Infolettre du SCCUQ – 4 décembre 2014
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouverez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

4 et 5 décembre : Forum sur les profilages : le travail policier et judiciaire sous la loupe
5 décembre : Table ronde sur le thème Féminicide, mémoire et reconnaissance
8 décembre : Consultation pour le renouvellement de la convention collective au pavillon Président-Kennedy
8 et 11 décembre : Consultation pour le renouvellement de la convention collective au pavillon Hubert-Aquin
9 décembre : Rendez-vous national sur l’avenir du système public de santé et de services sociaux
11 décembre : Souper de Noël du SCCUQ
Jusqu’au 17 décembre : Exposition de Dominique Sarrazin
Du 19 décembre au 4 janvier : Fermeture des bureaux du SCCUQ pour le temps des Fêtes

 
 
SCCUQ
 
 
Il ne reste que 16 places pour le souper de Noël du SCCUQ

Le repas de Noël du SCCUQ déménage cette année dans la magnifique salle du Lion d’Or – 1676, rue Ontario Est (métro Papineau) – le jeudi 11 décembre, dès 18 h 30. Et nous sommes ravis de vous annoncer que 130 personnes chargées de cours pourront y participer, soit 30 de plus que par les années passées. Mais faites vite il ne reste plus que 16 places disponibles. Au programme : les plats délicieux du restaurant Au petit Extra, des prix à gagner et de la musique sélectionnée par le Comité mobilisation-intégration pour vous donner l’irrésistible envie de prendre d’assaut la piste de danse.

Vous pouvez le faire par courriel (sccuq@uqam.ca) ou par téléphone au 514 987-3000, poste 3720, et ce avant le 8 décembre prochain. Par contre, nous vous demandons de bien vouloir nous prévenir dans les meilleurs délais si vous devez ensuite annuler votre présence parmi nous, afin qu’une autre personne puisse profiter de cette invitation.

N.B. : Veuillez nous faire part de toute allergie ou intolérance alimentaire.

 
 
Consultation pour le renouvellement de la convention collective au pavillon Hubert-Aquin

Jean Régnier, représentant de la Faculté des sciences humaines au Comité de préparation à la négociation de la convention collective de notre syndicat, tiendra un kiosque SCCUQ au niveau métro du pavillon Hubert-Aquin le lundi 8 décembre de 12h à 17h et le jeudi 11 décembre de 11h30 à 16h30. Son objectif est d’échanger avec les chargées et chargés de cours, savoir ce que l’on peut améliorer dans nos conditions de travail et vous permettre de contribuer à ce que le projet de convention collective réponde à vos attentes.

 
 
Consultation pour le renouvellement de la convention collective au pavillon Président-Kennedy

Germain Denoncourt, représentant de la Faculté des sciences au Comité de préparation du renouvellement de la convention collective (CPCC) sera présent dans les locaux du pavillon Président-Kennedy (PK) pour répondre à vos questions et vous écouter sur le renouvellement de la convention collective. Il tiendra un kiosque SCCUQ le lundi 8 décembre au niveau métro (près du poste des agents de sécurité) de 17h à 19h. Profitez de cette opportunité pour échanger avec votre représentant au CPCC. Venez nombreux!

 
 
Des membres du SCCUQ étaient parmi les 100 000 manifestants contre l’austérité
P1000596

Plusieurs membres du SCCUQ ont manifesté le 29 novembre, répondant à l’appel du collectif Refusons l’austérité. Près de 100000 personnes, dont des militantes, militants syndicaux, des étudiantes, étudiants, des enseignantes, enseignants, des pompières, pompiers et des membres de groupes sociaux ont protesté contre les compressions sauvages dans les réseaux de la santé et de l’éducation et dans les programmes sociaux. «Il faudra maintenir la pression face à l’obstination de ce gouvernement qui sous le prétexte d’austérité démantèle des services de l’État», a déclaré la présidente du SCCUQ, Marie Blais. Les chargées et chargés de cours de l’Université du Québec en Outaouais et de l’Université Laval commencent à voir les répercussions concrètes des compressions en enseignement supérieur (voir autre texte dans Le monde syndical). La lutte ne fait que commencer. Soyons solidaires!

Visionner la vidéo.

 
 
Fermeture des bureaux du SCCUQ pour le temps des Fêtes

Les bureaux du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM seront fermés du 19 décembre au 4 janvier 2015 inclusivement. Les membres du Comité exécutif, du Comité mobilisation-intégration, du Comité des agentes et agents de relations de travail et la secrétaire du Syndicat souhaitent de Joyeuses Fêtes à toutes et tous les membres du SCCUQ.

 
 
Appel aux membres dans le cadre de la préparation de la négociation de la convention collective

Les membres du Comité qui prépare la négociation de la convention collective (CPCC) font un appel à toutes les personnes chargées de cours de l’UQAM. Ils sont disponibles pour recueillir des informations ou des commentaires sur la convention collective. Surtout, n’hésitez pas à les contacter! La préparation de la convention collective est le moment où vos représentants veulent vous entendre sur la convention collective. C’est une étape cruciale pour la négociation à venir et l’occasion de vous faire entendre. Le comité a décidé de procéder par sondage et par rencontres. Veuillez aussi noter que les membres du CPCC seront présents aux différentes assemblées d’unité.

Vous pouvez contacter les membres du CPCC aux adresses suivantes : Raymond Bréard: breard.raymond@uqam.ca, Louise Crépeau: crepeau.louise@uqam.ca, Germain Denoncourt: denoncourt.germain@uqam.ca, Francisco Goire: goire.francisco@uqam.ca, Jonathan Hope: hope.jonathan@uqam.ca, Jean Regnier: regnier.jean@uqam.ca, Pierre Trudel: trudel.pierre@uqam.ca.

 
 
Babillard des membres
 
 
Mathieu Bock-Côté a publié Indépendance. Les conditions du renouveau
Bock

Le chargé de cours en sociologie Mathieu Bock-Côté a coordonné la rédaction du livre Indépendance. Les conditions du renouveau, paru en octobre chez VLB éditeur. La défaite du Parti québécois aux élections d'avril 2014 a créé une commotion majeure dans le camp souverainiste. Quand certains envisagent de faire le deuil du projet d'indépendance, d'autres s'interrogent plutôt sur la meilleure manière de le régénérer. Comment envisager aujourd'hui la question nationale? C'est, en somme, ce que se demandent les auteurs réunis dans cet ouvrage à l'invitation de Mathieu Bock-Côté. Leurs analyses complémentaires – mais non pas univoques – jettent un éclairage sociologique, démographique, juridique et historique sur la situation.

 
 
Georges-Henri Arenstein a publié Communication authentique entre êtres humains et animaux

Le chargé de cours en psychologie Georges-Henri Arenstein a coordonné la rédaction du livre Communication authentique entre êtres humains et animaux, publié en 2014 dans la collection Mieux-être & Mieux-vivre chez l’éditeur Marcel Broquet. Plusieurs amoureux de la cause animale présentent leur vision de ce que peut être une relation «humanimale» de qualité. Psychologues, chercheurs, enseignants, vétérinaires, zoothérapeutes, éducateurs canins, travailleurs sociaux ont uni leurs efforts pour présenter quelques aspects de ce que peut être une relation authentique trans-espèces. Ce livre ouvre la porte à une meilleure connaissance et à une meilleure compréhension du lien entre humains et animaux familiers.

 
 
Mélissa Blais et Sandrine Ricci participent à une table ronde sur le thème Féminicide, mémoire et reconnaissance

Dans le cadre du 25e anniversaire de l’attentat de Polytechnique, les chargées de cours Mélissa Blais et Sandrine Ricci participent à une table ronde sur le thème Féminicide, mémoire et reconnaissance, le vendredi 5 décembre à 17 h, à l'UQAM (local DS-1950), organisée par le Réseau québécois en études féministes (RéQEF) en collaboration avec l’Institut de recherche et d'études féministes (IREF). Mélissa Blais est l’auteure de J’hais les féministes! Le 6 décembre 1989 et ses suites. Sandrine Ricci vient de publier Avant de tuer les femmes, vous devez les violer  ! Rwanda  : rapports de sexe et génocide des tutsi.

 
 
Un retour sur l’honneur octroyé à Dena Davida

Sept diplômés de l'UQAM ont reçu, le 22 mai, les Prix Reconnaissance UQAM 2014 lors d’une soirée en leur honneur. Décernés par les Conseils de diplômés facultaires, ces prix visent à souligner leur contribution exceptionnelle au développement et au rayonnement de l'Université, de leur secteur d'études et de leur sphère d'activité professionnelle, à l'échelle nationale ou internationale. La chargée de cours en Muséologie Dena Davida est la lauréate de la Faculté des arts. Elle a été honorée pour sa contribution inégalée à l’émergence de la danse contemporaine au Québec et à son rayonnement dans le monde; pour la création d’un organisme unique en son genre et pour ses grandes qualités de communicatrice, ses compétences de chercheure et ses talents de pédagogue.

Visionner la vidéo.

 
 
Dominique Sarrazin expose ses œuvres à Shawinigan
Sarrazin

La chargée de cours Dominique Sarrazin expose ses œuvres au Centre d’exposition Léo-Ayotte du Centre des arts de Shawinigan jusqu’au 17 décembre. L’exposition Rainures est «une série de tableaux sur lesquels peinture et gravure se côtoient, laissant la teinte naturelle du bois se fondre aux couleurs terres et froides utilisées par l’artiste. Au départ, les grands formats sont réfléchis dans la composition et les lignes, pour ensuite laisser place au hasard et à la spontanéité du geste», explique l’artiste. L’exposition sera reprise dans la région de Montréal en janvier.

 
 
Monde syndical
 
 
Rencontre de solidarité contre l’austérité devant le parlement de Québec

Les déléguées et délégués de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ) et de la Fédération de la santé et des services sociaux-CSN (FSSS-CSN), en instances à Québec, ainsi que des syndiquées et syndiqués de la station de ski de Stoneham, en lock-out depuis la semaine dernière, sont allés à la rencontre de militants des six centres d’éducation populaire (CEP) de Montréal, devant le parlement jeudi midi. La fermeture de ces centres annoncée pour mai 2015, en raison du non-renouvellement de leurs baux par la CSDM, est une preuve concrète que le gouvernement Couillard ment lorsqu’il affirme que les mesures d’austérité n’affectent pas les plus démunis de la société. Les CEP sont des lieux essentiels pour l’amélioration des conditions de vie des personnes apprenantes; des lieux de rencontre pour contrer l’isolement, de partage, d’apprentissage et de transformation sociale pour la population la plus fragilisée de Montréal.

 
 
Loi 15 : la FNEEQ salue la décision du gouvernement de retirer le réseau de l ’UQ

La FNEEQ salue la décision du gouvernement de retirer le réseau de l'Université du Québec, et par le fait même l’UQAM, de l'application du projet de loi 15, Loi sur la gestion et le contrôle des effectifs des ministères, des organismes et des réseaux du secteur public ainsi que des sociétés d'État. La FNEEQ estime que ses nombreuses interventions ainsi que son travail en concertation avec certains partenaires auront convaincu le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes, Martin Coiteux, de revoir le projet de loi.

Lire la suite.

 
 
Coupes à l'UQO et à l’Université Laval : effets dévastateurs

Les chargées et chargés de cours affiliés à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) dénoncent les effets concrets sur les services aux étudiantes et étudiants qui se font de plus en plus sentir à l'Université du Québec en Outaouais et à l’Université Laval. En effet, dès le prochain trimestre, des cours seraient supprimés, fusionnés ou reportés, augmentant la taille des groupes. Voilà ce à quoi pourraient s'attendre les étudiants tandis que les chargés de cours verraient leur offre d'emploi diminuer.

 
 
Mise à jour économique : les Québécois continuent à écoper et les entreprises s’en tirent bien

Le gouvernement libéral tente de nous faire croire dans sa mise à jour économique la fin des bouleversements alors que nous n'avons encore rien vu, dénonce le président de la CSN Jacques Létourneau. «Les véritables conséquences des mesures d'austérité se feront sentir lourdement dans les mois qui viennent.» Il condamne aussi les mesures anti-travailleurs présentées mardi. La FTQ déplore le manque d’imagination de l’exercice comptable du gouvernement Couillard. «Le gouvernement aurait dû demander des efforts supplémentaires aux entreprises», affirme le président de la FTQ, Daniel Boyer. «Encore une fois, ce sont les travailleuses et travailleurs qui écopent alors que les entreprises et les banques sont à peine effleurées dans leur portefeuille», constate pour sa part la présidente de la CSQ, Louise Chabot. Sur les 2,5 milliards de compressions identifiées par le gouvernement libéral pour 2015, moins de 400 millions représentent les efforts demandés aux entreprises.

Analyse de l’IRIS : «Le Bonhomme Sept Heures».

 
 
Adoption du projet de loi 3 : La mobilisation syndicale va prendre de l'ampleur

Réagissant à l'adoption par l'Assemblée nationale du projet de loi 3 sur la réforme des régimes de retraite, la Coalition syndicale pour la libre négociation affirme que «la mobilisation va prendre un nouvel élan». Marc Ranger affirme que la mobilisation, «loin de s'essouffler», va maintenant se déplacer au niveau des administrations municipales, sans toutefois vouloir donner plus de détails sur les prochaines actions à venir. Il déplore le fait que la nouvelle loi «marque une grande cassure dans les relations de travail dans le monde municipal». Selon lui, les municipalités ont connu des relations de travail saines pendant 30 ans, une situation qui est désormais terminée. Le projet de loi 3 a été adopté à 85 voix contre 28 jeudi matin. Les députées et députés du Parti libéral du Québec et de la Coalition avenir Québec ont donné leur aval au projet de loi alors que ceux du Parti québécois et de Québec solidaire l’ont rejeté.

Lire la suite sur radio-canada.ca.

 
 
Carnets 31 de la FNEEQ : austérité, régimes de retraite et États généraux
Carnets31

Le numéro 31 des Carnets de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ) est maintenant disponible en ligne. Au sommaire : En marche contre l’austérité! • Régimes de retraite des universités : éviter le piège • En route vers les États généraux de l’enseignement supérieur • Échos des regroupements • Chronique : Comprendre l’État d’Israël : Idéologie, religion et société • Comité femmes : prendre la parole avec confiance • Forum social des peuples : parce qu’un autre monde est possible • Du congrès de la Confédération syndicale internationale au congrès de la CSN.

 
 
« Nous refusons l'austérité », ont scandé plus de 125 000 manifestants à Montréal et à Québec
ManifMS

Plus de 125 000 de personnes ont scandé haut et fort qu'elles refusaient net les mesures d'austérité du gouvernement Couillard lors de la gigantesque manifestation organisée par des groupes de la société civile, des associations étudiantes et des organisations syndicales. Ce sont plus de 25 000 personnes à Québec et plus de 100 000 à Montréal qui ont signifié au gouvernement Couillard qu'il devait cesser de faire la sourde oreille, car la population n'accepte pas qu'il démantèle l'État québécois pour le sacrifier sur l'autel de l'austérité.

Lire la suite.

Visionner la vidéo.

 
 
Amendements du PLQ à la réforme Barrette en santé : de la poudre aux yeux !
Amendements

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) réagit au dépôt de plus de 160 amendements concernant le projet de loi 10 du ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette. Pour la CSN, ces amendements ne changent rien au fait que cette réforme de structure n'entraînera aucun changement positif pour le réseau de santé et de services sociaux et ne permettra pas d'améliorer les services à la population. Comme plusieurs organisations, la CSN demande le retrait de ce projet de loi.

Lire la suite.

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du CSSS Jeanne-Mance a organisé une soupe populaire mercredi.

La Montérégie perdrait beaucoup dans la réforme Barrette.

 
 
Refusons l'austérité : déclaration commune au premier ministre Couillard

L'opposition aux mesures d'austérité du gouvernement Couillard ne cesse de s'intensifier. Tous les jours, un nombre grandissant d'hommes et de femmes refusent que le Parti libéral charcute les moyens que les Québécoises et les Québécois se sont collectivement donnés pour répartir la richesse, entre autres par des services publics et des programmes sociaux accessibles et de qualité. Des organismes oeuvrant dans tous les domaines se sont entendus sur cette déclaration qui s'adresse au premier ministre Philippe Couillard. Ensemble, ils disent : Refusons l'austérité.

Lire la déclaration.

 
 
Projet de loi 20 : une vision étroite de l'accès aux services de santé et de services sociaux

Pour la CSN, une réelle réflexion sur l'enjeu primordial de l'accès aux services de santé et de services sociaux doit inclure une révision plus large du mode de rémunération des médecins que celle proposée par le ministre Barrette. Elle devrait aussi considérer l'ensemble du personnel qui joue un rôle clé dans l'accès aux services. La CSN déplore par ailleurs le fait que le ministre refuse d'indiquer sa vision globale pour l'avenir du réseau et que le projet de loi 20 porte une vision si étroite de l'accès aux services.

Lire la suite.

 
 
La CSN rend hommage à André Laurin, un grand militant de la cause sociale
Laurin

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) tient à rendre hommage à André Laurin, un militant de la cause sociale qui a consacré sa vie à la classe ouvrière et aux gagne-petit, décédé le 2 décembre, à l'âge de 88 ans. André Laurin a été conseiller syndical à la CSN de 1962 à 1986 et il a contribué à fonder 83 caisses d'économie, les ACEF et l'aide juridique. «Il a mené une lutte acharnée contre les requins de la finance qui égorgeaient littéralement les travailleurs et leurs familles, a mentionné le président de la CSN, Jacques Létourneau. André Laurin est allé au front et s'est impliqué de multiples façons pour améliorer la vie des ouvriers en intervenant sur leur endettement et leur épargne. La CSN lui doit beaucoup et le Québec aussi.»

Lire la suite.

 
 
Comment vont les gras durs?

Le salaire des employées et employés du secteur public fait la manchette non seulement à cause de la loi 3, mais aussi à cause des négociations du secteur public qui approchent. Comme toujours, on présente nos fonctionnaires comme des «gras durs» profitant de conditions de travail hors du commun. L’année dernière, l'IRIS avait mis en évidence les mythes que l’Enquête sur la rémunération globale de l’Institut de statistique du Québec (ISQ) venait déboulonner. Cette année encore, cette étude confirme le retard de rémunération globale des employés du public face à leurs collègues des autres secteurs. Cependant, les résultats de cette année exigent une analyse plus fine afin de bien comprendre les réactions contradictoires qu’elle suscitera.

Lire la suite sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Peut-on être en sécurité au travail quand on ne l'est pas à la maison?

Les résultats du rapport sur l'enquête nationale menée par le Congrès du travail du Canada (CTC) sur les effets de la violence conjugale en milieu de travail sont impressionnants. Ils interpellent de façon particulière les syndicats sur le soutien nécessaire à offrir aux travailleuses qui sont victimes de violence conjugale.

Consulter le rapport Peut-on être en sécurité au travail quand on ne l'est pas à la maison?

 
 
Monde de l’éducation
 
 
UQAM : des courriels usurpés pour défendre les dénonciations anonymes

Les auteures de la campagne d'autocollants visant des professeurs de l'UQAM sont parvenues à «usurper» une liste d'envoi de courriels de l'administration, le week-end dernier, et ont envoyé un message à toutes les étudiantes et tous les étudiants afin de défendre leur geste, a appris La Presse. Le 29 novembre, jusqu'à 40 000 étudiants ont reçu un courriel non signé intitulé «Harcèlement et violences». On apprend notamment dans ce courriel que ce ne sont pas trois, mais bien six professeurs qui ont été visés par la campagne d'autocollants, dont une femme.

Lire la suite.

 
 
Manifestations dans les cégeps et à l’UQAM

Des manifestations ont eu lieu dans une vingtaine d’établissements postsecondaires québécois jeudi afin de dénoncer les mesures d’austérité imposées par le gouvernement Couillard à l’enseignement supérieur, rapporte Le Devoir. À l’UQAM, près d’une centaine de personnes ont protesté contre les compressions, mais l’événement a été assombri par des actes criminels. Un pneu et une corbeille à déchets ont notamment été incendiés. Aucune arrestation n’a eu lieu. Dans de nombreux cégeps, les syndicats membres de la FNEEQ ont quant à eux tenu différentes activités de mobilisation afin de dénoncer les compressions de 19 millions imposées aux cégeps.

Sherbrooke : tous unis pour descendre dans la rue.

 
 
Après-mandat bonifié pour les hauts dirigeants de l'Université Laval

En pleine période de compressions, l'Université Laval consent à bonifier les avantages d'après-mandat octroyés à ses plus hauts dirigeants, a appris Le Soleil. La semaine dernière, dans une réunion à huis clos, le conseil d'administration a ajusté à la hausse une partie des conditions d'emplois du recteur, des vice-recteurs, des vice-recteurs adjoints et du secrétaire général de l'institution d'enseignement supérieur. Différentes sources ont confié éprouver un certain malaise devant l'adoption, par vote secret, de cette amélioration, alors que le réseau universitaire se débat avec des compressions budgétaires de 200 millions$ en 2014-2015.

Lire la suite.

 
 
Non aux résidences étudiantes à l'Université Laval
ULaval

Les étudiantes et étudiants de l'Université Laval ont tranché: ils refusent de financer de nouvelles résidences étudiantes, ce qui pourrait signifier l'arrêt de mort de ce projet de 70 millions $. Lors d'un référendum qui s'est terminé vendredi, les étudiants de premier cycle et de cycles supérieurs ont refusé à 56% de verser 10$ par session pendant 20 ans pour financer le «quartier de la vie étudiante».

Lire la suite du texte du Soleil.

 
 
Nadeau-Dubois reçoit son Prix du gouverneur général avec émotion

C'est avec émotion que Gabriel Nadeau-Dubois a reçu, mercredi soir à Ottawa, le Prix du Gouverneur général pour son premier essai Tenir tête. L'ex-porte-parole de la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) a dédié cette récompense aux cégépiens et aux universitaires qui ont participé au mouvement étudiant au printemps 2012 au Québec et qui sont à l'origine de son ouvrage. «[Ils] ont subi beaucoup de mépris et de violence, de violence policière. Je pense surtout à ces gens-là qui sont souvent devant des démarches juridiques, qui font face à des amendes, à des peines de prison aussi, des amis à moi», a dit Gabriel Nadeau-Dubois, la voix nouée par l'émotion.

Lire la suite sur radio-canada.ca

 
 
Pas de frais de stage à l'UQTR

Devant l'opposition des étudiantes et étudiants, l'administration de l'Université du Québec à Trois-Rivières recule concernant les frais de stages, mesure qui devrait être imposée dès le trimestre d'automne et qui avait été reportée à l'hiver. Cette mesure imposait aux étudiants des frais de 20$ par crédit de stage.

Lire la suite sur lhebdojournal.com

 
 
France : l’éducation de qualité passe par l’apprentissage de l’égalité des genres
France

Les syndicats français de l’éducation ont réaffirmé que l’égalité des genres doit être au cœur de l’apprentissage, à la suite de la présentation par la ministre de l'Éducation nationale d’outils pédagogiques pour l'égalité filles-garçons.

Lire la suite.

 
 
Mexique : 60 jours et toujours pas de réponse en ce qui concerne les étudiants disparus
Mexique

Malgré la pression internationale en faveur d'une enquête rigoureuse et les manifestations qui se poursuivent dans tout le pays, le sort des 43 étudiants disparus il y a deux mois dans l'État de Guerrero, au Mexique, reste flou.

Lire la suite.

 
 
L’avenir de la profession enseignante au cœur des débats à Vienne
Vienne

Alors que Jean-Claude Junker, Président de la Commission européenne, annonçait à Bruxelles la mise en œuvre d'un solide programme destiné à relancer la croissance au sein de l'Union européenne, les éducateurs et éducatrices rassemblés à Vienne ont exhorté mercredi les représentants de la Commission présents en Autriche à s'assurer que ces investissements profiteraient avant tout au secteur de l'éducation.

Lire la suite.

 
 
Monde social
 
 
Multiplication des mesures de contrôle et conséquences pour le droit d'association
LDL

Depuis plusieurs années, l’État exerce un contrôle croissant sur les organismes communautaires. Ce contrôle survient sur plusieurs fronts et prend différentes formes : exigences accrues en matière de reddition de comptes, resserrement du contrôle de l’Agence du revenu du Canada sur les organisations qui émettent des reçus de charité, surveillance des organisations et de leurs activités, contrôle via les nouvelles normes comptables, etc. La Ligue des droits et libertés (LDL) s’inquiète des conséquences de ces mesures de contrôle sur le droit d’association. En effet, comment les membres des groupes communautaires peuvent-ils exercer leur droit d’association lorsque c’est l’État, via ses mesures de contrôle, qui redéfinit la mission et les activités des organisations plutôt que leurs membres?

Lire le dossier de la Ligue des droits et libertés.

 
 
Une opposition à l’abolition du programme Soutien à l’action bénévole

Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) juge inacceptable la recommandation de la Commission Robillard visant l’abolition pure et simple du programme Soutien à l’action bénévole, ce qui constitue une coupe déguisée visant entre autres les organismes communautaires. Le RQ-ACA demande au gouvernement Couillard de ne pas donner suite à cette recommandation, le temps d’évaluer adéquatement ce programme et de consulter les grands bénéficiaires, dont les organismes communautaires.

Lire la suite.

 
 
L'austérité frappe encore : l'environnement est dans la mire

La vague d'austérité qui déferle sur le Québec a aussi des impacts en environnement. Groupes environnementaux, syndicats et membres de la société civile lancent un cri du cœur pour demander au gouvernement de ne pas couper le financement de plusieurs organismes communautaires environnementaux. D'une seule voix, ils lui demandent de faire mieux que le gouvernement fédéral en matière d'environnement.

Lire la suite.

 
 
Le temps commence à faire défaut pour éviter un désastre climatique
Lima

L’occasion d’agir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et éviter un désastre climatique va bientôt prendre fin, a déclaré Manuel Pulgar-Vidal, ministre péruvien de l’environnement et président de COP-20, la Conférence des Parties à la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique qui se déroule jusqu’au 12 décembre à Lima, au Pérou.

Lire la suite.