Infolettre du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l'UQAM - 17 octobre 2019 ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌
Header
 
Le moment de choisir

La vie est faite de choix.

Chaque seconde, chaque instant, petits ou grands, nos choix tracent le parcours de notre vie et en déterminent la direction.

Devant l’infini des possibilités de chaque instant, notre choix est un pas de plus vers la suite des choses, mais aussi une porte que l’on referme sur toutes les autres éventualités qui existaient.

Face aux circonstances sur lesquelles nous n’avons pas de pouvoir, le choix devient une façon de se réapproprier un certain contrôle, d’agir sur le doute et de prendre en main les conséquences et l’avenir.

Le véritable danger, l’absence de liberté, est de ne pas choisir et, par envie de sécurité, de prendre le risque de ne pas décider. La vie se chargera alors bien souvent de le faire à notre place...

Les raisons qui nous poussent à choisir sont toutes aussi importantes que le choix lui-même.

Un choix animé d’une passion, d’une valeur, d’une volonté ou d’un désir réels nous portera plus loin qu’un choix motivé par le dépit, la crainte, la haine ou la rancoeur.

L’espoir et l’optimisme sont des forces motrices et mobilisatrices beaucoup plus puissantes que la peur et la négativité.

L’idée de créer un idéal, un monde plus grand, plus magnifique, est beaucoup plus porteuse que celle de fuir des choses que nous ne voulons pas.


À l’occasion des élections fédérales du 21 octobre prochain, puissiez-vous voter et, surtout, choisir avec votre coeur.

Comme l’a dit Nelson Mandela : «Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs»

 
 
À mettre à votre agenda

18 octobre 2019 - Colloque L’UQAM: un campus urbain et vivant au cœur de la ville
21 octobre 2019 -
Élections fédérales
23 octobre 2019 -
Disponibilité des affichages sur ACCENT
23 octobre au 1er novembre 2019 - Période pour enregistrer les candidatures sur ACCENT
23 octobre 2019 - Manifestation du FRACA
25 octobre 2019 -
Date limite de contribution à la COOP MON Journal
30 octobre 2019 -
Date limite de contribution à la campagne du coquelicot blanc
8 novembre 2019 -
Conseil syndical élargi sur les négociations
9 novembre au 14 novembre 2019 - Période de réponse à la proposition des cours attribués par ACCENT
28 novembre 2019 - Date limite pour proposer une initiative pour le Fonds vert

* Surveillez nos babillards, notre infolettre et nos pages médias sociaux pour ne rien manquer

Voici les offres de formations du Centre de formation en soutien à l’académique (CFSA) pour les prochaines semaines :

24 octobre 2019 - L’apprentissage par problème
29 octobre 2019 - La classe inversée
30 octobre 2019 - Adopter des pratiques pédagogiques inclusives
31 octobre 2019 - Lego©, Lego© Serious Play™ et enseignement: Survol, Réflexion et Échanges
5 novembre 2019 - Techniques vocales : Initiation
5 novembre 2019 - Encadrer et évaluer les travaux d’équipe
6 novembre 2019 - Évaluer la créativité avec objectivité
12 novembre 2019 - La pratique réflexive
13 novembre 2019 - La carte conceptuelle : outil pédagogique
22 novembre 2019 - Formation initiale en pédagogie universitaire
2 décembre 2019 - MIDI-PÉDAGOGIE : Enseigner à une grande diversité de profils étudiants
5 décembre 2019 - Planifier un plan de cours : de la mise en place des objectifs à l’évaluation

* Que votre carrière de chargé-e de cours soit toute récente ou déjà bien entamée, ces formations représentent une occasion privilégiée de perfectionner votre pratique, de vous développer professionnellement ou de mieux répondre aux besoins de vos étudiant-e-s. Hâtez-vous à vous inscrire puisque les places sont limitées!
 
 
SPPEUQAM
 
 
Report du Conseil syndical élargi

Le Comité exécutif du SPPEUQAM a reçu une demande du Comité qui prépare la négociation de la convention collective (CPCC) à l’effet de reporter au mois de novembre le conseil syndical élargi initialement prévu pour le 18 octobre. Les membres du CPCC ont jugé à l’unanimité qu’il n’était pas approprié de présenter les travaux du Comité sur les orientations de la prochaine négociation en raison de la présente période de changement d’allégeance syndicale.

Le Comité exécutif a pris acte de la demande du CPCC et l’a reçue favorablement. Par conséquent, le conseil syndical élargi a été reporté au 8 novembre prochain. Vous recevrez donc sous peu un nouvel avis de convocation pour ce conseil syndical élargi.

 
 
Prochain affichage dans ACCENT pour la session d’hiver 2020

Les dates d’affichages sur ACCENT pour le trimestre d’hiver 2020 sont les suivantes :

Disponibilités des affichages sur ACCENT : 23 octobre 2019

Période pour enregistrer les candidatures sur ACCENT : du 23 octobre au 1er novembre 2019

Période de réponse à la proposition des cours attribués par ACCENT : du 29 novembre au 14 novembre 2019

N’oubliez pas de notes ces dates à votre agenda pour pouvoir appliquer sur les cours désirés.

 
 
Appel à propositions d’initiatives - Campagne 2019 : Fonds vert

Le comité institutionnel de la Politique en matière d’environnement invite toute la communauté universitaire à proposer des projets en matière de développement durable.

Le Fonds vert de l’UQAM est un outil de financement mis sur pied afin de soutenir les membres de la communauté universitaire dans la mise en œuvre d’initiatives en matière d’environnement et de développement durable conformément à la Politique en matière d’environnement.

Ses objectifs sont de :

  • Favoriser les initiatives en matière d’éducation relative à l’environnement et de transmission des valeurs environnementales;
  • Contribuer au financement de projets de la communauté universitaire;
  • Soutenir l’effort de sensibilisation et de communication en matière d’environnement et de développement durable.

Il s’agit là notamment d’une excellente façon de poursuivre dans la lancée de notre Semaine de l’environnement et de mettre en place concrètement les solutions qui ont émergé des discussions et échanges lors des diverses activités de cet évènement.

La date limite pour le dépôt d’une proposition d’initiative pour la campagne 2019 du Fonds vert et le 28 novembre 2019.

Vous trouverez le formulaire et davantage d’information sur ce projet en visitant le site du Fonds vert de l’UQAM en cliquant ici.

 
 
Semaine de l’environnement 2019 : Un évènement porteur d’idées et d’espoir

La première édition de la Semaine de l’environnement du SPPEUQAM* s’est achevée la semaine dernière par la tenue d’un atelier sur la pâtisserie végane tenu au local social du Syndicat et animé par Isabelle Deschamps, chef pâtissière et propriétaire du Café Dei Campi, anciennement chef pâtissière au réputé restaurant H4C et personnalité de scène végane montréalaise notamment avec le livre Tables véganes.

Les personnes participantes ont pu se familiariser avec la préparation de pâte végane et même repartir avec une petite tarte de leur création.

Les différentes tables rondes de la Semaine de l’environnement ont elles aussi connu un vif succès, non seulement sur place, mais aussi en ligne où vous avez été nombreuses et nombreux à écouter nos différents panélistes.

Vous pouvez d’ailleurs toujours regarder intégralement ces tables rondes via notre page Facebook en cliquant sur l’un des liens suivants :

Table ronde agriculture et alimentation

Table ronde sur l’aménagement du territoire

Table ronde Pacte de la transition vers l’action directe?

Table ronde écocitoyenneté, croissance et effondrement civilisationnel

Table ronde gaz à effet de serre et aviation

Les enregistrements seront aussi prochainement accessibles via le site UQAM.tv.

* Étalée sur une plus longue période étant donné la grève du SEUQAM
 
 
Invitations
 
 
INVITATION : Campagne de contribution volontaire pour le démarrage de la coopérative de mon Journal

Depuis l’annonce de la faillite du Groupe Capitales Médias, c’est une onde de choc qui secoue le Québec en entier. La réaction des communautés concernées ne s’est pas fait attendre et le message est très clair : ces quotidiens sont importants et nécessaires à la vitalité de leurs régions. 

Six…

Lire la suite
 
 
INVITATION : Échec à la guerre - Campagne du coquelicot blanc

Pour faire entendre la voix des Québécoises et des Québécois qui s’opposent aux politiques militaristes du gouvernement canadien, le Collectif Échec à la guerre vous invite à participer à une “action média” collective, semblable à celles qui a été menée en 2018 et les années précédentes.

Il s’agit de recueillir…

Lire la suite
 
 
INVITATION : Le FRACA s’adresse au Conseil du trésor

Le 23 octobre, les organismes communautaires et leurs allié.e.s sont appelé.e.s par le Front régional d’action communautaire de Montréal (FRACA) à manifester pour faire savoir au Conseil du trésor qu'il est plus que temps de libérer le trésor et d'investir dans les services publics et les programmes sociaux.

Le rendez-vous est fixé au Carré Saint-Louis à 13h30 (métro Sherbrooke).

Vous pouvez consulter la page Facebook de l’évènement en cliquant ici.

 
 
INVITATION : Présentations de Taïka Ballargeon et Laurent Piché-Vernet au colloque L’UQAM: un campus urbain et vivant au cœur de la ville

Implantée au cœur du centre-ville de Montréal, l’UQAM a tissé au fil des ans de multiples relations avec son quartier. Pour mieux saisir la richesse de ces relations, le Département d’études urbaines et touristiques, le Département de géographie, l’École de design, l’École des arts visuels et médiatiques ainsi que le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal s’unissent pour organiser le colloque L’UQAM: un campus urbain et vivant au cœur de la ville. S’inscrivant dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire de l’Université, le colloque se tiendra le 18 octobre prochain au pavillon Athanase-David (D-R200), de 8 h 30 à 17 h 30.

Vous pourrez notamment y voir une présentation des chargé.e.s de cours au département d’études urbaines et touristiques Taïka Baillargeon, sur le projet Réseau ville autrement et de l’usage transitoire des bâtiments, et Laurent Vernet, qui parlera de la vie sociale des œuvres d’art dans les espaces publics.

Pour en savoir plus, visitez la page de l’évènement en cliquant ici.

 
 
Élections fédérales 2019
 
 
Élections fédérales 2019 : les jeunes iront-ils aux urnes? - L’opinion de Raphaël Crevier

Les jeunes électeurs, âgés entre 18 et 34 ans, constitueront la majorité de l’électorat, le 21 octobre prochain. Toutefois, ils ont été peu nombreux à se déplacer pour marquer un X sur un bulletin de vote lors des derniers scrutins fédéraux. 

Selon Élections Canada, près de deux millénariaux sur cinq se sont déplacés pour pouvoir exercer leur droit de vote aux élections de 2011. Lorsque la population canadienne a mené au pouvoir le chef libéral Justin Trudeau, en 2015, plus de 57 % des 18-24 ans ont voté, un record pour une campagne électorale fédérale.

« Le taux de participation des jeunes aux élections repose sur la présence d’une figure charismatique, sur quelqu’un qui va être en mesure de personnifier les préoccupations de ces jeunes-là », explique le chargé de cours du département des sciences politiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Raphaël Crevier. Selon lui, l’ancien chef néo-démocrate, Jack Layton, a représenté cette figure dite charismatique lors du scrutin de 2011, tout comme l’a fait le chef du Parti libéral du Canada (PLC) Justin Trudeau quatre ans plus tard.

Pour lire le reste de cet article du Montréal campus, cliquez ici.

 
 
Laïcité et élections fédérales 2019 - L’opinion d’André Lamoureux

À l’occasion des débats des chefs tenus les 7 et 10 octobre, d’abord en anglais et ensuite en français, Justin Trudeau a fait connaître l’arsenal qu’il déploiera contre la décision du peuple québécois d’opter pour la laïcité.

En anglais d’abord, le chef libéral a annoncé, dans une fougueuse envolée, qu’il s’engagerait avec force et détermination contre la loi québécoise sur la laïcité de l’État. La hargne y était, sans hésitation. En français, trois jours plus tard, sûrement après lecture des données d’un sondage dévastateur pour son parti au Québec, le chef libéral a semblé brièvement temporiser les choses avant de se raidir. « On sera là pour défendre les droits fondamentaux ! », a-t-il conclu.

Malgré ses pirouettes, Justin Trudeau agit de manière semblable à son père qui avouait sa répulsion pour toute reconnaissance de la nation québécoise, l’octroi d’un statut particulier pour le Québec ou l’exercice de sa pleine souveraineté.

Pour lire le reste de ce texte d’opinion d’André Lamoureux, chargé de cours au département de Science politique, paru dans La Presse, cliquez ici.

 
 
Les partis fédéraux vers la transition environnementale et énergétique

Deux semaines après une mobilisation citoyenne historique pour la planète, au Québec et dans le reste du Canada, Attac-Québec propose un tour d’horizon des programmes de principaux partis lancés dans la course électorale fédérale en matière d’énergie et d’environnement que vous pouvez consulter en cliquant ici.

 
 
Les syndicats canadiens exhortent les électeurs à rejeter le programme de coupures des Conservateurs

Après la publication d’une plateforme électorale comportant plus de 50 milliards de dollars de compressions, les syndicats canadiens exhortent les Canadiens à rejeter le programme régressif d’Andrew Scheer le 21 octobre.

«À maintes reprises, les conservateurs ont fait preuve d’hostilité envers les travailleurs canadiens. Aujourd'hui, Andrew Scheer redouble cette hostilité et cherche un mandat de réduction », a déclaré le président du Congrès du travail du Canada (CTC), Hassan Yussuff. «Avec une plateforme chargée de coupes dans les services, il est clair que Andrew Scheer représente une menace équivalente pour les Canadiens que celle qu’était Stephen Harper.»

Pour lire le reste de cet article de Canadian Labour dans sa version originale en anglais, cliquez ici.

 
 
Promesses électorales et chômage

Durant la campagne électorale, le Mouvement anti-chômage de Montréal (MAC) répertorie par parti les annonces et promesses des partis fédéraux en lien avec l’assurance-chômage. Cette documentation est effectuée pour les partis enregistrés à Élections Canada qui ont pris des positions ou des engagements sur l’assurance-chômage.

Vous pouvez lire cet promesses et annonces par parti en cliquant ici.

 
 
Monde social et de l'éducation
 
 
À Montréal, l’école de la deuxième chance

Réussir là où l’école traditionnelle a échoué. C’est le défi que doivent relever chaque jour les enseignants du Centre d’intégration scolaire de Montréal (link is external), Canada, qui accueille des élèves aux parcours accidentés. Gagner leur confiance est un préalable à tout apprentissage.

Avec ses murs de briques, ses dessins accrochés aux murs et ses casiers fatigués, le Centre d’intégration scolaire (CIS) ressemble à n’importe quelle école. Les classes s’ouvrent sur une rangée de pupitres alignés qui font face à un tableau noir. Et dès huit heures du matin, des élèves envahissent bruyamment le grand escalier qui mène aux étages. Mais la comparaison s’arrête là. 

Car cet établissement situé dans le quartier de Rosemont accueille depuis une cinquantaine d’années des élèves fragiles, atteints de troubles de l’apprentissage ou souffrant de problèmes psychologiques. Certains ont derrière eux des parcours chaotiques, des histoires familiales compliquées, parfois des démêlés avec la justice. Âgés de 6 à 18 ans, ils ont aussi en général un lourd passif avec l’école. Ils ont connu l’échec scolaire, les renvois successifs ou la relégation au fond de la classe avec leur programme particulier pour élèves en difficulté. Le Centre d’intégration constitue pour eux un nouveau départ, sur d’autres bases. 

Pour lire le reste de cet article du Courrier de l’UNESCO, cliquez ici.

 
 
Les enseignants de Chicago testent la stratégie de «justice sociale» des syndicats

Une menace de grève des enseignants de Chicago mettrait à l’épreuve une stratégie employée par un nombre croissant de syndicats d’enseignants urbains convaincus que la transformation de discussions contractuelles controversées en discussions sur la taille des classes et les services aux étudiants gagne l’appui du public et peut faire la différence à la table des négociations.

Les syndicats dans les villes de gauche, y compris Los Angeles, ont redoublé d'efforts pour utiliser la stratégie cette année, enhardis par le soutien accru du public aux enseignants et à leurs syndicats lors des débrayages et des manifestations de 2018 dans les États conservateurs. La dernière grande grève des enseignants à Chicago en 2012 a également été citée comme une source d’inspiration par d’autres syndicats.

Maintenant, les enseignants de Chicago reviennent à cette stratégie, dans le but d’obtenir des engagements exécutoires au niveau des districts scolaires pour les classes de plus petite taille et d’embaucher plus de personnel d’appui. Sans ces engagements et d’autres, ils pourraient entamer jeudi une grève qui toucherait près de 400 000 étudiants.

Si Chicago fait la grève, les enseignants du pays suivront de près la réaction des parents à une grève basée sur le programme de «justice sociale» des syndicats, au-delà du financement des écoles publiques ou de la rémunération des enseignants, ont déclaré des experts.

Pour lire le reste de cet article dans sa version originale en anglais sur le site de City News, cliquez ici.

 
 
Les cotisations facultatives constituent une attaque du gouvernement Ford contre les associations étudiantes selon l’avocat des étudiants

La décision du gouvernement de l’Ontario qui rend facultatifs les cotisations étudiantes est une attaque à motivation politique contre les associations d’étudiants et menaçant les services offerts et l’indépendance de l’université, a déclaré la Cour divisionnaire vendredi.

Dans ses observations, un avocat des étudiants a déclaré que le gouvernement progressiste-conservateur dirigé par le premier ministre Doug Ford n'avait aucun pouvoir pour mettre en œuvre son « Initiative pour le choix des étudiants ».

Le changement était arbitraire, a entendu la cour et menace les programmes dirigés par les étudiants tels que les clubs, les journaux de campus, les banques alimentaires et autres services de soutien, et les emplois à temps partiel.

« L’autonomie des universités est menacée », a déclaré l’avocat Mark Wright au panel de trois juges.

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants et la York Federation of Students contestent une ordonnance du ministre de la Formation, des collèges et des universités qui rend facultatifs certains frais autres que les frais de scolarité.

Le gouvernement soutient que les étudiants devraient avoir plus de choix quant aux services de campus qu’ils soutiennent. Il indique également que la directive améliore la transparence.

Mais Wright a déclaré que la décisions avait été prise dans un « but inapproprié et de mauvaise foi ».

Pour lire le reste de cet article de CP24, cliquez ici.

 
 
Monde syndical
 
 
« La peur de la discrimination au travail est la première cause de non-syndicalisation »

Pour la première fois, un rapport d’organisations publiques met en évidence que des millions de salariés sont sanctionnés quand ils exercent une liberté inscrite dans la Constitution, expliquent dans une tribune au « Monde » trois militants de la CGT.

Selon l’enquête sur les discriminations dans l’emploi du Défenseur des droits et de l’Organisation internationale du travail (OIT), la discrimination syndicale par les employeurs est un phénomène massif et répandu. 42 % des actifs estiment que s’ils exercent la liberté de se syndiquer, ils prennent un risque pour leur emploi, leurs conditions de travail, leur rémunération et leur déroulement de carrière.

Ce n’est pas de la paranoïa, puisque l’étude en question révèle que presque la moitié de celles et ceux qui ont pris ce droit de se syndiquer confirment qu’ils ont été victimes de représailles de la part de leur employeur. Et 67 % d’entre eux perçoivent leur engagement comme un risque professionnel. Enfin, le niveau de la répression augmente en cas de participation à l’activité syndicale, de prise de responsabilité dans les institutions représentatives du personnel, d’exercice d’un mandat de délégué.

Pour lire le reste de cet article dans Le Monde, cliquez ici.

 
 
Assurance-emploi - Les femmes n’ont pas leur juste part

En Belgique, en France, en Allemagne, en Irlande, en Norvège et aux Pays-Bas, le fait d’avoir reçu des prestations de maternité ou pour les soins d’un jeune enfant ou d’un proche ne disqualifie pas une personne pour les prestations de chômage. Au contraire, ce genre de prestation est compté comme un revenu de travail afin de déterminer l’admissibilité, le montant et la durée des prestations de chômage.

Malheureusement, , ce n’est pas le cas au Canada où la Loi sur l’assurance-emploi limite à 50 le nombre de semaines de prestations que peut recevoir une personne si elle reçoit à la fois des prestations régulières de chômage et des prestations spéciales. Cette règle affecte presque exclusivement les femmes qui prennent la grande majorité des prestations de maternité, parentales et pour soins aux proches.

Malgré la protection de l’emploi qu’assure la Loi sur les normes du travail, des femmes perdent leur emploi avant, pendant ou peu après leur congé de maternité. Pourquoi ne sont-elles pas admissibles aux prestations de chômage ?

Pour lire le reste de cet article de La Presse, cliquez ici.

 
 
Les coopératives peuvent-elles remplacer le capitalisme?

Le libéralisme économique ne convainc plus. Cette vieille idée selon laquelle il faut laisser le « marché », les entreprises et quelques poignées de capitalistes décider « librement » comment produire et distribuer les ressources sur cette planète n’a plus la cote. Que ce soit sous l’angle des inégalités de revenus et de patrimoine ou désormais sous celui de la crise climatique, les populations ont largement perdu confiance envers les institutions publiques et privées pour leur incapacité à agir en fonction du bien commun. Une partie de l’intelligentsia l’a bien compris et a ressenti l’urgence de redorer le blason du capitalisme, notamment en favorisant la « responsabilité sociale des entreprises ». Dans ce contexte, il est pourtant bien plus utile de considérer de possibles alternatives économiques.

L’IRIS publie aujourd’hui une brochure qui aborde le cas de la coopérative et que vous pouvez consulter en cliquant ici.

 
 
Les syndicats de Pennsylvanie mettent fin aux mandats d'adhésion

Certains des syndicats les plus puissants de Pennsylvanie ont levé un obstacle majeur pour les travailleurs qui souhaitent démissionner de leur syndicat suite à une série de recours collectifs.

Les syndicats de Pennsylvanie utilisent depuis longtemps les dispositions relatives au maintien de l'adhésion (MMP) dans les conventions collectives pour percevoir les cotisations des employés du gouvernement. Les travailleurs n'avaient qu'un délai de deux semaines pour démissionner des rangs du syndicat s'ils souhaitaient couper les liens. En réponse, plusieurs travailleurs du secteur public ont intenté une action en justice, arguant que ces dispositions constituaient une atteinte inconstitutionnelle à leur liberté d'expression. Les syndicats ont accepté de suspendre MMP plutôt que de courir le risque d'une action en justice, même s'ils risquaient de perdre des dizaines de milliers de dollars en cotisations et en frais.

Pour lire le reste de cet article du Free beacon, cliquez ici.

 
 
Babillard des membres
 
 
Fermeture des magasins Forever 21 au Canada: les leçons d’une déconfiture - Un texte de Naoufel Remili

Le 29 septembre dernier, la chaîne de vêtements Forever 21 annonçait la fin de ses activités au Canada dans le cadre d’une restructuration de ses activités mondiales sous la protection de la faillite. Retour sur cet échec avec Naoufel Remili, chargé de cours à l’École supérieure de mode (ESG/UQAM).

Pour lire cet article sur Infopresse, cliquez ici.

 
 
Le viol dans la culture - L’opinion de Sabrina Maiorano

Le mot-clic #MeToo relayé par l’actrice Alyssa Milano le 15 octobre 2017, il y a donc tout juste deux ans, est très rapidement devenu viral dans le monde. Ce mouvement de dénonciation des agressions sexuelles a-t-il transformé les représentations du viol à la télé ? Petite autopsie des séries autour d’une grande, très grande faute.

Pour lire le reste de cet article dans Le Devoir qui présente l’opinion de Sabrina Maiorano, chargée de cours au département de sexologie, sur le sujet, cliquez ici.

 
 
WIKI, GIF & LSD - L'encyclopédie anecdotique du Web : Ouvrage de Fabien Loszach

Saviez-vous qu’Internet a vu le jour dans un tout petit local oublié de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) ? Que la création d’Airbnb a été financée par la vente de céréales? Que le LSD a contribué à plusieurs innovations majeures dans le secteur des technologies?

Le Web pullule d’histoires peu connues, souvent insolites, parfois incroyables, mais toujours passionnantes. Autant de trajectoires humaines, de rencontres improbables, d’idées farfelues qui ont construit le réseau informatique mondial que nous utilisons tous et toutes aujourd’hui.

Avec WIKI, GIF & LSD, le sociologue Fabien Loszach, chargé de cours au département de communication sociale et publique et le journaliste et animateur Matthieu Dugal remontent le temps. Ils nous entraînent dans une plongée fascinante au cœur des petites et grandes histoires du Web.

Pour vous procurer cet ouvrage paru aux éditions Cardinal, cliquez ici.

 
 
Prolonger le métro jusqu’à Bois-Franc comme soupape au REM - L’opinion de Pierre Barrieau

Prolonger la ligne orange du métro de Côte-Vertu à Bois-Franc éviterait le refoulement des usagers du Réseau express métropolitain (REM) en cas d’arrêt de service dans le tunnel du mont Royal, selon le maire de l’arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa.

L’élu plaide pour une décision rapide étant donné que le tunnelier et la rampe d’accès seront disponibles en raison du chantier du garage d’entretien Côte-Vertu de la Société de transport de Montréal (STM), à quelques mètres de là. « Il y a une opportunité en or pour creuser le tunnel en réduisant les coûts pour les contribuables », fait-il valoir. Les travaux du garage souterrain se terminent en 2022.

Des experts en transport que La Presse a consultés, notamment Pierre Barrieau, chargé de cours au département d’études urbaines et touristiques,  lui donnent raison. Vous pouvez lire cet article en cliquant ici.