Infolettre du SCCUQ - 28 juin 2018
Header
 
Changements à venir dans votre infolettre
14344891_10154064937017637_6427581742597149348_n

Bonjour à toutes et à tous,

Je me présente, Flore Tanguay-Hébert, chargée de cours au département de communication sociale et publique et nouvelle vice-présidente à l'information pour le Syndicat.

À la suite de l'élection de Richard Bousquet à la vice-présidence du regroupement université de la FNEEQ, j'ai été élue le 14 juin dernier en assemblée générale pour reprendre son ancien poste.

C'est pour moi un véritable honneur que vous m'ayez accordé votre confiance afin de poursuivre le mandat entamé par mon prédécesseur et je ne compte pas vous décevoir.

J'ai déjà plusieurs projets en tête, notamment la réorganisation du site web, la création d'espace de discussion en ligne pour les membres et la réalisation de capsules vidéos explicatives sur des sujets qui touchent les chargé-e-s de cours.

Mon premier projet, dès la réouverture du Syndicat suivant les vacances estivales, sera justement de revamper l'infolettre, question de lui insuffler une nouvelle énergie.

D'ici là, si vous avez des commentaires et suggestions par rapport au contenu que vous apprécieriez ou aimeriez voir dans la nouvelle mouture, n'hésitez pas à mes les envoyer.

Au plaisir de vous entendre et de vous lire, je vous dis à très bientôt!

Flore Tanguay-Hébert
Vice-présidente à l'information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
À l'agenda du SCCUQ
 
 
Fermeture estivale du secrétariat du SCCUQ du 3 au 29 juillet

Le secrétariat du SCCUQ sera fermé durant la période estivale à compter du mardi 3 juillet, et ce, jusqu’au dimanche 29 juillet inclusivement.

Toutefois, si vous désirez joindre un membre des différents comités durant cette période de fermeture, vous pourrez communiquer directement avec eux aux dates suivantes:

  • Comité des agents et agentes de relation de travail :
    • Semaine du 16 juillet - Robert Drouin (poste 3536)
  • Comité mobilisation-intégration :
    • Semaines du 3 et du 9 juillet - Nathalie Blanchet (poste 2791) et Mariève Ross (poste 8272);
    • Semaines du 16 et du 23 juillet - Jean Régnier (poste 5609)
  • Comité exécutif :
    • Semaines du 3 et du 9 juillet -  Yvette Podkhlebnik (poste 3180) et Flore Tanguay-Hébert (poste 2793);
    • Semaine du 3 juillet - Marie Blais (poste 6644) et Gaëlle Breton-Le Goff (poste 2794);
    • Semaine du 9 juillet - Marie Bouvier (poste 3050)

Les activités régulières du secrétariat reprendront le lundi 30 juillet. Nous vous souhaitons un très bel été.

 
 
Affichage des charges de cours pour le trimestre d’automne 2018 : réponse à la proposition des cours attribués par ACCENT

L’affichage principal des charges de cours pour le trimestre d'automne 2018 est terminé. Les personnes chargées de cours ayant posé leurs candidatures sur une charge ne doivent pas oublier de répondre à la proposition des cours attribués par ACCENT entre le 29 juin et le 4 juillet 2018.

 
 
Appel à projets - 50e anniversaire de l'UQAM

Le 9 avril 2019, l'UQAM célébrera ses 50 ans avec plusieurs évènements organisés pour souligner l'occasion.

Afin de fêter cet anniversaire en grand, un appel à projets a été lancé à toute la communauté universitaire afin de proposer, d'instaurer, d’organiser ou d’alimenter des activités, qu’elles soient de nature pédagogique, scientifique, artistique ou festive.

Vous avez des idées de projet à mettre sur pied? Contactez le Comité institutionnel pour leur en faire part ou commencez à vous regrouper et élaborer des propositions afin de pouvoir les déposer à l'automne.

Il serait très intéressant que les chargées et chargés de cours soient nombreuses et nombreux à y participer!

 
 
Monde syndical
 
 
Le syndicalisme aux États-Unis en voie d'extinction?

Le verdict est tombé hier.

À cinq juges contre quatre, la Cour Suprême des États-Unis a décrété que les cotisations syndicales obligatoires dans le secteur public violaient la constitution américaine.

Pourtant, il y a plus de 40 ans, la Cour Suprême avait jugé qu'il était légitime d'exiger d'un salarié américain qu'il cotise une somme raisonnable, considérant que le syndicat représentait tous les employés et négociait pour eux tous également.

En obligeant les salariés, syndiqués ou non, à payer une somme couvrant les frais de représentation et de négociation, mais pas les activités politiques du syndicat, on voulait ainsi éviter le phénomène des "free riders", ces gens qui ne cotisent pas mais bénéficient quand même des conditions et avantages négociés pour eux.

C'est un fonctionnaire travaillant pour l'État de l'Illinois, Mark Janus, qui a lancé l'action judiciaire. Travaillant pour le service de protection de la jeunesse de la ville de Springfield, il jugeait que son obligation de cotiser à un syndicat contrevenait à sa liberté d'expression.

Si certains partisans de la droite, dont le président américain, ont souligné le verdict comme étant une victoire, il s'agit d'une cuisante défaite pour le mouvement syndical américain.

Suite à ce jugement, le syndicat American Federation of State, County and Municipal Employees (AFSCME), qui était contre Monsieur Janus, et les autres syndicats du pays pourraient perdre des dizaines de millions de dollars selon le New York Times.

Cette décision affectera directement 5 millions d'employés de collectivités locales dans une vingtaine d'États. Alors que plus d'un tiers des fonctionnaires américains sont syndiqués, seulement 6,5% de leurs homologues au privé le sont.

Lire la suite