Infolettre du SCCUQ – 10 décembre 2015 ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ fait relâche pour la période des fêtes. Elle reprendra sa publication le 14 janvier 2016. Publiée tous les jeudis, vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Activités reliées au SCCUQ :

10 décembre : Party de Noël du Syndicat
11 décembre : Soutenance de thèse de deux chargés de cours du Département des sciences biologiques

Autres activités :

Du 9 au 11 décembre : Grève de la Fédération autonome de l’enseignement
10 décembre : Lancement : l’itinérance des femmes, construire une voix pour contrer l’invisibilité
Jusqu’au 31 mars : Campagne de la Coalition solidarité santé : Le remède aux coupures, ça existe

 
 
Entre vous et moi

Où est Charlie? Face à la grève des employées et employés étudiants, la direction de l’UQAM a émis des directives aux enseignantes et enseignants, puis les facultés ont, à leur tour, émis des directives contradictoires. Quel cafouillage! Où est Charlie? Le recteur de l’UQAM a alarmé la population en début de session sur la baisse des effectifs étudiants sans préciser que les budgets de l’institution sont basés sur la moyenne des inscriptions des trois années antérieures. Il devait s’adresser à la communauté uqamienne le 30 septembre. Son allocution a été remise au 14 octobre. Puis au 14 janvier 2016. Nous attendons aussi sa réponse à la déclaration commune que l’ensemble des employées et employés de l’UQAM lui a fait parvenir le 9 novembre. Où est Charlie? Pendant ce temps deux syndicats – SPUQ et SÉTUE – font face à des négociations qui piétinent et le SCCUQ n’a pas encore vu la couleur des mandats patronaux. Où est Charlie? Je veux dire Robert… Proulx de son nom de famille. Où est le recteur? Certains l’auraient vu en Chine et en Amérique latine, mais très peu à l’UQAM. Avons-nous encore un recteur? Est-il devenu un adepte de l’anarchie? À l’approche de la période des fêtes, pouvons-nous lui souhaiter de retrouver le chemin de l’UQAM?

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Fermeture des bureaux du SCCUQ du 23 décembre au 7 janvier

Les bureaux du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM seront fermés du 23 décembre 2015 au 7 janvier 2016 inclusivement. Les membres du Comité exécutif, du Comité mobilisation-intégration, du Comité des agentes et agents de relations de travail, du Comité de négociation et la secrétaire du Syndicat souhaitent de Joyeuses Fêtes à toutes et tous les membres du SCCUQ.

 
 
Grève du SÉTUE : mise à jour des consignes du SCCUQ

Les étudiantes et étudiants employés de l’UQAM sont en grève générale illimitée depuis le lundi 7 décembre 2015. Cette grève a un impact, notamment sur le déroulement des examens et sur les corrections en cette fin de session universitaire.

Durant la grève, conformément au Code du travail, les personnes chargées de cours ne pourront pas exiger des étudiantes, étudiants employés membres du SÉTUE qu’ils exécutent leur contrat.

Par conséquent :

  • les personnes chargées de cours doivent normalement surveiller les examens qui ont lieu durant les heures prévues à leur contrat de travail;
  • dans le cas de cours dont les examens se donnent dans plus d’une salle, la direction de l’UQAM devra trouver une solution;
  • mais dans le cas où des personnes chargées de cours ont obtenu l’assistance d’un ou de plusieurs auxiliaires d’enseignement, et devant l’ambiguïté et la diversité des directives envoyées par les facultés et les départements, le Syndicat invite les personnes chargées de cours à ne pas effectuer les autres tâches confiées par contrat à des auxiliaires d’enseignement d’ici la fin de session.
Lire la suite
 
 
Grève étudiante : consigne aux personnes chargées de cours

L’Association des étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences de l’éducation (ADESSE-UQAM) a voté la grève les 9, 10 et 11 décembre. D’autres associations étudiantes tiennent des assemblées générales jeudi et vendredi. Il est donc possible qu’il y ait des levées de cours. Nous voulons vous rappeler un certain nombre d’éléments essentiels dans les circonstances.

Les personnes chargées de cours sous contrat doivent se présenter à leurs activités de travail, peu importe le lieu et la nature de cette activité et être prêts à donner leurs activités d’enseignement. Vous devez donner ces activités d’enseignement pourvu que les conditions normales de travail et d’enseignement soient réunies.

Si vous désirez reporter un incident ou si vous êtes confronté à une situation délicate, vous pourrez appeler le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM au numéro suivant : 514 987-3495.

Nous vous assurons que nous allons suivre tous les développements et nous vous aviserons si nécessaire.

 
 
Au Nouvel An, offrez-vous des EQE

Il arrive à nous tous de faire des résolutions de Nouvel An : manger mieux, passer plus de temps avec les êtres chers, vivre de façon plus écologique… On ne manque pas d’idées! Mais il ne suffit pas de formuler des résolutions; il faut passer aux actes!

En tant qu’agent de relations de travail, et au nom de tous mes collègues au CAART, j’ai une résolution à vous proposer : vous mettre dès aujourd’hui (ou dès que vous aurez fini de corriger!) à préparer vos demandes d’exigences de qualification pour l’enseignement (EQE)* pour le mois de mars. Il n’y a rien de mieux pour combattre la précarité d’emploi puisque c’est en demandant des EQE que vous démontrez vos compétences pour donner des cours spécifiques.

Lire la suite
 
 
Babillard des membres
 
 
Alain Deneault a publié La Médiocratie
AlainDenault

Le chargé de cours à la Faculté de sciences humaines Alain Deneault vient de publier La Médiocratie chez Lux Éditeur. «Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l’affaire. Ne soyez ni fier, ni spirituel, ni même à l’aise, vous risqueriez de paraître arrogant. Atténuez vos passions, elles font peur. Surtout, aucune “bonne idée”, la déchiqueteuse en est pleine. Ce regard perçant qui inquiète, dilatez-le, et décontractez vos lèvres – il faut penser mou et le montrer, parler de son moi en le réduisant à peu de chose : on doit pouvoir vous caser. Les temps ont changé. Il n’y a eu aucune prise de la Bastille, rien de comparable à l’incendie du Reichstag, et l’Aurore n’a encore tiré aucun coup de feu. Pourtant, l’assaut a bel et bien été lancé et couronné de succès: les médiocres ont pris le pouvoir.»

 
 
Soutenance de thèse de deux chargés de cours du Département des sciences biologiques

Deux chargés de cours du Département des sciences biologiques terminent leur doctorat et procéderont à leur soutenance de thèse le vendredi 11 décembre à 9 h 30 et à 13 h30 au local PK-1140. La thèse d’Olivier Aubry porte sur le Comportement trophique d’un hétéroptère zoophytophage : la punaise de la molène en vergers de pommiers et celle de François Dumont sur l’Approche évolutive à la valorisation du potentiel en lutte biologique d’un prédateur zoophytophage, la punaise de la molène. Ouvert au public.

 
 
Monde syndical
 
 
Grève des étudiants employés de l'UQAM
SETUE

Les cours sont perturbés à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Sans contrat de travail depuis près de deux ans, les étudiants employés de l'université ont déclenché une grève illimitée, lundi matin. En soutien aux revendications, les professeures, professeurs et les personnes chargées de cours ont décidé de ne pas franchir les piquets de grève lundi.

Lire la suite du texte de La Presse.

L’UQAM demande un conciliateur.
La Cour supérieure émet une ordonnance d’injonction provisoire jusqu’au 18 décembre.
Consignes du SPUQ aux professeures et professeurs.

 
 
400 000 membres du Front commun en grève nationale
frontcommun

Alors que 400 000 travailleuses et travailleurs du secteur public tenaient mercredi des rassemblements dans plusieurs villes du Québec – dont en Abitibi-Témiscamingue, en Outaouais, au Saguenay-Lac-Saint-Jean et à Québec – à l’occasion d’une journée de grève nationale visant à débloquer les impasses qui subsistent aux tables de négociation, les porte-parole du Front commun ont fait le point en marge d’une imposante manifestation dans les rues du centre-ville de Montréal.

Lire la suite.

Les profs de la FAE en grève jusqu’au 11 décembre.

 
 
La FNEEQ-CSN dénonce l'éviction des profs et la levée du campement de la FAE

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) dénonce fermement l'éviction dont ont été victimes les enseignantes et les enseignants membres de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) au beau milieu de la nuit de mercredi à jeudi par le Service de la police de la Ville de Montréal (SPVM). «Les profs exprimaient en toute liberté, en toute légalité et de façon paisible leur insatisfaction par rapport au déroulement de la négociation avec le gouvernement», exprime Caroline Senneville, présidente de la FNEEQ.

Lire la suite.

 
 
Négociations sectorielles du secteur public : entente de principe des professeurs de cégep

L’Alliance des professeures et des professeurs de cégep (ASPPC), qui représente l’ensemble du corps enseignant au collégial, est arrivée dimanche à une entente de principe avec le Comité patronal de négociation des collèges (CPNC). «Au terme d’un long processus, nous avons réussi à faire des gains significatifs pour les profs au statut précaire, sur la charge de travail excessive, la reconnaissance de l’appartenance des profs de cégep à l’enseignement supérieur ainsi que sur le soutien aux étudiantes et étudiants en situation de handicap», affirme Pierre Girouard, président de la FEC-CSQ.

Lire la suite.

Entente de principe à la table sectorielle santé et services sociaux de la FTQ.

 
 
Réforme des commissions scolaires : un autre exemple d'affront à la démocratie et de mépris envers le personnel de soutien

La CSN dénonce l'abolition des élections scolaires au suffrage universel que le projet de loi 86, déposé le 4 décembre à l'Assemblée nationale, met de l'avant. «Même si le taux de participation est faible, la CSN croit toujours que les commissaires doivent être élus au suffrage universel puisque les commissions scolaires elles-mêmes sont des lieux de débat. Encore une fois, le gouvernement libéral s'en prend à un forum de débats démocratiques», déplore la vice-présidente de la CSN, Véronique De Sève.

Lire la suite.

Les profs relégués au rôle d’exécutant, selon la FAE.
Perturbation de la conférence du ministre Blais au Conseil du patronat.

 
 
Violence envers les femmes autochtones : la CSN applaudit l'annonce du fédéral et incite Couillard à tenir une commission d'enquête québécoise élargie
ViolenceFemmesAutochtones

La CSN salue la décision du gouvernement fédéral de mettre en place une commission d'enquête publique sur les femmes autochtones disparues ou assassinées et demande au gouvernement du Québec de se pencher de façon large sur le problème de violence envers les femmes. «Nous sommes soulagées de savoir que cette commission très porteuse d'espoir pour les femmes autochtones sera enfin lancée», s'est exprimée la vice-présidente de la CSN, Véronique De Sève. La CSN applaudit également l'intention du gouvernement fédéral de consulter les populations autochtones pour établir le mandat de la commission.

Lire la suite.

 
 
Le gouvernement doit faire plus d’efforts pour enrayer les inégalités, y compris en matière de violences faites aux femmes
ViolenceFemmes

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a profité de la journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, soulignée chaque année le 6 décembre en souvenir de la tuerie de Polytechnique, pour dénoncer l’omniprésence des violences faites aux femmes et exhorter le gouvernement à renforcer ses politiques et à y investir les sommes nécessaires.

Lire la suite.

Commémoration du 6 décembre : S'engager pour que cesse la violence envers les femmes.

 
 
Accueil et intégration des réfugiés syriens : la CSN contribue financièrement

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) est fière de contribuer à l'accueil et à l'intégration des réfugiés syriens qui sont attendus au Québec en versant un montant de 10 000 dollars à la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI). «En posant ce geste, nous désirons lancer un appel à l'ouverture et à la tolérance, a déclaré le secrétaire général de la CSN, Jean Lortie. Nous invitons nos membres et la population à s'impliquer pour qu'eux aussi participent à cette grande opération humanitaire.»

Lire la suite.

 
 
Les professionnelles et professionnels du CHU Sainte-Justine dénoncent les mises à pied à la veille de Noël

Une dizaine de psychologues et de travailleurs sociaux du Centre de réadaptation du CHU Sainte-Justine viennent d'apprendre qu'ils seront mis à pied à la veille de Noël. Pour le syndicat qui représente les professionnelles, professionnels du CHU Sainte-Justine et du Centre de réadaptation Marie Enfant (CRME), il s'agit d'un geste inhumain qui, non seulement, jette dans l'incertitude dix employées, employés durant la période des Fêtes, mais qui risque également de compromettre l'ensemble des services du centre de réadaptation et du centre hospitalier.

Lire la suite.

 
 
Grève des cols blancs de l’île de Montréal

Les 8000 cols blancs ont fait une grève d’une demi-journée, mercredi, jour de budget à la Ville de Montréal. Ces employés municipaux sont sans convention collective depuis 4 ans. Les employés dénoncent les mesures d’austérité appliquées par l’administration de Denis Coderre. «L’ensemble des contribuables devrait être inquiet de ce que nous entendons à la table de négociations. Cette administration veut non seulement une baisse de 12% à 14% de notre rémunération globale, elle veut carrément privatiser les services publics», d’expliquer Alain Fugère, président du Syndicat des cols blancs de l’île de Montréal.

Lire la suite.

 
 
Les crédits d'impôt fédéraux pour les actionnaires des fonds de travailleurs : un investissement pour aider la classe moyenne

Au lendemain de l'ouverture de la session parlementaire à Ottawa, Fondaction CSN invite le gouvernement du Canada à tenir son engagement électoral de rétablir immédiatement le crédit d'impôt pour contribution à un fonds de travailleurs dans son intégralité et aider ainsi la classe moyenne. À Fondaction, le revenu moyen des 128 000 actionnaires est inférieur à 50 000$ annuellement. Les crédits d'impôt fédéraux permettent aux salariés de la classe moyenne d'augmenter leur capacité d'épargne en vue de la retraite et au gouvernement de les soutenir.

Lire la suite.

 
 
Les professionnels de l’éducation de Laval et de la Rive-Nord lancent une campagne de sensibilisation

Le Syndicat des professionnelles et professionnels Laval‒Rive-Nord (SPPLRN-SCFP 5222) a lancé mercredi une campagne de sensibilisation sur l’importance des services professionnels offerts aux élèves du Québec. Cette campagne met les parents d’élèves en garde contre la diminution de ces services, conséquence des compressions budgétaires. Les membres du syndicat se sont rassemblés devant les bureaux montréalais du ministère de l’Éducation, à Montréal. Ils ont projeté sur un écran 10 illustrations de cette campagne.

Lire la suite.

 
 
L'avenir du Musée de la Nation huronne-wendat en péril en raison de la direction antisyndicale

Alors que les 17 travailleurs et travailleuses du Musée de la Nation huronne-wendat tentent de négocier leur premier contrat de travail depuis bientôt deux ans, le syndicat dénonce la décision de l'employeur de fermer les portes du musée au grand public au moins jusqu'en juin prochain, mettant à pied les syndiquées, syndiqués. D'ici là, le musée demeure accessible aux groupes, sur réservation seulement.

Lire la suite.

Delastek : Manifestation le 15 décembre à Shawinigan.

 
 
Pour se rappeler des grands événements de l’histoire syndicale et sociale

L’Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale (AIMTA) produit un calendrier des événements historiques du mois dans le monde syndical et social au Canada. En décembre : • Audrey McLaughlin devient la première femme chef d’un parti politique fédéral (NPD en 1989) • Le défenseur des droits des travailleurs J. S. Woodsworth est élu député travailliste et Agnes MacPhail devient la première femme à être élue députée (1921) • 11 jours de protestation contre les politiques du gouvernement conservateur de Mike Harris à London, en Ontario (1995) • La fin de la grève historique qui a touché Ford pendant 99 jours donne lieu à l’adoption de la formule Rand pour la sécurité syndicale (1945).

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Vers la mise sur pied d’un service de santé à l’UQAM

Un Comité de travail évalue actuellement la faisabilité de mettre sur pied un Service de santé à l’UQAM. Le Comité aviseur du projet Service de santé (CAPSS) a déjà établi qu’un tel Service de santé à l’UQAM devrait être accessible à l’ensemble de la communauté universitaire et agir sur deux plans: d’une part, la prévention, la sensibilisation et la promotion de la santé; et d’autre part, l’intervention. Le projet vise à couvrir trois axes prioritaires: les soins médicaux (soins infirmiers de base), le suivi psychothérapeutique et une clinique sans rendez-vous. Vous pouvez consulter le rapport d'étape qui présente le contexte, la structure, l'historique et l'état des travaux du projet. Le Comité a aussi défini les principes, les mandats, les propositions et orientations concernant la structure et l’organisation, et le plan d'effectifs réaliste du Service de santé de l’UQAM.

 
 
Un laboratoire de recherche analysera l'impact social des fondations philanthropiques
LaboRecherche

Éliminer la pauvreté dans un quartier donné, réduire le taux de décrochage dans une école… En 2013, les 150 fondations philanthropiques canadiennes les plus importantes ont versé des dons à des organismes œuvrant principalement dans les domaines de l'éducation et de la recherche, des services sociaux et de la santé, des arts et de la culture, et du logement. Quels sont les fondements de l'action philanthropique ? Quels sont les rouages des fondations donatrices ? Quel est leur impact social? Ces questions seront au cœur des travaux du Laboratoire montréalais de recherche sur la philanthropie canadienne, lancé en juin dernier à l'UQAM.

Lire la suite.

Ce que cache le don Mark Zuckerberg en éducation.

 
 
Nouveau sursis pour les CEP. Vers quelle solution?

Les centres d’éducation populaire (CEP) de la région de Montréal ont obtenu un nouveau délai de la part du ministère de l’Éducation pour déposer leurs plans de prévisions budgétaires. Ils auront jusqu’au début de l’année 2016 pour les présenter. Leur survie et les conditions dans lesquelles ils pourront poursuivre leur mission sont cependant encore loin d’une solution, comme le laissent entendre plusieurs intervenants des CEP. Si le maire de Montréal, M. Coderre, et le ministre de l’Éducation, M. Blais, s’entendent pour dire publiquement que les centres d’éducation populaire vont survivre, ils n’apportent aucune solution concrète.

Lire la suite.

 
 
Pensée et tradition occidentales : les grands auteurs oubliés

Des générations d’étudiants ont suivi des cours d’introduction à la lecture de grands auteurs afin de connaître les idéologies ayant contribué à façonner la pensée et la tradition occidentales. Il existe toutefois un grand nombre d’éminents auteurs et d’idées que ces cours ont omis. Affaires universitaires a fait appel à quelques professeurs pour la rédaction d’une liste de lecture pouvant servir à un cours hypothétique intitulé «Les grands oubliés», portant sur des ouvrages impérissables, mais sous-estimés d’un point de vue critique ou culturel.

Lire la suite.

 
 
Le PLQ songe à créer un nouveau ministère pour l’Innovation

Le gouvernement Couillard songe à gonfler son Conseil des ministres en créant un secrétariat à l’Innovation et à la Recherche, a appris le Bureau parlementaire du Journal de Montréal. Ces deux secteurs sont actuellement incorporés dans deux ministères différents: l’Économie et l’Éducation. La création de ce secrétariat a été évoquée par Roberto Iglesias, secrétaire général du gouvernement et bras droit de Philippe Couillard, lors de rencontres avec de hauts fonctionnaires, selon nos sources.

Lire la suite.

 
 
Ubisoft et l'Université Laval, une collaboration profitable

Le projet Fun II mené en collaboration avec le géant des jeux vidéo Ubisoft et l'Université Laval se situe maintenant à mi-parcours. Cette étude lancée en 2013 vise à mieux comprendre les émotions des joueurs afin de créer des jeux mieux adaptés. L'étude, réalisée au coût de 800 000 $, permet déjà à Ubisoft de modifier certains éléments, comme le souligne Jean-Christophe Gagnon, directeur de la recherche utilisateur chez Ubisoft Québec.

Lire la suite sur le site de radio-canada.ca

L'UQAR reçoit un don de 500 000 $ de la part de TELUS.

 
 
L’éducation, la voie vers un avenir durable
COP21

Dans le cadre des négociations de la COP21 à Paris en vue d’un accord sur le climat, le rôle central de l’éducation pour parvenir à un avenir durable a été largement ignoré, un point que l'Internationale de l'éducation (IE) demande instamment aux leaders de reconnaître. Pour l'IE, il est crucial de maintenir dans l’accord de la Conférence des Parties 21 un article soulignant l'importance de l’éducation et de la formation pour la lutte contre le changement climatique.

Lire la suite.

Changer le climat de l’éducation après la COP21.

 
 
États-Unis : la justice donne raison aux enseignants philippins dans une affaire de travail forcé

Une entreprise de recrutement d’enseignantes et d’enseignants basée à Los Angeles a été condamnée à verser 4,5 millions de dollars aux 350 enseignants philippins qu’elle avait attirés aux États-Unis et forcés, pour enseigner, de signer des contrats abusifs dès leur arrivée en Louisiane. Ce verdict a été rendu au terme de deux semaines de procès, par le tribunal de district américain du district central de Californie, à Los Angeles.

Lire la suite.

 
 
Un concept d'université à distance pour relancer Haïti

«C'est certain que c'est beaucoup plus difficile que d'enseigner dans une classe où la rétroaction est immédiate, mais ça demeure extrêmement stimulant», fait valoir Daniel Coulombe, qui fait partie des 170 professeurs universitaires qui enseignent aux étudiants de l'Institut des sciences, des technologies et des études avancées d'Haïti (ISTEAH), un établissement universitaire sans but lucratif qui offre des programmes de maîtrise et de doctorat dans quatre villes haïtiennes. Les cours sont donnés à distance par des professeurs bénévoles partout dans le monde.

Lire la suite sur le site de radio-canada.ca

 
 
Espagne : le monde de l’éducation s’unit pour lutter contre la privatisation

La campagne internationale de l’IE contre la privatisation et la commercialisation de l’éducation s’est invitée en Espagne, à l’initiative du syndicat CCOO, dans le cadre d’un forum visant à informer les enseignantes et enseignants sur la situation de l’éducation dans les pays de l’Union européenne et de l’OCDE.

Lire la suite.

 
 
Monde social
 
 
Maintenant 700 milliards dans les coffres des entreprises

Début 2015, l’IRIS publiait une note socio-économique sur la surépargne des entreprises canadiennes. Le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA) publiait à son tour une étude de ce phénomène. Les constats sont similaires, mais la surépargne atteindrait désormais 700 milliards de dollars. Dans cette nouvelle étude du CCPA, Jordan Brennan a vérifié l’affirmation selon laquelle une baisse de l’impôt des entreprises favorise l’investissement et la croissance économique. Les politiques économiques et budgétaires mises en place par les gouvernements depuis le début des années 80 font écho à ce point de vue. Or, les faits démentent cette approche.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Discours du Trône : des silences inexcusables, selon le FRAPRU

«Le gouvernement Trudeau est-il déjà en train de renier les engagements électoraux que le Parti libéral a pris à l’égard des personnes et des familles mal-logées ou sans abri?» C’est la question que se pose le coordonnateur du FRAPRU, François Saillant, suite au discours du Trône. L’organisme déplore que ce dernier ait totalement passé sous silence des enjeux comme le logement et l’itinérance sur lesquels il a pourtant pris des engagements durant la dernière campagne électorale.

Lire la suite.

Discours du Trône : De tout pour tous… et des oublis.
Une balle de foin en cadeau pour le député Greg Fergus.
Le réseau de l’itinérance déçu de la décision des libéraux.

 
 
Et si vous tombiez sur l’aide sociale?

Les prestataires de l’aide sociale écopent souvent d’une réputation peu enviable. Fainéants, profiteurs, incapables… Mais si vous receviez cette aide gouvernementale de dernier recours, réussiriez-vous à garder la tête hors de l’eau? «Pour être accepté à l’aide sociale, il faut que tu aies épuisé toutes tes ressources. Quand tu reçois ton premier chèque, t’es déjà à terre, soutient Serge Petitclerc, un des porte-parole de la Coalition objectif dignité. Et le montant que tu reçois ne te permet pas de te relever.»

Lire la suite du texte du journal Métro et son test de survie.

Des manifestants dénoncent la réforme annoncée de l'aide sociale.

 
 
Alain Dubuc, austérité et néolibéralisme...

La semaine dernière, Alain Dubuc s’en est pris à l’IRIS pour sa «réappropriation culturelle» du terme «austérité». Il nous reproche d’essayer de faire croire que le Québec, c’est la Grèce. Il en profite ensuite pour nous accuser de parler de néolibéralisme alors que les dépenses de l’État quant au PIB augmentent, ce qui serait antinomique. Remettons les pendules à l’heure. D’abord, non, le Québec n’est pas la Grèce. La situation économique est moins catastrophique ici et les mesures imposées à la population y sont moins drastiques. Toutefois, la logique est la même: il y a eu crise économique, faible reprise, puis insistance sur la réduction du déficit et de la dette à tout prix, présentée comme moyen le plus efficace de retourner à une croissance.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
La carotte, le bâton ou l'accompagnement

Monsieur le premier ministre Couillard, très bientôt, vous dévoilerez la nouvelle politique québécoise de la jeunesse. Déjà, votre gouvernement a annoncé des mesures pour les premiers demandeurs de l'aide sociale qui sont à 60 % des jeunes. Depuis plus de 30 ans, nous voyons des programmes pour l'emploi défiler qui, chaque fois, passent à côté de la situation de ces jeunes qui ont des trajectoires de vie difficiles ou même souffrantes. À certains moments, on y a trouvé plus de «carottes» et à d'autres, plus de «bâtons». Vous avez choisi le bâton. Pour ces jeunes, le résultat demeurera inchangé, sauf un surplus de souffrance.

Lire la suite du texte d’opinion publié par Le Soleil.

 
 
Assurance médicaments entièrement publique : jusqu’à trois milliards de dollars d’économies par année, qu’attend le gouvernement pour agir ?
AssuranceMedicaments

La Coalition Solidarité Santé a lancé le 7 décembre une campagne d'appui citoyen à un régime entièrement public d'assurance médicaments au Québec. Le remède aux coupures, ça existe se veut aussi une réponse au gouvernement Couillard. «Il est assez incroyable que les ministres Coiteux et Leitão fassent la leçon de la rigueur budgétaire sur toutes les tribunes alors qu'ils ne se sont jamais arrêtés à une des plus grosses dépenses du gouvernement: les médicaments prescrits», s'exclame Jacques Benoit, coordonnateur de la Coalition.

Lire la suite.

 
 
Les banques alimentaires sont toujours importantes

Certaines personnes semblent penser qu’en fournissant un filet de sécurité comme les banques alimentaires, nous n’aidons pas les plus démunis à se sortir de la pauvreté. La réalité est tout autre. On en arrive souvent à fréquenter les banques alimentaires à la suite d’un revers de la vie. La plupart du temps, il s’agit d’une situation temporaire qui nécessite un petit coup de main afin que ces personnes puissent se remettre sur leurs pieds.

Lire la suite de la lettre du directeur général de Mission Bon Accueil.

 
 
Enfants et santé mentale : Les ressources manquent pour surmonter les embûches

Quand tout a été essayé. Quand la famille ne tient plus. Quand la peur du pire s’immisce insidieusement dans le quotidien… Quelles sont les ressources pour les familles dont un enfant souffre de troubles mentaux sévères ? C’est l’hôpital ou le centre jeunesse… «Pour être hospitalisé, le jeune doit vivre une crise aiguë: tentative de suicide, psychose compensée ou être un danger pour les autres», affirme Martine Jacob, responsable de la santé mentale au Centre jeunesse de Montréal. Comme les hôpitaux manquent cruellement de lits en pédopsychiatrie, les jeunes ne restent souvent pas hospitalisés longtemps et obtiennent leur congé sans avoir un suivi adéquat.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
Plusieurs groupes de la société civile et des Premières Nations demandent l’arrêt de la ligne 9 d’Enbridge

Plus de 80 groupes de la société civile au Québec et en Ontario, ainsi que des Premières Nations, ont diffusé une lettre adressée au premier ministre qui condamne l’approbation récente du projet de renversement de la ligne 9 d’Enbridge par l’Office national de l’énergie (ONÉ). La lettre demande de nouvelles audiences de l’ONÉ sur le projet de pipeline. Enbridge a récemment confirmé que du pétrole de schiste de la formation de Bakken, dans l’ouest, circule dans l’oléoduc jusqu’aux raffineries de Montréal.

Lire la suite.

 
 
Au-delà des belles paroles : le Québec à la COP21

La première semaine de la 21e Conférence des parties (COP21) terminée, il ne reste que cinq jours aux chefs d’État pour s’entendre sur les principaux points de discorde qui subsistent, soit le partage des efforts de réduction, l’aide aux pays en développement et le caractère contraignant d’un éventuel accord. Cependant, au-delà des beaux discours, ce que l’on constate est que le vrai changement – avant, pendant et après les négociations – dépend d’abord et avant tout de la capacité des mouvements sociaux locaux à mettre de la pression sur leurs élues, élus. Le premier ministre Philippe Couillard, le ministre de l’Environnement David Heurtel et le reste du gouvernement n’y échappent pas. Or, dans quelle mesure leurs belles paroles sont-elles cohérentes avec leurs actions à domicile? Sur quels enjeux peuvent-ils s’attendre à être talonnés par les groupes sociaux?

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

La FTQ à la COP21: pour une transition juste.
Ébauche de l’accord sur le climat : un travail inachevé.

 
 
COP21 : le Sommet des chaises, la taxe sur les transactions financières
COP21Chaises

L’argent pour la lutte climatique? Il est dans les paradis fiscaux! Tel est le message livré le 6 décembre dernier au Sommet des 196 chaises à Paris, où 196 déléguées, délégués de la société civile du monde entier ont siégé sur les chaises réquisitionnées aux agences BNP Paribas en France pour dénoncer l’évasion fiscale. Un appel international a été lancé pour élargir ce mouvement de désobéissance civile non violente inédit. Infos, photos et vidéos.

L’argent pour le climat est aussi dans les revenus que peut générer une taxe sur les transactions financières qui freinerait la spéculation, une bataille à relancer au Canada. En marge de la COP21, les dernières nouvelles concernant le projet européen d’une telle taxe restent décevantes. La position d’Attac France.

Les analyses critiques de Maxime Combes sur le blogue de Médiapart.

 
 
Lutte au changement climatique : repenser le libre-échange
LutteChangement

L'entente de principe d'un Partenariat transpacifique (PTP), a été annoncée le 5 octobre dernier en pleine campagne électorale. Celui qui allait être élu, Justin Trudeau a promis «un débat public approfondi et ouvert», un engagement que devra concrétiser Chrystia Freeland, la nouvelle ministre du Commerce international. Le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC) a fait paraître une lettre ouverte, signée par plus de 20 dirigeantes et dirigeants du mouvement social québécois.

Lire la lettre.

 
 
Douze jours d'action contre la violence : Luttes et résilience féministes
12jours

Pour la campagne des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes, la Fédération des femmes du Québec a proposé, du 25 novembre au 6 décembre, un espace d’échange pour aborder les violences envers les femmes autochtones, mais également réfléchir aux liens que l’on peut faire avec d’autres formes de violences racistes et coloniales en donnant la parole à des femmes issues de communautés immigrantes, racisées et musulmanes.

 
 
Pour un meilleur partage de la richesse : imposer tous les revenus de façon équitable

Il est injuste et inéquitable que toutes les sources de revenus ne soient pas imposées de la même façon. C’est pourtant le cas actuellement puisque les revenus provenant d’un travail ne sont pas imposés de la même façon que ceux provenant de dividendes (montants versés à des actionnaires d’entreprises) ou de gains en capital (profit), dont ne profitent que les plus fortunés.

Lire la suite.

 
 
Retour sur le colloque Le projet de transparence de l’État : prétexte pour plus de contrôle et moins de démocratie
RetourColloque

Le 27 novembre dernier, des militantes, militants et permanentes, permanents des groupes communautaires se sont réunis pour un colloque de la Ligue des droits et libertés autour du thème Le projet de transparence de l’État : prétexte pour plus de contrôle et moins de démocratie. Pour voir ou revoir les présentations des panellistes ou consulter les textes des présentations des panellistes Vincent Greason, Jean Baril et Georges Lebel.

Lire la suite.