'État travaillant à Sept-Îles et à Port-Cartier, mais il déplore que cette mesure demeure temporaire.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Tous unis pour défendre l’école publique le 20 novembre à Québec
TousUnis

Les parents des quatre coins du Québec sont invités à se regrouper devant l’Assemblée nationale à Québec le 20 novembre de 12h à 13h à l’occasion d’une mobilisation pacifique organisée conjointement par le mouvement Je protège mon école publique (JPMEP), la Coalition des parents pour l'école publique (CPEP) et la Coalition de parents d'enfants à besoins particuliers (CPEBP), laquelle travaille en collaboration avec le groupe Plus de services au Québec pour nos enfants différents. Les parents tendent la main à tous les acteurs du milieu de l’éducation, professionnels, directions, employés de soutien, etc, ainsi que tous les citoyens afin qu’ils se joignent à eux pour démontrer le rejet unanime des mesures d’austérité du gouvernement Couillard qui saccagent l’école publique.

 
 
Le recteur Robert Proulx écrit au premier ministre Justin Trudeau

Au nom de l'UQAM et en son nom personnel, le recteur Robert Proulx a envoyé une lettre de félicitations au nouveau premier ministre du Canada Justin Trudeau pour sa récente élection. Tout en l'assurant de la collaboration de l'UQAM, le recteur profite de sa missive, datée du 4 novembre, jour de l'assermentation du premier ministre, pour lui rappeler le rôle joué par les universités en général, et par l'UQAM en particulier, dans le développement économique, social, scientifique et culturel. On peut accéder à la version intégrale de la lettre sur le site du rectorat.

Lire la suite.

 
 
Des étudiants «militants» au CA de l’UQAM

Les deux étudiants nouvellement élus au conseil d’administration de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) affirment qu’une brisure s’est installée entre l’administration du recteur Robert Proulx et le reste de la communauté universitaire. Nadia Lafrenière et Samuel Cossette, élus au CA le 15 octobre, font partie des contestataires qui ont perturbé la session du printemps dernier en manifestant contre «l’austérité». Ils comptent talonner la direction de l’UQAM sur les coupes budgétaires, les négociations en cours avec les syndicats de l’enseignement et la surveillance accrue des étudiants sur le campus, notamment par des caméras vidéo.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
Le grand démantèlement du réseau universitaire québécois

La Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université (FQPPU) est consternée de la façon cavalière avec laquelle votre gouvernement s’attaque cet automne au réseau universitaire. Au cours des dernières semaines, le ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, François Blais, a fait circuler des idées insensées quant à l’avenir du siège social de l’Université du Québec et à la fermeture possible de la Télé-université (TÉLUQ). Doit-on comprendre que votre gouvernement désavoue complètement les communautés universitaires déjà fragilisées par les compressions budgétaires à répétition dont elles sont victimes depuis plusieurs années ?

Lire la suite de la lettre au premier ministre du Québec.

 
 
Éducation décentralisée : Idéal inatteignable ou réalité pratique?

On entend souvent parler des coupes en éducation de manière très spécifique. On nous parle de budgets distincts dédiés à l’aide aux devoirs, aux investissements en infrastructures, au programme pour enfants en troubles d’apprentissage, etc. Cette réalité est le reflet d’un système d’éducation très centralisé, où les réalités locales ne peuvent être prises en compte dans les priorités globales. Un système d’éducation décentralisé serait un modèle dans lequel les décisions se prennent en fonction des jeunes et de leur réalité, par ceux et celles qui évoluent autour d’eux, soit l’environnement direct de l’école, ou le «school community», comme les experts l’identifient en Finlande.

Lire la suite du billet de blogue de l’IRIS.

 
 
Éducation : des millions $ pour des rapports que personne ne lit

Les cégeps et les universités dépensent chaque année des millions de dollars dans des rapports de reddition de comptes qui finissent à la poubelle, soutient le porte-parole de la Coalition avenir Québec en matière d'Éducation, Jean-François Roberge. Il a mentionné que l'Université Laval, l'Université du Québec à Montréal, l'Université de Montréal et celle de Concordia dépensaient chaque année un total de 3,2 millions $ pour la rédaction de rapports de reddition de compte.

Lire la suite sur canoe.ca

 
 
Prévenir les agressions sexuelles sur les campus estriens

Plusieurs activités auront lieu en novembre, sur les campus sherbrookois, dans le but de prévenir les agressions à caractère sexuel. La programmation de ce mois de sensibilisation contre les agressions à caractère sexuel dans les campus postsecondaires estriens est la première initiative visible d'un nouveau groupe de travail consacré à cette problématique, annonce la Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke.

Lire la suite du texte de La Tribune.

 
 
UQTR : un cadre plus souple pour les relations de presse

L'UQTR a finalement revu et assoupli son cadre de gestion des relations de presse qui avait essuyé beaucoup de critiques à la suite de son adoption, en mars dernier. À la suite de diverses rencontres et discussions, une nouvelle formulation a été adoptée qui stipule que «la présente politique reconnaît que la liberté d'expression prévue aux chartes des droits, de même que la liberté académique prévue à certaines conventions collectives font en sorte que les professeurs, les chargés de cours et les autres salariés de l'Université ont le droit d'exprimer leur opinion à propos de cette dernière. Toutefois ce droit doit être exercé dans le respect des lois et du Code civil du Québec», indique la modification.

Lire la suite du texte du Nouvelliste.

Un comptable à la rescousse de l’UQTR.

 
 
Le décrochage chez les garçons ne diminue pas

Le décrochage des garçons? Ça ne s'arrange pas. Près d'un garçon sur cinq (18,8%) abandonne toujours l'école avant la fin du secondaire, comparativement à 11,9% des filles. Au surplus, ils sont plus nombreux que les filles à avoir tant de difficultés à l'école qu'ils sont très tôt dirigés vers des formations qui sont loin de mener à des diplômes en bonne et due forme. C'est ce qui ressort de la plus récente édition des Indicateurs de l'éducation, publiée hier par le ministère de l'Éducation.

Lire la suite du texte de La Presse.

 
 
Abrégé des prises de positions de l'ICÉA 2008-2015 : des interventions soutenues et diversifiées

Cet abrégé rend compte de la volonté de l'ICÉA d’intervenir de manière soutenue en faveur de l’éducation et de l’apprentissage tout au long de la vie, que ce soit sur les scènes internationale, canadienne et québécoise ou auprès des différents secteurs de l'éducation des adultes à l’aide d’approches sectorielles et intersectorielles. Au fil des années, l'ICÉA est intervenu dans différents domaines de l'éducation des adultes : alphabétisation, formation générale des adultes, éducation populaire, formation liée à l’emploi, formation initiale et continue, etc.

Lire la suite.

 
 
La relève scientifique fait les frais de la baisse des subventions

Les taux de réussite pour les demandes de subvention de recherche sont en chute libre au Canada. Or, ce sont les chercheuses et les jeunes chercheurs qui risquent surtout d’en faire les frais. C’est du moins l’inquiétude qui a été manifestée par certains observateurs du milieu universitaire, lors d’un forum sur la recherche organisé par la Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université (FQPPU), le 23 octobre.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
Sentinelle Nord : Stratégie de recherche pour mieux comprendre le Nord

Pour sa stratégie de recherche transdisciplinaire Sentinelle Nord, l’Université Laval obtenait en juillet dernier la confirmation d’une subvention historique de 98 millions de dollars. Accordée par le programme fédéral Apogée Canada et octroyée sur une période de sept ans, celle-ci permettra à de nombreux scientifiques et chercheurs d’étudier le Nord canadien sous des angles aussi variés que l’environnement, le climat, l’économie et la santé.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
Le rapport de l'UNESCO repense l'éducation pour le 21e siècle
UNESCO

Repenser l'éducation propose un projet du type d'éducation nécessaire pour le 21e siècle, axé sur le respect de la vie et de la dignité humaine, la justice sociale et le partage des responsabilités en vue d’un avenir durable. Repenser l’Éducation-Vers un bien commun mondial, lancé internationalement le 4 novembre au siège de l'UNESCO à Paris, en France, est un reflet de notre époque.

Lire la suite.

L’UNESCO a besoin des enseignants pour s’ériger en défenseur du développement durable.

 
 
Monde social
 
 
Manifestation à Ottawa vendredi 20 novembre sur les enjeux de logement social et d'itinérance
ManifOttawa

Le gouvernement Trudeau livrera bientôt son Discours du Trône, annonçant son programme de gouvernement et suivra son premier budget. Le vendredi 20 novembre prochain, Journée canadienne de l’habitat, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et le Réseau SOLIDARITÉ Itinérance du Québec organiseront une manifestation à Ottawa pour rappeler au premier ministre Trudeau l’impératif d'accroître ses investissements en logement social et itinérance. Des autobus partiront à 9h devant l'ancienne gare d'autobus, angle Berri et de Maisonneuve. Le retour est prévu pour 16h30.

Pour s’inscrire.

 
 
Les manifestants ont le droit d'entraver la circulation, tranche la Cour

L'interdiction faite aux manifestants de marcher dans les rues en bloquant la circulation viole leurs droits constitutionnels, vient de conclure la Cour supérieure du Québec, invalidant ainsi un outil fréquemment utilisé par les policiers contre les protestataires. Dans une décision datée d'aujourd'hui, le juge Guy Cournoyer acquitte une manifestante mise à l'amende en 2011 en vertu d'un article litigieux du Code de la sécurité routière. Celui-ci interdit «toute action concertée» destinée à entraver la circulation.

Lire la suite du texte de La Presse.

 
 
Le retour des obligations pour les personnes assistées sociales : retour vers le passé

Le Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) et le Collectif pour un Québec sans pauvreté s’insurgent contre le projet de loi 70 déposé le 10 novembre par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad. Sa proposition, visant à pousser vers l’emploi les personnes qui font une première demande d’aide sociale au moyen de pénalités financières, s’attaque à la mauvaise cible. Les principaux obstacles à l’emploi pour les personnes assistées sociales, c’est un revenu trop bas et des mesures de soutien insuffisantes ou inadéquates.

Lire la suite.

CCMM : Quand l'austérité s'attaque aux plus démunis.
CSN-FTQ-CSQ : Un des pires produits de l’austérité libérale.
Québec coupe les vivres aux nouveaux assistés sociaux aptes à l'emploi.

 
 
Deux journées de grève du communautaire réussies, la lutte contre le sous-financement continue
DeuxJournees

La mobilisation du communautaire des 2 et 3 novembre fut historique! Pendant deux jours, 1431 organismes ont fermé leurs portes, ont fait la grève, ont interrompu leurs activités et ont participé à des actions organisées aux quatre coins du Québec! Plus de 12 000 personnes ont été mobilisées dans les actions, dont au moins 5 000 étaient à la manifestation de Montréal. À ce nombre, il faut ajouter les personnes ayant participé aux très nombreuses actions locales, aux actions dérangeantes, aux autres manifestations, ainsi qu’aux assemblées publiques, soupes populaires, caravanes, etc.

Lire la suite.

Liste des organismes en grève, fermés ou en interruption d’activités.
Revue de presse des actions du 2-3 novembre à Montréal.
Visionner la vidéo du point de presse de la manif du communautaire à Montréal.
Hamad renouvelle le financement de certains groupes communautaires.

 
 
Le bénévolat féminin a commencé le 9 novembre

Le marché de l’emploi est, malgré une loi sur l’équité salaire, l’un des endroits où les inégalités de genre dans nos sociétés sont toujours extrêmement présentes. Le 9 novembre est donc la journée où les femmes se mettent à travailler gratuitement. En effet, selon Statistique Canada, au Québec, le salaire hebdomadaire médian des hommes est 16 % plus élevé que celui des femmes. Si on observe cette réalité du point de vue des hommes, ceux-ci peuvent arrêter de travailler dès aujourd’hui et ils ramèneront le même salaire annuel que les femmes.

Lire la suite du billet de blogue de l’IRIS.

 
 
À quelle maison rêve-t-on quand on a vécu dans la rue?
QuelleMaison

«Trois étages, une chambre avec un coin lecture, une rivière en arrière et un toit vert avec une terrasse.» Voici comment Marcel Paul décrit sa maison idéale à Hugo Lavoie. Cet ancien itinérant, aujourd'hui bénévole à la Maison du Père, l'a imaginée à l'occasion d'ateliers architecturaux organisés par l'organisme Exeko. Les maquettes et dessins du «chez-soi idéal» sont à voir à l'occasion de l'exposition « Espace de rêve », qui se déroule jusqu'au 17 novembre au YMCA du centre-ville de Montréal.

Lire la suite sur radio-canada.ca

 
 
Le MSSS doit prendre des engagements concrets pour éliminer la violence obstétricale envers les femmes

La pratique des sages-femmes, qui privilégie la continuité des soins par la même professionnelle durant la grossesse, l'accouchement et la période postnatale, représente une alternative pour contrer le problème de violence obstétricale mis en évidence par plusieurs organisations et rapporté par bon nombre de femmes qui accouchent avec des équipes médicales en milieu hospitalier, soutient Lorraine Fontaine, coordonnatrice de la Coalition pour la pratique sage-femme du Québec.

Lire la suite.

 
 
Partenariat transpacifique : Justin Trudeau doit demander que les aspects dommageables du traité soit corrigés

La divulgation le 6 novembre du texte du Partenariat transpacifique (PTP) confirme qu'il s'agit d'un accord dommageable qui sert les intérêts des grandes entreprises aux dépens des emplois au Canada et de notre souveraineté. Les deux plus grands réseaux d'organisations sociales luttant au Canada pour des accords commerciaux justes et équitables exigent du premier ministre Justin Trudeau qu'il respecte son engagement électoral sur le PTP de «tenir un débat public approfondi et ouvert au Parlement pour faire en sorte que les Canadiennes et Canadiens soient consultés».

Lire la suite.

 
 
Quelles formes de participation pour l’autodétermination?

Bilan de la journée d’études sur le droit à l’autodétermination et le droit à la participation en environnement, organisée par la Ligue des droits et libertés le 14 février 2015. En organisant cette journée d’études, la Ligue des droits et libertés souhaitait offrir aux militantes et militants écologistes, autochtones et de défense des droits une occasion de réfléchir collectivement à la portée et aux limites des différentes formes de participation en environnement dans une perspective de droits de la personne.

 
 
Justice sociale et philanthropie, une relation tendue

Différents acteurs du milieu philanthropique sont réunis à Montréal cette semaine dans le cadre du Sommet 2015 sur la culture philanthropique. Cet événement convie organismes, fondations, entreprises et institutions à venir discuter d’une série d’enjeux reliés au don, à la bienfaisance et à l’action bénévole. La plupart du temps associée à l’altruisme, à l’entraide, à la générosité et à la responsabilité sociale, la philanthropie semble jouir d’une certaine aura, d’un prestige moral. Or, une analyse critique et historique de l’action philanthropique nous permet de relativiser considérablement la contribution de la philanthropie au bien commun.

Lire la suite de ce texte de Maxim Fortin, doctorant en science politique.

 
 
Hydro-Québec débranche des clients à un rythme record

L'incendie qui a ravagé un immeuble à logements de Limoilou, lundi, a été causé par des chandelles qu'utilisait une locataire après qu'Hydro-Québec lui eut coupé l'électricité. L'incident survient alors qu'Hydro-Québec s'apprête à battre son triste record de 58 000 débranchements en un an, établi en 2014. En date du 30 septembre, 53 000 foyers avaient déjà été privés d'électricité en 2015 pour cause de retard dans les paiements. Les tarifs d'électricité ont monté de près de 10% depuis trois ans.

Lire la suite du texte du Soleil.

 
 
France : Salarié cherche logement à durée indéterminée

C'est une crise «sans précédent», selon la Fondation Abbé-Pierre, confrontée à de plus en plus de personnes précaires, pour qui le logement est devenu un problème crucial. La fondation reçoit des personnes sans abri, qui vivent en centre d’hébergement ou dans un logement surpeuplé, et qui pourtant sont toutes salariées en CDI. Certains attendent un logement social depuis dix ans. D’autres, payés au Smic, ne peuvent plus accéder au parc privé. Devançant largement ses voisins européens, la France est l’un des pays où se loger coûte le plus cher par rapport au revenu moyen.

Lire la suite sur francetvinfo.