Infolettre du SCCUQ - 20 septembre 2018 ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌
Header
 
Ce n’est qu’un au revoir…

Les membres de l’équipe syndicale tiennent à remercier chaleureusement Gaëlle Breton-Le Goff et Mariève Ross pour leurs services et leur implication au sein du syndicat.

L’annonce de leur départ laisse un grand trou parmi nos rangs et dans nos coeurs.

En leur souhaitant tout le bonheur du monde pour la suite des choses, nous espérons grandement avoir l’occasion de les revoir dans nos instances.

 
 
Tou-te-s uni-e-s contre la précarité

Même si certaines opinions divergeaient quant au nom à adopter lors des débats au conseil syndical du 18 septembre, un consensus émergeait malgré tout à travers les discussions: le véritable nerf de la guerre est la stabilisation de l’emploi.

Les personnes chargées de cours sont tannées et épuisées de ne jamais savoir combien elles seront capables de gagner, de ne pas pouvoir planifier à moyen ou long terme faute de certitudes, de se faire mépriser, dénigrer et rabaisser constamment, que leur travail ne soit pas reconnu à sa juste valeur…

Le dossier du changement de nom démontre que les personnes chargées de cours lancent un cri du cœur, un appel à mettre fin à la précarité à laquelle elles sont confrontées.

Avec le départ de deux membres de l’équipe syndicale et plusieurs postes ouverts aux élections lors de l’assemblée générale statutaire du 2 octobre, de nouvelles actrices et/ou nouveaux acteurs pourront venir s’engager en première ligne dans cette lutte à venir qui nécessitera la mobilisation et l’implication de tou-te-s les membres.

Notre unité et notre diversité font notre force et il apparait plus important que jamais de se serrer les coudes pour que nous puissions, ensemble, avancer.

 
 
À mettre à votre agenda

21 septembreDate limite de dépôt pour les propositions de projets d’intégration
25 septembreJournée de grève des étudiant-e-s de l’AFESH et de l’ADEESE
27 septembre – Formation CFSA : Évaluer les apprentissages : démarches et modalités
30 septembre - Date limite pour la consultation sur la Politique no16
1er octobre 2018 – Formation CFSA : L’encadrement aux cycles supérieurs
2 octobre 2018Assemblée générale statutaire (lecture de l’avis de motion)
3 octobre 2018 – Formation CFSA : Élaborer et préparer un examen
4 octobre 2018 – Formation CFSA : L’exposé interactif
10 octobre 2018 – Formation CFSA : Concevoir un Powerpoint inclusif et efficace
10 octobre 2018Assemblée générale spéciale (vote sur le changement de nom)
18 octobre 2018 – Formation CFSA : La pédagogie hybride

Messages et documents du SCCUQ :

Formulaire de proposition de changement de nom du Syndicat Capsules d’information sur des modifications à la convention collective :
Vous souhaitez prendre votre retraite ?
Le congé à traitement différé.
Fin accélérée de la période de probation. Appels à témoins :
Concernant les congés de maladie.
Concernant la conception de cours hybrides.

Politique de prévention et d’intervention en matière de harcèlement psychologique au SCCUQ

 
SCCUQ
 
 
Dernière chance : Dépôt de projets d’intégration

C’est demain, le 21 septembre, qu’est la date limite pour le dépôt de vos projets d’intégration à votre Comité de liaison local.

Ne manquez pas votre chance!

 
 
Journée de grève du 25 septembre 2018 : Consignes aux personnes chargées de cours

À toutes les personnes chargées de cours qui assument des activités d’enseignement au trimestre d’automne 2018.

Les associations étudiantes suivantes seront en grève le 25 septembre 2018 :

Association facultaire étudiante des sciences humaines (AFESH);
Association des étudiantes et étudiants de la faculté des sciences de l’éducation (ADEESE).

Nous attirons votre attention sur le fait que des cours siglés JUR, SEX, SOC, TRS, HIS et autres peuvent être touchés par le mouvement de grève. Vous pouvez vérifier la liste des cours affectés par la grève en cliquant sur le lien suivant : https://docs.google.com/spreadsheets/d/1_pdG6dpm8Imt7EAVy_1Fvy9vS9-bmZbeTvMii16xbV4/edit?usp=drivesdk

D’autre part, l’assemblée générale de l’Association facultaire étudiante de langues et communication (AFELC) aura également lieu le 25 septembre à partir de 12 h 30. Il est donc possible qu’une levée de cours soit votée en après-midi. Nous ne disposons pas de la liste des cours touchés.

Nous voulons vous rappeler que dans les cas de grèves et de levées de cours, les personnes chargées de cours sous contrat doivent se présenter à leurs activités de travail, peu importe le lieu et la nature de cette activité, et être prêtes à donner leurs activités d’enseignement. Vous devez donner ces activités d’enseignement pourvu que les conditions normales de travail et d’enseignement soient réunies.

N’oubliez pas de signaler à votre département les cours qui n’ont pu se donner.

Si vous désirez rapporter un incident ou si vous êtes confronté à une situation délicate, vous pourrez appeler le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM au numéro suivant : 514 987-3495.

Nous vous assurons que nous allons suivre tous les développements et nous vous aviserons si nécessaire.

Raisons derrière cette grève

Comme expliqué par le biais d’une lettre de l’ADEESE envoyée à ses membres, les journées de grève prévues par les associations étudiantes ont pour but de : « faire reconnaître et rémunérer le travail des stagiaires dans tous les domaines de formation. »

Il est utile de rappeler que l’ADEESE participe à la Coalition montréalaise pour la rémunération des stages et que cette coalition défend la grève des stages et qu’elle rallie d’autres associations regroupant des étudiant-e-s de différents programmes devant effectuer des stages non rémunérés afin de lancer un ultimatum au gouvernement avant d’accélérer les moyens de pression.

De plus, cette lutte s’inscrit pour la rémunération de tous les stages dans une lutte féministe considérant que les milieux où les stages sont non rémunérés sont historiquement associés aux professions « féminines » et que cette hiérarchisation de la valeur du travail est sexiste.

 
 
Retour sur le conseil syndical du 18 septembre 2018

Comme annoncé dans les dernières infolettres, le conseil syndical élargi du 18 septembre a eu lieu mardi dernier à l’Hôtel Gouverneur.

Lors de cette instance, l’avis de motion comportant les deux propositions de nom reçues a été lu et a fait l’objet de discussions et de débats.

Le texte de cet avis de motion va comme suit :

« Que le nom du Syndicat soit remplacé par celui de :

  • Professeurs, professeurs contractuels de l’UQAM (SPPC-UQAM)

ou de

  • Professeures, professeurs chargés d’enseignement de l’UQAM (SPPCE-UQAM) »

À titre de rappel, cet avis de motion sera présenté et lu lors de l’assemblée générale statutaire d’automne du 2 octobre 2018, puis fera l’objet d’un vote lors de l’assemblée générale spéciale du 10 octobre 2018.

Lors de cette assemblée générale spéciale, et conformément à la procédure régulière lors d’un avis de motion, les membres seront invité-e-s à se prononcer dans un premier temps sur la question suivante: Voulez-vous reconsidérer le nom du Syndicat? Ce vote se déroulera à scrutin secret. Un vote favorable de 50% + 1 ouvrirait la voie à une seconde étape, celle du vote sur l’avis de motion (adoption ou rejet).

Dans cette seconde étape, les membres devront d’abord choisir un nom parmi ceux proposés dans l’avis de motion. Le nom qui recevra le moins d’appuis sera éliminé.

Les membres voteront alors pour ou contre le nom retenu (vote à scrutin secret). Pour être entériné, le nom devra obtenir au moins les deux tiers des voix des membres présents à l’assemblée (article 32 des Statuts et règlements du SCCUQ).

Petit rappel sur l’historique du dossier du changement de nom

Le 9 février dernier, lors d’un conseil syndical, des membres ont amené une proposition en vue de changer le nom du Syndicat. Le 16 mars dernier, l’Assemblée générale a mandaté le Comité exécutif d’entamer le processus légal en vue d’un changement de nom au plus tard à l’assemblée statutaire de l’automne 2018.

Le nom du Syndicat constitue l’article premier de nos Statuts et règlements et toute proposition visant à le modifier enclenche obligatoirement la démarche suivante (article 31 des Statuts et règlements du SCCUQ*):

  1. Dépôt de propositions par les membres (si la demande émane des membres);
  2. Présentation en conseil syndical d’un avis de résolution contenant le texte des changements proposés;
  3. Lecture de l’avis de motion lors d’une assemblée générale;
  4. Vote sur l’avis de motion lors d’une assemblée générale subséquente.

*Modifications des statuts et règlements (Article 31). Pour modifier les statuts et règlements, un avis de résolution contenant le texte des changements proposés doit être présenté au Conseil syndical avant d’être lu à l’Assemblée générale. Ce texte doit être signé par au moins dix (10) membres en règle. Le Comité exécutif peut proposer des amendements à la constitution (…). Une telle proposition doit être présentée à l’Assemblée générale des membres, par avis de motion. Cet avis ne pourra être pris en considération avant qu’il ait été lu à une assemblée régulière spéciale (…). Une modification à la constitution, aux statuts et règlements ne peut être effectuée que par un vote favorable des deux tiers (2/3) des membres participant à l’Assemblée générale (…). Ces modifications prennent effet dès l’approbation par l’Assemblée générale, à moins que la résolution ne contienne une date ultérieure de mise en vigueur.

 
 
Période électorale au SCCUQ : Appel de candidatures

La campagne électorale provinciale prendra fin le 1er octobre 2018*, juste à temps pour les nombreuses élections qui auront lieu au SCCUQ le lendemain, soit le 2 octobre 2018, lors de l’assemblée générale statutaire d’automne.

Lors du conseil syndical du 18 septembre 2018, Gaëlle Breton-Le Goff a annoncé qu’elle quittait ses fonctions de vice-présidente à la convention collective et il a aussi été mentionné que Marie-Ève Ross a quitté son poste au sein du CMI.

Les postes qui feront l’objet d’élections sont donc les suivants:

  • Vice-présidence à la convention collective – 1 personne (poursuite de mandat – 7 mois)
  • Comité de mobilisation-intégration – 1 personne (poursuite du mandat – 7 mois)
  • Présidence d’élections (Statuts et règlements du SCCUQ – art.35.4) – 1 personne (mandat de deux ans)
  • Comité permanent de révision du règlement des études de 1er cycle – Une représentante, un représentant (mandat de trois ans)
  • Comité des programmes de formation à l’enseignement (CPFE) – Une représentante, un représentant qui doit provenir de la Faculté des arts ou de l’un de ses départements (mandat de trois ans)
  • Comité institutionnel contre le harcèlement sexuel – Une représentante, un représentant (mandat de deux ans)

À titre de rappel, la politique électorale, la fiche de candidature et la description des mandats sont disponibles au secrétariat du Syndicat, local A-R540, et sur le site internet du SCCUQ : http://www.sccuq.uqam.ca.

Vous devez remplir la fiche de candidature, l’envoyer par courriel (sccuq@uqam.ca) et/ou la déposer au Syndicat au plus tard le jeudi 27 septembre 2018 à 12h30.

Toute personne élue à un poste libéré du Syndicat doit s’engager par écrit à respecter la politique de libérations (Extrait de la proposition votée lors du Conseil syndical du 22 avril 2001).

*N’oubliez pas d’aller voter!

 
 
Vous pensez bientôt (ou éventuellement) prendre votre retraite? Lisez ceci!

Assurances

En tant que membre de la FNEEQ, une personne chargée de cours qui prend sa retraite peut adhérer à l’AREF (Association des retraitées et des retraités de l’enseignement de la FNEEQ).

L’AREF est une association regroupant principalement des personnes retraitées ayant œuvré dans des institutions d’enseignement supérieur affiliées à la FNEEQ.

L’assurance vie de l’AREF propose aussi les assurances complémentaires suivantes :

Lire la suite
 
 
RAPPEL: Consultation relative au projet de Politique no 16 contre le sexisme et les violences à caractère sexuel

Conformément à la décision prise par le Conseil d’administration le 20 mars dernier, le Comité institutionnel contre le harcèlement sexuel soumet à la consultation de la communauté universitaire le projet de Politique no 16 contre le sexisme et les violences à caractère sexuel (disponible ici: http://unites2.telecom.uqam.ca/calend/courriel-com/documents/2018-03-16_Politique-no16_projet-consultation.pdf).

La communauté est invitée à participer à la consultation, dont la date limite a été fixée au 30 septembre 2018.

Lire la suite
 
 
Formations du CFSA

Voici les offres de formations du Centre de formation en soutien à l’académique (CFSA) pour les prochaines semaines:

Que votre carrière de chargé-e de cours soit toute récente ou déjà bien entamée, ces formations représentent une occasion privilégiée de perfectionner votre pratique, de vous développer professionnellement ou de mieux répondre aux besoins de vos étudiant-e-s.

Hâtez-vous à vous inscrire puisque les places sont limitées!

 
 
INVITATION : Ateliers sur les enjeux de la recherche

Le Service des partenariats et du soutien à l’innovation (SEPSI), le Service de la recherche et de la création (SRC) et le Service aux collectivités (SAC) invitent la communauté uqamienne, notamment les chargé-e-s de cours, à participer à leurs ateliers sur les enjeux de la recherche qui se tiennent un jeudi par mois sur l’heure du dîner.

En tout, ce sont six rendez-vous qui ont été prévus sur différents sujets :

Lire la suite
 
 
Monde social et de l'éducation
 
 
Professeurs enseignants : Témoignages

Le terme de «professeur enseignant» désigne un professeur dont la tâche première est d’enseigner, mais qui peut réaliser ou non certaines activités de recherche en plus.

Bien que l’appellation soit parfois controversée, Affaires universitaires a rencontré cinq «professeurs enseignants» qui se disent satisfaits de leur situation et expliquent comment ce titre et les tâches qui y sont associées leur permettent de se sentir respectés et reconnus professionnellement.

Ces témoignages sont disponibles en cliquant ici.

 
 
Lecture de la semaine : Dossier spécial éducation du Time Magazine
TimeMagazine
La dernière page couverture du Time Magazine pour le mois de septembre était tout simplement crève-cœur.

Devant la photo d’une professeure assise dans sa salle de classe, le témoignage suivant : «J’ai un diplôme de maitrise, 16 ans d’expérience, occupe deux emplois supplémentaires et donne du plasma sanguin pour payer les factures. Je suis professeure aux États-Unis» (‘I have a master’s degree, 16 years experience, work two extra jobs and donate blood plasma to pay the bills. I’m a teacher in America’)

Après la décision du 27 juin 2018 de la Cour Suprême des États-Unis ayant affaibli les syndicats, la situation est plus critique que jamais pour les enseignant-e-s du pays de l’Oncle Sam.

Non seulement les salaires des professionnels de l’éducation sont en chute libre, mais le système entier souffre d’un sous-financement chronique, atteignant même des niveaux d’investissement inférieurs à ceux observés avant la Grande Récession dans certains états. Disons que, dans les circonstances, les minuscules budgets pourraient être beaucoup mieux utilisés que pour équiper les enseignants avec des armes à feu…

Le dossier consacré à ce sujet dans le magazine présente non seulement les histoires et témoignages de 13 enseignants qui, malgré la passion qui les anime, peinent à y arriver avec leur salaire ridicule, mais dresse aussi un portrait de la situation à travers le pays.

Pour lire les témoignages d’enseignants, cliquez ici.

Pour lire l’article dressant le portrait de la situation au niveau du pays, cliquez ici.

 
 
À voir : Waiting for Superman
WaitingForSuperman



Si les articles du Time Magazine portant sur la situation désespérée des enseignants aux États-Unis ont piqué votre intérêt, vous pouvez aller encore plus loin en visionnant le documentaire Waiting for Superman en cliquant ici.

Réalisé par Davis Guggenheim, le directeur acclamé du film An Inconvenient Truth portant sur la croisade environnementale de l’ancien vice-président américain Al Gore, ce documentaire présente une vision critique du système d’éducation public américain et explore les raisons de son échec à offrir une éducation de qualité et des perspectives d’avenir à des dizaines de milliers d’étudiants chaque année.

Même si la vision mise de l’avant a parfois été accusée de ne faire que la promotion et de vanter les vertus des «écoles à charte» (‘charter schools’), ce film a toutefois reçu le prix du public au festival Sundance en 2010 et a reçu le prix du meilleur documentaire aux Critics’ Choice Movie Awards.

Le film est disponible en ligne en version originale anglaise sur différentes plateformes et peut être emprunté en version sous-titrée à la Grande bibliothèque.

Bon visionnement !

 
 
Babillard des membres
 
 
Ouvrage sur les relations publiques : Chapitre de Guy Litalien
GuyLitalien

Huit ans après la parution de la quatrième édition du livre phare de Danielle Maisonneuve, Les relations publiques dans une société en mouvance, un nouvel ouvrage a été publié aux Presses de l’Université du Québec, Introduction aux relations publiques – Fondements, enjeux et pratiques, faisant le point sur l’exercice de la profession de relationniste.

Guy Litalien, chargé de cours au Département de communication sociale et publique co-signe le chapitre 15 intitulé «L’évaluation des relations publiques».

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage en cliquant ici.

 
 
Campagne électorale et environnement : Texte de Hugue Asselin

Au coeur de la campagne électorale qui caractérise également cette rentrée 2018, l’initiative de mobilisation «Vire au vert» impliquant plusieurs grandes organisations environnementales tente de convaincre les candidats de se prononcer relativement à 23 engagements de premier plan en matière d’environnement.

Hugue Asselin, chargé de cours au Département de didactique, co-signe un texte dans Le Devoir qui explique en quoi les enjeux en éducation et en environnement sont étroitement liés.

Vous pouvez lire l’article en cliquant ici.

 
 
Surenchère clientéliste de la campagne provinciale : L’avis d’André Lamoureux

«Surenchère», «clientélisme», «manque de vision», «courtiers d’assurance»: les experts de la vie politique ne manquent pas de termes crus pour décrire la campagne électorale québécoise qui contribue, selon eux, à alimenter le cynisme de la population envers les partis. Ils dénoncent une approche marketing utilisée à outrance dans le but de remporter ce scrutin. »

Pour lire l’avis d’André Lamoureux sur le sujet dans la Presse, cliquez ici.

 
 
Trump dans la tourmente suite au passage de Florence : Donald Cuccioletta explique

Donald Cuccioletta, chargé de cours au Département d’études littéraires, explique comment Trump se retrouve encore dans la tourmente après le passage de la tempête tropicale Florence aux États-Unis en entrevue à RDI Matin.

Pour écouter son entrevue, cliquez ici.