Infolettre du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l'UQAM - 2 mai 2019
Header
 
Fête internationale des travailleuses et des travailleurs : Encore beaucoup de chemin à faire

Le 1er mai était soulignée la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs un peu partout dans le monde.

Au Mali, il s’agissait de l’occasion pour les enseignantes et enseignants du secteur privé de former un premier syndicat pour défendre leurs droits et réclamer de meilleures conditions de travail. Il s’agit d’une initiative qui fait office de première dans ce pays et il est important de souligner notre solidarité avec tous les précaires de l’enseignement et de saluer ce genre d’initiative.

En France, le Président Macron profitait de l’occasion pour souligner « la fête de ceux qui aiment le travail », une déclaration quelque peu maladroite ou insensible considérant le climat actuel dans son pays… Déclaration d’ailleurs qui n’a pas manqué de faire réagir beaucoup de personnes.

Ironiquement, chez nous au Québec, cette journée coïncidait aussi avec la hausse du salaire minimum à 12,50$/heure. S’il s’agit d’un pas en avant pour les plus précaires des travailleuses et travailleurs, cela est malheureusement bien peu pour leur permettre de se sortir de la pauvreté et de vivre dignement.

Du côté de notre centrale syndicale, la CSN, le conflit qui oppose la TÉLUQ et le Syndicat des tutrices et tuteurs de la télé-université se poursuit toujours et les employés de l’aluminerie de Bécancour sont en lockout depuis plus de 15 mois à cause d’un conflit contre leur employeur, Rio Tinto et Alcoa. Dans les deux cas, on a tenté du côté de la partie patronale de remplacer les travailleuses et les travailleurs par de la sous-traitance ou des scabs.

Si certains semblent ne pas avoir compris la nature de cette journée, force est de constater que la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs n’est non seulement pas une journée de célébration, mais plutôt une journée de lutte importante pour rappeler à la société dans laquelle nous vivons qu’il faut continuer à mener nos combats en toute solidarité.

 
 
À mettre à votre agenda
 
 
SPPEUQAM
 
 
Dépôt des projets d’intégration et des demandes de perfectionnement (long et court)

La date limite pour le dépôt des projets d’intégration à votre comité de liaison local est le 3 mai 2019. Pour en savoir plus sur les projets d’intégration, rendez-vous sur la page correspondante sur le site du Syndicat en cliquant ici.

La date limite pour le dépôt des demandes de perfectionnement long à l’attention de Madame Brigitte Perron est le 3 mai 2019. Pour en savoir plus sur les bourses de perfectionnement de longue durée, rendez-vous sur la page correspondante sur le site du Syndicat en cliquant ici.

La date limite pour le dépôt des demandes de perfectionnement court à l’attention de Madame Francine Bédard est le 7 juin 2019. Pour en savoir plus sur les bourses de perfectionnement de courte durée, rendez-vous sur la page correspondante sur le site du Syndicat en cliquant ici.

 
 
Conseil fédéral de la FNEEQ : Environnement, formation à distance et liberté d’expression

Le conseil fédéral de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) a eu lieu du 1er au 3 avril 2019 à Québec. Une délégation du SPPEUQAM était présente pour participer aux discussions très intéressantes qui avaient lieu.

En plus de la présentation du plan de communication de la Fédération et de ses états financiers et d’élections au niveau du Regroupement cégeps, les sujets principaux qui ont été abordés durant ces trois jours d’échanges étaient l’environnement, la formation à distance et la liberté d’expression.

Plusieurs propositions en matière de participation des syndicats membres de la FNEEQ au mouvement Planète en grève, notamment lors de la journée du 27 septembre 2019, ont été adoptées en ce qui a trait à l’environnement.

Au niveau de la Formation à distance (FAD), le Comité école et société de la FNEEQ a déposé et présenté son rapport intitulé « L’enseignement à distance : Enjeux pédagogiques, syndicaux et sociétaux », fruit d’un long travail de réflexion et de recherche, et des discussions ont eu lieu par rapport aux enjeux et implications de la FAD dans le milieu de l’enseignement post-secondaire.

Lors du panel de discussion sur la liberté d’expression, différentes présentations ont été faites par rapport à des cas passés de censure, de recours ou d’intimidation vécus par des personnes ayant osé défendre leur droit à la liberté d’expression, notamment le cas de l’agronome Louis Robert. Des discussions ont suivi et ont été accompagnées par l’adoption de propositions pour la défense de la liberté d’expression.

Les propositions adoptées lors de ce conseil fédéral vous seront présentées dans l’infolettre de la semaine prochaine.

Pour lire l’article du Devoir sur les propositions de la FNEEQ en matière de Formation à distance, cliquez ici.

 
 
Prochaines élections : Postes à pourvoir

Les postes suivants resteront à pourvoir lors d’une prochaine assemblée :

  • À la vice-présidence aux affaires universitaires (poursuite du mandat - 1 an)
  • Comité mobilisation-intégration (une conseillère, conseiller, poursuite du mandat - 1 an)
  • Comité de surveillance des finances (une personne - mandat de 2 ans, une personne - poursuite du mandat de 1 an)
  • Comité qui prépare la négociation de la convention collective - Faculté de communication (une personne - mandat du 3 septembre au 18 décembre 2019)
  • Comité qui prépare la négociation de la convention collective - Faculté des sciences humaines (une personne - mandat du 3 septembre au 18 décembre 2019)
  • Comité de vérification du double emploi (une, un substitut - mandat de 2 ans)
  • Comité institutionnel d’application de la politique en matière d’environnement (CIME) (une, un substitut - mandat de 2 ans)
  • Comité des programmes de formation à l’enseignement (CPFE) (une personne - mandat de 3 ans)
  • Comité permanent sur la Politique no 16 (une personne - Durée du mandat à déterminer)

Restez à l’affût pour savoir quand aura lieu la période de candidature.

 
 
RAPPEL : Dates d’affichages sur ACCENT pour le trimestre d’automne 2019

Les dates d’affichages sur ACCENT pour le trimestre d’automne 2019 sont les suivantes :

  • Disponibilités des affichages sur ACCENT : 10 juin 2019
  • Période pour enregistrer les candidatures sur ACCENT : du 10 juin au 19 juin 2019
  • Période de réponse à la proposition des cours attribués par ACCENT : du 28 juin 2019 au 4 juillet 2019

N’oubliez pas de notes ces dates à votre agenda pour pouvoir postuler sur les cours désirés.

 
 
Prix de la recherche de la Faculté des sciences pour Abdelkrim Azzouz

Le Conseil académique de la Faculté des sciences a décerné ses Prix de la recherche de la Faculté des sciences pour l’année universitaire 2018-2019.

Le prix Action en recherche a été décerné à Abdelkrim Azzouz, chargé de cours au département de chimie.

Félicitations à monsieur Azzouz pour son travail exceptionnel faisant rayonner tous les membres du SPPEUQAM par cette reconnaissance obtenue.

 
 
Prix de l’excellence en enseignement de la Faculté des sciences pour Fernand Beaudet

Le Conseil académique de la Faculté des sciences a décerné ses Prix d’excellence en enseignement de la Faculté des sciences pour l’année universitaire 2018-2019.

Le prix d’excellence en enseignement pour la catégorie chargée, chargé de cours a été décerné à Fernand Beaudet, chargé de cours au département de mathématiques.

Félicitations à monsieur Beaudet pour la qualité de son travail exceptionnel en enseignement qui contribue au rayonnement et à la reconnaissance de l’excellence des personnes chargées de cours de toute l’UQAM.

 
 
Semaine de la santé mentale

Du 6 au 12 mai prochain, le Mouvement santé mentale Québec (MSMQ) procèdera au lancement de sa campagne annuelle sur le thème Découvrir c’est voir autrement.

La santé mentale est une préoccupation pour l’UQAM. Différentes initiatives en témoignent comme la mise sur pied d’une Table de concertation sur la santé globale et la qualité de vie au travail, le Programme d’aide aux employés, ou encore la création du Service de développement organisationnel.

Le Vice-rectorat au développement humain et organisationnel a décidé de s’associer à la Semaine de la santé mentale en organisant les deux activités suivantes :

  • Conférence “ Les bonnes motivations pour favoriser le bien-être au travail, au quotidien et en sport “ par Jean-Paul Richard, Directeur du programme de formation des artistes du Cirque du soleil et Coach olympique en 2014, et Jacques Forest, Psychologue et professeur à l’ESG, le mardi 7 mai 2019, de 12h30 à 13h45, au local R-M130. Inscription en cliquant ici.
  • Moment thérapeutique avec des animaux afin de réduire le stress et d’abaisser la pression avec l’organisme Au bout du Museau, le mercredi 8 mai 2019, de 11h à 13h, aux locaux J-M320 et PK-1150. Entrée libre.

Les Services à la vie étudiante (SVE) profiteront également de cette semaine pour distribuer à la communauté des outils développés par le MSMQ.

Vous êtes encouragé-e-s à visiter le site de cette campagne annuelle : vous y trouverez de nombreuses suggestions et des outils pour promouvoir la santé mentale dans votre milieu de travail : https://mouvementsmq.ca/campagnes/campagne-2019-2020/outils.

En espérant vous voir nombreuses et nombreux lors de ces activités, nous vous rappelons que le Programme d’aide au personnel ainsi que le réseau des délégués sociaux sont à votre disposition pour vous soutenir dans les difficultés que vous pouvez rencontrer.

 
 
Campagne de prévention vélo

Du 13 au 24 mai 2019 aura lieu la Campagne de prévention vélo du Service de la prévention et de la sécurité.

Les kiosques sur la prévention du vol de vélo et les pratiques sécuritaires sont de retour avec le printemps !

La communauté universitaire pourra ainsi apprendre quelques astuces pour prévenir le vol de vélo et les consignes pour prévenir les collisions, et se familiariser avec les services offerts aux cyclistes de l'UQAM. Cette activité se combinera au travail des agents de sécurité qui patrouilleront quotidiennement dans les différentes installations pour renseigner les cyclistes et procéder, si requis, à des verrouillages préventifs de vélos.

Sous forme de premier arrivé, premier servi, tout au long des deux semaines de campagne, les participants pourront choisir entre des trousses de réparation de crevaison, des serres pantalons ou des clochettes.

De plus, une visite au kiosque vous donnera droit au tirage d’un vélo d’une valeur d’environ 250 $. Le tirage aura lieu le lundi 27 mai 2019.

Horaire des kiosques d’information et de burinage vélo (en partenariat avec le SPVM) :

  • Le Campus central (400, rue Sainte-Catherine Est) - 17, 15 et 16 mai 2019 de 9 h à 15 h (devant l’entrée)
  • Le Complexe scientifique Pierre-Dansereau (145, av. du Président-Kennedy) -  21, 22 et 23 mai 2019 de 9 h à 15 h (dans la cour intérieure)

Nous tenons à remercier nos partenaires : développement durable, le SPVM et SOS Vélo.

Venez en grand nombre !

 
 
Monde social et de l'éducation
 
 
Grève à la TÉLUQ : Manifestation de soutien en marge du conseil fédéral de la FNEEQ à Québec

Les membres de la délégation du SPPEUQAM, en conseil fédéral de la FNEEQ à Québec, ont participé à une manifestation de soutien pour le Syndicat des tuteurs et tutrices de la télé-université devant les bureaux de la TÉLUQ dans la Capitale nationale. Cette action de solidarité, de revendication et de visibilité à laquelle ont participé plus de 250 personnes visait à dénoncer l’immobilisme et la mauvaise foi de la partie patronale dans ce conflit qui dure depuis beaucoup trop longtemps.

 
 
Création du Syndicat National de l’Enseignement Privé au Mali

Le 1er mai 2019, lors de la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs, les enseignantes et enseignants des écoles privées du Mali ont créé un nouveau syndicat.

Le Syndicat National de l’Enseignement Privé a vu le jour lors d’une assemblée générale organisée à la maison des enseignants du Mali et affichant salle comble.

Les conditions de travail des enseignants du secteur privé sont très difficiles. On dénonce notamment les licenciements abusifs et illégaux, les salaires dérisoires et l’indifférence et la cruauté des promoteurs d’écoles privées auxquels font face des travailleurs. Ceux qui se qualifient d’« hommes de la craie » ont donc décidé de faire front commun pour mener des combats ensemble en vue de l’amélioration de leurs conditions de travail, ce qui représente une première au pays.

Pour lire l’article sur le sujet dans Mali actu, cliquez ici.

Félicitations à nos collègues maliens pour la création de leur nouveau syndicat et solidarité avec eux dans leurs revendications!

 
 
Monde syndical
 
 
Conflit à l’aluminerie de Bécancour : Une offre inacceptable

La tentative de relancer les négociations à l 'Aluminerie de Bécancour n'a pas fait long feu: la compagnie a rejeté sans plus de discussion la contre-proposition syndicale.

L’employeur a de plus menacé de cesser la production encore assurée sur la dernière série de cuves par le personnel-cadre.

Mercredi, les deux camps se sont retrouvés à la table de négociations en compagnie d'un médiateur pour tenter de régler le conflit de travail qui perdure depuis janvier 2018.

« ABI n’a pas daigné répondre à la contre-proposition syndicale qui comportait plusieurs compromis et a refusé une reprise des négociations en bonne et due forme », a affirmé le président de la section locale des Métallos, Clément Masse, dans un communiqué.

Déclarations de Legault

Les syndiqués ont profité de l’occasion pour dénoncer à nouveau les récents propos du premier ministre François Legault.

« Je pense que c'est important d'être raisonnable et, actuellement, je ne pense pas que le syndicat est raisonnable. Quand on voit un syndicat qui en demande trop, le risque, c'est de perdre des emplois à 92 000 $ par année », avait-il déclaré, au lendemain de rencontres avec des représentants syndicaux et des responsables d'Alcoa.

« François Legault frappe les plus affectés par le conflit, les syndiqués. Les travailleurs se sentent abandonnés par leur gouvernement. Ce n’est pas une grève, c’est un lockout. Et le syndicat n’a aucune demande, il a déjà ouvert la porte à plusieurs reculs », a écrit le syndicat dans son communiqué.

Valse de propositions

Le 4 mars dernier, l’aluminerie a soumis une offre «finale et globale» à ses employés, offre qui a été rejetée une semaine plus tard par les syndiqués.

Ces derniers ont soumis une contre-proposition le 21 mars, balayée finalement du revers de la main par la partie patronale.

Pour lire cet article du Journal de Québec, cliquez ici.


Les 1030 travailleurs et travailleuses de l'aluminerie de Bécancour ont été mis en lockout à 3h du matin le 11 janvier par Alcoa et Rio Tinto.

Les deux géants de l'aluminium prennent les travailleurs en otage en décrétant un lockout qui leur coûte déjà plus cher que la valeur de ce qui était en jeu à la table de négociations. Quels sont les vrais motifs d'Alcoa? de Rio Tinto?

Une chose est certaine, nous sommes solidaires des travailleurs syndiqués, membres de la section locale 9700 des Métallos.

Pour soutenir financièrement les lockoutés, vous pouvez envoyer un chèque au nom de :

MÉTALLOS SL 9700 F.D.P.

envoyer le tout à l'attention de

Éric Moore, secrétaire-financier

Syndicat des Métallos, section locale 9700

8310, rue Desormeaux

Bécancour (Québec)

G9H 2X2

Pour en savoir plus sur la lutte menée par ce syndicat et offrir votre appui, visitez le groupe Facebook « Appuyons les lockoutés d’ABI à Bécancour » en cliquant ici.

 
 
Babillard des membres
 
 
Le quartier latin d’hier à aujourd’hui - Commentaire de Marc H. Choko

D'origine parisienne, l'expression quartier latin remonte au Moyen Âge. À cette époque, elle désignait l'arrondissement d'une cité où s'élevaient les écoles et les universités, dans lesquelles l'enseignement était dispensé en latin. Ceinturé par la rue Saint-Antoine au sud, Sherbrooke au nord, ainsi que par la rue Saint-Hubert et le boulevard Saint-Laurent, à l'est et à l'ouest, le Quartier latin de Montréal a une histoire qui remonte bien avant la construction du campus de l'UQAM dans les années 1970. Cette histoire commence au 19e siècle, autour de l'église Saint-Jacques, celle qui a donné son clocher à l'UQAM et qui a été, pendant quelques années, la cathédrale de l'évêché.

Pour lire l’article d’Actualités UQAM sur le sujet et le commentaire fait par Marc H. Choko, chargé de cours à l’École de design, cliquez ici.

 
 
L’« occasion manquée » de Lepage au Soleil - Analyse de Caroline Hotte

La pièce Kanata portant sur l’histoire des premiers peuples du Canada a suscité une telle controverse l’été dernier, en raison de l’absence d’Autochtones dans le projet, qu’elle a été annulée au Québec. Le documentaire Lepage au Soleil nous plonge au coeur de sa création. Le journal Métro l’a fait voir à trois spécialistes des questions autochtones, dont Caroline Hotte, chargée de cours à la Faculté des sciences humaines.

Pour lire sa critique et son analyse, cliquez ici.

 
 
Venezuela : Violents heurts à Caracas - Analyse de Ricardo Peñafiel

Une tentative de « coup d’État » menée par l’opposant Juan Guaidó a plongé le Venezuela dans une situation chaotique mardi. Mais tout porte à croire que l’opération Liberté aurait avorté faute « d’appuis de la communauté internationale », estiment des experts.

En matinée, le soulèvement d’un groupe de militaires semblait avoir sonné le glas du régime de Nicolas Maduro. Dans un coup de théâtre savamment orchestré, le leader historique de l’opposition, Leopoldo Lopez, était apparu libre dans une vidéo aux côtés de Juan Guaidó, président par intérim autoproclamé du Venezuela.

D’une voix commune, les deux leaders avaient appelé les civils et les militaires à lancer la dernière phase du renversement du régime socialiste de Nicolas Maduro. Leopoldo Lopez, arrêté pour avoir dirigé une précédente vague de manifestations, déclarait avoir été libéré de son assignation à domicile par des membres des forces de sécurité obéissant désormais aux ordres de Guaidó.

Pour lire le reste de cet article dans Le Devoir et l’analyse de Ricardo Peñafiel, chargé de cours au département de Science politiques, cliquez ici.

 
 
Le Japon entre dans une nouvelle ère - Analyse de Sachiyo Kanzaki

L'empereur japonais Akihito s'apprête à abdiquer aujourd'hui pour céder le trône à son fils Naruhito, demain. Si cette cérémonie sera essentiellement symbolique, le Japon espère en profiter pour tourner la page sur des années difficiles.

Pour lire cet article dans La Presse et l’analyse de Sachiyo Kanzaki de l’École de langues, cliquez ici.