Infolettre du SCCUQ - 8 novembre 2018 ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌
Header
 
OFFRE D’EMPLOI

Cherche jeune professionnel motivé, dynamique et ne regardant pas ses heures afin de combler un poste au sein de notre organisation.

Vous devrez prendre des projets ou des classes en charge, assumer toutes les responsabilités d’un employé régulier, participer aux réunions d’équipe, tenir un journal de votre parcours pour pouvoir en assurer un suivi et subir des évaluations ponctuelles.

Doit maîtriser une multitude de compétences et de connaissances acquises lors d’études au baccalauréat ou au collégial.

Salaire : ZÉRO


Répondriez-vous à une telle offre d’emploi?

Et si celle-ci était obligatoire à l’obtention de votre diplôme?

Alors pourquoi est-ce que les étudiantes et étudiants qui font des stages devraient le faire?

Pour en savoir plus sur la grève des stages et ses enjeux, consultez notre article sur le sujet en cliquant ici.

 
 
À mettre à votre agenda

2 octobre au 12 novembre 2018Campagne Centraide UQAM
7 - 8 novembre 2018Forum Ensemble pour l’Université de demain de l’UQ
9 novembre 2018 – Assemblée d’unité de Sciences de l'activité physique
10 novembre au 15 novembre 2018Période de réponse à l’affichage
10 novembre 2018
- Marche pour le climat
12 novembre 2018Assemblée d’unité de Linguistique
12 novembre 2018Assemblée d’unité de Finance
12 novembre 2018 - Soirée de réflexion sur les stages
13 novembre 2018Assemblée d’unité d’Éducation et formation spécialisées
13 novembre 2018Assemblée d’unité de Stratégie, responsabilité sociale et environnementale
14 novembre 2018Assemblée d’unité de Sciences comptables
15 novembre 2018Assemblée d’unité de l’École des arts visuels et médiatiques
16 novembre 2018Assemblée d’unité de l’École de design
19 novembre 2018Assemblée d’unité de Marketing
19 novembre au 23 novembre 2018Grève de l’ADEESE et de l’AFESH
20 novembre 2018Assemblée d’unité d'Études littéraires
21 novembre 2018Assemblée d’unité de Management et technologie
21 novembre 2018Assemblée d’unité de Chimie
23 novembre 2018Assemblée d’unité de Science politique
23 novembre 2018Assemblée d’unité de Musique
26 novembre 2018Assemblée d’unité de Sciences économiques
26 novembre 2018Assemblée d’unité de Sexologie
27 novembre 2018Assemblée d’unité de l'École de travail social
29 novembre 2018Assemblée d’unité de Didactique
29, 30 novembre et 1er décembre 2018Activité du CISO « Autodétermination du peuple palestinien : quel rôle pour le mouvement syndical et le reste de la société civile? »
30 novembre 2018Assemblée d’unité de Danse
30 novembre 2018Date limite de dépôt des propositions de projets pour le 50e de l’UQAM (Phase 2)
3 décembre 2018Assemblée d’unité d'Organisation et ressources humaines
3 décembre 2018Assemblée d’unité de Géographie
4 décembre 2018Assemblée d’unité de Sociologie
7 décembre 2018 – Assemblée d’unité de Sciences des religions
10 décembre 2018
Assemblée d’unité d'Études urbaines et touristiques
11 décembre 2018Assemblée d’unité d'Informatique

Pour le calendrier des formations du CFSA, cliquez ici.

 
 
SCCUQ
 
 
22 novembre : Mot d’ordre « solidarité »

Étant donné la grève sur la rémunération des stages prévue notamment lors de la journée du 22 novembre, Journée nationale des chargés de cours, les activités en lien avec la célébration de cette journée ont été annulées afin de démontrer notre solidarité avec les étudiantes et étudiants en grève.

Pour celles et ceux qui sont intéressé-e-s, nous vous invitons d’ailleurs à passer nous voir au Syndicat pour récupérer un macaron à porter fièrement afin d’afficher votre appui à cette cause étudiante et féministe.

 
 
RAPPEL IMPORTANT : Dates d’affichage

L’affichage des charges de cours sur Accent pour la session d’hiver 2019 ont eu lieu du 24 octobre au 2 novembre 2018.

Les réponses pour l’affichage auront lieu quant à elles du 10 au 15 novembre 2018.

Il s’agit de dates à inscrire à votre agenda.

 
 
RAPPEL : Assemblées d’unités

Les assemblées d’unité ont cours en ce moment.

Ces rencontres sont très importantes puisqu’elles sont l’occasion toute indiquée pour les membres de faire part de leurs préoccupations et idées à l’équipe syndicale.

Vous pouvez consulter le calendrier de ces assemblées en cliquant ici.

Celui-ci sera mis à jour au fur et à mesure que les assemblées sont ajoutées à l’agenda du Comité de mobilisation et d’intégration.

Ne manquez pas votre rendez-vous!

 
 
Rémunération des stages : Semaine de grève pour plusieurs associations étudiantes
Stage

Les étudiant-e-s de l’Association des étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences de l’éducation (ADEESE) et les étudiant-e-s de l’Association facultaire étudiante des sciences humaines (AFESH) retourneront en grève du 19 au 23 novembre 2018 pour demander « la rémunération de tous les stages à tous les niveaux d’étude qui a cours depuis deux ans, notamment à Montréal, en Outaouais, à Sherbrooke, à Québec et à Trois-Rivières. »

L’Association facultaire étudiante de science politique et droit (AFESPED) a voté à forte majorité en faveur de trois jours de débrayage, du 20 au 22 novembre. Du côté de l’Association étudiante du secteur des sciences (AESS), le tout se tiendra les 21 et 22 novembre prochains. Pour l’Association facultaire étudiante des arts (AFÉA), les étudiants débraieront du 19 au 22 novembre.

L’AFELC (Association facultaire de langues et communication de l’UQAM) tiendra son assemblée générale de grève le 15 novembre 2018.

Il est à noter que, depuis près de deux ans, les étudiant.e.s entre autres en enseignement, en travail social, en pratique sage-femme, en travail social et en soins infirmiers militent pour une meilleure reconnaissance des stages obligatoires dans leur parcours universitaire, à commencer par leur rémunération.

Les comités unitaires sur le travail étudiant, les CUTE, ont publié une lettre ouverte aux personnes, collectifs, comités politiques, associations étudiantes, groupes communautaires et syndicats afin de les enjoindre à appuyer publiquement la lutte actuelle pour la rémunération des stages. Signé par plus de 200 personnes, ce texte, publié sur le site de la revue sociale et politique À babord dénonce notamment que les formations pour lesquelles les stages non-rémunérés sont obligatoires sont pour des programmes traditionnellement féminins où l’on compte davantage de parents étudiants et de personnes issues de l’immigration. Vous pouvez consulter cet article en cliquant ici.

Pour consulter le site d'information par rapport à la grève des stages, cliquez ici.

Pour lire l’article du Montréal Campus sur le sujet, cliquez ici.

Pour lire un article du Devoir au sujet de cette grève, cliquez ici.

Pour lire le cahier de l’ADEESE présentant en détail les enjeux et perspectives sur la rémunération des stages, cliquez ici.

 
 
Ateliers sur les enjeux de la recherche – Perspectives autochtones en recherche

Le Service des partenariats et du soutien à l’innovation (SEPSI), le Service de la recherche et de la création (SRC) et le Service aux collectivités (SAC) invitent la communauté uqamienne, notamment les chargé-e-s de cours, à participer à leurs ateliers sur les enjeux de la recherche qui se tiennent un jeudi par mois sur l’heure du dîner.

Le prochain rendez-vous aura lieu le jeudi 15 novembre 2018, au local N-7050 et portera sur les Perspectives autochtones en recherche.

Les ateliers Enjeux de la recherche se déroulent de 12 h 30 à 14 h. Du café, du thé et des mignardises sont servis. Les ateliers sont gratuits, mais il faut s’inscrire – par courriel à l’adresse sepsi@uqam.ca ou par téléphone au poste 8500 – pour y participer.

 
 
INVITATION : Soirée de réflexion sur les stages

Le comité des jeunes et le comité éducation du Conseil central du Montréal métropolitain invitent les personnes intéressées à participer à une soirée de réflexion sur la rémunération des stages le 12 novembre 2018 à 18h30 dans les salles multi de la CSN (1601 avenue de Lorimier).

Trois présentations auront lieu lors de cette soirée :

  • Une présentation par la Coalition pour la rémunération des stages pour expliquer les revendications de sa campagne et les principes sur lesquels ces revendications sont fondées.
  • Une présentation du comité École et société portant sur les enjeux liés aux stages du point de vue des professeur-e-s et chargé-e-s de cours.
  • Et, finalement, une série de témoignages de personnes du milieu de l’éducation et de la santé qui accueillent des stagiaires dans le cadre de leur emploi.

Pour consulter la page Facebook de l’évènement, cliquez ici.

 
 
RAPPEL D'INVITATION : Marche climat
laplanete

À Montréal, une grande marche pour le climat aura lieu quelques jours avant l'ouverture de la 42e législature du Québec, soit le samedi 10 novembre 2018. Le départ pour cette marche se fera à 14h15 depuis la Place des Festivals (métro Place-des-Arts) et l’arrivée est prévue à la Place du Canada.

Le message accompagnant l’invitation à la marche par le collectif La planète s’invite au Parlement est le suivant :

Nous devons envoyer un message fort au nouveau gouvernement : nous exigeons qu’il prenne immédiatement les mesures nécessaires pour répondre à l’urgence climatique.

L'événement sera festif et familial. Il y aura de la musique, des percussions, du théâtre de rue. Des dizaines de personnalités des milieux culturel, politique et environnemental ont déjà annoncé qu’elles se joignent à nous, et la liste ne cesse de s’allonger. Parlez-en autour de vous! Soyons des dizaines de milliers à unir nos voix!

Pour consulter la page de l’évènement Facebook, cliquez ici.

 
 
RAPPEL : Formations du CFSA
 
 
Monde social et de l'éducation
 
 
Grève générale illimitée à la TÉLUQ

Les membres du Syndicat des tuteurs et tutrices de la TÉLUQ ont voté à 84% en faveur de la grève générale illimitée jeudi dernier.

Voici la description du déroulement de cette assemblée telle que parue sur la page Facebook du STTTU:

« Exaspérés par l'attitude de leur employeur à la table de négociation, les tutrices et les tuteurs de l'Université TÉLUQ ont voté hier soir à 84% en faveur de la grève générale illimitée à exercer au moment jugé opportun.

Pour Nancy Turgeon, présidente du Syndicat des tuteurs et tutrices de la Télé-université - CSN (STTTU), le changement de cap escompté à l'arrivée du directeur général, André G. Roy, ne s'est pas concrétisé. « La dernière offre de l'employeur, si l'on peut la qualifier ainsi, est pratiquement la même que celle qui nous a été présentée en novembre 2017 par l'ancien directeur. Monsieur Roy maintient la décision de son prédécesseur de mettre au rancart ou déqualifier la majorité des tutrices et des tuteurs en les confinant dans un rôle de correcteur, avec un salaire d'étudiant! Accepter cette offre, c'est accepter de voir disparaître notre profession » précise Nancy Turgeon.

La position de l'Université TÉLUQ en laisse plusieurs perplexes et fortement mécontents. Richard Bousquet, vice-président et responsable du regroupement université de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec - CSN (FNEEQ), est étonné par les choix de l'université. « Ce n'est pas que des emplois ou des baisses importantes de salaire qui sont en jeu. Se départir d'enseignantes et d'enseignants qui représentent des décennies d'expérience en formation à distance et diminuer le service aux étudiants est une décision incongrue que nous continuerons à dénoncer sur toutes les tribunes, » annonce-t-il.

Dominique Daigneault, présidente du Conseil central du Montréal métropolitain - CSN (CCMM) et Yves Fortin, secrétaire général du Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches (CCQCA) croient que cette grève pourrait être évitée si la direction faisait preuve de bonne volonté, mais ajoutent-ils, « si la TÉLUQ persiste dans cette voie, nous serons là pour épauler les tutrices et les tuteurs comme nous l'avons fait depuis le début de ce conflit. »

Depuis 2016, les tutrices et les tuteurs se démènent pour préserver leur emploi et la qualité de l'enseignement. Une première bataille contre un sous-traitant privé, l'Institut MATCI, a mené à la suspension de l'ancien directeur général de l'Université TÉLUQ par madame Hélène David, alors ministre de l'Enseignement supérieur. Le syndicat est confiant dans la solidarité de ses membres pour relever cet autre défi décisif pour les tutrices et les tuteurs. »

Pour de plus amples renseignements sur le STTTU, visitez http://stttu.ca et suivez-les sur Facebook.

SOURCE Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN)

Renseignements : Sonia Beauchamp, conseillère aux communications, Sonia.beauchamp@csn.qc.ca, Cellulaire : 514 971-0767

 
 
RAPPEL : Reconnaissance du travail des étudiant-e-s en recherche

L’Association étudiante aux cycles supérieurs en éducation de l’UQAM (AÉCSÉd) a fait circuler une lettre afin de réclamer la reconnaissance du travail de recherche effectué par les étudiant-e-s.

En effet, comme l’explique le message accompagnant cette lettre :

Les organismes subventionnaires vont bien souvent effacer le nom des assistant.e.s de recherche avant de publier les rapports de projets de recherche financés.

Ceci veut dire que vous pourriez avoir travaillé entre 1 et 4 ans sur un projet, avoir contribué à toutes les étapes de la recherche ainsi qu’à la rédaction même du rapport et ne pas pouvoir en revendiquer l’appartenance dans votre dossier de publications.

Ainsi, les seuls noms visibles sur le rapport sont ceux des professeur.e.s et collaborateurs.trices (souvent nommé.e.s à ce titre, le milieu d’accueil).

Lire la suite
 
 
Monde syndical
 
 
Élections américaines – Victoires pour les femmes et les candidat-e-s LGBTQ

Cette semaine avaient lieu les élections de mi-mandat américaines et celles-ci ont été l’occasion de plusieurs victoires historiques, notamment pour les femmes, avec:

  • L’élection du plus grand nombre de femmes de l’histoire américaine à la Chambre (au moins 100 représentantes élues);
  • L’élection des deux premières femmes musulmanes au Congrès (Michigan et Minnesota);
  • L’élection de la plus jeune femme élue au Congrès (New York);
  • L’élection des premières femmes d’origine hispanique au Congrès du Texas;
  • L’élection des premières femmes afro-américaines élues au Congrès pour le Connecticut et le Massachusetts;
  • L’élection des deux premières femmes autochtones au Congrès (Kansas et Nouveau-Mexique);
  • L’Élection des premières femmes sénatrices pour le Tennessee et l’Arizona;
  • L’Élection de la première femme gouverneure au Dakota du Sud.

De plus, ces élections ont aussi comporté des victoires historiques pour les candidat-e-s LGBTQ avec l’élection du premier gouverneur ouvertement homosexuel au Colorado et l’élection de la première femme ouvertement lesbienne au Congrès au Kansas.

Les syndicats américains ont travaillé fort afin de faire voter leurs membres à ces élections suite à la décision de la Cour Suprême de juin dernier décrétant que les cotisations syndicales obligatoires dans le secteur public violaient la constitution américaine.

Il faudra suivre la suite des choses au cours des deux prochaines années…

 
 
Babillard des membres
 
 
Prix Shulamis Yelin – Olga Hazan, lauréate
ohazan

Le livre de la chargée de cours au Département d’histoire de l’art, Olga Hazan, Stratégies figuratives dans l’art juif, paru aux Presses de l’Université de Montréal en 2017, est lauréat du prix Shulamis Yelin, décerné par la Bibliothèque publique juive de Montréal, parmi les prix J. I. Segal 2018, pour un livre en français sur un thème judaïque.

La cérémonie du 50e anniversaire et la remise des prix aura lieu le mercredi 14 novembre à 19 h 30 à la Bibliothèque publique juive, 5151, chemin de la Côte-Ste-Catherine à Montréal avec invité spécial Ian McGillis, écrivain et journaliste à Montreal Gazette.

L’événement est ouvert au grand public et l’entrée est libre. Une réception au champagne suivra la cérémonie et les livres et DVD des lauréats seront en vente. Pour réserver vos sièges, appelez au 514 345-6416. Pour plus d’information, consultez www.jewishpubliclibrary.org.

Les Prix J.I. Segal, décernés tous les deux ans, visent à reconnaître les oeuvres créatrices sur des thèmes juifs, ainsi que les contributions à l’éducation juive. Les Prix J.I. Segal de la Bibliothèque publique juive sont décernés grâce à la Fondation culturelle J.I. Segal, établie par feus Dr Hirsh et Mme Dvora Rosenfeld en 1968 pour honorer la mémoire du grand poète canadien de langue yiddish, J.I. Segal (1896-1954).

L’équipe du SCCUQ tient à féliciter Olga Hazan pour cet accomplissement.

 
 
Chute du mur de Berlin – Conférence de Sebastian Döderlein

Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin s’écroulait, mettant fin au régime communiste et dictatorial de l’Allemagne de l’Est. Afin de souligner l’événement, les programmes d’allemand de l’École de langues tiendront une Journée spéciale le jeudi 8 novembre prochain.

Au programme de la Journée uqamienne : deux conférences, une séance d’information sur l’École d’été de Berlin, une exposition de photographies, une projection de film, et un cocktail de réseautage.

Le chargé de cours Sebastian Döderlein, de l’École de langues, prononcera la première conférence, à 15 h, à la salle J-1187.

Il faut s’inscrire à l’événement auprès d’Hélène Diatta (diatta.helene@uqam.ca).

Pour en savoir plus sur l’évènement, consultez l’article d’Actualité UQAM sur le sujet en cliquant ici.

 
 
La lecture en cadeau – Déposez vos livres auprès de Michel Adès

La 15e collecte de l’UQAM au profit de La Lecture en cadeau aura lieu du 5 novembre au 7 décembre. Comme chaque année, la campagne vise à recueillir des livres neufs pour les enfants défavorisés de 0 à 12 ans. Créée en 1999 par la Fondation pour l’alphabétisation, l’initiative a pour but d’initier les enfants aux joies de la lecture et de prévenir l’analphabétisme et le décrochage scolaire.

Pour contribuer à La lecture en cadeau, il suffit d’acheter un livre neuf et de se procurer un carton de don auprès d’un des bénévoles ou dans les bibliothèques participantes (notamment Michel Adès, chargé de cours au Département de mathématiques, au local PK-5225). On remet ensuite le volume aux bénévoles ou on le dépose dans la boîte prévue à cet effet dans les bibliothèques ou à la COOP UQAM.

Pour en savoir plus sur ce beau projet, lisez l’article d’Actualité UQAM à ce sujet en cliquant ici.

 
 
Gouverner Internet autrement – Entrevue avec Destiny Tchéhouali
dtchehouali

Le milieu culturel au Québec se réjouit du maintien de la clause d’exception culturelle (incluant les contenus numériques) dans le nouvel Accord États-Unis-Canada-Mexique (AEUMC). Toutefois, des craintes ont été exprimées quant à la présence d’une clause de représailles rattachée à l’exception culturelle. En vertu de cette clause, les États-Unis pourraient exiger des compensations financières si le Canada prenait des mesures protectionnistes pour préserver ses industries culturelles. Ces craintes sont-elles fondées? Certains estiment que non parce que la clause de représailles, déjà inscrite dans l’ancien Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), n’a jamais été appliquée.

Membre de la Chaire UNESCO en communications et technologies pour le développement et du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM), Destiny Tchéhouali, chargée de cours à l’École des sciences de la gestion, a signé un chapitre consacré à la gouvernance d’Internet et au développement de la diversité culturelle et linguistique dans le Rapport 2018 sur l’état de la francophonie numérique. Publié par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ce rapport a été coordonné par  l’Institut du droit de l’espace et des télécommunications (Idest) et la Chaire UNESCO sur les pratiques émergentes en technologies et communication pour le développement de l’Université Bordeaux Montaigne. Il contient des avis d’experts et met l’accent sur des exemples de bonnes pratiques dont les pays francophones peuvent s’inspirer.

Pour lire son entrevue dans Actualité UQAM, cliquez ici.

 
 
Moderniser le recyclage avec Louise Hénault-Éthier

Chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki, Louise  Hénault-Éthier (Ph.D. sciences de l’environnement, 2016 et chargée de cours au Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère) copréside le Comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage, créé par le gouvernement en juillet dernier dans le but d’enrayer la crise du recyclage qui sévit au Québec.

Pour lire l’article d’Actualités UQAM sur le sujet, cliquez ici.

 
 
Prix de l’AESTQ – L’équipe du chargé de cours Jean-Philippe Ayotte-Beaudet récompensée

Des étudiants de la Faculté des sciences de l’Éducation se sont distingués lors du concours La Relève, organisé par l’Association pour l’enseignement de la science et de la technologie au Québec. Chaque année, ce concours vise à souligner la qualité exceptionnelle du matériel didactique et pédagogique produit par les futurs professionnels de l’enseignement en science et technologie au préscolaire, au primaire et au secondaire.

L’équipe dirigée par le chargé de cours Jean-Philippe Ayotte-Beaudet (Département de didactique), composée des étudiantes du baccalauréat en enseignement préscolaire/primaire Melissa Berthiaume, Marie-Ève Beauséjour et Estelle Desjarlais, a remporté le premier prix dans la catégorie Niveau primaire.

L’équipe du SCCUQ tient à féliciter Jean-Philippe Ayotte-Beaudet, ainsi que les étudiantes de son équipe, pour cet accomplissement.

Pour lire l’article sur le sujet dans Actualité UQAM, cliquez ici.

 
 
Honneur en éducation pour Julie Roberge

Chargée de cours aux Départements de didactique et de didactique des langues ainsi que professeure au Cégep André-Laurendeau, Julie Roberge (B.A. enseignement du français au secondaire, 1989; M.A. didactique des langues, 1993) a été nommée membre de l’Ordre de l’excellence en éducation du Québec.

Créée par le gouvernement du Québec en 2018, cette distinction vise à reconnaître le mérite de celles et ceux qui travaillent dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement supérieur : enseignants, intervenants divers, gestionnaires, fonctionnaires, bénévoles.  Elle est destinée aux personnes de tous les ordres d’enseignement, de la petite enfance à l’université, tant du réseau public que privé, et dans toutes les régions.

L’équipe du SCCUQ tient à féliciter Julie Roberge pour cet accomplissement.

Pour lire l’article d’Actualités UQAM sur le sujet, cliquez ici.

 
 
Politique nordique au Québec – Lettre de Jean-François Payette dans le Devoir

Sans surprise, la politique internationale a à peine été mentionnée au cours de la dernière campagne électorale. Ce n’est pourtant pas parce qu’il ne se passe rien en ce domaine. En fait, la politique internationale du Québec est l’une des plus actives de toutes celles des gouvernements non souverains au monde.

Jean-François Payette, chargé de cours au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale, co-signe une lettre sur le sujet dans le Devoir avec ses collègues Mathieu Landriault, de l’Université Saint-Paul à Ottawa, et Stéphane Roussel, de l’École nationale d’administration publique. Vous pouvez lire le texte en cliquant ici.

 
 
Élections américaines – Analyses d’Élisabeth Vallet

En cette semaine d’élections de mi-mandat américaines, Élisabeth Vallet, chargée de cours au Département de Science politique, a commenté différents enjeux par rapport à ces élections :

  • Ce qu’il reste de l’héritage de Barack Obama dix ans après son élection pour Radio-Canada dans un article que vous pouvez consulter en cliquant ici.
  • La position de Donald Trump par rapport à la caravane d’immigrants provenant d’Amérique du Sud qui se dirige vers les États-Unis dans une entrevue télévisée accordée à l’émission 24/60 de Radio-Canada disponible en cliquant ici.
 
 
Pourquoi les mannequins ne sourient pas – Analyse de Madeleine Goubau

Vous vous demandez pourquoi les mannequins ne sourient pas? Vous pouvez lire l’analyse de Madeleine Goubau, chargée de cours à l'École supérieure de mode ESG UQAM, dans un article de La presse sur le sujet disponible en cliquant ici.

 
 
Valorisation de la production locale dans la sphère numérique – L’avis de Jean-Robert Bisaillon

Le cœur et la tête de l’industrie culturelle numérique oscillent entre la valorisation de la production locale et l’envie brûlante de la faire rayonner à l’international, avec toutes les difficultés que cela peut comporter avec les grands joueurs qui bouleversent les écosystèmes.

Jean-Robert Bisaillon, chargé de cours au Département de communication sociale et publique et membre du LATICCE, le Laboratoire de recherche sur la découvrabilité et les transformations des industries culturelles à l’ère du commerce électronique de l’UQAM, s’est prononcé sur la question dans un article du Devoir disponible en cliquant ici.